Wenger sur le match nul, Giroud et Klopp

Par défaut

Arsène Wenger est revenu en conférence de presse sur le match nul d’Arsenal face à Liverpool sur le score de 3-3 dans la nuit de mercredi.

 

Sur la performance…

Je suis frustré par le résultat, mais pas par notre performance, bien que nous ayons été un peu sur la défensive. J’ai l’impression que pendant les 20 premières minutes nous étions un peu sur les talons, et nous nous sommes finalement réveillés. A 2-1 nous avons montré du caractère pour égaliser, puis prendre l’avantage à 3-2. La frustration vient du fait que nous avons eu 3 opportunités d’enfoncer le clou à 3-2, mais nous ne l’avons pas fait. Elle vient également du fait que nous avons encaissé un but à la dernière minute du match, ce qui arrive régulièrement en Angleterre. Malgré tout, les deux équipes ont absolument tout donné. Nous avons montré du caractère ce soir, et nous nous en sommes sortis avec un point, et si nous regardons les résultats récents, on peut voir que chaque match peut-être difficile, et ce pour tout le monde.

 

Sur ce que les joueurs ont appris…

Ils doivent utiliser la frustration qu’ils ressentent ce soir et la transformer en motivation pour le prochain match. Il y a plus de points positifs que de points négatifs dans ce match. Je pense que ce qui s’est passé ce soir devrait les convaincre que nous avons bien quelque chose à jouer cette saison.

 

Sur Giroud…

Il a eu beaucoup d’opportunités, et ce fut une bonne prestation dans l’ensemble. Ce n’était pas facile pour lui, il a fait face à de gros duels physiques. Il a dû protéger la balle et se battre contre les défenseurs centraux adverses. Il a été précieux pour nous ce soir.

 

Sur Alexis…

Je vais être prudent désormais. Il y a des chances qu’il soit dans le groupe pour le match de dimanche. Il sera testé samedi, et vendredi et samedi seront des jours cruciaux pour lui. Il n’est pas impossible qu’il joue dimanche.

 

Sur Elneny…

Il va nous rejoindre. Nous verrons s’il sera qualifiable pour le match de dimanche.

 

Sur ce qu’il a dit à Jurgen Klopp…

Je lui ai dit de se calmer, sinon il allait être envoyé en tribunes. Il vous expliquera cette situation mieux que moi. Je pense que c’était pour une remise en jeu, il n’y avait aucune mauvaise intention dans mon intervention.

 

Sur le fait de concéder le match nul…

Même à 3-2 il faut jouer tous les coups. L’égalisation est peut-être due à cet enthousiasme.

Publicités

Arsène Wenger: « Nous avons mal commencé la rencontre. »

Par défaut

Arsène Wenger s’est rendu en conférence de presse après le nul enregistré contre Manchester United.

sur la prestation en seconde période:

Je suis satisfait de la prestation de l’équipe. Le seul regret que je peux avoir, c’est que nous n’avons pas su prendre les trois points. Nous avons débuté mollement la première période, Manchester United était plus fringant au départ et nous étions un peu trop éloignés les uns des autres. En deuxième mi-temps, nous étions plus compacts et on a pris le dessus. Nous avons bien réagi et avons ramené un point mérité.

Sur la raison de ce départ mollasson:

Nous étions un peu trop timides, trop conservateurs dans notre possession et trop loin les uns des autres. Nous avons rectifié le tir en seconde période et avons eu de bonnes opportunités sur contres. Nous étions plus rapides et avons eu assez d’occasions de gagner le match en fin de partie.

Il reste un point à prendre pour conserver la troisième place:

Cela enlève une certaine pression car cela permet d’avoir de vraies vacances et de faire une bonne préparation. Ce sera bien lorsque ce sera fait mais il faut encore le faire. Il nous reste 2 matchs donc concentrons-nous sur le prochain afin de nous garantir cette place dès mercredi contre Sunderland.

Sur cette troisième place:

La satisfaction est toujours une notion compliquée. Si vous m’aviez posé la question en octobre, j’aurais dit oui. On souhaite toujours finir premiers évidemment mais 17 équipes souhaiteraient être à notre place. C’est la continuité de nos résultats et c’est une bonne base pour que nous fassions mieux l’année prochaine. C’est notre objectif.

Si Arsenal sera vraiment dans la lutte pour le titre:

C’est difficile à dire car vous ne savez pas comment seront les équipes l’an prochain. Manchester United, Manchester City et Liverpool seront actifs sur le marché donc il est difficile de savoir. Je pense qu’en cette fin de saison, nous sentons que nous avons fait des progrès en Premier League comparé à la saison passée car nous avons été réguliers contre les petites équipes mais nous avons également été plus solides contre les grosses écuries. C’est une superbe base de travail.

Sur Gedion Zelalem:

Je laisse le choix à mes joueurs de représenter le pays qu’ils aiment vraiment. De plus en plus de gens sont issus de cultures multiples et c’est assez intéressant. Gedion est un cas intéressant car il a été élevé en Allemagne jusqu’à l’âge de 9 ans puis aux États-Unis de 10 à 15 ans. C’est l’âge ou vous commencez à sortir et vous faire des amis. Il avait envie de jouer pour les États-Unis.

S’il va partir en prêt:

C’est possible. Je teste toujours les joueurs en pré-saison et je fais un point ensuite pour savoir s’ils peuvent jouer en équipe première. S’il n’est pas dans la discussion l’an prochain, il faudra bien qu’il joue quelque part.

Si Jurgen Klinsmann sera un bon modèle:

Un modèle fantastique. Il a joué au plus haut niveau et commence à avoir une bonne expérience en tant que coach. Cela va être très bénéfique pour Gedion.

#Max (via arsenal.com)

Wenger : « Theo Walcott sera bientôt de retour au top. »

Par défaut

Walcott

Le Coach fait le point sur Theo Walcott et Danny Welbeck, deux internationaux anglais qui ont obtenu du temps de jeu avec la sélection des Three Lions récemment.

Arsène Wenger exprime son soutient à Theo Walcott, qui retrouve peu à peu les terrains. L’attaquant d’Arsenal a passé une année entière en dehors des terrains, souffrant d’une blessure à un ligament. Il retrouve peu à peu sa forme.

Walcott a joué dans une inhabituelle position de numéro 10 avec la sélection anglaise en milieu de semaine. Pour Wenger,il semble évident que ce n’est pas dans cette position qu’il est le plus efficace :

« La force de Théo, c’est avant tout sa qualité de déplacement. Ce n’est pas un joueur qui lance ses partenaires en profondeur, qui délivre des caviars. C’est justement lui qui se lance et qui dévore l’espace. »

« Le public est dur avec lui, ca ne me semble pas justifié. Il revient à son rythme, il sera bientôt de retour au top. Je ne m’en fais pas pour lui, il n’est pas encore revenu à 100%. Il n’a pas joué pendant un an, il est sur le bon chemin. « 

« Ce n’est pas un joueur au mental fragile, bien au contraire. Il est sûr de lui. Ce n’est pas la première fois qu’il affronte une épreuve dans sa vie. Il a toujours su se sortir de ces situations difficiles. Il en ressort grandit à chaque fois. »

Le coach revient également sur les prestations de Danny Welbeck, arrivé en provenance d’Old Trafford l’été dernier. Pour Wenger, Welbeck est devenu un bien meilleur joueur depuis son arrivée.

Welbz

L’international anglais impressionne pour sa première saison à Londres. Il a marqué huit buts en tout juste trente apparences sous le maillot d’Arsenal.

Welbeck se fait également remarquer en équipe nationale. Il a de nouveau marqué pour l’Angleterre contre la Lituanie la semaine dernière.

« C’est un joueur important, il nous apporte beaucoup. Non seulement il est efficace devant le but, mais il contribue aussi au développement de notre jeu durant les rencontres. »

« C’est avant tout un joueur d’équipe. Techniquement il s’est amélioré, il est plus mature, plus détendu lorsqu’il se retrouve face au but. La qualité de ses mouvements est bien meilleure. Il a des aptitudes énormes. »

Welbeck est désormais en concurrence avec Harry Kane pour une place de titulaire en sélection nationale. Pour Wenger, Danny a démontré qu’il méritait cette place :

« Kane a joué son premier match avec l’Angleterre cette semaine. C’est important pour eux d’avoir plusieurs options en attaque. Jusqu’à maintenant, le sélectionneur anglais a toujours placé sa confiance en Danny pour occuper le poste d’avant centre. Après Vendredi soir, je ne vois pas comment Roy Hodgson pourrait changer ses plans. »

Henri via Arsenal.com

Récap de la semaine (8 – 14 décembre)

Par défaut

C’est une belle semaine qui va se finir en beauté : c’est l’heure du récap (8 – 14 décembre).

Lundi, souvenirs souvenirs.

Le 17 mai 2014 : Arsenal remporte la FA Cup contre Hull City.

Le 8 décembre 2014 : Tirage du 3ème tour de la FA Cup –  Arsenal vs Hull

Un signe du destin ?

Mardi, une fusée.

No comment.

Mercredi, Let It Go.

Gunnerblog nous offre une reprise de « Let It go » du film « Frozen » avec comme chanteur Arsène et le sujet devient Cesc Fabregas. Je ne sais pas s’il aura un oscar comme l’original mais cette version est hilarante.

Jeudi, la photo de la semaine.

Vous pensez qu’Arsène pense à signer les chiens d’Alexis ?

Vendredi, un retour.

Nous avons appris, ce vendredi, le retour de Coquelin qui été, jusque-là, prêté à Charlton Athletic.

Welcome Back !

B4qk8LzCQAAdX0_

Samedi, 2 buts pour 30 ans.

Santi Cazorla est le 4ème joueur d’Arsenal à marquer lors de son anniversaire en Premier League. Il rejoint ainsi Pirés, Merson et Benayoun.

Et dire qu’il vient de fêter ses 30 ans..

1292600-27844871-1600-900

Dimanche, un petit troll.

Twitter, pour certains joueurs, c’est le moyen de s’exprimer favori des joueurs de foot. Certains sont même devenus des artistes dans l’art de troller. Balotelli par exemple, il ne cesse de se faire remarquer sur ce réseau social. Emmanuel Frimpong, l’ancien Gunners, est aussi très fort.

Lors du match entre Man United et Liverpool, Frimpong s’est permis de poster un petit message alors que Liverpool était mené 3 à 0.

FRIMPONG

Franchement, c’est du génie.

 

#Michael

Avant-Match Arsenal – Manchester United, 12ème journée de BPL

Par défaut

 

Toujours un match spécial

Alors oui la rivalité entre les deux clubs a quelque peu diminué depuis le départ le départ de Sir Alex et le classement des Gunners ces dernières saisons, ce match n’en reste pas moins un gros choc incontournable de la Premier League.

Ce match est d’autant plus important qu’une victoire à l’Emirates ce samedi pourrait conditionner la suite de la saison des Gunners. En effet, une victoire pourrait servir de match référence pour une équipe en manque de confiance et de certitude dans tous les compartiments du jeu. Qui plus est, une victoire avec la manière face au grand rival Mancunien ne pourrait que ravir tous les supporters frustrés par les récents résultats plus que médiocre. Nous avons tous en tête la défaite lors du dernier match face à Swansea alors que les Gunners avaient pourtant ouvert par l’intermédiaire de l’inévitable Alexis Sanchez, auteur de son 8ème but en 10 matchs de Premier League, avant de se faire reprendre en cinq minutes par des Gallois réalistes. Mais c’est surtout le match face aux belges d’Anderlecht qui a tendance à rester le plus amer, même trois semaines plus tard. Mener 3-0 à la 60ème pour finalement concéder le match nul, seuls les Gunners peuvent le faire.

Il faut donc faire abstraction de toutes ces mauvaises ondes pour remporter une victoire cruciale qui permettrait aux Gunners de remonter à un point de City en cas de défaite de ces derniers. Mais  le plus important est de redevenir intraitables à la maison, les Gunners ne doivent plus lâcher un seul petit point à domicile pour espérer faire quelque chose cette saison. Et cette victoire signifierait aussi la première à domicile contre Man U depuis le 5 janvier 2011 (1-0, but d’Aaron Ramsey à la 56ème). Alors oui, la stat des Gunners à domicile est impressionnante, aucune défaite sur les 18 derniers matchs, mais le contenu laisse à penser que cette statistique pourrait bien prendre fin.

Les Gunners peuvent toutefois compter sur un Alexis Sanchez de feu, le chilien est tout bonnement incapable de s’arrêter de scorer, que ce soit en Ligue des Champions ou en championnat. Ajouter à cela, les grandes formes de Danny Welbeck et Jack Wilshere avec l’équipe d’Angleterre, lors des éliminatoires pour l’Euro 2016, arrivent au bon moment pour permettre aux Gunners de retrouver un jeu agréable à regarder et surtout efficace. Mais ce match sera aussi un moment particulier pour Danny Welbeck qui retrouve son club de formation pour la première fois depuis son arrivée à Arsenal. The Ox s’est lui aussi illustré lors de ces éliminatoires avec un but sur une délicieuse passe de Jack Wilshere.

C’est un ancien Gunner qui pourrait s’illustrer encore une fois. En effet, RVP a la fâcheuse tendance de marquer contre Arsenal depuis son départ, 3 buts sur les 4 matchs joués contre les Gunners. Et avec un Rooney lui aussi dans une très grande forme internationale, le duo Mancunien pourrait s’avérer très dangereux pour la défense d’Arsenal.

A noter le retour d’Olivier Giroud dans le groupe et qui selon Wenger serait « apte à jouer » au début du mois de janvier et la grosse blessure de Daley Blind, absent pour 6 mois, côté United.

#Albin

Alexis : « L’Angleterre a le championnat le plus difficile. »

Par défaut

14/15: Arsenal 2-2 Manchester City - Alexis Sanchez

Alexis Sanchez a joué en Serie A et en Liga, mais il insiste sur le fait que la Premier League est le championnat le plus difficile qu’il ait connu.

Alexis a pris un bon départ avec Arsenal (élu joueur d’Arsenal et plus beau but du mois de septembre), mais il ne se fait aucune illusion sur le défi que représente le football anglais.

L’international chilien a fait partie du Barcelone ayant engrangé 100 points lors de la saison 2012/13, mais il dit qu’il préfère l’imprévisibilité de la Premier League.

« Par rapport aux autres championnats où j’ai joué, je pense que c’est le plus dur et je l’aime beaucoup. Je le pense vraiment. Avant que je signe, les gens m’avaient dit à quel point Arsenal est un grand club avec beaucoup de joueurs de qualité. Maintenant, je suis ici et je regarde tous les joueurs durant l’entraînement et je me rends compte de la qualité de tous. »

Alexis a déjà démontré ses propres qualités, que ce soit sur le côté gauche, sur le côté droit ou à la pointe de l’attaque d’Arsenal, mais il admet qu’il se sent « un peu plus à l’aise » sur le côté gauche.

« Je peux courir et rentrer sur mon pied droit, mais n’importe quelle position me convient tant que je joue parce que je déteste être sur le banc. Si vous me retirez de l’équipe, c’est comme si vous m’enleviez la balle. »

« Je veux tout gagner. En regardant les entraîneurs et les joueurs que nous avons, avec une attitude de gagnant et de l’ambition, nous pouvons tout remporter. »

Alexis a parcouru un long chemin depuis qu’il a appris tout seul à jouer au football dans une ville pauvre du Chili. En dépit de son ascension vers la célébrité, il se souviendra toujours de ses humbles débuts et de sa façon unique de gagner de l’argent il y a quelques années.

« Comme je savais faire des saltos, les gens me disaient « fait un salto et nous te donnerons 50 ou 100 pesos ». J’avais aussi pour habitude de nettoyer les voitures. »

« Ma première paire de chaussures m’a été donné par le maire de Tocopilla (NDLR : sa ville natale) après que ma mère soit allé parler avec lui. Un jour, il est venu chez moi et me les a données. J’étais aux anges ! »

#Kévin (via arsenal.com)

Mertesacker : « J’ai décidé d’arrêter la sélection pour me concentrer sur Arsenal. »

Par défaut

BzgFpvcIEAAdK-5

Per révèle que si il a décidé de stopper sa carrière internationale c’est avant tout pour aider le club à remporter de nouveaux trophées.

Mertesacker était un membre important de l’équipe allemande sacrée championne du monde cet été. Il se retire après avoir remporté la plus prestigieuse des compétitions.

Après un été magique – outre sa victoire finale au Brésil et sa victoire en FA Cup avec le club, l’allemand a vu sa famille s’agrandir avec la naissance de son deuxième fils – et maintenant que la saison est lancée, le joueur de 30 ans semble déterminé à accomplir de belles choses avec Arsenal.

« L’année dernière fut éprouvante et celle ci s’annonce tout aussi exigeante. Il fallait que je trouve une solution pour pouvoir me reposer et recharger les batteries, mentalement et physiquement. Je ne considère pas cette décision comme un pas en arrière. Je veux continuer à aller de l’avant avec le club et montrer que je suis encore capable de progresser. »

« Durant ces dernières années j’ai compris que j’étais vraiment important pour l’équipe. La Premier League est un championnat très intense. Tout ça m’a encore plus motivé à gagner un trophée avec le club . Aujourd’hui je suis uniquement concentré sur Arsenal. »

« Après quelques années passées au club et avec un peu de recul je peux maintenant dire que je ne m’attendais vraiment pas à ça. Il y a encore plus de respect et de soutien ici que je ne pouvais l’imaginer quand j’ai signé à Arsenal. Ce club est au dessus, il est plus spécial que les autres et je suis vraiment très fier d’en faire partie, surtout depuis que j’en ai appris plus sur l’histoire du club et sur ses fans. Je ne m’attendais pas à autant de soutien de leur part. »

« En tant que Vice Capitaine je me sens encore plus responsable et j’ai l’intention de ramener de nombreux trophées au club durant ces 3 années. Je suis motivé. »

« Un chapitre s’est fermé et un autre s’est encore un peu plus ouvert. C’est comme ça que vois les choses actuellement. »

#Henri via Arsenal.com