Compte-rendu Arsenal vs Chelsea (29/09/2012, 6e journée de Premier League)

Par défaut

 
Il faut un début à tout

Ce sera plus tard dans la saison qu’on pourra savoir si Arsenal sera un candidat pour les premières places. Ce n’est pas après 6 journées qu’une équipe donne une vision de ce qu’offrira sa saison. Mais c’est en revanche après 6 journées et une première défaite de la saison qu’on tire les premières leçons de ce qui a marché jusque-là et ce qui n’a pas marché. En l’occurrence ce samedi, Steve Bould sait ce qu’il devra modifier dans ses prochaines séances d’entraînements avec la défense : les deux buts de Chelsea sont venus de coups de pieds arrêtés : le premier de Fernando Torres est venu sanctionner un alignement laxiste d’une défense complètement aux abois sur le coup-franc de Mata, provoqué quelques minutes plus tôt par Hazard qui toucha juste ce qu’il faut le ballon pour pousser son compatriote Vermaelen à la faute. Le second ? Bis repetita avec Mata à la manœuvre qui profita de la confusion entre Mannone et Koscielny pour remettre Chelsea dans les bons rails dans une période où la pelouse était plus rouge que bleue. Pour le reste, Chelsea s’est surtout distingué par la bataille acharnée que son milieu a mené, et remporté, contre celui d’Arsenal. Il n’a pas brillé dans le jeu avec une équipe archi offensive (Torres, Mata, Hazard, Oscar) mais a réussi a marqué deux pions et c’est ça que retiendront les supporteurs au final. Ceux d’Arsenal auront, eux, plusieurs choses à retenir et pas les bonnes : la première de l’axe Vermaelen-Koscielny n’a pas été une franche réussite alors que c’était l’association qu’on attendait le plus depuis le début de la saison. Les deux défenseurs, deux des meilleurs défenseurs du Royaume, ont été impliqué dans les deux buts de Chelsea : Vermaelen en commettant la faute qui amena le coup-franc de Mata et surtout Koscielny, doublement impliqué dans les deux buts puisqu’au marquage de Torres pour le premier, puis dans un rôle peu enviée dans un rôle de déviateur de balle sur le second. Le match avait bien commencé mais c’est sur un coup du sort, commun d’Arsenal, que le destin a choisi son camp : la sortie sur blessure de Diaby (17e) imposa une réorganisation tactique et technique dans l’équipe. Au final, c’est la frustration qui ressort de cette partie : frustration de ne pas voir l’équipe être aussi tranchante que d’habitude, frustration d’avoir encaissé deux buts dans nos temps forts (surtout le deuxième !), frustration d’avoir eu l’impression que les Gunners gâchaient toutes leurs munitions, frustration de voir un Gervinho qui n’a pas surfé sur son but et qui s’est enfoncé au fil des minutes et enfin, frustration de voir que Giroud mettra un peu plus de temps que prévu pour imposer sa marque dans l’équipe (90e+1). Certains se sont sans doute dit sur le coup : « Avec van Persie c’était dedans ». Oui peut-être, mais v. Persie est parti avec l’espoir de glaner son premier titre de champion chez l’ennemi et n’est pas resté avec ce même espoir au club. Il faut donc faire avec ce qu’on a. Les trois points se jouent à un rien : une parade exceptionnelle de Cech sur une tête de Podolski (59e)sur sa seule inspiration de la journée, un poteau sur une tête, encore, de Koscielny (83e), sans doute enclin à vouloir se faire pardonner. Grâce à sa victoire, Chelsea surenchérit sur son début de saison remarquable (aucune défaite en championnat) en remportant sa première victoire contre Arsenal sans Didier Drogba depuis 1995. Les Blues ont maintenant 7 points d’avance sur les Gunners. Londres n’est plus bleu depuis ce samedi après-midi. Mais les choses ne sont pas éternelles et comme on dit, il faut bien un début à tout…

Feuille de match

Arsenal 1-1 Chelsea à Emirates Stadium (60,101)

Avertissements : A. Ramsey (35e), T.Vermaelen (53e) pour Arsenal ; Oscar (39e), , D. Luiz (48e) pour Chelsea, Ramires (90e+2)

Buts : Gervinho (43e) pour Arsenal ; F. Torres (20e), L.Koscielny CSC (53e) pour Chelsea

Arsenal : V.Mannone – C.Jenkinson, T.Vermaelen, L.Koscielny, K.Gibbs – M.Arteta, S.Cazorla, V.Diaby (Chamberlain, 17e) – A.Ramsey (Walcott 67e), Gervinho, L.Podolski (Giroud 67e). Entr : A.Wenger

Chelsea : P.Cech – B.Ivanovic, J.Terry, David Luiz (G.Cahill 81e), A.Cole – J.Obi Mikel, Ramires, Oscar (Moses, 77e)– E.Hazard, F.Torres, J.Mata (R.Bertrand, 84e). Entr : R. Di Matteo

Les chiffres du match

Possession de balle : Arsenal 51% – Chelsea 49%
Tirs (tirs cadrés) : Arsenal 17 (4) – Chelsea 10 (3)
Hors-jeux : Arsenal 4 – Chelsea 3
Fautes : Arsenal 14 – Chelsea 14
Corners : Arsenal 6 – Chelsea 5
Passes réusies : Arsenal 88% – Chelsea 83%
Duels aériens gagnés : Arsenal 48% – Chelsea 52%
Arrêts : Arsenal 1 – Chelsea 3

Notes des joueurs par AFC

Mannone (4): a visiblement oublié de soulager sa défense sur coups de pied arrêtés. Complètement à la rue lors du deuxième but où il doit se coucher sur le ballon.

Jenkinson (7.5): très bon match du finlandais. Il monte en puissance match après match. Il a beaucoup apporté sur son couloir droit aujourd’hui et prend de meilleures décisions au fur et à mesure des matches. Toujours bon défensivement.

Koscielny (4.5): cela faisait très longtemps que nous n’avions pas vu un Koscielny dans cet état. Battu dans son duel avec Torres sur le premier but, il trinque pour l’erreur de Mannone sur le second en expédiant le ballon dans ses propres buts.

Vermaelen (6): match moyen. Beaucoup de fautes inutiles.

Gibbs (7.5): un des seuls au niveau aujourd’hui. Il a fait l’essuie-glace dans son couloir et a distribué de bons ballons à un Podolski très en difficulté aujourd’hui.

Arteta (8): gros match de l’espagnol aujourd’hui. Quelle débauche d’énergie! Partout sur le terrain, il a su soulager la défense avec des relances propres et a mené quelques offensives. L’âme d’un leader!

Diaby (non noté): semblait en jambe jusqu’à sa sortie au quart d’heure de jeu sur blessure. Remplacé par AOC (7): auteur d’une très bonne rentrée, il a apporté de la vitesse et a été bon défensivement. Il est le passeur sur le but de Gervinho.

Cazorla (5.5): alors qu’il avait été désigné par AFC comme devant être « l’homme dans le match » aujourd’hui, l’espagnol a rendu sa plus mauvaise copie depuis qu’il est à Londres. Trop peu d’apport offensif pour l‘ancien de Malaga, et la perte de sa complicité avec Diaby l’a peut-être troublé.

Ramsey (5.5): encore une fois très intéressant sur son côté puis il s’est perdu lorsqu’il a pris la place de Diaby au milieu. Trop de pertes de balle et son repositionnement au cœur d’un milieu qui n’a pas encore joué avec lui cette année l’a déstabilisé. Remplacé par Walcott, transparent. Aucune confiance en lui sur ce côté droit, il a trop peu provoqué la défense adverse.

Podolski (5): invisible. Hormis 2 bonnes incursions dans la surface (qui en parallèle n’ont pas abouti à grand chose) et une tête qui aurait pu faire mouche sans un arrêt de Cech, l’allemand a été beaucoup trop moyen aujourd’hui. Remplacé par Giroud, qui se sera procuré deux occasions dont une qu’il n’aurait jamais du manquer. Il aurait pu être le sauveur de tout une communauté aujourd’hui.

Gervinho (4): sauvé par son but de tueur, car il fût absolument infecte dans le jeu. Très peu d’altruisme, beaucoup de mauvais choix et a considérablement ralenti le jeu.

On a aimé : Arteta

Sûrement l’un des joueurs qu’on attendait le moins en 2011, et pourtant l’Espagnol est devenu en un an la pièce maîtresse du jeu des Gunners. Un véritable mental et des allures de leader, voilà ce qu’est Arteta. Encore aujourd’hui, il a été phénoménal, se dépensant sans compter, couvrant les espaces, proposant des solutions aux quatre coins du terrain et toujours avec une excellente justesse. Pour sa 250ème titularisation dans le championnat anglais, Arteta a honoré tout un club, club avec lequel le natif de San Sebastian a magnifiquement bien fusionné.

On n’a pas aimé : Gervinho

L’Ivoirien retomberait-il dans ses travers? En forme depuis quelques semaines, il a logiquement été titularisé ce samedi contre Chelsea, tout ça pour nous offrir une énorme désillusion. Même s’il est l’auteur d’un très beau but, il a prouvé encore une fois qu’il n’avait aucune vista et que son intelligence dans le jeu était très faible. Il s’est heurté au mur des Blues malgré son activité et a beaucoup trop souvent dribblé dans le vide. Ajoutons à ça un altruisme proche du néant et cela aboutit à un match médiocre, ce qui est d’autant plus exaspérant que l’ivoirien n’a pas de problème de confiance contrairement à la fin de saison dernière.

#Yannick et #Anto

Avant-match Arsenal – Chelsea (29/09/2012)

Par défaut

 

Avant match d’Arsenal (5ème, 9pts) – Chelsea (1er, 13pts) à l’Emirates Stadium (60355 places), 6ème journée, coup d’envoi à 13h45.

London is red !

Séduisant depuis le début de la saison, Chelsea, renforcé par un coûteux recrutement estival, se rendra demain dans le nord de Londres pour un derby qui s’annonce bouillant. Les champions d’Europe en titre n’épargnent personne en ce début de saison, mis à part QPR qui avait arraché le nul à Loftus Road il y a deux semaines face aux Blues, et les hommes de Di Matteo ne viendront pas en touriste à l’Emirates Stadium. Dans les couloirs de ce dernier, la confiance est au beau fixe : après un très bon résultat face aux champions d’Angleterre le week-end dernier et une véritable correction infligée à Coventry en coupe ce mercredi, les gunners seront les hôtes de cette rencontre en ce 29 septembre et pourraient donc partir avec un avantage psychologique, surtout s’ils sont portés par la même ferveur qui régnait dans l’enceinte mercredi dernier. Si les blues restent devant les hommes d’Arsène Wenger au classement, leurs statistiques demeurent les mêmes que les gunners : 9 buts marqués pour 2 buts encaissés (dont aucun à l’extérieur pour Chelsea). Même si un match nul ne serait pas un aussi mauvais résultat que nous puissions le penser, il faudra que les canonniers visent plus haut pour pouvoir espérer dès demain monter sur le podium et réduire l’écart avec Chelsea et Manchester United qui ne perdront surement pas beaucoup de point au long de cette saison. Pour cela, il faudra évidemment compter sur une solidité défensive à toute épreuve, surtout avec des adversaires comme Oscar, Hazard ou encore Torres qui retrouve un très bon niveau, mais aussi sur une force d’attaque qui saura faire la différence contrairement à la semaine dernière face aux citizens. Effectivement, les gunners ont manqué beaucoup trop d’occasions le week-end dernier, ce qui leur coûta un match nul qui aurait pu être évité. Apprendre de ses erreurs est essentiel, et si les troupes menées par Vermaelen (qui effectuera son retour demain) sont prêtes à corriger leurs défauts du match à l’Etihad Stadium, alors la victoire prendra probablement le chemin du camp des rouges et blancs.

Un homme dans le match

Arsenal : Santiago Cazorla (5 matches joués, 440mn, 1 but, 2 assists)
C’est toute l’équipe qui devra briller demain, mais Cazorla devra être l’étoile qui brillera plus fort que les autres. Premièrement car son équipe ne pourra rien faire sans une véritable flamme créative face à une équipe comme Chelsea, mais aussi pour qu’il prouve à tous que malgré ses dizaines de millions en moins, il est actuellement au même niveau qu’Eden Hazard. Le petit espagnol régale la communauté des rouges et blancs depuis le début de la saison, et il est temps pour lui de sortir un match référence face à une grosse écurie. Nullement besoin des triplés de Van Persie. Cazorla sera l’unique chef d’orchestre demain, et il ne tiendra qu’à lui de faire résonner la plus belle des musiques dans l’enceinte de l’Emirates.

Chelsea : Eden Hazard (5 matches joués, 393mn, 1 but, 6 assists)
“Nous allons garder un oeil sur lui” a déclaré le capitaine Vermaelen aujourd’hui même. Inconnu du foot anglais il y a de cela quelques semaines, le belge éclabousse de son talent les pelouses de PL. Il a littéralement pris à son compte le jeu des blues et est devenu une pièce maîtresse de l’effectif de Di Matteo, étant impliqué dans 7 des 9 buts de son équipe. Même s’il sera confronté demain à l’une des meilleures défenses d’Europe, personne ne semble pouvoir le stopper pendant 90mn. Le danger passera obligatoirement par ses coups de rein.

Arsenal :
Infirmerie : Rosicky (talon d’achille), Wilshere (reprise), Sagna (reprise), Fabianski (épaule), Szczesny (cheville)
Incertain : Frimpong (reprise)
Suspendu : Aucun
Forme actuelle : NVVN
Buteurs : Gervinho, Podolski (2 buts) – Cazorla, Koscielny, Walcott (1 but)

Chelsea:
Infirmerie: Sturridge (tendon)
Incertain: Lampard (cheville)
Suspendu: Aucun
Forme actuelle: VNVV
Buteurs: Torres, Ivanovic, Lampard (2 buts) – Hazard, Cahill, Cole (1but)

Les clés du match

-Arsenal a gagné 36 de ses 75 matches contre Chelsea à domicile en PL. Chelsea en a gagné 19.

-En cas de victoire demain, Wenger fêtera en plus de ses 16 ans au club sa 350ème victoire en PL.

-Alors qu’on parle de lui du côté des Three Lions, Mikel Arteta fera demain son 250ème match en tant que titulaire dans le football anglais. Andrei Arshavin et Djourou pourraient quant à eux vivre leur 100ème apparition en PL.

-Londres en dehors de Stamford Brigde ne semble pas réussir aux blues puisque leur unique match sans victoire cette saison se déroula à Loftus Road.

-Lampard a marqué 98 buts dans Londres. Il peut devenir le second joueur à en marquer plus de 100 après… Thierry Henry (133 buts)!

-Ivanovic pourrait faire sa 100ème apparition en PL avec les blues alors que Terry est à un but d’atteindre la barre des 50 buts avec Chelsea.

-Lors des 33 dernières rencontres entre les deux clubs londonien, Chelsea a gagné 7 fois avec Drogba et n’a pas réussi à gagner sans lui (V0, N9, D13).

Des photos de l’entrainement:http://www.arsenal.com/news/news-archive/45221/arsenal-train-ahead-of-chelsea-pictures

Compte rendu du match Arsenal Ladies et Barcelone Ladies

Par défaut

Carton plein pour Arsenal

Les Ladies d’Arsenal ont fait un grand pas vers une qualification en 8e de finale de champions league féminine (UWCL). Les filles se rendaient en Espagne avec, non seulement, pour intention de conserver leur incroyable série de matches sans défaites mais aussi de prendre une belle option de qualification.

Jennifer Beattie, Jordan Nobbs et Katie Chapman ont toutes les 3 contribué à l’écrasement d’une sélection catalane complètement surclassée par le beau football de la clique à Laura Harvey.

Le match s’est déroulé au Mini Estadi, stade annexe du Camp Nou. Dès le début de la partie Arsenal se voyait mis en danger par Sonia et Marta Corredera, les 2 meilleurs joueuses de la rencontre coté catalan, mais Emma Byrne, la gardienne d’Arsenal répondait présente.

Les visiteuses prennent l’avantage à la 31 e minute par l’intermédiaire de Beattie qui, suite à un corner botté par Kim Little, envoyait de la tête le cuir dans les filets catalans. FC Barcelone 0-1 Arsenal FC.

Ellen White manquait à 2 reprises de saler l’addition et contraignait l’équipe d’Arsenal à rentrer aux vestiaires avec cette petite avance au score.

À la reprise, Arsenal menait largement les débats et voyait ses multiples efforts récompensés à la 56e minute. : Jordan Nobbs, d’une magnifique frappe enroulée à 25 m des buts de la gardienne catalane, marquait pour le 2-0 en faveur d’Arsenal.

Chapman salait l’addition 10 minutes plus tard: Après un coup franc tiré par Steph Houghton, la balle est repoussée par Esther Sullastres et retombe sur Katie Chapman qui n’a plus qu’à pousser la balle dans les filets adverses.

Malgré toutes les dernières tentatives d’un côté comme de l’autre le score restait inchangé. Avec une avance de 3 buts Arsenal prend donc une belle option en vue d’une qualification en 8e de finale de la ligue des champions féminine. Le match retour se déroulera le 4 octobre 2012 à Meadow Park – Borehamwood.

Fiche technique

Arbitres: Christine Baitinger (GER), Marina Wozniak (GER), Marija Kurtes (GER)

Buts : Beattie (31′), Nobbs (56′), Chapman (76′)

IX d’Arsenal: Emma Byrne, Steph Houghton, Gilly Flaherty, Ciara Grant, Alex Scott, Jennifer Beattie, Jordan Nobbs, Katie Chapman, Rachel Yankey(77), Kim Little, Ellen White(68).

Remplaçantes: Sophie Harris, Yvonne Tracy, Jayne Ludlow, Niamh Fahey, Gemma Davison(68), Danielle Carter(77), Kelly Smith

IX de Barcelone: Esther Sullastres, Laura Gomez Gutierrez, Melisa (c), Melanie Serrano(58), Marta Unzue Urdaniz, Marta Corredera, Miriam Dieguez, Sonia, Alexia Putellas(77), Virginia Torrecilla, Carolina Ferez, Mendez(58)

Remplaçantes: Laura Rafols, Ana Maria Escribano(58), Kenti Robles, Maria Losada, Gema Gili, Olga Garcia(58), Laura Gutierrez(77).

Statistiques du match

Barcelona Arsenal
13 Tirs 19
8 Tirs cadrés 11
5 Corners 6
3 Hors-jeu 1
0 Cartons jaunes 1
0 Cartons rouges 0
11 Fautes 13