Qui es-tu Daniel Crowley?

Par défaut

Image
D
aniel Crowley avec les U17 Anglais en mars dernier, contre la Russie.

Souhaitant structurer la colonne vertébrale britannique du club, Arsène Wenger a opéré cette année de grands chamboulements en faisant prolonger Gibbs, Ramsey, Chamberlain, Wilshere, Jenkinson et plus tardivement Walcott. Mais visiblement pas rassasié par ce pari d’avenir, le manager alsacien souhaiterait ajouter à son académie du sang British, avec en figure de proue le jeune Daniel Crowley, un des talents les plus précoces d’Angleterre. Selon Jeorge Bird, ce dernier pourrait même signer demain. 

Qui est-il?

Crowley est un milieu de terrain de 15 ans qui vient de la fameuse académie d’Aston Villa, où il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs formés ces dernières années. Il a également fait parti de l’équipe d’Aston Villa qui a remporté les NextGen Series 2012/2013.

Cela fait maintenant pas mal de temps qu’il se forme également auprès de la sélection anglaise. Il a joué pour les U16 à l’âge de 14 ans et joue actuellement pour les U17.

Pourquoi est-il si bon? 

Crowley est un footballeur anglais atypique: très technique, agile, et très bon passeur grâce à son excellente vision du jeu. Il aime contrôler le jeu et trouver les failles entre les défenseurs.

Il ressemble plus à un joueur brésilien ou espagnol, et c’est ça qui le démarque des autres. D’ailleurs, Aston Villa l’a déjà convié aux entrainements de l’équipe première. Le garçon, qui a la tête sur les épaules, est très habile avec le ballon et a toutes les cartes en main pour devenir un grand joueur.

Pourquoi Arsenal le veut?

Pourquoi Arsenal ne le voudrait pas? Il est tout simplement considéré comme l’un des plus grands talents anglais, et étant donné que les Gunners souhaitent solidifier leur colonne vertébrale britannique, Crowley fait parfaitement l’affaire.

Le style tiki-taka de Crowley correspond à ce que cherche Wenger, et il y a plus de chance que l’Anglais pratique un football fluide à l’Emirates qu’à Villa Park.

Quelles autres équipes se sont positionnées?

City, United et Chelsea principalement, mais d’autres sources révèlent que la Juventus Turin était intéressée.

Combien va t-il coûter?

Arsenal devra probablement débourser 1 million de livre pour Crowley. Ce n’est pas une énorme somme, mais cela reste un pari d’avenir.

La plupart des jeunes joueurs changent de club pour une «indemnité de formation» comme l’appelle la Fifa, qui est généralement de £ 200,000. Alors Crowley sera cher par rapport à cette indemnité, mais si sa carrière décolle, ce million aura été une excellente affaire.

(via metro.co.uk)

Et le but de la saison est …

Par défaut

#1 Podolski vs Montpellier (122) : 46%

#2 Gibbs vs Swansea City (39) : 15%

#3 Walcott vs Newcastle United (le 3ème) (33) : 12%

#4 Chamberlain vs Coventry City (21) : 8%

#5 Wilshere vs Swansea City (16) : 6%

#6 Podolski vs West Ham United (10) : 4%

#7 Giroud vs Brighton (le 1er) (9) : 3%

#8 Cazorla vs West Ham United (la madjer) (7) : 3%

#9 Cazorla vs Manchester United (3) : 1%

#10 Cazorla vs West Ham United (2) et Ramsey vs Olympiakos (2) : 1%

#11 Podolski vs Southampton (1) : 0%

Nombre de votants : 265

Arteta: « Je prends énormément de plaisir à ce nouveau poste. »

Par défaut

Mikel Arteta est ravi d’avoir bien su tenir son nouveau poste de sentinelle du milieu d’Arsenal.

Le joueur de 31 ans a davantage joué à des postes offensifs tout au long de sa carrière, mais fut décalé dans une position plus basse après le départ d’Alex Song l’été dernier. Le vice-capitaine a parfaitement su tenir le rôle, en délivrant une série de prestations magnifiques et il admet volontiers qu’il a été ravi de la façon avec laquelle il a su s’adapter.

« Je suis vraiment heureux car je pense avoir trouvé un certain niveau de régularité tout au long de l’année. » dit Arteta sur Arsenal Player. « J’ai raté 2 semaines et demi à cause d’un petit problème au mollet et par la suite, je crois que j’ai disputé tous les autres matchs. Je devais occuper un poste différent, j’ai du m’y adapter et j’ai fait du mieux que je pouvais. Je me suis énormément sacrifié pour l’équipe et j’ai travaillé aussi dur que possible pour aider mes partenaires. Dans ma tête, je pensais: « Comment je peux rendre les autres meilleurs? Comment puis-je les soulager? » Je fais allusion à Santi, Aaron, Jack ou Tomas. Ce fut certainement la partie la plus difficile, mais je savais que je pouvais y parvenir. J’ai visionné beaucoup de joueurs qui jouent à ce poste et je suis heureux de ce que j’ai réalisé. J’ai pu me concentrer sur Sergio Busquets, Xabi Alonso ou Michael Carrick qui sont de bons exemples à suivre. Avant, je faisais attention aux prestations d’Iniesta ou Xavi et dans un coin de ma tête, je pense souvent à eux mais désormais je dois aller de l’avant. Les gens peuvent se demander pourquoi je ne vais pas devant plus souvent mais cela fait désormais partie de mon jeu et je ne serais pas utile pour l’équipe si je me projette davantage offensivement. »

Arteta a débuté sa carrière en Espagne dans un rôle similaire, nommé « pivote », et il admet que cela l’a aidé à s’ajuster à ses nouvelles responsabilités.

« Je connais les principes et j’ai la connaissance tactique pour savoir ce que je dois faire. » dit-il. « J’ai du changer, mais cela relève vraiment du mental. Je m’éclate vraiment à ce poste, j’aime les tacles et le marquage et j’apprécie rendre les joueurs qui m’entourent meilleurs. J’ai vraiment apprécié tout ça cette année. »

#Max (via arsenal.com)

Election du plus beau but de la saison

Par défaut

La sélection des 12 buts en lice pour le titre de plus beau but de la saison :

Et le joueur de la saison est …

Par défaut

tumblr_mioppyj0Au1reagobo3_500

Santi Cazorla ! Au terme d’une saison riche en rebondissement, vous avez décider d’élire, sans réelle surprise, Santi Cazorla comme  joueur de la saison avec 59% des votes, très loin devant Laurent Koscielny, 2ème du classement avec 17% et Theo Walcott, 3ème avec 10% des votes. Auréolé, dès son arrivée au club, du statu de dépositaire technique d’Arsenal, après le départ de Robin van Persie. L’Espagnol a parfaitement su répondre aux attentes placées en lui.

Il termine cette saison avec des statistiques incroyables pour une première saison loin de son pays et de son championnat. Il a parfaitement su s’adapter à la Premier League et au système de jeu d’Arsenal. Pour résumer, Santi Cazorla c’est 38 matches (dont 37 comme titulaire) en Premier League pour 12 buts (son record personnel) et de 12 passes décisives.

Sur ses 38 matchs de Premier League il ne fut remplaçant qu’a une seule rencontre (lors du match face à Stoke City), ce qui en fait le joueur le plus utilisé dans le système d’Arsène Wenger et le seul joueur a avoir participer a toutes les rencontres d’Arsenal devant Aaron Ramsey et ses 36 matchs et Mikel Arteta avec 34 matches.

Les résultats :

#1 Santi Cazorla (314) : 59%

#2 Laurent Koscielny (88) : 17%

#3 Theo Walcott (53) : 10%

#4 Olivier Giroud (24) : 5%

#5 Aaron Ramsey (22) : 4%

#6 Mikel Arteta (19) : 4 %

#7 Lukas Podolski (6) : 1%

#8 Per Mertesacker (2) : 0%

#9 Bacary Sagna (1) et Kieran Gibbs (1) : 0%

Nombre total de votants : 531.

Les 16 images marquantes de la saison d’Arsenal French Club

Par défaut

#16 Le dépit de Jack Wilshere et Tomas Rosicky après l’élimination face à Bradford.

tumblr_mewxx52gup1rkpu0qo1_1280

#15 La joie d’Arsène Wenger et Mikel Arteta après la victoire à Newcastle lors du dernier match de la saison.

#15 La joie de Wenger et Arteta après la victoire à Newcastle

#14 Le sauvetage kung-fu de Laurent Koscielny devant Aruna Koné face à Wigan.

#14 Sauvetage kung-fu de Koscielny face à Wigan

#13 La célébration de Tomas Rosicky après son premier but face à West Bromwich Albion.

#13 Célébration de Rosicky

#12 Walcott célébrant l’égalisation (4-4) à la dernière seconde face à Reading en Capital One Cup.

Reading v Arsenal - Capital One Cup Fourth Round

#11 Jack Wilshere vs Olsson.

#11 Wilshere vs Olsson

#10 La célébration de Kieran Gibbs après sa volée égalisatrice face à Swansea en FA Cup.

#10 Célébration de Gibbs après son but face à Swansea

#9 La déception de Jack Wilshere après l’élimination en FA Cup face à Blackburn.

Arsenal v Blackburn Rovers - FA Cup Fifth Round

#8 Le nouveau 5-2 face à Tottenham à l’Emirates Stadium.

#8 5-2 vs Tottenham

#7 L’hommage à David Rocaslte.

#7 David Rocaslte

#6 La célébration de Laurent Koscielny après son but à Newcastle lors du dernier match de la saison.

Newcastle United v Arsenal - Premier League

#5 Laurent Koscielny vs Manchester City.

#5 Koscielny vs Manchester City

#4 La volée de Lukas Podolski vs Montpellier.

#4 Podolski vs Montpellier

#3 La joie de Jack Wilshere après avoir inscrit le deuxième but de sa saison face à Swansea.

#3 2ème but de Wilshere de la saison

#2 La joie des joueurs après l’égalisation de Laurent Koscielny face à Manchester City.

#2 Arsenal vs Manchester City

#1 La célébration d’Olivier Giroud avec les fans après son 2ème but face à Brighton en FA Cup.

#1 Giroud vs Brighton

Election du joueur de la saison 2012-2013

Par défaut

964681-15812087-640-360

Santi Cazorla (28 ans, Espagnol, milieu) : Arrivé l’été dernier, le lutin espagnol est immédiatement devenu le maitre à jouer d’Arsenal. Participant à tous les matches de Premier League dont 37 comme titulaire, il a distillé 14 passes décisives et marqué 12 buts toutes compétitions confondues. Considéré en Espagne comme le meilleur espagnol ne jouant pas au Barça ou au Real, il a prouvé cette saison qu’il avait tout d’un grand joueur.

Aaron Ramsey (22 ans, Gallois, milieu) : La bonne surprise de la saison. Il a d’abord été ballotté ailier droit, ailier gauche, arrière droit, et même arrière gauche, se sacrifiant pour le bien du collectif, avant de finir la saison à son poste fétiche où il a impressionné par son abnégation, son pressing. Il est d’ailleurs le joueur de Premier League avec le meilleur ratio de tacles réussis avec 90,74%.

Laurent Koscielny (27 ans, Français, défenseur) : Un très mauvais début de saison mais il est clairement le meilleur joueur de 2013. Peu importe l’adversaire en face de lui, Koscielny à son meilleur niveau est quasiment impassable (Robin van Persie s’en souvient encore tant il n’a pas existé face à Bosscielny). Un but qui vaut £30M, comme la saison dernière, lui vaut une place dans la sélection.

Kieran Gibbs (23 ans, Anglais, défenseur) : Un début de saison impressionnant du latéral anglais. Ses errements dans le replacement défensif ont été son principal défaut cette saison mais à part ça, il a clairement franchit un palier.

Per Mertesacker (28 ans, Allemand, défenseur) : Après une première année où il a été à l’agonie, le géant allemand a été le défenseur le plus régulier de la saison profitant des faiblesses de Koscielny et Vermaelen en début d’exercice. Malgré un manque cruel de vitesse, il compense cette faiblesse par un bon placement et un très bon sens de l’anticipation. Sa présence sur les coups de pieds arrêtés est désormais un danger pour les défenses adverses.

Bacary Sagna (30 ans, Français, défenseur) : On a tous encore en tête son erreur  face à Manchester United mais le Français a aussi sauvé de nombreuses fois Arsenal par des retours in extremis. De retour de deux fractures de la jambe, Sagna a fait preuve toute la saison d’une grande combativité et d’un engagement de tout instant.

Mikel Arteta (31 ans, Espagnol, milieu) : Le travailleur de l’ombre. Replacé dans un rôle plus défensif qui ne convient pas à son jeu, il a parfaitement assuré toute la saison. Promu vice capitaine puis capitaine en cours de saison, il a prit ses responsabilités, à tel point qu’on pouvait le voir sur le bord de la touche donner des instructions à ses coéquipiers alors qu’il était sorti sur blessure face à Newcastle.

Theo Walcott (24 ans, Anglais, attaquant) : Meilleur buteur et deuxième meilleur passeur (derrière Cazorla) de la saison. Il a toujours de nombreux défaut comme ses trop nombreux contrôles ratés mais face au but, il a passé un cap devant le but avec 21 buts inscrit toutes compétitions confondues.

Lukas Podolski (27 ans, Allemand, attaquant) : Plutôt une bonne saison d’un point de vue statistique pour l’Allemand puisqu’il a inscrit 16 buts cette saison mais son impact dans le jeu des Gunners est quasi inexistant. Sa relation avec Olivier Giroud, quand il joue ailier gauche peut être intéressante. Il aura beaucoup de choses à prouver la saison prochaine.

Olivier Giroud (26 ans, Français, attaquant) : Auréolé d’un titre de champion de France en arrivant, l’ancien de Montpellier a mis un peu de temps à prendre ses marques, manquant d’efficacité devant le but. Cependant, pour une première saison en Premier League, avec 17 buts et 11 passes décisives, il s’agit d’une saison prometteuse pour le Français qui devra confirmé la saison prochaine.