Wilshere: «Je suis plus détendu devant le but maintenant»

Par défaut

Jack Wilshere croit que ses derniers buts proviennent du fait qu’il appris à se relâcher devant le but. L’international anglais a réalisé un doublé contre Marseille ce mardi soir pour porter son total de but cette saison à 4 et il n’avait jusque là marqué que six fois dans sa carrière. Selon lui, c’est parce qu’il est devenu plus mature qu’il s’améliore.

Capture d’écran 2013-11-29 à 12.05.41

«Comme vous l’avez vu avec Aaron cette année, On grandi et on se sent plus relâché devant le but» a déclaré Wilshere à l’Arsenal Player.
«Il y a comme un déclic quand vous grandissez et apprenez.»

«Quand vous avez 19 ans et que vous intégrez seulement l’équipe vous voulez bien faire et vous êtes trop occupé à essayer d’impressionner, à garder la balle, faire attention de ne pas la perdre et de s’intégrer dans l’équipe. Quand vous devenez plus vieux et êtes plus intégré, les joueurs autour ont confiance. Vous êtes aussi un peu plus fort physiquement, vous pouvez allez devant un peu plus et quand vous êtes devant le but, vous avez vu les autres joueurs dans le passé et vous avez appris de vos erreurs passées aussi. Vous êtes plus détendu et c’est le seul moyen de bien faire les choses.»

«C’est dur de se fixer un objectif mais le mien est d’atteindre 10 buts cette saisons. j’en suis seulement à 4 donc j’espère pouvoir continuer.»

Wilshere a aussi félicité et remercié Bacary Sagna et Mesut Özil pour le rôle qu’ils ont eu dans ses buts contre Marseille.

«Bac joue très bien cette saison. Il a créé une autre occasion pour Theo à la fin. Nous aurions pu marquer des buts sur ses centres à Manchester, donc on espère qu’il va garder ce niveau de forme pour le reste de la saison.»

«Pour le second but, c’était vraiment très altruiste de la part de Mesut. Après avoir manqué un penalty, vous pouvez vous sentir obsédé par le but. Mais c’est un joueur qui a déjà été dans cette situation auparavant et il a fait preuve d’esprit d’équipe en me passant la balle de l’autre côté du but. C’était un tir facile pour moi. »

#Rodolphe (via Arsenal.com)

Une qualification au bout de la soirée?

Par défaut

Forme des équipes:

Arsenal:

Infirmerie: Diaby (genou), AOC (genou), Podolski (ischios-jambiers, reprise), Sanogo (dos)
Incertain: /
Suspendu: /
Forme: VDVV
Casier disciplinaire: 4 jaunes, aucun rouge
Meilleurs buteurs: Giroud (2), Ramsey (2), Özil (1)
Meilleurs passeurs: Özil, Giroud, Ramsey (1)
Passeur le plus précis (hors-défense centrale): Mathieu Flamini (94,8% de passes réussies) 

Marseille:

Infirmerie: Fanni, Payet, A.Ayew
Incertain: /
Suspendu: /
Forme: DDDD
Casier disciplinaire: 9 jaunes, aucun rouge
Meilleurs buteurs: A.Ayew (2), J.Ayew, Thauvin (1)
Meilleurs passeurs: Payet, J.Ayew, Thauvin (1)
Passeur le plus précis (hors-défense centrale): J.Ayew (91,9% de passes réussies)

Compositions probables:

ImageImage

 

Le week-end du groupe F (23-24/11)

Par défaut

uefa_champions_league_2013_2014_group_f_by_jafarjeef-d6kajtn

La vie continue d’être belle pour Arsenal. Une victoire avec clean sheet (2-0), un doublé de son buteur Giroud et une succession de bonnes nouvelles (défaite de Tottenham, nul de Liverpool et Manchester United) qui conforte les Gunners en tête de Premier League (4 points d’avance) pour la huitième semaine de suite. Arsenal n’a plus lâché le guidon depuis la 5e journée et est assuré de rester leader jusqu’à début décembre.

Si les Londoniens ont la banane, ce n’est pas le cas de Naples et du Borussia Dortmund. Les Italiens et les Allemands, qui s’affrontent demain soir dans un match pratiquement décisif, ont tous les deux subi une défaite et ont perdu du terrain dans leur course au titre.
Naples a perdu 1-0 chez lui contre Parme et Dortmund n’a pu que constater la supériorité du Bayern Munich (0-3). Les Borussens sont désormais relégué à sept longueurs du Bayern et Naples à six de la Juventus.
Enfin, les Marseillais, déjà éliminés de la compétition, respirent en Ligue 1. Les coéquipiers de Mathieu Valbuena ont gagné contre Ajaccio (3-1) leur deuxième match de suite en France. Cela ne leur était plus arrivé depuis septembre. Ils sont désormais 4e de Ligue 1 avec 10 points de retard sur le leader parisien.

Les équipes de départ:
Arsenal: Szczesny – Sagna, Mertesacker, Koscielny, Gibbs – Arteta, Ramsey, Özil – Wilshere, Giroud, Cazorla

Naples: Reina – Magggio, Albiol, Britos, Armero – Behrami, Inler, Pandev – Callejon, Higuain, Insigne

Borussia Dortmund: Weidenfeller – Grosskeutz, Friedrich, Sokratis, Durm – Bender, Sahin, Mkhitaryan – Blaszczykowski, Lewandowski, Reus

Marseille: Mandanda – Abdallah, N’Koulou, Diawara, Mendy – Romao, Cheyrou, Valbuena – Thauvin, Gignac, Payet

A noter que l’OM a livré le groupe retenu (19 joueurs) pour le déplacement en Angleterre:
Mandanda, Samba – Abdallah, Abergel, Diawara, Fanni, Mendes, Mendy, Morel, Nkoulou – Cheyrou, Imbula, Romao, Valbuena, Thauvin, Lemina – Khalifa, Jordan Ayew, Gignac.

Dimitri Payet et André Ayew sont forfaits, Gignac et Valbuena incertains.

Le classement du groupe F après 4 journées
Capture d’écran 2013-11-25 à 11.10.51

Aaron Ramsey: «J’ai fait taire les critiques»

Par défaut

Aaron Ramsey s’est longuement livré dans une interview accordée au Telegraph. Il est revenu sur le début de saison, sur un plan personnel et collectif, ainsi que sur le club en général.

Suite aux multiples départs lors des mercatos précédents, Arsenal a décidé de reconstruire une équipe autour d’un British Core de six joueurs, qui ont tous prolongé leur contrat la saison dernière. Aaron Ramsey pense que cette loyalité peut apporter le même succès à Arsenal que Manchester United a connu dans les années 90.

 «Je pense que c’était l’intention de tout le monde, en signant ces contrats, de pouvoir se projeter dans l’avenir, de rester avec cette équipe et de gagner des choses avec cette équipe. C’est ce qui important selon moi: nous sommes excités, pas seulement à propos de ce qui peut se passer cette année, mais aussi sur le long terme.»

«Quand vous jouez avec des joueurs pendant longtemps, vous finissez par connaître leur jeu précisément, les choses se passent plus naturellement sur le terrain. Et je pense que c’est ce qui est en train de se passer cette saison. Cela ne va que nous rendre plus fort dans le futur, d’avoir cette opportunité de rester ensemble et d’aider Arsenal à accomplir quelque chose de spécial cette saison mais aussi celles qui suivront. »

Dans un contexte où les joueurs au sommet de leur art quittent le club, offrir des contrats longues durées est un choix significatif de la part du club. Pour Ramsey, la loyauté doit marcher dans les deux sens.

«C’était un message fort de la part du club de nous offrir des contrats. C’était une chose dont nous étions tous heureux de faire partie. L’entraîneur a subit des critiques mais a toujours cru en son équipe et ce que nous faisions. Il a réalisé la qualité que nous avions, et nous espérons pouvoir lui rendre cela cette saison, avec des trophées évidemment.»

Le Gallois s’est aussi exprimé sur la volonté du vestiaire de voir Wenger continuer l’expérience avec Arsenal après le terme de son contrat cet été.

«Je pense qu’il a encore la passion et le désir d’entraîner. Il le montre encore cette saison. Espérons qu’il continue et reste avec cette équipe.»

Après sa blessure, le joueur actuellement âgé de 22 ans, a été vivement critiqué suite à des prestations bien en dessous du niveau auquel il était attendu. Il espère cependant que son exemple va encourager la patience autour des joueurs subissant de graves blessures.

«Les gens vont vite pour critiquer les joueurs qui ne jouent pas particulièrement bien. J’ai fait taire les critiques et pense que j’ai donné tort à beaucoup de personnes, les faisant même paraître un peu idiot car ils savaient ce dont j’étais capable avant ma blessure et après ils ont critiqué très rapidement une fois mon retour. Si quelque chose comme ça arrive à un autre joueur alors ils réaliseront les conséquences d’une telle blessure.»

«J’ai toujours été confiant sur mes capacités et ce que je pouvais faire sur le terrain. Même si les choses ne se passaient pas forcément comme j’en avais envie, je ne me cachais pas. J’essayais des choses et continuais de faire ce que je pensais être bon. Le facteur principal c’est de croire en soi-même et d’avoir le manager qui croit en vous. Je fais maintenant ce que je savais que je pouvais faire et ce que le manager me savait capable de faire.»

Mais la question que tout le monde se pose à l’heure actuelle, c’est la raison de ce renouveau, comment expliquer cette transformation au cours de cette dernière année ?

«J’ai toujours cru que cela finirait par payer, mais tout tournait autour du fait de retrouver la confiance, d’enlever ce qui s’est passé contre Stoke de mes pensées. Pour surmonter cela, il faut du temps, surtout mentalement. Je pense que j’ai réussi à surpasser ça l’année dernière et les choses ont commencé à se passer naturellement.»

Les choses paraissent aussi beaucoup plus naturelles pour Arsenal. La récente défaite contre Manchester United ne semble pas avoir entamé leur confiance et les Gunners sont toujours en tête du championnat. Pour Ramsey, il y a une véritable différence cette saison, notamment défensivement.

«Nous sommes devenus beaucoup plus mature défensivement. Quand nous étions vulnérables par le passé, nous sommes désormais plus solides. Je pense que la manière dont nous défendons comme équipe et récupérons le ballon rapidement quand nous le perdons a été le plus gros changement. »

La saison est encore longue cependant, et pour le nouveau buteur d’Arsenal, les deux prochains mois seront vitaux, en commençant par le match contre Southampton, car ils permettront de voir le championnat un peu plus clairement.

«Nous sommes partis sur les chapeaux de roue, ce qui nous a manqué ces dernières saisons. Si nous réussissons à garder ce rythme durant les prochains mois, nous aurons alors une bonne opportunité [de nous battre pour le titre]. Nous savons que notre forme après Noël a été sans pareil ces deux dernières années. Je pense qu’il y a cinq ou six équipes qui vont se battre jusque dans les dernières semaines, et on espère en sortir au sommet.»

Soulever ce premier trophée ensemble semble être la marche la plus difficile à passer pour cette équipe d’Arsenal mais, comme cela a déjà été montré par le passé, vous pouvez gagner beaucoup avec les bons jeunes.

#Rodolphe (via telegraph.co.uk)

Wenger: « Giroud et Koscielny ont réussi à s’en sortir. »

Par défaut

Arsène Wenger estime que les succès de Laurent Koscielny et Olivier Giroud soulèvent certaines interrogations quant au système de formation Français.

Le duo est désormais titulaire en équipe nationale malgré le fait d’avoir passé leur début de carrière dans des clubs de seconde zone en France.

« Cela soulèvent beaucoup de questions concernant les centres de formation Français. » dit Wenger. « En équipe de France, il y a beaucoup de joueurs qui ont été rejetés des centres de formation. L’un d’entre eux va sans doute gagner le Ballon d’Or. Il y a 4 ou 5 joueurs de l’Equipe de France qui ont été exclus du centre de formation ou ils ont débuté. C’est assez incroyable. »

Wenger a souligné les efforts de son duo Français depuis leur arrivé au Club et et pense que leur force mentale a été mise à rude épreuve.

« La seule chose à dire, c’est que leur force psychologique a été mise à rude épreuve. » dit-il. « Ils ont prouvé qu’ils aimaient suffisamment ce métier pour produire les efforts nécéssaires pour arriver au sommet. C’est sans doute pour cette raison qu’ils ont ce succès actuellement, ils ont prouvé une force de caractère incroyable pour faire leurs places au top niveau. »

#Max (via arsenal.com)

Les Gunners ont fait le boulot

Par défaut

Arsenal s’est imposé à l’Emirates Stadium cet après-midi contre l’étonnant troisième de Premier League, Southampton. Une victoire 2-0 (doublé de Giroud) grâce notamment à une bourde monumentale d’Artur Boruc. Arsenal reste en tête du championnat et compte désormais 4 points d’avance sur Liverpool, auteur d’un nul lors du derby de la Mersey face à Everton (3-3).

Merci Boruc!

Les Gunners se devaient de réagir après la défaite contre Manchester United avant de retrouver la Ligue des Champions mardi contre l’OM. Les Saints, surprenants 3ème de Premier League, restait sur une série de 8 matchs sans défaite et pouvait se targuer de posséder la meilleure défense du championnat avant cette rencontre. Le début de match fut à l’avantage des Gunners, privant les Saints du ballon et parvenant à développer leur football. Petite frayeur à la 5ème minute, Olivier Giroud semble touché à la cuisse gauche et se déplace en boitant. Heureusement, rien de grave. On le retrouve à la 11ème minute, combinant avec Jack Wilshere, ce dernier arme une frappe lobée du droit qui heurte le poteau de Boruc. Arsenal pousse davantage, grâce notamment à l’apport de ses latéraux. A la 18ème minute, au terme d’une action collective de grande classe, Özil trouve Ramsey au point de penalty. Le Gallois, dos au but, tente une Madjer fantastique qui s’en va heurter le poteau droit de Boruc, bien chanceux encore une fois. Mais la chance va jouer un mauvais tour au gardien Polonais. A la 22ème, sur une passe en retrait anodine, Boruc, pressé par Olivier Giroud, tente un dribble sur l’attaquant des Bleus mais perd son duel de façon assez ridicule. Giroud profite de l’occasion pour gratter le ballon et marquer dans le but vide. 1-0 pour Arsenal. Le Français inscrit son 6ème but en Premier League cette saison. Southampton, piqué au vif, essaie de réagir. A la 32ème minute, un coup franc tiré par le jeune Ward-Prose est renvoyé par la défense d’Arsenal. Arteta rate son dégagement et Lallana, le néo-international Anglais reprend sans contrôle du pied gauche. Szczesny repousse.  Les Gunners laissent les Saints s’installer et les visiteurs vont s’offrir une nouvelle occasion. A la 39ème minute, Rodriguez est servi par Ward-Prose et tente une volée du droit en pleine surface. Szczesny se couche et repousse le ballon. Après un carton jaune pour Hooiveld pour un geste dangereux sur Giroud, les deux équipes rentrent aux vestiaires.

Le doublé pour Giroud

Luke Shaw, blessé, cède sa place à Steven Davis au retour des vestiaires. A la 52ème, les Saints poursuivent sur leur bonne fin de première mi-temps. Lallana contrôle le cuir et enchaine une lourde frappe du gauche que Szczesny parvient à détourner. Malgré leur quelques occasions, les Saints ne parviennent pas à dérouler offensivement. Mauricio Pochettino décide donc de remplacer Lallana par Pablo Osvaldo. Arsenal joue de manière sereine et utilise parfaitement le piège du hors jeu. A la 70ème, premier changement pour les Gunners. Cazorla cède sa place à Walcott, absent depuis septembre. L’Anglais retrouve son club formateur. 2 minutes plus tard, le capitaine d’Arsenal semble s’être fait mal et demande un changement. Rosicky prend la place d’Arteta dans l’entre-jeu. Mertesacker récupère le brassard. Pablo Osvaldo tente de percer la défense des Gunners (75ème) et déclenche une frappe du gauche. Szczesny est sur la trajectoire. Arsène Wenger procède à un dernier changement à la 81ème, Özil laisse sa place à Monreal. 84ème, Walcott, servi par Ramsey sur la droite, décoche une frappe croisée du droit mais le cadre se dérobe. Une minute après, l’arbitre accorde un penalty pour Arsenal après un tirage de maillot de Fonte sur Mertesacker. Olivier Giroud s’élance et s’offre un doublé, prenant à contre pied Artur Boruc. 7ème but du Français en championnat. 89ème, Sagna sort pour être soigné et Arsenal se retrouve à 10. 4 minutes de temps additionnel. L’arbitre siffle la fin de la rencontre et Arsenal creuse l’écart en tête de la Premier League, reléguant Southampton à 6 points.

Un bon résultat pour les Gunners qui se relancent après la défaite contre Manchester United. Avant de retrouver la Ligue des Champions mardi contre l’OM, Arsenal aura su faire le nécessaire pour s’octroyer les 3 points et ainsi conforter son avance en tête de la Premier League.

Fiche du match:

Arsenal – Southampton

12 ème journée de la Barclay Premier League

Buts: Giroud (22ème, (P) 86ème) pour Arsenal

Avertissements: Hooiveld, Fonte et Wanyama pour Southampton

Arsenal XI: Szczesny, Mertesacker, Sagna, Gibbs, Koscielny, Arteta (Rosicky, 74ème), Ramsey, Cazorla (Walcott, 70ème), Ozil (Monreal, 81ème), Wilshere et Giroud.

Remplaçants non-utilisés: Fabianski, Bendtner, Gnabry et Vermaelen

Southampton XI: Boruc, Clyne, Fonte, Hooveld, Shaw (Davis, 45ème), Wanyama, Shneiderlin, Ward-Prowse, Lallana (Osvaldo, 54ème) Rodriguez, Lambert.

Remplaçants non-utilisés: Gallagher, Yoshida, Gazzaniga, Chambers, Reed

Chiffre du match

Possession: Arsenal 49% – 51% Southampton

Tirs (cadrés): Arsenal 8 (4) – (4) 10 Southampton

Arrêts: Arsenal 0 – 5 Southampton

Corners: Arsenal 5 – 6 Southampton

Fautes: Arsenal 10 – 14 Southampton

Hors-jeu: Arsenal 11 – 7 Southampton

Tacles: Arsenal 21 – 35 Southampton

% de passes réussies: Arsenal 81% – 77% Southampton

% de duels aériens remportés: Arsenal 88% – 12% Southampton

Les notes :

Szczesny (7.5) : Peu inquiété en début de première mi-temps, si ce n’est au pied où il a très bien relancé, il a effectué une très belle parade à la 32ème sur une reprise de Lallana, puis à la 40ème sur une frappe de Rodriguez. Il a repris les mêmes bases en deuxième mi-temps, sur un arrêt à la 52ème sur une nouvelle occasion de Lallana. Il aurait pu être homme du match sans problème.

Sagna (6.5) : Bon de la tête comme à son habitude, le français a été très solide, il a aussi beaucoup apporté dans le bon pressing. Belle prestation du trentenaire, qui a fait son match, tant défensivement qu’offensivement.

Mertesacker (6.5) : L’allemand a fait un bon match, il s’est même permis de dribbler à la 9ème minute; sa sérénité sans faille n’aura pas été mise à rude épreuve par une équipe de Southampton qui a peiné à se créer des occasions franches pendant une bonne partie du match. Il aura obtenu un pénalty transformé par Giroud à la 85 ème.

Koscielny (7) : Très explosif, il est très bien sorti sur bon nombre de ballons et sa qualité de tacle aura été une nouvelle fois très précieuse. A l’image de son partenaire en défense centrale, il a fait un très bon match, où il a été plutôt tranquille, malgré quelques occasions en fin de match, notamment de Lambert ou encore de Rodriguez.

Gibbs(7) : Plusieurs bonnes interventions défensives, que ce soit au pied ou de la tête, son apport offensif n’aura pas non plus été négligeable même si ses centres ont laissé à désirer. Il a fait, comme son compère côté droit, un très bon match.

Arteta (4.5) : Plutôt présent offensivement, il aura été très en dessous de son niveau habituel défensivement, se jetant trop et évoluant trop haut sur le terrain en première mi-temps. Il sera un peu repris en deuxième mi-temps, plus incisif dans les interventions. Remplacé à la 74ème par Rosicky (non noté). Le tchèque nous a mis des étoiles dans les yeux, que ce soit par sa vitesse ou ses dribbles. Il a encore fait de bonnes interventions défensives.

Ramsey (6.5) : Auteur d’un bon match malheureusement peu couronné de succès sur le plan personnel. Il touche le poteau à la 18e après un centre d’Özil. Si le ballon avait été au fond, cela aurait été un des buts de l’année. C’est le Gunner qui a touché le plus de ballon (88) ce qui prouve son importance depuis le début de saison.

Wilshere (6.5) : Il fut lui aussi peu chanceux dés les premières minutes du match lorsqu’il touche le poteau de Boruc (11e). Il fut très encerclé par les joueurs de Southampton craignant son jeu et ses percées. Peu de choses à dire sauf qu’il fut complet et vraiment précis (85% de passes réussies) dans ses échanges avec ses camarades de jeu.

Cazorla (5) : Légèrement en dessous de ses camarades, il effectue un match compliqué surement dû à la fatigue des matchs internationaux. Des erreurs de jugements lors de certaines tentatives d’infiltration dans la surface de Southampton sont malheureusement les seules choses que nous pouvons retenir de Santi dans ce match. Il est remplacé à la 70e par Theo Walcott.

Ozil (6) : Un bon match de Mesut. En première mi-temps il est à l’origine du centre qui aurait pu permettre à Ramsey de marquer de maniére magistrale. De bons centres et de bons échanges avec Olivier. Après les critiques des dernières semaines, ou il fut plutôt transparent, il s’est bien infiltré à droite pour délivrer de bonnes passes et organiser le jeu. Il est remplacé à la 81e par Monreal.

Giroud (7.5) : Après une petite frayeur au début du match en le voyant boiter sur le terrain, l’international français à su démontrer sa hargne en allant véritablement chercher son but (22e) dans un pressing très malin sur Artur « Benny Hill » Boruc. En deuxième mi-temps, il inscrit un deuxième but sur Penalty, ce qui lui permet de monter à 7 buts en PL cette saison. 3 tirs, 2 buts pour le français qui soigne une nouvelle fois ses stats. Il faut souligné également le bon jeu défensif du français qui s’améliore de match en match.

 

Les Saints ont changé

Par défaut

988372_724737787550639_1053313398_n
Forme des équipes (Premier League):

Arsenal:

Infirmerie: Podolski (cuisse), Oxlade-Chamberlain, Diaby (genou), Sanogo (dos)
Incertain: Rosicky (virus)
Suspendu: Flamini
Suspendu au prochain match en cas d’avertissement: Wilshere
Forme (PL): DVVVNV
Casier disciplinaire: 19 jaunes, 2 rouges
Meilleurs buteurs: Ramsey (6), Giroud (5), Özil, Podolski (2)
Meilleurs passeurs: Ramsey, Giroud, Özil (4)
Passeur le plus précis (hors défense centrale): Arteta (93,9%)

Southampton

Infirmerie: Cork (cheville), Do Prado (genou)
Incertain: Ramirez (fitness)
Suspendu: /
Forme (PL): VNVNVV
Casier disciplinaire: 13 jaunes
Meilleurs buteurs: Lambert (4), Lallana, Rodriguez (3)
Meilleurs passeurs: Lambert (3), Lallana, Ward-Prowse (2)
Passeur le plus précis (hors défense centrale): Cork (88,9%)

Equipes probables:

Capture d’écran 2013-11-23 à 12.11.57

Les chiffres du match

Face-à-face

  • Arsenal est invaincu contre Southampton à domicile depuis 18 matchs. Cette série dure depuis plus de 26 ans et une victoire de S’ton 1-0 (but de Danny Wallace) en 1987. 
  • Trois des quatre dernières rencontres se sont terminés sur un match nul. 

Arsenal

  • Une victoire aujourd’hui et les Gunners compteront cinq victoires de suite à l’Emirates. Une série que les Gunners n’ont plus connu depuis avril 2012.
  • La défaite concédée à Manchester United (0-1) est la première fois qu’Arsenal ne réussit pas à marquer de but en PL depuis un 0-0 contre Everton en avril dernier. 
  • Il faut remonter aux deux premiers matchs de la saison dernière (deux 0-0 contre Sunderland et Stoke) pour voir l’attaque des Gunners en panne dans deux matchs successifs. 
  • Aston Villa est la seule équipe qui a réussi à trouver les filets d’Arsenal plus d’une fois (1-3 lors du premier match de la saison) depuis Tottenham (1-2) en mars dernier. Ce qui donne une moyenne d’1,4 but concédé par match sur cette période (15 buts en 21 matchs).

Southampton

  • Arsenal défait par Manchester United lors de la précédente journée, c’est les Saints qui ont la meilleure série d’invincibilité avec huit matchs sans défaite dans le championnat anglais. 
  • Les Saints réalisent leur meilleur début de saison en Premier League. Ils comptent même deux points plus qu’en 1983/1984, la saison qui les a vu finir second du championnat. 
  • La saison dernière, Southampton comptait 17 points de moins et une défense qui avait encaissé 24 buts de plus que celle de cette saison. 
  • 31, c’est le nombre de tirs concédés par S’ton. Personne ne fait mieux en Premier League. 
  • En Premier League, les Saints ont encaissé six buts et plus à six reprises. Les deux dernières fois que leur défense a autant pris l’eau, Arsenal jouait le rôle du bourreau (6-1 la saison dernière et en mai 2003).