BREAKING NEWS : Arsenal en cours de rachat !

Par défaut

964681-15812087-640-360

Selon nos informations, Arsenal serait bel et bien en cours de rachat. En effet, Philippe Lauclair, journaliste réputé, a confirmé ce qui n’était qu’une simple rumeur en début du mois. Stan Kroenke, qui n’est plus en odeur de sainteté au club, aurait donc céder aux sirènes Qataris et ne verrait plus Arsenal comme un moyen rentable de faire de l’argent. La transaction s’élèverait donc à près 1,5 milliard d’euros, ce qui permettrait au milliardaire américain de dégager un bénéfice de près de 500M€. Le fond Qatari permettrait ainsi au russe, Alisher Usmanov, d’entrer au conseil d’administration et d’en faire la tête de gondole du club.

Toujours selon nos information, le club disposerait d’une liste d’objectifs prioritaires lors du mercato d’été afin de pouvoir, dès la saison prochaine, concurrencer Chelsea et les deux Manchester pour le titre. Yaya Touré, Fernando Torres, Gareth Bale ou encore Mats Hummels seraient tous sur la liste de course des nouveaux propriétaires.

Ces changements au club, selon joff, source très fiable sur twitter, aurait pour première victime, Arsène Wenger. En effet, le technicien français n’aurait pas la confiance des nouveaux propriétaires qui lui reprochent de ne pas avoir remporté de trophées ces 8 dernières saisons. Les Qataris et Usmanov envisagerait donc de confier les rennes à José Mourinho, très discuté du côté du Real Madrid. Quant à Arsène Wenger, il rejoindrait le PSG, à la place de Carlo Ancelotti qui ne convainc pas cette saison.

Publicités

Wenger: « J’ai apprécié notre performance. »

Par défaut

Arsène Wenger s’est adressé aux médias après la victoire de son équipe 4-1 face à Reading à l’Emirates Stadium.

Sur la victoire:

Nous avons pris du plaisir lors de ce match. J’ai apprécié notre aspect technique, notre créativité, notre état d’esprit et notre niveau de discipline et de concentration. Le seul regret, c’est qu’il y avait davantage d’occasions de marquer des buts. Globalement, c’est une bonne référence pour bien finir la saison. Gardons cet état d’esprit, cette attitude et jouons comme nous savons le faire.

Sur la blessure de Monreal:

Ce n’est pas méchant, 2 ou 3 jours d’absence. Il a heurté le poteau. Je pense qu’il s’est fait mal à la hanche.

Sur les blessures de Wilshere et Walcott:

Je ne pense pas que Jack fera son retour la semaine prochaine à West Brom’, peut-être pour le suivant. Theo sera probablement sur pied la semaine prochaine.

Sur Gervinho:

Gervinho à réalisé une très solide prestation. Il s’est montré constamment dangereux. Il a semblé pouvoir marquer n’importe quand. Il a livré des passes décisives et a marqué. Je pense qu’il a parfois manqué de confiance car il a joué dans une atmosphère très négative pendant un moment. Les buteurs ont besoin de confiance, et après ce match, encore davantage. Il se saisit constamment du ballon, se porte vers l’avant et provoque l’engagement. Désormais, il a retrouvé la confiance et reste un joueur très dangereux. Lors de la Coupe d’Afrique des Nations, il fut le meilleur attaquant pour moi. C’est le genre de joueur difficile à trouver car il va constamment au duel.

Si Arsenal joue la troisième place désormais:

En jetant un œil sur le classement, nous sommes toujours derrière Chelsea et Tottenham. Nous ne calculons rien. Il nous faut juste gagner notre prochain match et continuer à faire ce que nous réalisons en ce moment. Nous sommes sur une série donc montrons-nous consciencieux sur notre qualité de jeu et sur cette série-même. Après, nous verrons bien ou nous en serons. Ce sera moins prévisible que prévu. Nous avons notre mot à dire dans cette bataille et nous voulons donner notre meilleur pour y parvenir.

Sur les rencontres à venir pour Chelsea lors de 3 compétitions différentes:

Je ne sais pas, on verra à la fin. Ce peut être un avantage si vous êtes sur une bonne série et inversement. Restons concentrés sur notre façon de jouer, sur notre état d’esprit et donnons tout. Nous avons l’expérience, on l’a déjà fait par le passé et c’est ce que l’on veut réaliser à nouveau. Je suis sur qu’on y parviendra mais cela demande énormément d’efforts et de sang-froid jusqu’à la fin.

Si Arsenal aurait mérité un penalty lorsque Giroud est tombé:

Je pense qu’il y avait penalty mais l’arbitre en a décidé autrement. Et je sais de part ma longue expérience que l’arbitre a toujours raison.

Sur la différence de buts:

Assurons-nous que cela ne se joue pas la dessus mais si c’est le cas, il faut que ce soit en notre faveur. Pour l’heure, je crois que nous sommes à +26, Chelsea +27 et Tottenham +15. Il reste encore un long chemin à parcourir. Pour l’instant, nous sommes au même niveau que Chelsea et nous avons les cartes en main. Si nous remportons nos matchs, nous aurons une meilleure différence de buts et c’est tout ce que nous avons à faire.

Si Gervinho joue son avenir:

Gervinho ne joue pas son avenir, il joue simplement pour son club. C’est ce que fait chaque joueur. Arsenal est un groupe de joueurs qui veut réussir ensemble. Parfois Gervinho joue, parfois Walcott puis Podolski. Mais nous pouvons y parvenir uniquement si nous avons le même but et qu’on le réalise ensemble.

Sur la blessure de Diaby:

Ce fut le choc de la semaine pour nous parce qu’à la base, je pensais qu’il s’était simplement tordu le genou. Lorsque les médecins m’ont dit qu’il s’agissait d’une rupture des croisés, et surtout lorsque vous savez ce que le joueur à traversé, tout le travail effectué jour et nuit pour retrouver la forme, c’est vraiment démoralisant. J’espère qu’il trouvera les ressources et la force pour revenir car il était plutôt dépité. Lorsque vous comptez le nombre de problèmes qu’il a subi, les opérations…Il a tout juste 26 ans et a subi 4 ou 5 grosses interventions. Cela demande énormément de force mentale pour revenir et j’espère qu’il ne va pas baisser les bras et qu’il perséverera.

#Max (via arsenal.com)

Compte rendu d’Arsenal 4 – 1 Reading (31ème journée de Premier League)

Par défaut

tumblr_mkhht5Bufz1s9qyxvo1_500

Net et presque sans bavure

Arsenal s’impose donc au terme d’un match durant lequel les Gunners n’auront jamais été vraiment inquiétés. Pensants pourtant à se créer des occasions de but en première période, les hommes de Wenger ont déroulé après la pause, en inscrivant trois buts de plus, portant le score final à 4-1. Les résidents de l’Emirates poursuivent ainsi leur reconquête, et se retrouvent à deux points des Blues, vaincus à Southampton.

Une domination outrageuse

Les Gunners ont bien géré leur première mi-temps dans l’ensemble. Ne pressant pourtant pas énormément son adversaire, Arsenal a beaucoup géné la relance et a récupéré la plupart des ballons dans le camp de son adversaire, dépassé tactiquement. Mais malgré leur domination outrageuse, et même parfois sans précédents (95% de possession entre la 35ème et la 40ème minute), les hommes de Wenger sont retombés dans leurs travers en pêchant considérablement dans le dernier geste, à l’image d’un Gervinho pourtant décisif aujourd’hui. Car si 70% des décisions de l’Ivoirien furent les mauvaises, ce dernier est tout de même à l’origine de l’ouverture du score, inscrivant son cinquième but de la saison en Premier League en reprenant le centre-tir d’un Santi Cazorla de plus en plus décisif dans la course à la Ligue des Champions. Ce but précoce permet ainsi aux Gunners de vernir leur prestation en première période, le reste n’étant que déchet. Par la suite, Gervinho, malgré toute sa bonne volonté et son envie, échoue plusieurs fois devant le cadre, alors que Rosicky peine à être propre et décisif dans ses transmissions et ses courses. Giroud, ésseulé devant, ne peut pas faire grand chose pour remédier à cette domination stérile, et ses coéquipiers et lui-même assistent, impuissants, au temps qui passe vite, trop vite, laisse présager le pire pour la seconde période.

Du beau jeu et de l’efficacité

tumblr_mkhj5thlG61qezxo8o5_r1_1280

Mais si par le passé, Arsenal a souvent payé le fait de ne pas tuer le match rapidement, il n’en fût rien aujourd’hui. Et cela grâce au stratosphérique petit espagnol, Santi Cazorla, qui marque encore aujourd’hui pour porter son total à douze buts en Premier League. Décisif dans la saison de son équipe, il l’est encore aujourd’hui avec cette finition digne d’un grand attaquant: bien servi à l’entrée de la surface, Cazorla place son tir, légèrement enroulé, sur la gauche de Taylor. En plus de mettre en sécurité son club, ce dernier va littéralement galvaniser ses troupes, qui vont par la suite dérouler leur plus beau football : jeu en une touche, multiples appels dans la profondeur, mouvements, disponibilité, et surtout, contres assassins. Et c’est logiquement qu’à là 67ème minute, une attaque rapide rondement menée par Gervinho fait mouche, par le biais d’Olivier Giroud, qui met fin à deux mois de disette personnelle. Fixant parfaitement la défense adverse, l’Ivoirien a délivré sa deuxième passe décisive du match. Le point noir de ce match est la déconcentration après le troisième but. En effet, Robson-Kanu a réduit le score en réceptionnant un centre au second poteau. Un but largement évitable si Sagna avait resserré le marquage. Une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule. Nacho Monreal s’est blessé sur l’action en heurtant le poteau avec son genou alors qu’il essayait d’empêcher le joueur de Reading de réduire le score. Il a été remplacé par Gibbs. A un quart d’heure de la fin, Arsène Wenger fit entrer Podolski à la place de Giroud, buteur et Oxlade-Chamberlain à la place de Gervinho, que reçu une ovation amplement méritée. A peine entré, sur son premier ballon, Chamberlain percuta sur son aile droite et provoca la faute du défenseur de Reading et obtint un pénalty. Arteta pris parfaitement Taylor à contrepied assurant la victoire aux Gunners. Dans les dernières minutes, les joueurs d’Arsenal ont déroulés leur football face à des joueurs de Reading un peu perdu après avoir encaissé quatre buts.

Arsenal a donc signé une victoire importante aujourd’hui dans l’optique du top 4 (et pourquoi pas top 3) en fin de saison, notamment en raison de la défaite de Chelsea face à Southampton. Arsenal a clairement l’avantage en cette fin de saison face à ses rivaux de Londres qui ont un calendrier plus chargé et plus difficile. Dans deux semaines, le duel Chelsea – Tottenham sera décisif dans cette course au top 3.

Arsenal v Reading - Premier League

Fiche du match

Arsenal-Reading à l’Emirates Stadium (60 082 spectateurs)

Buts: Gervinho (11’), Cazorla (48’), Giroud (67’), Robson-Kanu (68’), Arteta (Pénalty, 77’)

Avertissements: Guthrie (32’) pour Reading

Arsenal: Fabianski, Sagna, Mertesacker, Koscielny, Monreal (Gibbs 71’), Rosicky, Arteta, Ramsey, Cazorla, Gervinho (Alex Oxlade-Chamberlain 75’), Giroud (Podolski 76’).
Non-utilisés: Jenkinson, Coquelin, Vermaelen, Szczesny

Reading: Taylor, Kelly, Shorey, Mariappa, Pearce, Karacan (Akpan 76’), Leigertwood, Guthrie, Robson-Kanu (Mc Cleary), McAnuff, Pogrebnyak (Hunt 61’).
Non-utilisés: Fondre, Mc Carthy, Gunter, Morrison

Chiffre du match

Possession: Arsenal 70%-30% Reading
Tirs (dont cadrés): Arsenal 26 (6) tirs – 5 (2) Reading
Arrêts: Arsenal 1 – 1 Reading
Corners: Arsenal 11 – 3 Reading
Fautes: Arsenal 10 – 3 Reading
Hors-jeu: Arsenal 3 – 1 Reading
Tacles: Arsenal 11 – 19 Reading
Pourcentage de passes réussies: 88% – 71% Reading
Duels aériens remportés: 49% – 51% Reading

tumblr_mkhhxuxXbh1rxlk1oo1_1280

Notes d’AFC

Fabianski (6) : Un match simple à gérer où il n’a eu que peu de travail. Un bel arrêt suite à un cafouillage dans la surface. Il ne peut en revanche rien sur le but des visiteurs.

Sagna (5) : Trop tendre en défense, le Français est apparu aujourd’hui légèrement en dessous par rapport à ses coéquipiers. Le but en est la preuve. De plus il est toujours autant brouillon offensivement.

Mertesacker (6) : Peu d’occasions chaudes à gérer aujourd’hui, hormis les longs ballons sur lesquels il s’est imposé sans difficultés. C’est bon pour la confiance.

Koscielny (6,5) : De match en match il retrouve son niveau de l’an passé et la confiance du coach. Solide dans ses interventions et présents sur les coups de pied arrêtés, Koko est au top de sa forme pour la fin de championnat.

Monreal (6,5) : A tellement vouloir en faire il pourrait perdre de son efficacité défensive. Cela pourrait s’avérer dangereux mais son apport offensif a été bénéfique à l’équipe. Il s’est très bien acclimaté au jeu anglais.

Arsenal v Reading - Premier LeagueArteta (7,5): Le métronome a régulé le jeu des gunners à la perfection aujourd’hui. Un maillon essentiel du milieu de terrain et un but à la clé pour celui qui s’impose comme le capitaine de cette fin de saison.

Ramsey (7) : Dans la lignée de sa bonne saison, Ramsey a apporté par sa technique et ses passes précises. Ses nombreuses tentatives sont signe d’une pleine confiance pour un joueur souvent décrié par le passé.

Rosicky (7) : Le petit Mozart a aujourd’hui montré qu’il pouvait prétendre à un meilleur rôle que celui de remplaçant tant sa vision du jeu et son expérience apporte à l’équipe. Il a parfaitement complété un milieu de terrain technique et appliqué au côté d’Arteta et de Ramsey.

Britain Soccer Premier LeagueGervinho (8,5) : Le feu follet est de retour. Un match plein de Gervais qui grâce à sa vitesse et sa force de percussion a mis à mal la défense de Reading aujourd’hui. Il est à créditer d’un but et de deux passes décisives.Son efficacité a mis l’équipe dans le droit chemin aujourd’hui.

Cazorla (9) : Monumental. Voilà l’adjectif qui qualifie le mieux la prestations de Santi aujourd’hui. Il a été à l’origine ou à la conclusion de toutes les actions d’Arsenal aujourd’hui. On ne peut clairement pas se passer de ce joueur dans les mois et saisons à venir.

Giroud (6) : Après un début de match moyen, il a mis plus d’application et de calme dans son jeu au retour du vestiaire. Buteur, il aurait également dû bénéficier d’un pénalty en début d match après avoir subi une faute du gardien adverse.

Avant match Arsenal – Reading (31e journée de Premier League)

Par défaut

149256_595229087168177_811260415_n

Réduire l’écart

Sept petites journées de Championnat séparent les vingt équipes de Premier League d’un verdict final tant attendu. Alors que United n’est qu’à deux victoires d’un vingtième titre de champion, la lutte contre la relégation et la bataille de tous les instants pour la Ligue des champions se poursuit. Et ce week-end pourrait bien sourire aux Gunners! Des trois clubs londoniens concernés par l’Europe, Arsenal est le seul à recevoir, Reading qui plus est, alors que Chelsea et Tottenham jouent en déplacement contre respectivement Southampton et Swansea. Il y a matière à espérer du côté de l’Emirates!

Comme une bouteille à la mer

C’est une équipe de Reading bien mal en point que les hommes de Wenger accueilleront ce samedi. Alors que les Royals semblait bien embarqués depuis début 2013 pour sauver leur peau avec leurs trois victoires et leur nul ô combien important contre Chelsea, ces derniers sont retombés dans leurs travers depuis quelques semaines. Cinq défaites consécutives en championnat sont venu obscurcir considérablement les horizons des résidents du Madejski Stadium, raison pour laquelle Nigel Adkins fût intronisé pas plus tard que mardi nouvel entraineur de l’équipe première. Et si l’arrivée de l’ancien gardien de but pouvait changer la donne? On ne rappelle que trop peu l’impact que ce dernier a eu à Southampton, malgré sa récente éviction. Deux montées en deux ans, et une très belle première partie de saison avec les Saints en Premier League, proposant notamment un jeu alléchant qui a fait déjouer plusieurs « gros » de l’élite. Adkins prendra part à son premier match sur le banc de Reading lors du déplacement à l’Emirates, tout en ayant eu très peu de temps pour prendre ses marques au sein de son nouveau club, ce qui pourrait jouer en la défaveur des Royals. L’entraineur Anglais sait pertinemment que sa formation ne part pas favorite dans la lutte pour le maintien. Il hérite à l’heure actuelle d’un champ de ruine après ces rudes mois de février et mars, qui ont vu Reading encaisser onze buts en cinq matches de championnat. Le club du Berkshire demeure ainsi la plus mauvaise défense en déplacement, mais également tout matches confondus. Alors le club de Madejski, qui a donné son nom à son stade, est-il tout simplement résigné? Le calendrier en approche n’est pas des plus réjouissant (quatre déplacements et quatre réceptions, dont City, Liverpool et Southampton) et pourrait sceller le destin des Royals avant l’heure fatidique. Amputé de Federici, numéro un au poste des gardiens, et de Jimmy Kébé, probablement le meilleur joueur de cette formation, Reading se déplacera demain dans l’antre des Gunners avec un sérieux handicap.

Les hommes d’Adkins prennent-ils déjà le large vers le Championship, cette 31ème journée sonnant le glas tant redouté, ou sonneront-ils la révolte sous la houlette de l’ex-coach des Saints?

Tous les feux sont au vert

Du côté des Gunners, le moral semble être au beau fixe. Les hommes de Wenger sont ressortis vainqueurs d’un match piège face à Swansea récemment, ce qui a probablement décuplé leurs forces en vue de cette 31ème journée. Parallèlement, le coach alsacien peut compter sur les retours en forme de Gervinho et de Koscielny, mais également sur la nouvelle dimension que prend le jeu d’Aaron Ramsey. Sagna et Podolski, quant à eux, sont de retour de blessure.

Mais malgré cette optimisme qui règne chez la plupart des supporters et probablement aussi dans l’équipe, Wenger semble avoir banni l’excès de confiance. On se veut prudent à l’Emirates Stadium, à l’image des récentes déclarations de Santi Cazorla. « Le match contre Reading pourrait être encore plus dur que contre Swansea, les Royals se battent pour ne pas descendre » disait le petit magicien pas plus tard qu’aujourd’hui dans les colonnes du site officiel d’Arsenal. L’Espagnol, véritable tête de proue des succès des Gunners ces dernières semaines, a eu tout son temps pour recharger les gaz étant donné qu’il n’a pas pris part au match de son équipe nationale cette semaine, tout comme Olivier Giroud, rentré à deux minutes de la fin de ce France-Espagne. Et même si les Gunners doivent faire avec les récentes blessures de Walcott, Wilshere et du très malheureux Abou Diaby, cela ne semble pas pouvoir affecter leurs prestations. Arsenal traverse une période où le club peut compter sur un solide banc, et surtout sur une belle dynamique de concurrence. Rosicky et Chamberlain, mais également Gervinho et Fabianski, ont prouvé ces dernières semaines qu’ils pouvaient profiter des abscences pour postuler à une place de titulaire. Ce genre d’influences positives pourraient bien, pour une fois, sublimer la fin de saison des Gunners, domaine où ces derniers ont pêché à maintes reprises lors des récents exercices. En effet, après un début de saison mi-figue mi-raison, les canonniers semblent s’être décidés à appuyer sur l’accélérateur dans la dernière ligne droite, dans le but d’accrocher cette place qualificative pour la prochaine Ligue des Champions, si importante pour le futur du club. Wenger et ses hommes pourront surement compter sur des faux pas de la part de leurs deux principaux adversaires directs, soumis à deux gros tests ce week-end, avant une stratosphérique confrontation directe dans quelques semaines. Mais l’heure n’est plus excuses confectionnées d’avance. Arsenal ne doit regarder ni en arrière, ni en avant, ni lorgner sur les résultats de leurs adversaires, mais prendre chaque match comme il vient et obtenir les résultats escomptés. Et la reconquête commence demain à 16h contre Reading. Une victoire qui tend les bras aux Gunners, qui ne doivent néanmoins pas oublier qu’un match n’est jamais joué d’avance, surtout pas en Premier League.

L’heure de gloire du Gallois ?

Et si la renaissance d’Aaron Ramsey pouvait voir le jour? Les prémices de cette alternative plausible semblent s’être dessinés depuis quelques semaines déjà, tant le Gallois étonne. Capable de s’adapter à n’importe quel schéma de jeu, le polyvalent et multitâche ancien joueur de rugby pourrait de nouveau profiter des blessures récurrentes des autres joueurs à son poste pour briller. User par ses lourdes responsabilités l’an dernier, ce dernier se fond progressivement mais surement dans l’effectif de Wenger, qui aura finalement prouvé qu’il n’a jamais eu tord de lui faire confiance cette saison. La longue blessure d’Abou Diaby pourrait le projeter rapidement comme titulaire si il venait à poursuivre sa bonne dynamique. Le Gallois, qui sera dans le onze de départ demain, pourrait-il alors être le héros de cette fin de saison? Plus affirmé, moins prévisible, plus rapide, le nouveau Aaron Ramsey fait un bien fou à l’équipe de Wenger. Il y a deux ans, il avait marqué les esprits en inscrivant le but victorieux face à Manchester United début mai. Après une longue période parsemée d’embuches, Rambo est de retour, en passe de devenir une des clés majeures de cette fin de saison rouge et blanche.

Forme des équipes (Premier League)

Arsenal: 

Infirmerie : Wilshere, Walcott, Diaby
Incertain: Gibbs
Suspendu: /
Forme: VDVVV
Casier disciplinaire: 27 jaunes, 3 rouges
Meilleurs buteurs : Cazorla, Walcott (11), Giroud (9)
Meilleurs passeurs : Podolski, Walcott (9), Cazorla (6)

Reading: 

Infirmerie : Kébé, Roberts, Federici
Incertain : /
Suspendu : /
Forme : DDDDD
Casier disciplinaire : 37 jaunes, 1 rouge
Meilleurs buteurs : Le Fondre (10), Pogrebnyak, Kébé (5)
Meilleurs passeurs : McAnuff (5), Shorey (4), Harte (3)

Clés du match

Face à face:

  • Arsenal a gagné 100% de ses matches contre Reading, remportant les 11 matches qu’ils ont joués contre eux en Championnat et en Coupe.
  • Il y a eu 19 buts inscrits lors des 2 rencontres qu’il y a eu entre Arsenal et Reading en 2012/2013, qui se sont jouées au Madjeski Stadium. Il y a eu d’abord cette exceptionnelle victoire 7-5 en Capital One Cup (Arsenal était mené 4-0 après 37 minutes) avec un triplé de Theo Walcott en octobre, puis Arsenal a gagné 5-2 contre Reading en PL en décembre dernier. Santi Cazorla inscrivit lui aussi un triplé.
  • Arsenal possède la meilleure moyenne de possession de balle en Premier League (57,9%) tandis que Reading enregistre la plus faible donnée avec 39,4%.

Arsenal:

  • Arsenal reste sur 4 victoires lors des 5 derniers matches de PL.
  • Au sein de l’élite, il n’y a que Manchester United qui a une meilleure forme que les Gunners lors des 8 dernières journées.
  • Les Gunners ont mené au score à la pause à 7 reprises en Premier League cette saison. Ils ont remporté la victoire à chaque fois.
  • Selon Opta, Arsenal a marqué 6 buts en contre-attaque cette saison. C’est plus que n’importe quel autre club de Premier League.Un autre but ferait de Bale le meilleur buteur Gallois dans une saison de PL avec seize buts.
  • Jack Wilshere manquera sûrement à Arsenal : avec lui, les Gunners gagent 56% de leurs matches. Sans lui, ce chiffre tombe à 36%.
  • Les Cannoniers n’ont toujours pas perdu après avoir mené au score cette saison : 14 victoires et 2 nuls.
  • Si uniquement les résultats des matches se comptaient lors des 45 dernières minutes, Arsenal serait en tête de Premier League avec 4 points d’avance. Si les matches se terminaient en première période, les Gunners seraient 12e.

Reading:

  • Reading reste sur une série de 5 défaites d’affilées. Plus que 2 et ils égaleront la pire série de la saison, qu’ils possèdent déjà (7 défaites d’affilées).
  • L’équipe nouvellement entraînée par Nigel Adkins possède le pire ratio de points à l’extérieur, ne remportant que 5 points sur 45 possible.
  • Reading possède la pire défense du Royaume (57 buts).
  • Reading est la pire équipe en deuxième période. Arsenal est la meilleure.
  • Reading est l’équipe qui a subi le plus de tirs cadrés parmi les 5 grands championnats européens (531).

#Anto et #Yannick

Rosicky: “Le match face au Bayern a été un tournant”

Par défaut

tumblr_mh6kq0dBt21rl4dbqo1_500
Tomas Rosicky pense que la victoire récente d’Arsenal face au Bayern de Munich a été un tournant dans leur saison et il croit que ça va les propulser dans le Top 4 de la Premier League.

Les Gunners sont passés près de la qualification pour les Quarts de Finale de la Ligue des Champions, mais leur victoire 2 à 0 à l’Allianz Arena leur a tout de même valu beaucoup d’applaudissements, le tout suivi par une victoire impressionnante face à Swansea City en championnat.

Désormais, Rosicky et ses coéquipiers ont l’intention de recommencer là où ils s’étaient arrêtés avant la pause internationale.

« Idéalement, nous aurions pu faire sans la pause après ces deux résultats, » dit-Rosicky au Programme de Match Officiel.

« Le match à Munich pourrait s’apparenter au match contre Tottenham la saison dernière : un tremplin ou un tournant. Trois jour après, à Swansea, nous avons fait une très bonne performance. »

« Maintenant, nous devons continuer sur notre élan. La période devient très intéressante pour nous : se battre pour une place en Ligue des Champions. »

Il reste 9 matchs, la course au Top 4 n’a pas l’air simple mais Rosicky s’attend à voir Arsenal finir le boulot.

« C’est ce à quoi je m’attend : être encore là [en Ligue des Champions-ndlr] la saison prochaine. » dit-il.

« Bien entendu, ce sera une tâche difficile, mais l’avantage réside dans notre expérience de la saison dernière. Nous savons que c’est possible mais nous devons, pour ça, être réguliers. »

« Le manque de régularité nous a donné tort cette saison, mais je crois que nous allons finir très fort et nous allons le faire. »

Arteta: “L’équipe est plus forte tactiquement.”

Par défaut

tumblr_maeg2sqiwq1rss8boo1_1280
Certains footballeurs jouent, rentrent à la maison et ne pensent plus au match. Ce n’est pas le cas de Mikel Arteta.

L’Espagnol ne se contente pas d’être le métronome du milieu d’Arsenal, il l’étudie également. Arteta suit l’évolution tactique du football de près et se tient au courant des statistiques de l’équipe et des tendances.

Le dernier match d’Arsenal, une victoire 2 à 0 à Swansea City, a révélé des chiffres intéressants.

L’équipe d’Arsène Wenger a été restreinte à 43% de possession de balle, son deuxième pourcentage le plus bas de la saison. Swansea à dominé la possession de balle mais n’a pas réussi à cadrer un seul tir, bien qu’ayant accumulé 619 passes.

Dans son Arsenal Analysis pour Arsenal.com, Michael Cox a démontré que la compagnie de données sportives Opta a été incapable de trouver un exemple aussi extrême de possession sans pénétration, ayant pourtant puisé dans des statistiques de 7 années de matchs de Premier League.

Arsenal, au contraire, a fait des passes consciencieuses. Abou Diaby et Arteta lui-même ont fini le match avec un taux de réussite impressionnant mais, et c’est important, ils ont effectué beaucoup plus de passes vers l’avant que leur adversaires.

Arteta pense que la tactique de Swansea a favorisé le jeu positif d’Arsenal.

« Chaque match a ses particularités, » dit-il à Arsenal.com. « Lorsque l’autre équipe essaye d’attaquer et est plus ouverte, il y a plus d’espace dans lequel on peut jouer.

« Parfois, nous jouons des équipes qui viennent ici [à l’Emirates Stadium] et se retranchent à l’arrière. Entre les lignes, il est très difficile de passer, alors il faut passer par les cotés. »

« C’est peut-être une explication, parce que lorsqu’il n’y a pas d’espace, on doit être patient et faire plus de passes qui ne montreront pas un progrès énorme en terme de statistiques mais qui sont importantes pour garder l’équipe en mouvement. »

« Vous aurez toujours des gens qui joueront entre les lignes, mais ils y sont préparés ; les équipes s’améliorent en continu. »

« Si vous analysez les statistiques de Premier League cette saison, il n’y a jamais eu aussi peu de passes entre les milieux et les défenseurs. C’est le cas des équipes qui s’améliorent tactiquement. »

« Je pense que c’est important [d’analyser les statistiques]. » ajoute Arteta . « Vous pouvez juste regarder les statistiques sans vraiment y porter attention mais lorsque celles-ci sont récurrentes chez une équipe, elles deviennent intéressantes. »

« Je pense que vous pouvez prendre en compte les choses positives et négatives de cette équipe ; tout ce qui peut faire la différence de nos jours est important. »

Wenger: « Mon admiration pour l’équipe des NextGen »

Par défaut

 

Wenger suit de près les jeunes

Wenger suit de près les jeunes

Arsène Wenger suivra de près la performance d’Arsenal dans les NextGen Series cet après-midi et il croit que les jeunes Gunners continueront à faire leur chemin vers l’équipe première.
 Les U19 sont près du Lac de Côme pour les demi-finales de la Ligue des champions U19 après avoir éliminé le CSKA Moscou à l’Emirates Stadium lundi dernier (1-0). Une percée solitaire de Serge Gnabry a suffi, seulement 19 jours après le seul but de Nico Yennaris qui leur avait donné la victoire en 8èmes de finale face à l’Inter de Milan, tenant du titre.
 Chelsea se dresse sur la route de la finale des NextGen Series et Wenger a remarqué des qualités importantes dans la cuvée des jeunes talents du club.

« Premièrement, c’est étonnant de voir qu’il n’y a aucune équipe anglaise en quarts de finale de la Ligue des Champions mais qu’il y en a trois en demi-finales des NextGen. » dit-il au Arsenal Player. 
« C’est incroyable et imprévisible. Au début de la saison, on n’aurait pas pu le prévoir. Nous avons toujours trouvé les ressources pour faire de grandes choses et c’est ce que j’aime chez cette équipe. Ils n’abandonnent pas, ils continuent et par-dessus tout, il y a deux, trois, quatre joueurs qui ont une chance de jouer pour Arsenal. Voilà le plus important. »

Traduit par #Alex (via Arsenal.com)