Eisfeld: «Mertesacker est comme un père pour moi»

Par défaut

Thomas Eisfeld est heureux à Arsenal et est déterminé à obtenir sa place dans l’équipe première d’Arsenal.

Le joueur de 20 ans, qui a marqué son premier but pour le club lors du match de Capital One Cup face à West Brom, s’est exprimé au micro du journal allemand Neue Osnabrücker Zeitung sur sa petite carrière et révélé les deux choses qui lui manquent le plus depuis qu’il a quitté l’Allemagne.

Sur son premier but en Capital One Cup:

« J’ai reçu le ballon des pieds de Nicklas Bendtner. Puis, en levant la tête je me suis aperçu que le gardien s’attendait à ce que je tire coté opposé. Alors j’ai tiré au premier poteau. C’était probablement le meilleur moment de ma carrière, surtout car je ne savais pas que j’allais jouer le jour avant. »

Sur ses chances de devenir un titulaire d’Arsenal :

«Mon but est d’être un titulaire de l’équipe première, sinon je ne serais pas là. Si vous prenez en compte mes grosses blessures au ligament et au dos, je crois que je n’ai pas été trop mal du tout. J’essayerai de saisir les chances qui me sont données et je travaillerai dur à l’entrainement. »

Sur sa signature à Arsenal:

«Alors que j’avais 16 ans, mon agent m’a demandé où j’aimerais vraiment jouer si j’avais le choix. J’ai répondu spontanément « à Arsenal et avec Arsène Wenger » sans même réfléchir. Peu de temps après mon 19ème anniversaire en janvier 2012, mon agent m’a appelé et m’a dit : ‘J’ai une surprise pour toi. Arsenal est intéressée, Arsène Wenger aimerait s’entretenir avec toi. »»

Sur sa vie à Londres:

«Ce n’est pas si spectaculaire que ça. Bien entendu, j’ai vu toutes les attractions comme Big Ben et le London Eye lors des deux premières semaines après avoir déménagé. Mais nous nous entrainons de 9h30 à 14h tous les jours. Serge [Gnabry] et moi faisons des choses plus relaxantes comme sortir au restaurant, aller au cinéma, faire un peu de shopping ou jouer aux jeux-vidéo. Nous habitons à Enfield, au nord de Londres, près du centre d’entrainement. »

Sur le manager Arsène Wenger:

«Pendant l’entrainement, il est très calme. Il ne parle pas beaucoup, mais il observe et laisse le reste à son assistant, [Steve Bould]. Mais lorsqu’il a quelque chose à dire, ça a du sens. Et c’est toujours des choses qui vous motiveront.»

Sur ce qui lui manque de l’Allemagne:

«La nourriture et ma mère ! Mais aussi mes amis qui habitent à Dortmund bien entendu, ma famille et mes amis me manquent mais c’était mon rêve de jouer pour Arsenal. Et pour ça, il fallait faire des concessions. »

Sur le contingent allemand:

«Nous sommes un petit groupe d’Allemands à Arsenal désormais. Per est notre grand « Papa ». Il nous fait garder la tête sur les épaules et nous dit comment nous devrions nous comporter. Luke [Lukas Podolski] est le rigolo de l’équipe, c’est une personne au caractère unique. Mesut est plus calme. Mon ami, Serge Gnabry également, il habite à 300 mètres de chez moi.»

BWDFIIeIcAAXU95

Sur le match Bundesliga vs Premier League:

«Je les mets à égalité, enfin surtout Dortmund et le Bayern Munich. La victoire du Bayern contre Manchester City l’a montré. Bien que je pense qu’il y a plus de compétition en Angleterre avec Chelsea, Liverpool, Arsenal et les deux Manchester. Au moins 5 équipes qui peuvent gagner le titre.»

Sur un éventuel retour en Allemagne un jour:

«Je me sens bien à Arsenal et je sais que je peux grandir ici, au top niveau. J’ai déjà fait de très bonnes expériences ici, comme notre pré-saison en Asie. Notre fan club là-bas est très grand et les gens nous traitent comme des popstars, ce qui nous a beaucoup boosté. Mon contrat se termine en été 2015 et Arsenal sera mon premier contact.»

#Alex (via Goonertalk et Neue Osnabrücker Zeitung)

Publicités

Coupe d’Europe: les moins de 19 ans comme les grands

Par défaut

Malgré l’arrêt précoce des NextGen Series, qui ne se dérouleront pas cette saison faute de moyens financiers suffisants, les Young Gunners passeront tout de même une partie de leur saison, pour la deuxième année de suite, à rencontrer d’autres clubs européens.

L’UEFA a en effet décidé de lancer cette saison sa propre compétition de jeune, l’UEFA Youth League, une nouvelle épreuve dont l’instance européenne a annoncé le lancement en décembre dernier. Le président Michel Platini est enthousiaste: « Nous pensons que l’UEFA Youth League est une proposition supplémentaire attractive pour les clubs de l’UEFA Champions League. Nous avons ainsi créé une compétition qui permettra aux joueurs juniors de disputer des matches internationaux avec leur club. »

L’UEFA Youth League, où Ligue de jeunesse de l’UEFA en langue de Wenger, se colle sur les rencontres de phases de poule de Ligue des champions et organisera les mêmes rencontres pour les sections U19. Les jeunes d’Arsenal croiseront donc le fer contre Marseille, Borussia Dortmund et Naples, tout comme leurs aînés. C’est un programme aussi savoureux que coriaces pour les professionnels comme pour les jeunes.

Il faut le noter: un affrontement anglo-français aura lieu pour la troisième saison de rang: les deux clubs pros se sont affrontés en C1 en 2011, puis les deux équipes U19 ont joué l’une contre l’autre il y a un an en NextGen Series.

Les Young Gunners ont clairement un tableau beaucoup plus compliqué qu’en NextGen Series, où ils avaient réussi à se qualifier in-extremis dans un groupe composé de l’OM, l’Athletic Bilbao et l’Olympiakos. Les partenaires de Chuba Akpom avaient notamment réalisé un très joli parcours qui s’est fini en demi-finale contre Chelsea (3-4 ap. prolongation) et qui les a vu éliminer l’Inter Milan (1-0), le vainqueur 2012, en Italie grâce à un but lointain du capitaine Nico Yennaris.

Petit détail concernant l’UEFA Youth League: comme les pros, les deux premières équipes au classement se qualifieront pour la phase finale (les deux autres éliminées). Il n’y a aura pas de formule aller/retour mais un simple match (comme en NextGen) pour départager les deux équipes.

Le calendrier:

18 septembre
Olympique de Marseille U19 v Arsenal U19

2 octobre
Arsenal U19 v SSC Napoli U19

23 octobre
Arsenal U19 v Borussia Dortmund U19

6 novembre
Borussia Dortmund U19 v Arsenal U19

25 novembre
Arsenal U19 v Olympique de Marseille U19

11 décembre
SSC Napoli U19 v Arsenal U19