W – Walcott Welbeck Wenger Win !

Par défaut

Capture d’écran 2016-02-14 à 17.23.53.png

Alors qu’Arsenal semblait voir le titre lui échapper des mains, le revenant Danny Welbeck a offert 3 points très précieux à Arsenal contre le leader Leicester à l’Emirates. 3 points qui ramènent les Gunners à deux points de leurs adversaires du jour.

94ème minute, on commence sérieusement à croire qu’Arsenal ne va vraiment pas y arriver cette année. Cela fait 20 minutes que les Gunners pilonnent la cage de Foxes réduits à 10 depuis la 55ème minute mais le ballon ne veut pas rentrer. Özil et Sanchez ont bouffé la feuille et le titre s’éloigne à mesure que les secondes du temps additionnel s’écoulent. Wasilewski, le vieux briscard de 35 ans entré après le carton rouge coté Leicester découpe Monreal et offre une dernière chance aux canonniers avec un coup-franc à 25 mètres côté droit. Le maitre artificier Özil place son ballon et vient poser le ballon sur le crâne d’un Danny Welbeck qui n’a pas joué depuis Avril 2015. Petit filet la balle est rentrée. 17ème passe dé pour l’un premier but de la saison pour l’autre, l’Emirates est en fusion et Arsenal revient à 2 points de la tête de la Premier League à 12 matchs de la fin de la saison.

S’en sortir avec un tel résultat ne paraissait pourtant pas si évident. Leicester arrivait à l’Emirates chaud bouillant après avoir dérouillé City à Manchester et nous connaissions tous la forme de nos Gunners qui n’avaient remporté que 2 de leur 6 derniers matchs de championnat. Pourtant, les locaux prennent la mesure de leur adversaire lors des dix premières minutes, Alexis venant placer sa tête une première fois sur corner dès la 1ère minute et réclamant un penalty pour une main peu évidente de N’Golo Kanté. Mais à mesure que les Foxes entrent dans leur match, on a de plus en plus l’impression d’assister à un match de basket, les deux équipes passant d’un but à l’autre en sautant allègrement leur milieu de terrain. Schmeichel est obligé de sortir à 30 mètres de ses cages pour venir tacler Ramsey parti en contre. Son tacle trouve Albrighton qui lève un ballon pour Vardy. La révélation de la saison s’élève au dessus de Bellerin pour claquer sa tête mais Cech est impérial sur sa ligne. Arsenal continue à se montrer dangereux, notamment par le côté droit, AOC et Bellerin se montrant à leur avantage, même si l’anglais a du mal à se montrer décisif dans la dernière passe. Le match tourne juste avant la mi-temps, Morgan joue à califourchon sur Özil à l’entrée de la surface de Leicester mais M. Atkinson, sans doute occupé à chercher son chien guide, ne juge pas bon de siffler faute. Sur le contre qui s’en suit, Kanté (omniprésent aujourd’hui) remonte 40 mètres avant de transmettre à Vardy tout en se faisant découper par un Koscielny complètement aux fraises. L’anglais entre dans la surface et la joue à l’ancienne pour obtenir un penalty au détriment de Monreal, penalty qu’il transformera lui même (Arsenal 0 – 1 Leicester 45’).

C’est un coup sur la tête les joueurs Londoniens, qui rentrent aux vestiaires en courant après le score malgré une certaine domination en première mi-temps. Heureusement on assisite à une belle réaction de leur part en début de 2ème mi-temps et on les voit appuyer sur l’accélérateur dès le retour des vestiaires. Le match continue sur son rythme de dingue, Ramsey met une belle frappe juste à côté à la 46ème et Mahrez, qui se pensait surement aux JO, nous gratifie d’un magnifique plongeon dans la surface juste avant que Simpson ne prenne deux cartons jaunes en 6 minutes et ne se fasse expulser. A partir de là Tonton sort l’artillerie lourde, Coquelin laisse sa place à Walcott et AOC recule d’un cran aux côtés de Ramsey. Le siège du but des anglais s’organise, et après plusieurs centres venus des latéraux c’est l’entrant Walcott qui va enfin la mettre au fond. Après un centre de Bellerin, Giroud dévie superbement de la tête et permet à l’éternel espoir anglais de fusiller Schmeichel à bout portant (Arsenal 1 – 1 Leicester 70’). Il reste alors 20 minutes à Arsenal pour remporter ce match et se relancer dans la course au titre. Vague après vague d’attaques rouges et blanches se heurtent à des défenseurs de Leicester qui se donnent corps et âme pour préserver ce score. Wenger sort the Ox pour Welbeck à la 83ème et tente vraiment le tout pour le tout. Sanchez et Ramsey s’y prennent tout à tout pour foirer leur reprise. Jusqu’à cette 94ème minute qui permet à Arsenal de prendre les devants (Arsenal 2 – Leicester 1 90’+4). Une minute qui pourrait s’avérer décisive lorsqu’il sera temps de faire les comptes au mois de mai.

Le résumé du match :
http://arsenalist.com/f/2015-16/arsenal-vs-leicester/arsenal-vs-leicester-english-extended-highlights-16-47.html

#Alex

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s