Flamini: « Cette victoire est un signe de plus. »

Par défaut

Mathieu Flamini estime que la victoire 1-0 face à Newcastle dimanche est un nouveau signe évocateur des chances de titre du Club cette année.

La tête victorieuse d’Olivier Giroud en seconde période a offert une victoire étriquée aux Gunners et assure au Club de débuter 2014 en tête du championnat. Flamini explique qu’il était primordial de terminer l’année sur une note positive avant d’aborder une seconde partie de saison pleine de rebondissements.

« Ce fut très important pour nous, pour les supporters, pour le Club, pour tout le monde. Lorsque vous êtes en tête du championnat, vous souhaitez y demeurer. » dit-il sur Arsenal Player. « Aujourd’hui [dimanche] fut l’opportunité de prouver à tout le monde que nous sommes en mesure de disputer ce genre de rencontres, de travailler dur et de les remporter. Ce fut un match difficile. Surtout de se rendre ici, jouer face à une bonne équipe telle que Newcastle, avec une superbe ambiance. Ce fut très compliqué pour nous mais ce que j’ai apprécié, c’est l’état d’esprit de l’équipe, tout le monde s’est mis au service du collectif et c’est ce qui a fait la différence. »

#Max (via arsenal.com)

Publicités

Conférence de presse d’après-match

Par défaut

Arsène Wenger s’est exprimé en conférence de presse après la victoire de son équipe contre Newcastle à St James Park. 

Sur le résultat…

« Je suis très heureux. C’était un match intense contre une bonne équipe de Newcastle. Nous avons eu un gros challenge physique aujourd’hui. Dans l’ensemble j’ai senti que nous avions le contrôle du match jusqu’à ce que nous marquions le 1-0. Nous avons manqué une seconde chance qui aurait certainement scellé le match. Dans le dernier quart d’heure nous avons montré un autre aspect de notre équipe – un aspect combattif, résistant. Les joueurs ont tout donné. Vous avez vu aujourd’hui que l’aspect technique de notre équipe était plutôt bon, comme l’aspect mental, ce qui est nécessaire dans ce genre de match. » 

Sur l’aspect résistant des trois derniers matchs…

« Oui. Il y a quelque chose dans cette équipe qui est spécial au niveau mental, un aspect sur lequel nous avons été questionnés de nombreuses fois. Mais nous l’avons montré à West Ham quand nous perdions 1-0, nous l’avons montré à nouveau aujourd’hui quand nous avons dû faire le mur pendant les 15 dernières minutes. C’est une bonne solidarité et un signe de très bon esprit dans l’équipe. »

Sur le fait de manquer cet aspect les récentes années…

« Pendant des années nous étions plus jeunes et moins capables de résister à cette sorte de pression mais nous avons toujours été là dans le haut de tableau. Si vous analysez bien nos résultats nous avons été là. L’année dernière à cette époque nous étions hors de la course au titre mais en 2013 nous avons été très constants. »

Sur le fait d’avoir vu cette force cet été… 

« Nous avions bien fini la saison dernière. Malheureusement nous avons perdu notre premier match à domicile et cela a provoqué une réaction massive mais si vous regardez l’ensemble de l’année 2013, nous avons été très constants. »

Sur le fait de donner du repos à Giroud…

« Je ne sais pas. A chaque fois  je pense à lui donner du repos mais notre équipe est petite, légère et basée sur la mobilité donc il est le joueur qui apporte cette force et ce point d’appui dans la défense adverse. Cela est très important pour nous d’avoir ce genre de joueur devant. »

Sur le fait d’avoir gagné le plus de points en 2013…

« Nous avons eu des matchs très compliqués. Nous avons joué Everton, nous avons joué Man City, Chelsea, à West Ham, à Newcastle et nous avons perdu quelques points mais je sens que c’était plus dû à un agenda chargé et au peu de temps de récupération que nous avions plutôt qu’à la difficulté des matchs. Mais nous devons le montrer sur le terrain et c’est ce que nous avons essayé de faire. »

Sur le fait de croire au titre…

« Nous croyons en nous et nous sommes déterminés à donner notre meilleur, pour pouvoir à la fin de la saison regarder derrière et pouvoir nous dire que nous avons tout donné. J’espère que ça sera assez bien sûr mais il y a encore un long chemin à parcourir – il est encore trop tôt pour s’exprimer sur le sujet. »

Sur son intérêt sur Cabaye…

« Non nous ne recherchons pas de milieux car aujourd’hui nous n’avions ni Ozil, ni Ramsey qui sont restés à la maison et nous avions encore trois bons milieux et j’avais encore Arteta qui était sur le banc donc il y a pas de réelle nécessité dans ce secteur. »

Sur la gravité de la blessure d’Özil…

« C’est une épaule enflammée, cela devrait durer une semaine de plus ou peut-être moins, je ne sais pas, mais pas longtemps. »

#Rodolphe (via arsenal.com)

Wenger: « Nous allons rebondir. »

Par défaut

Arsène Wenger s’est rendu en conférence de presse après le nul enregistré par son équipe face à Chelsea à l’Emirates Stadium.

Concernant les décisions cruciales qui ont été prises:

Je comprends pourquoi Chelsea pense que l’arbitre a fait un bon travail. Pour ma part, je ne pense pas que ce soit le cas.

Sur la divergence d’opinions:

C’est Noël donc laissons à chacun le soin de se faire sa propre opinion et je peux vous livrer la mienne mais à quoi cela servirait-il? Nous avons perdu 2 points ce soir et le plus important désormais, c’est de gagner le prochain match.

Sur le penalty non sifflé:

Je pense honnêtement qu’il y avait penalty. Si je fais erreur, je m’en excuse mais de la ou j’étais, c’était un penalty évident. Je ne l’ai pas revu en vidéo. Chelsea a bien défendu, ils étaient bien organisés et nous n’avons pas réussi à a développer notre jeu entre les lignes. Mais je pense qu’en seconde période, il y avait la place pour gagner le match. Pour résumer, ils sont satisfaits du point gagné, nous non, mais nous n’avons pas su saisir les opportunités qui se présentaient à nous.

Sur le tacle sur Arteta:

Franchement, il faut que je revois le match. Du bord du terrain, ce tacle semblait dur mais l’arbitre était dans une bonne position. Je dois revoir tout ça.

Sur la façon de gérer les adversaires qui jouent l’option défensive:

Il nous faut trouver une solution pour résoudre ce problème. J’ai la sensation que nous étions un peu nerveux du fait d’en avoir pris 6 contre City. Cela a forcément joué dans nos têtes en début de rencontre. En deuxième période, nous avons pris le contrôle du match et nous avons eu 2 ou 3 chances de prendre l’ascendant. Peut-être aurions nous pu faire mieux. On a pu constater que les deux derniers matchs contre Naples et City ont légèrement pesé dans nos esprits. Mais Chelsea nous a posé des problèmes et nous souhaitons être assez solides pour contre-carrer tout cela.

Sur les occasions ratés par Giroud:

Les trois matchs qu’il a disputé en 6 jours ont beaucoup pesé sur nos résultats récents mais depuis nous avons eu 9 jours pour récupérer et je ne pense pas qu’il était fatigué ce soir. Il va falloir que je fasse souffler tout le monde à un certain moment. Bendtner ou  un autre devrons débuter certaines rencontres.

Sur le fait de ne pas avoir effectué de remplacement:

Tout simplement parce que j’avais une quantité de joueurs offensifs sur le terrain et nous avions besoin d’attaquer. Il y avait Walcott, Ramsey, Özil, Giroud, Rosicky. Mais également parce que nous avions 9 jours de repos et aucun d’entre eux ne semblait fatigué. C’est pour cela… Je pensais que nous avions l’équilibre défensif avec 4 ou 5 joueurs offensifs sur le terrain, donc je voulais poursuivre de cette façon. Et nous avons eu des occasions qui plus est. Lorsque vous ne marquez pas, vous ne marquez pas.

Sur sa vision sur la course au titre:

Comme vous l’avez dit, c’est serré. Mais cela dépend de la régularité. Nous traversons une période un peu plus délicate, je vous l’accorde. Mais une saison réussie dépend de la façon dont vous gérez ces périodes. Je dois dire que l’état d’esprit des joueurs est incroyablement focalisé. nous avons une volonté de fer. Avec cet état d’esprit, nous allons sortir de ce moment difficile.

S’il parviendra un jour à battre Mourinho:

C’est bon pour les médias tout cela.

Si 4 matchs consécutifs sans victoire risque d’affecter la confiance:

C’est sur, cela n’aide pas. Mais soyons sérieux. Si après le premier match contre Aston Villa je vous avais dit qu’à Noël nous serions en tête du championnat, vous m’auriez dit que j’étais totalement dingue donc essayons de ne rien exagérer. Nous sommes ou nous sommes, nous avons réalisé une série de trois matchs qui étaient plus compliqués. Nous avons joué Everton, City et Chelsea.

#Max (via arsenal.com)

 

Un choc déterminant…. mais pas décisif

Par défaut

À l’approche du Boxing Day, les fans du foot anglais sont en émoi. Ils savent – comme le disait Sir Alex Ferguson – qu’un titre ne se gagne pas durant cette période, mais peut se perdre. Et en effet, force est de constater que cette période charnière est essentielle dans une saison puisque pas moins de quatre journées auront lieu entre le 21 décembre et le 1er janvier. Aussi, nous vous proposons un petit aperçu des calendriers des équipes de haut de tableau.

Arsenal ou l’occasion de reprendre les commandes

Nos Gunners auront fort à faire ce soir puisqu’ils accueillent Chelsea. Les victoires de Liverpool (3-1 face à Cardiff) et de Manchester City (2-4 à Fulham) mettent l’équipe sous pression, obligée de l’emporter pour reprendre la première place et passer Noël en leader de la Premier League. Suivent deux déplacements à West Ham puis à Newcastle, avant de fêter la nouvelle année face à Cardiff. Un menu de fêtes chargé suivi d’une digestion plus tranquille, mais ils ne seront pas les plus copieusement servi….

Les concurrents directs : Liverpool, Chelsea et Manchester City

Liverpool sera le club le plus gâté par le Père Noël, avec deux déplacements en trois jours à City et à Chelsea (c’est cadeau !). Ces deux matchs auront bien évidemment une importance capitale pour les concernés mais aussi pour Arsenal, qui pourrait faire le break en tête du classement pendant ce temps. Les Scousers auront aussi un déplacement à Hull.
Chelsea aura, en plus des chocs face aux Gunners et aux Reds, un match à domicile contre Swansea, ainsi qu’un savoureux déplacement à Southampton.
Quant aux Citizens, ils se déplaceront à Swansea en plus d’accueillir Crystal Palace. Sans oublier le match crucial à domicile face à Liverpool.
En résumé, nos concurrents directs ont aussi un beau menu et il n’y aura pas moins de quatre confrontations directes en quatre journées (en comptant le Man City-Arsenal de la 16e journée) entre les équipes du Big Four actuel ! Si les Gunners font le plein de points jusque début janvier, ils se retrouveraient automatiquement premier avec au pire deux points d’avance sur le second (Liverpool, si ceux-ci battent City et Chelsea qui seraient respectivement à six et huit points) et au mieux cinq points d’avance. Et même en cas de défaite face à Chelsea, Arsenal resterait à une unité de la première place et ce juste avant les chocs City-Liverpool et Chelsea-Liverpool.

Les prétendants à l’Europe : Everton, Tottenham et Newcastle

Everton pourrait bien être le grand gagnant de cette période, puisque leur plus gros match les opposera à Southampton à Goodison Park. Le reste ne semble être qu’une formalité pour une équipe invaincue depuis le 5 octobre, puisqu’ils accueilleront Fulham et Sunderland et se déplaceront à Stoke.
Tottenham est moins chanceux, puisqu’à la sortie d’un choc fatal à Villas-Boas face à Liverpool (défaite 0-5) et d’un déplacement bien négocié à Southampton (victoire 2-3), les Spurs se déplaceront à Old Trafford pour le Nouvel An. D’ici là, nos meilleurs ennemis n’auront que deux matchs à domicile pour se réconforter, face à West Brom et Stoke.
Enfin, Newcastle pourrait poursuivre sa belle moisson de points (19 sur 24 possibles sur leurs huit derniers matchs) avec un déplacement à West Brom en plus d’un match à domicile contre Stoke. Attention cependant au choc face à Arsenal, qui viendra les défier à St James’ Park pour le dernier match de l’année 2013.

Le champion blessé : Manchester United

Certes MU est huitième. Certes MU est à huit points de la première place (en attendant le match d’Arsenal, qui, en cas de victoire, s’emparerait de la première place avec  dix points d’avance). Mais s’il y a un club capable de revenir dans un tel contexte, c’est bien MU. Et le calendrier de cette fin décembre leur est clairement favorable. En effet, après avoir affronté Aston Villa et West Ham (victoires 0-3 et 3-1), Hull, Norwich et Tottenham sont désormais au programme. Une période de Noël clémente, voilà qui devrait permettre à Moyes de trouver la bonne formule et de lancer (enfin) la saison des Reds Devils.

Le calendrier détaillé :

23/12 : Arsenal-Chelsea (21h)
26/12 : Hull City-Manchester United (13h45) ; West Ham-Arsenal, Chelsea-Swansea, Everton-Sunderland, Tottenham-West Bromwich, Newcastle-Stoke City, Cardiff-Southampton (16h) ; Manchester City-Liverpool (18h30)
28/12 : Manchester City-Crystal Palace (16h)
29/12 : Newcastle-Arsenal, Everton-Southampton (14h30) ; Norwich-Manchester United (16h) ; Chelsea-Liverpool, Tottenham-Stoke City (17h)
01/01 : Swansea-Manchester City (13h45) ; Southampton-Chelsea, Arsenal-Cardiff, Liverpool-Hull City, Stoke City-Everton, West Bromwich-Newcastle (16h) ; Manchester United-Tottenham (18h30)

#Kévin

Arsène Wenger: « C’est le moment de réagir positivement »

Par défaut

Image

 

Arsène Wenger dit qu’il comprend pourquoi on remet toujours en question les chances de titre de son équipe.

Les Gunners reprendront la première place s’ils battent Chelsea ce lundi, mais une défaite les verrait retomber à la quatrième place.
Après la défaite 6-3 face à Manchester City le week-end dernier, Wenger pense que la période de Noël donne une chance à son équipe de prouver que certains ont tort de douter.

 » En ce moment, tout le monde remet en cause nos chances de titre.  » déclare Wenger. «Nous n’avons pas gagné [la Premier League ] depuis longtemps , voilà pourquoi . »

« [L’éventualité de tomber à la quatrième place] ajoute de la pression mais vous ne pouvez pas jouer en Premier League sans pression. Il ya des périodes où la pression est un peu plus grande et des périodes où elle se ressent moins. Il faut vivre avec et tacher de faire face à ce genre de stress. « 

Arsenal cherche à mettre fin à une disette de neuf saisons en terme de trophées mais Wenger insiste que le hiatus ne lui torture pas l’esprit.

«Ce n’est pas le fait de ne pas gagner de trophée, c’est le fait de ne pas gagner la Premier League « , dit-il.  » Si vous gagnez la League Cup, ça ne change rien. »

«C’est la Premier League qui est la plus importante et nous ne l’avons pas gagnée depuis neuf ans. Bien entendu, ça ne renforce pas la foi que les gens peuvent avoir en votre équipe.

 » Si vous gagnez chaque année, vous commencez le championnat et le trophée vous appartient déjà. Au moins, ça rend notre défi plus intéressant. « 

Traduit par #Alex (via Arsenal.com)

Un derby à gros enjeu.

Par défaut

Image

C’est un Arsenal qui va tenter de repartir de plus belle avec la réception de Chelsea ce lundi (21h00) pour le compte de la dernière rencontre de l’année civile 2013 à l’Emirates Stadium. Les troupes d’Arsène Wenger auront fort à faire pour ce nouveau derby du Nord de l’Angleterre au sommet. Elles auront non seulement à cœur de se racheter de la gifle infligée le week-end dernier par Manchester City (6-3) mais seront aussi en quête de leur tout premier succès face aux Blues depuis plus de deux ans. Une occasion rêvée de se racheter, ce risque d’amener un surplus de motivation dans les rangs Gunners.

Un air de déjà-vu.

Un fameux 29 octobre 2013 à l’Emirates Stadium avait vu se retrouver les deux coachs Arsène Wenger et José Mourinho et où Arsenal avait subi la jeu de Chelsea lors du 4e tour de la Capital One Cup. Mieux organisés, les Blues l’emportaient grâce à des réalisations de Azpilicueta et Mata (2-0). Certes le onze de départ des Gunners n’était pas composé des titulaires indiscutables tels que Ozil ou encore Giroud. Mais le « Special One » en aura également profité pour faire souffler certains cadres comme Torres et Hazard. Au final ce sont néanmoins les Blues de Chelsea qui se sont nettement imposés sans véritablement forcer leur talent. Un mauvais résultat face à un membre du Big Four que les Gunners auront envie de rectifier pour prouver leur crédibilité au titre auprès des fans d’Arsenal.

Un match à gros enjeu pour les deux formations

Avec un Luis Suarez en état de grâce (2 buts, 1 passe décisive et 1 poteau), Liverpool a pris la mesure de Cardiff à Anfield (3-1) et la tête de la Premier League. Manchester City ne s’est pas fait non plus prié pour dépasser Arsenal, désormais 3e à cause d’une différence de but défavorable, après leur succès à Fulham (4-2). Les deux concurrents ont parfaitement saisi l’occasion de chiper provisoirement la place de leader que les Canonniers possèdent depuis 12 matchs. Un rendez-vous à ne pas manquer pour Arsenal et Chelsea qui commenceraient à se faire distancer. Une victoire des Gunners les propulseraient de nouveau en tête de la Premier League avec 2 points d’avance sur ses poursuivants. A l’inverse, une défaite des Blues diminuerait les chances de remporter la Premier League puisque Chelsea compteraient 5 points de retard sur le leader. Un match nul n’arrangerait aucune des deux équipes qui resteraient à la même position au classement mais en revanche ce résultat arrangerait les équipes de tête. En cas de défaite d’Arsenal, ils lâcheraient définitivement la première place à Liverpool à la fin de cette 17e journée, et cela relancerait par ailleurs totalement les Blues dans la course au titre en revenant à hauteur des Reds. L’issue du match prendra une tournure capitale pour la suite de la saison avant un Boxing Day plus passionnant que jamais.

Forme des équipes

Arsenal:

Infirmerie: Diaby, Sanogo, Miyaichi, AOC, Koscielny
Incertain: /
Suspendu: Wilshere
Forme: DNVVV
Casier disciplinaire: 23 jaunes, 2 rouges
Meilleurs buteurs: Ramsey (8), Giroud (7), Özil (4)
Meilleurs passeurs: Özil (7), Ramsey (6), Giroud (4)

Chelsea:

Infirmerie: Bertrand
Incertain: /
Suspendu: Essien
Forme: VDVVV
Casier disciplinaire: 24 jaunes, un rouge
Meilleurs buteurs: Hazard (6), Oscar (5), Lampard (4).
Meilleurs passeurs: Hazard (4), Lampard (3), Torres (2)

#Thibaud

Jack Wilshere: « Les fans à l’extérieur sont grandioses »

Par défaut

Image

 

Jack Wilshere salue le brillant soutien des fans lors de matchs à l’extérieur cette saison.

En dépit d’un résultat décevant à l’Etihad stadium, les fans sont restés après le match pour applaudir leur équipe. 

Wilshere et ses coéquipiers sont déterminés à se racheter dès la réception de Chelsea en championnat lundi prochain.

«Même si nous avons perdu lors de la première journée, les supporters ont toujours été super » dit Jack Wilshere. «Les supporters qui font les déplacements sont extraordinaires. Nous devons nous excuser auprès d’eux, ils ont dépensé leur argent pour venir nous voir à Manchester et nous n’avons pas été au niveau auquel ils nous attendaient».

«Nous allons nous reprendre et nous les retrouverons dès lundi».

Le milieu de terrain anglais blâme les erreurs individuelles commises sur 5 des 6 buts encaissés face à Manchester samedi et dit que toute l’équipe va devoir apprendre de ses erreurs.

«La plupart des buts sont venus d’erreurs individuelles».

«Je sais que nous allons travailler là-dessus et que nous sommes tous déçus. Nous allons apprendre de ça individuellement et collectivement».

«Je pense que nous étions trop tendus et que nous avons laissé trop d’espace entre nos lignes. Ils sont forts à la récupération du ballon et avec la puissance qu’ils ont avec Yaya Touré et Samir Nasri, ils attaquent bien et ils nous l’ont montré».

«Il faut que nous soyons encore plus fort».

Traduit par #Vincent (via Arsenal.com)