Eisfeld: «Mertesacker est comme un père pour moi»

Par défaut

Thomas Eisfeld est heureux à Arsenal et est déterminé à obtenir sa place dans l’équipe première d’Arsenal.

Le joueur de 20 ans, qui a marqué son premier but pour le club lors du match de Capital One Cup face à West Brom, s’est exprimé au micro du journal allemand Neue Osnabrücker Zeitung sur sa petite carrière et révélé les deux choses qui lui manquent le plus depuis qu’il a quitté l’Allemagne.

Sur son premier but en Capital One Cup:

« J’ai reçu le ballon des pieds de Nicklas Bendtner. Puis, en levant la tête je me suis aperçu que le gardien s’attendait à ce que je tire coté opposé. Alors j’ai tiré au premier poteau. C’était probablement le meilleur moment de ma carrière, surtout car je ne savais pas que j’allais jouer le jour avant. »

Sur ses chances de devenir un titulaire d’Arsenal :

«Mon but est d’être un titulaire de l’équipe première, sinon je ne serais pas là. Si vous prenez en compte mes grosses blessures au ligament et au dos, je crois que je n’ai pas été trop mal du tout. J’essayerai de saisir les chances qui me sont données et je travaillerai dur à l’entrainement. »

Sur sa signature à Arsenal:

«Alors que j’avais 16 ans, mon agent m’a demandé où j’aimerais vraiment jouer si j’avais le choix. J’ai répondu spontanément « à Arsenal et avec Arsène Wenger » sans même réfléchir. Peu de temps après mon 19ème anniversaire en janvier 2012, mon agent m’a appelé et m’a dit : ‘J’ai une surprise pour toi. Arsenal est intéressée, Arsène Wenger aimerait s’entretenir avec toi. »»

Sur sa vie à Londres:

«Ce n’est pas si spectaculaire que ça. Bien entendu, j’ai vu toutes les attractions comme Big Ben et le London Eye lors des deux premières semaines après avoir déménagé. Mais nous nous entrainons de 9h30 à 14h tous les jours. Serge [Gnabry] et moi faisons des choses plus relaxantes comme sortir au restaurant, aller au cinéma, faire un peu de shopping ou jouer aux jeux-vidéo. Nous habitons à Enfield, au nord de Londres, près du centre d’entrainement. »

Sur le manager Arsène Wenger:

«Pendant l’entrainement, il est très calme. Il ne parle pas beaucoup, mais il observe et laisse le reste à son assistant, [Steve Bould]. Mais lorsqu’il a quelque chose à dire, ça a du sens. Et c’est toujours des choses qui vous motiveront.»

Sur ce qui lui manque de l’Allemagne:

«La nourriture et ma mère ! Mais aussi mes amis qui habitent à Dortmund bien entendu, ma famille et mes amis me manquent mais c’était mon rêve de jouer pour Arsenal. Et pour ça, il fallait faire des concessions. »

Sur le contingent allemand:

«Nous sommes un petit groupe d’Allemands à Arsenal désormais. Per est notre grand « Papa ». Il nous fait garder la tête sur les épaules et nous dit comment nous devrions nous comporter. Luke [Lukas Podolski] est le rigolo de l’équipe, c’est une personne au caractère unique. Mesut est plus calme. Mon ami, Serge Gnabry également, il habite à 300 mètres de chez moi.»

BWDFIIeIcAAXU95

Sur le match Bundesliga vs Premier League:

«Je les mets à égalité, enfin surtout Dortmund et le Bayern Munich. La victoire du Bayern contre Manchester City l’a montré. Bien que je pense qu’il y a plus de compétition en Angleterre avec Chelsea, Liverpool, Arsenal et les deux Manchester. Au moins 5 équipes qui peuvent gagner le titre.»

Sur un éventuel retour en Allemagne un jour:

«Je me sens bien à Arsenal et je sais que je peux grandir ici, au top niveau. J’ai déjà fait de très bonnes expériences ici, comme notre pré-saison en Asie. Notre fan club là-bas est très grand et les gens nous traitent comme des popstars, ce qui nous a beaucoup boosté. Mon contrat se termine en été 2015 et Arsenal sera mon premier contact.»

#Alex (via Goonertalk et Neue Osnabrücker Zeitung)

Kaylen Hinds, la nouvelle sensation

Par défaut
Hinds, 15 ans, a découvert l'UEFA Youth League, une compétition destinée... aux moins de 19 ans.

Hinds, 15 ans, a découvert l’UEFA Youth League, une compétition destinée… aux moins de 19 ans.

Kaylen Hinds est une star en devenir. Cette phrase, les supporteurs d’Arsenal l’ont entendu maintes fois. L’adolescent de quinze ans est le dernier produit de l’Academy qui franchit, précocement, les étapes après avoir été remplaçant avec les U19 face à Marseille, en UEFA’s Youth League.

Ceci n’est sans rappeler le parcours de jeunes prodiges, tel que Jack Wilshere, ayant réussi à percer en équipe première.

Cependant, est-ce que la nouvelle logique de recrutement appliquée par Arsenal ne risque-t-elle pas de freiner sa progression ? Le jeune Anglais devra saisir sa chance.

A l’âge de quatorze ans, l’attaquant de Leyton Orient fut transféré pour quelques dizaines de milliers de livres à Fulham. Ses progrès furent fulgurants dans l’Est londonien.

Mais la possibilité de franchir une étape supérieure était toujours dans l’air. Hinds aurait préféré s’engager avec Manchester United, mais signer chez Arsenal lui permettait de rester chez lui. Après tout, il n’avait même pas commencé son GCSE (General Certificate of Secondary Education).

Le talentueux et rapide buteur prouva durant un tournoi avec les U15 qu’il était destiné à franchir d’autres échelons, et fut immédiatement promu avec les U18.

Il impressionna avec son rythme de travail et sa condition physique à un si jeune âge. Après avoir effectué quelques apparences en début de saison avec Arsenal, il fut récompensé avec davantage de titularisations.

Et cela ne pouvait mieux se passer. Hinds se vit appelé en sélection anglaise des U16, où nombreux sont les joueurs, passés par cette équipe, qui ont brillé quelques années plus tard. Michael Owen, Jermain Defoe et Wayne Rooney ont rayonné dans des compétitions telles que le Victoria Shield, tout comme son coéquipier à Arsenal, Jack Wilshere.

Peu de temps après, il a également inscrit son premier but sous les couleurs des Gunners, permettant l’égalisation, lors du déplacement à Sunderland, fin août.

Mieux encore, il fit partie du groupe des U19 qui s’est déplacé à Marseille dans le cadre de l’UEFA’s Youth League.

Voyager dans le même avion que certaines stars telles que Mesut Özil et Theo Walcott, restera un souvenir inoubliable pour le jeune joueur, ce que reconnut l’entraîneur des U19, Steve Gatting :

«Ce fut une expérience enrichissante pour ces jeunes d’être aux côtés de l’équipe première, notamment d’avoir voyagé dans le même avion. Nous avions trois écoliers qui auraient dû être en cours, mais ils étaient assis aux côtés des joueurs professionnels.»

Bien qu’il ne soit entré qu’au cours des cinq dernières minutes de la nette victoire 1-4 (ndlr: il a remplacé Maitland-Niles, autre prodige de 16 ans), Hinds a déjà suffisamment prouvé pour être placé prochainement sous les projecteurs.

#Alex H (via DailyMail)

Wenger: « Mon admiration pour l’équipe des NextGen »

Par défaut

 

Wenger suit de près les jeunes

Wenger suit de près les jeunes

Arsène Wenger suivra de près la performance d’Arsenal dans les NextGen Series cet après-midi et il croit que les jeunes Gunners continueront à faire leur chemin vers l’équipe première.
 Les U19 sont près du Lac de Côme pour les demi-finales de la Ligue des champions U19 après avoir éliminé le CSKA Moscou à l’Emirates Stadium lundi dernier (1-0). Une percée solitaire de Serge Gnabry a suffi, seulement 19 jours après le seul but de Nico Yennaris qui leur avait donné la victoire en 8èmes de finale face à l’Inter de Milan, tenant du titre.
 Chelsea se dresse sur la route de la finale des NextGen Series et Wenger a remarqué des qualités importantes dans la cuvée des jeunes talents du club.

« Premièrement, c’est étonnant de voir qu’il n’y a aucune équipe anglaise en quarts de finale de la Ligue des Champions mais qu’il y en a trois en demi-finales des NextGen. » dit-il au Arsenal Player. 
« C’est incroyable et imprévisible. Au début de la saison, on n’aurait pas pu le prévoir. Nous avons toujours trouvé les ressources pour faire de grandes choses et c’est ce que j’aime chez cette équipe. Ils n’abandonnent pas, ils continuent et par-dessus tout, il y a deux, trois, quatre joueurs qui ont une chance de jouer pour Arsenal. Voilà le plus important. »

Traduit par #Alex (via Arsenal.com)