Avant-match Arsenal – Manchester City, 17ème journée de Premier League

Par défaut

A l’occasion de cette 17ème journée de Premier League, les Gunners reçoivent les Citizens de Manchester City. Un match important pour Arsenal, qui souhaite conserver sa deuxième place.

Poursuivre la bonne dynamique

Deuxième derrière Leicester et avec seulement 1 point d’avance sur les mancuniens, Arsenal espère conserver sa place de dauphin avec une victoire face à un adversaire direct pour le titre. Avec la victoire, les Gunners reviendraient à seulement 2 point du leader, Leicester. Sur une bonne dynamique, Arsenal reste sur 3 victoires consécutives et 5 matches sans défaite toutes compétitions confondues. Les londoniens devront garder l’état d’esprit affiché lors des récents matches. Amoindris par les nombreuses blessures, les hommes d’Arsène Wenger gardent le cap et sont plutôt en forme en ce moment.

Le déplacement à l’Emirates Stadium sera loin d’être une partie de plaisir pour les hommes de Manuel Pellegrini qui devront eux aussi, composer avec de nombreuses absences dont celle de son capitaine et défenseur Vincent Kompany. On peut dire que la défense des Citizens est en difficulté, avec 8 buts encaissés lors de ses quatre derniers matches de championnat. Ils auront à cœur de montrer leur meilleur visage face aux Gunners, dans le but de prendre la deuxième place.

Des retours importants

Côté Arsenal, les hommes d’Arsène Wenger pourront compter sur le retour important d’Alexis Sanchez. Le Chilien est absent depuis quelques semaines à cause d’une blessure aux adducteurs. Les Gunners pourront également compter sur le duo Ozil-Giroud, actuellement en forme.

Du côté des Citizens, Sergio Aguero fera son grand retour. Absent depuis fin novembre, il sera apte à jouer lundi soir. L’Argentin devrait débuter la rencontre sur le banc. Les Citizens seront en revanche privés de Vincent Kompany, Pablo Zabaleta et Fernando, forfaits pour le déplacement à Londres.

#Marie-Astrid

Publicités

Transfert record pour un jeune de 16 ans ? La rumeur était un canular

Par défaut

Une incroyable rumeur a circulé sur Twitter ce dimanche. A la surprise générale, Arsenal aurait recruté un espoir anglais de 16 ans répondant au nom de Rex Secco. Le prix du transfert est encore plus surprenant: le club aurait dépensé 49 millions d’euros pour s’attacher les services de l’adolescent. Une décision bizarre, voire incompréhensible compte tenu du prix déboursé pour ce jeune anglais, un record stratosphérique, alors que le club n’a recruté aucun joueur de champ dans le marché des transferts qui s’est clôt mardi dernier.
Dans la Twittosphère, la rumeur fait parler. Beaucoup. Plus de 1600 tweets sont postés, beaucoup par des supporters incrédules qui se demandent qui est le joueur et qui cherchent à avoir une rapide confirmation. D’autres sont scandalisés par le prix déboursé par le club pour un jeune inconnu de 16 ans. Des comptes s’amusent à comparer les stats de Rex Secco à Diego Costa, ou montrer des vidéos de ses exploits. On compare son prix d’achat aux records de transfert pour un jeune de moins de 20 ans. La rumeur prend tellement qu’elle se classe parmi les meilleures tendances au Royaume-Uni.
Sauf que ce joueur… n’existe pas. A l’heure où Internet garde une trace de tout, en particulier dans le milieu du football, une rapide recherche sur Google balaie la rumeur aussi vite qu’elle est apparue: aucune page Wikipédia, aucun article sur des sites web d’informations ou des blogs, aucune vidéo.
Sur le réseau social, les tweets les plus repris proviennent de comptes humoristiques d’étudiants: @ProblemsAtUni, @ALevelProblems ou @SecondarySchooI. Pas difficile alors de constater que le club anglais a été victime d’un hoax, un canular sur internet. Inventé par des supporters ou des personnes qui voulaient juste se moquer d’Arsenal ? Le mystère entourant l’origine de ce hoax reste, par contre, entier

Quelques tweets (en anglais)

Cech: «Une saveur particulière de disputer l’Euro en France»

Par défaut

Petr Cech confie qu’une qualification de la République Tchèque pour l’Euro 2016 qui se déroulera en France aurait une saveur particulière pour lui. L’équipe de Pavel Vrba, occupe actuellement la 2e place du groupe A, deux points derrière l’Islande et s’apprête à affronter la Lettonie ce dimanche. La République Tchèque possède six points d’avance sur le troisième du groupe, les Pays-Bas, et doit encore jouer trois matchs.
Le numéro 33 d’Arsenal a participé aux éditions 2004, 2008 et 2012 et est déterminé à qualifier son pays à l’Euro en France. «Depuis que j’ai rejoint l’équipe nationale, nous avons toujours réussi à nous qualifier pour le championnat d’Europe et depuis que j’ai 16 ans , j’ai toujours joué l’Euro dans ma catégorie, donc j’espère que cette série va continuer. J’ai joué en France (ndlr: à Rennes entre 2002 et 2004) donc disputer l’Euro là-bas aurait une saveur particulière. Nous avons vraiment bien commencé nos éliminatoires. Nous avons gagné nos quatre premiers matchs, dont deux contre les Pays-Bas et la Turquie.» «Malheureusement nous avons perdu des points lors de nos deux derniers matchs: Nous avons concédé le match nul à domicile face à la Lettonie, ce qui était vraiment décevant car nous avons eu beaucoup d’occasions. Lors de notre dernière rencontre, nous avons perdu en Islande, et ce malgré le fait que nous ayons mené 1-0. Je pense que nous pouvons avoir beaucoup de regrets par rapport à ce match, parce que si nous avions réussi à accrocher un point en Islande, voire trois, nous aurions été plus proches de notre objectif. Nous nous sommes un peu compliqués la tâche, mais nous sommes toujours deuxièmes et il nous reste trois matchs à jouer. Je suis sûr que notre équipe est capable de se qualifier et nous espérons réussir à le prouver.»

La Turquie et les Pays-Bas pour conclure les éliminatoires
La République Tchèque a battu le Kazakhstan 2-1 à domicile jeudi et la victoire de l’Islande sur les Pays-Bas leur offre une vraie chance de qualification. «Je ne m’étais pas soucié des autres résultats au début, j’étais simplement heureux que nous ayons réussi à revenir au score pour battre le Kazakhstan. La victoire de l’Islande face aux Néerlandais et le nul entre la Turquie et les Lettons sont des bonus pour nous. Nous aimerions nous qualifier le plus tôt possible, même si tout ne dépend pas entièrement de nous. Une victoire en Lettonie ne sera pas forcément synonyme de qualification, mais nous devons d’abord nous concentrer sur ce match et on verra bien ce qu’il adviendra», a déclaré le gardien tchèque après le match.
La sélection recevra la Turquie et se déplacera aux Pays-Bas pour ses deux derniers matchs dans le groupe A.

#Guillaume

Debuchy a pensé à partir cet été

Par défaut

Recruté en provenance de Newcastle l’année dernière pour récupérer la place de Bacary Sagna (parti à Manchester City) au poste d’arrière droit, Mathieu Debuchy n’a pas connu une première saison facile à Londres. Titulaire lors des sept premiers matchs, sa forme s’arrête brutalement avec une blessure à la cheville contre Manchester City en septembre qui l’écarte des terrains trois mois. En janvier, une nouvelle blessure à l’épaule contre Crystal Palace l’écarte aussi trois mois. Une absence dont a profité l’espoir Hector Bellerin, qui a terminé la saison dernière et démarré la nouvelle saison dans la peau du numéro 1 au poste.
Interrogé par L’Equipe, l’international français (26 sélections, 2 buts) a confié trouver cette situation «difficile». «Même si je n’avais pas beaucoup joué la saison passée, dans ma tête je revenais pour être titulaire à la reprise, explique t-il au quotidien sportif. Cela a été une surprise et une déception.»
A tel point que le joueur a pensé à quitter le club durant le mercato d’été mais Wenger lui a assuré qu’il aura du temps de jeu. «Disons que ça m’a traversé l’esprit. Mais j’ai envie d’être à Arsenal et d’y reprendre ma place. Il (ndlr: Arsène Wenger) m’a dit que rien n’était acquis et qu’il y avait beaucoup de matchs dans la saison. Il sait que je suis inquiet car, en fin de saison, il y a une échéance importante (ndlr: l’Euro 2016 en France).»

Wenger: «Ce n’est ni l’argent, ni l’envie d’investir qui manquent…»

Par défaut

Arsenal laissera sa marque dans l’histoire de ce marché des transferts. Mais pas de la manière qu’on croit. Le club anglais est le seul jouant dans l’un des cinq meilleurs championnats européens à n’avoir recruté aucun joueur de champ. Le gardien Petr Cech, arrivé fin juin en provenance de Chelsea contre environ 15 millions d’euros, est la seule recrue du club. Les fans attendaient au moins une signature le 1er septembre. Ils ne l’ont pas obtenu.
«Ce qu’il s’est passé la nuit dernière avec Monaco, qui a vendu Martial à Manchester United pour 80 millions d’euros, selon les échos… Martial a marqué 11 buts en Ligue 1. Ca résume tout. Cela veut dire que ce n’est ni l’argent, ni l’envie d’investir qui manquent mais le nombre de joueurs disponibles qui sont capables de renforcer un grand club», a expliqué le Français sur BeIn Sports.
«Suis-je heureux de l’investissement que j’ai fait? Oui. J’ai recruté Özil, j’ai recruté Sanchez, j’ai recruté Cech. Gabriel en janvier. Débuchy… Si vous voulez investir, vous devez aussi trouver les joueurs sur qui vous allez parier. C’est difficile de trouver des joueurs qui garantissent que vous avez une meilleure équipe après les avoir recrutés. Martial a un énorme talent. Il n’a que 19 ans, poursuit-il dans sa logique. Manchester United a réalisé un très gros investissement sur lui. Et cela montre qu’il n’y a pas beaucoup de joueurs dans le monde qui peuvent renforcer votre équipe.

#Yannick

Elisez votre joueur du mois d’août

Par défaut

Petr Cech (5 matchs joués, 5 titularisations, 3 buts encaissés, 450 minutes de jeu)
Moyenne des notes d’AFC: 5,6/10
Un arrêt incroyable du Tchèque lors du Community Shield, qui sauve les Gunners d’une égalisation de Chelsea. Une première apparition plutôt réussie avec ses nouveaux coéquipiers. S’en suivent des débuts peu rassurants lors de la 1ère journée de Premier League face à West Ham, où Cech est fautif sur les deux buts, avec une sortie complètement ratée sur le premier but et un mauvais placement sur le second. Mais le portier se rattrapera lors de la réception des Reds à l’Emirates où il réalisera un sans-faute. Deux parades incroyables en première période qui sauveront les Gunners. Un excellent jeu au pied, de bonnes relances et un professionnalisme sans faille, Petr Cech est une présence rassurante pour ses coéquipiers.

Nacho Monreal (5 matchs joués, 5 titularisations, 450 minutes de jeu)
Moyenne des notes d’AFC: 6,4/10

Le latéral espagnol enchaine les bons matchs dans ce début de saison et s’impose comme le titulaire indiscutable sur le côté de gauche de la défense des Gunners. Toujours précieux défensivement et avec une activité offensive est de plus en plus importante, Monreal est dans la continuité de la saison passée. Il crée le danger aux abords de la surface adverse avec des centres de qualité et de bons dédoublements. C’est l’un des hommes forts de ce début de saison.

Laurent Koscielny (4 matchs joués, 4 titularisations, 360 minutes de jeu)
Moyenne des notes d’AFC: 6,5/10

L’annonce de sa titularisation contre Newcastle a rassuré plus d’un supporter. C’est que l’équipe n’est plus la même défensivement sans son international français. Son dos l’a empêché de jouer contre Liverpool, une absence qui s’est fait cruellement ressentir, que n’a pu combler Chambers. Comme le dit l’adage, on ne se rend compte de l’importance d’une chose que lorsqu’on la perd. Son placement, son intelligence de jeu et son jeu de tête ont fait fureur durant ce mois d’août.

Francis Coquelin (5 matchs, 5 titularisations, 284 minutes de jeu)
Moyenne des notes d’AFC: 6,6/10
Le joueur a commencé la saison comme il a finit la dernière: infatigable, précieux à la récupération, présent dans les duels. Son importance est telle que les supporters espèrent qu’il sera épargné par les blessures cette saison. Le club n’a en effet recruté aucun back up pour le soulager. Malgré un temps de jeu moindre que ses concurrents dans les grands clubs, Coquelin possède de meilleures stats en matière de tacles réussies, d’interceptions, de passes ou encore de fautes subies. Et tout ça malgré une entame ratée contre West Ham.

Alex Oxlade-Chamberlain (5 matchs, 3 titularisations, 1 but, 282 minutes de jeu)
Moyenne des notes d’AFC: 5,5/10 (trois matchs)

Une performance technique pour un joli but contre Chelsea en Community Shield, directement impliqué sur le but de Coloccini dans son propre but mais aussi directement impliqué sur le deuxième but de West Ham, «The Ox» a connu un mois d’août mitigé. Il a été l’auteur d’une bonne rentrée contre Liverpool lors de la 3e journée. Vitesse, accélération, technique, physique, le joueur de 22 ans a tout pour devenir l’un des meilleurs joueurs du championnat. Mais son jeu gagnerait à être plus simple, plus fluide. Ce mois d’août est une bonne base pour réussir une première saison complète depuis son arrivée il y a quatre ans.


 

#Yannick et #Marie-Astrid

Thierry Henry: «Cette équipe avait besoin de joueurs»

Par défaut

Consultant pour la chaîne SkySports, Thierry Henry était présent sur le plateau de la chaîne avec Jamie Redknapp pour décortiquer la dernière journée du marché des transferts. L’ancien buteur et capitaine d’Arsenal  estime que le club a tout tenté pour recruter des joueurs, mais que le pedigree des cibles a rendu la mission quasi-impossible.
«Je ne sais pas si Wenger voulait Benzema ou non mais le joueur doit aussi avoir envie de venir. Que pouvez-vous offrir à un joueur qui joue pour l’une des meilleures équipes du monde, sachant qu’il enchaîne les bonnes performances semaine après semaine ? Je ne pense pas qu’Arsène ne souhaitait pas recruter. Cela aurait été autre chose s’il avait vraiment dit: « Je ne veux pas recruter de joueurs. » Il a dit qu’il essaierait de recruter quelqu’un si c’était possible. Mais comment avoir Benzema du Real Madrid, où il joue et Cavani du Paris Saint-Germain, qui a encore marqué le week-end dernier ? C’est difficile.»

Pour Henry, le club aurait du recruter au moins un joueur pour concurrencer Manchester City. Interrogé par Jamie Redknapp sur les chances de titre d’Arsenal avec l’effectif actuel, Henry a répondu par la négative.
«A l’heure actuelle ils sont à cinq points de Manchester City, n’ont toujours pas gagné à domicile et ont gagné deux matchs grâce à des CSC, qui est d’ailleurs leur meilleur buteur. Ils sont très loin de remporter la Premier League en continuant comme ça. Mais je pense qu’Arsène est persuadé de pouvoir gagner le championnat avec cet effectif et qu’il le trouve assez bon. C’est sa prérogative. Je pense qu’il aurait du recruter des joueurs. Je pense qu’il a essayé, ça ne s’est pas fait mais j’estime toujours que cette équipe avait besoin de joueurs.»


#Yannick