Avant-match Arsenal – Manchester City, 17ème journée de Premier League

Par défaut

A l’occasion de cette 17ème journée de Premier League, les Gunners reçoivent les Citizens de Manchester City. Un match important pour Arsenal, qui souhaite conserver sa deuxième place.

Poursuivre la bonne dynamique

Deuxième derrière Leicester et avec seulement 1 point d’avance sur les mancuniens, Arsenal espère conserver sa place de dauphin avec une victoire face à un adversaire direct pour le titre. Avec la victoire, les Gunners reviendraient à seulement 2 point du leader, Leicester. Sur une bonne dynamique, Arsenal reste sur 3 victoires consécutives et 5 matches sans défaite toutes compétitions confondues. Les londoniens devront garder l’état d’esprit affiché lors des récents matches. Amoindris par les nombreuses blessures, les hommes d’Arsène Wenger gardent le cap et sont plutôt en forme en ce moment.

Le déplacement à l’Emirates Stadium sera loin d’être une partie de plaisir pour les hommes de Manuel Pellegrini qui devront eux aussi, composer avec de nombreuses absences dont celle de son capitaine et défenseur Vincent Kompany. On peut dire que la défense des Citizens est en difficulté, avec 8 buts encaissés lors de ses quatre derniers matches de championnat. Ils auront à cœur de montrer leur meilleur visage face aux Gunners, dans le but de prendre la deuxième place.

Des retours importants

Côté Arsenal, les hommes d’Arsène Wenger pourront compter sur le retour important d’Alexis Sanchez. Le Chilien est absent depuis quelques semaines à cause d’une blessure aux adducteurs. Les Gunners pourront également compter sur le duo Ozil-Giroud, actuellement en forme.

Du côté des Citizens, Sergio Aguero fera son grand retour. Absent depuis fin novembre, il sera apte à jouer lundi soir. L’Argentin devrait débuter la rencontre sur le banc. Les Citizens seront en revanche privés de Vincent Kompany, Pablo Zabaleta et Fernando, forfaits pour le déplacement à Londres.

#Marie-Astrid

Transfert record pour un jeune de 16 ans ? La rumeur était un canular

Par défaut

Une incroyable rumeur a circulé sur Twitter ce dimanche. A la surprise générale, Arsenal aurait recruté un espoir anglais de 16 ans répondant au nom de Rex Secco. Le prix du transfert est encore plus surprenant: le club aurait dépensé 49 millions d’euros pour s’attacher les services de l’adolescent. Une décision bizarre, voire incompréhensible compte tenu du prix déboursé pour ce jeune anglais, un record stratosphérique, alors que le club n’a recruté aucun joueur de champ dans le marché des transferts qui s’est clôt mardi dernier.
Dans la Twittosphère, la rumeur fait parler. Beaucoup. Plus de 1600 tweets sont postés, beaucoup par des supporters incrédules qui se demandent qui est le joueur et qui cherchent à avoir une rapide confirmation. D’autres sont scandalisés par le prix déboursé par le club pour un jeune inconnu de 16 ans. Des comptes s’amusent à comparer les stats de Rex Secco à Diego Costa, ou montrer des vidéos de ses exploits. On compare son prix d’achat aux records de transfert pour un jeune de moins de 20 ans. La rumeur prend tellement qu’elle se classe parmi les meilleures tendances au Royaume-Uni.
Sauf que ce joueur… n’existe pas. A l’heure où Internet garde une trace de tout, en particulier dans le milieu du football, une rapide recherche sur Google balaie la rumeur aussi vite qu’elle est apparue: aucune page Wikipédia, aucun article sur des sites web d’informations ou des blogs, aucune vidéo.
Sur le réseau social, les tweets les plus repris proviennent de comptes humoristiques d’étudiants: @ProblemsAtUni, @ALevelProblems ou @SecondarySchooI. Pas difficile alors de constater que le club anglais a été victime d’un hoax, un canular sur internet. Inventé par des supporters ou des personnes qui voulaient juste se moquer d’Arsenal ? Le mystère entourant l’origine de ce hoax reste, par contre, entier

Quelques tweets (en anglais)

Cech: «Une saveur particulière de disputer l’Euro en France»

Par défaut

Petr Cech confie qu’une qualification de la République Tchèque pour l’Euro 2016 qui se déroulera en France aurait une saveur particulière pour lui. L’équipe de Pavel Vrba, occupe actuellement la 2e place du groupe A, deux points derrière l’Islande et s’apprête à affronter la Lettonie ce dimanche. La République Tchèque possède six points d’avance sur le troisième du groupe, les Pays-Bas, et doit encore jouer trois matchs.
Le numéro 33 d’Arsenal a participé aux éditions 2004, 2008 et 2012 et est déterminé à qualifier son pays à l’Euro en France. «Depuis que j’ai rejoint l’équipe nationale, nous avons toujours réussi à nous qualifier pour le championnat d’Europe et depuis que j’ai 16 ans , j’ai toujours joué l’Euro dans ma catégorie, donc j’espère que cette série va continuer. J’ai joué en France (ndlr: à Rennes entre 2002 et 2004) donc disputer l’Euro là-bas aurait une saveur particulière. Nous avons vraiment bien commencé nos éliminatoires. Nous avons gagné nos quatre premiers matchs, dont deux contre les Pays-Bas et la Turquie.» «Malheureusement nous avons perdu des points lors de nos deux derniers matchs: Nous avons concédé le match nul à domicile face à la Lettonie, ce qui était vraiment décevant car nous avons eu beaucoup d’occasions. Lors de notre dernière rencontre, nous avons perdu en Islande, et ce malgré le fait que nous ayons mené 1-0. Je pense que nous pouvons avoir beaucoup de regrets par rapport à ce match, parce que si nous avions réussi à accrocher un point en Islande, voire trois, nous aurions été plus proches de notre objectif. Nous nous sommes un peu compliqués la tâche, mais nous sommes toujours deuxièmes et il nous reste trois matchs à jouer. Je suis sûr que notre équipe est capable de se qualifier et nous espérons réussir à le prouver.»

La Turquie et les Pays-Bas pour conclure les éliminatoires
La République Tchèque a battu le Kazakhstan 2-1 à domicile jeudi et la victoire de l’Islande sur les Pays-Bas leur offre une vraie chance de qualification. «Je ne m’étais pas soucié des autres résultats au début, j’étais simplement heureux que nous ayons réussi à revenir au score pour battre le Kazakhstan. La victoire de l’Islande face aux Néerlandais et le nul entre la Turquie et les Lettons sont des bonus pour nous. Nous aimerions nous qualifier le plus tôt possible, même si tout ne dépend pas entièrement de nous. Une victoire en Lettonie ne sera pas forcément synonyme de qualification, mais nous devons d’abord nous concentrer sur ce match et on verra bien ce qu’il adviendra», a déclaré le gardien tchèque après le match.
La sélection recevra la Turquie et se déplacera aux Pays-Bas pour ses deux derniers matchs dans le groupe A.

#Guillaume