Walcott: “Olivier a été en grosse forme ces dernières semaines.”

Par défaut

tumblr_mhi10dRAqY1qezxo8o4_1280

Theo Walcott a couvert de fleurs son coéquipier après sa performance lors du match nul 2-2 contre Liverpool dans lequel il a marqué un but et délivré une passe décisive.

L’International français a marqué son 14ème but de la saison mercredi soir et a offert la balle du but égalisateur à Walcott.

C’est désormais le cinquième but de Giroud en trois matches, et son coéquipier attaquant croit que nous commençons maintenant à voir le meilleur du joueur de 26 ans.

« Nos deux buts étaient fantastiques dans la finition et il est connu pour ça, » dit Walcott au Arsenal Player. « Il est en grande forme depuis quelques semaines et jouer avec lui est un plaisir. »

« Sa passe décisive [sur le but égalisateur] était fantastique et m’a permis de tirer sans contrôle. Je pense que j’ai pris le gardien par surprise. C’était un moment fantastique, c’est juste dommage que nous n’ayons pas pu gagner ce match. »

« Avant le match, je pensais que ça aurait été très ouvert. Liverpool a bien joué par moments mais en deuxième mi-temps, nous étions absolument fantastiques. »

« Nous avons mis du temps avant de nous mettre en jambe et j’ai trouvé que leur but était contre le cours du jeu, mais c’était un bon match pour les spectateurs neutres. [Dans le vestiaire], ça ressemble à une défaite mais quand on regarde la totalité du match, c’est probablement un résultat juste. »

Arsenal reçoit Stoke City samedi et Walcott est confiant que l’équipe retournera sur le chemin de la victoire.

« Nous jouons à domicile, nous sommes très forts et nous devons prendre les trois points plutôt qu’un, » dit-il. « Si nous réalisons le genre de performance, comme nous l’avons fait en deuxième période [contre Liverpool], alors je suis sûr que nous les battrons. »

Via arsenal.com

Wenger: “Nous payons le prix de notre philosophie de jeu.”

Par défaut

gun__1354617861_wenger_olya
Arsène Wenger trouve que la perspective de l’équipe, portée vers l’attaque, nuit à ses statistiques défensives.

Deux buts, de O.Giroud et T.Walcott, ont permis à Arsenal de récolté un point à l’Emirates Stadium après que le but de Suarez en début de rencontre et le but offert sur un plateau à Jordan Henderson à l’heure de jeu avaient donné l’avantage aux visiteurs.

Wenger est satisfait du come back mais, avec 5 buts encaissés [Correction de coquille – note du traducteur] lors des trois derniers matches, il sent que le naturel de son équipe, porté vers l’attaque, les expose.

« C’est le prix de notre philosophie de jeu[d’avoir plus d’espaces à l’arrière] mais je crois que nous sommes trop nerveux, » dit-il. « [C’est] dû au fait que, récemment, nous avons encaissé des buts dans les grands matches à la maison. »

« Je pense que nous devions tout miser sur l’attaque et prendre des risques [contre Liverpool]. Nous l’avons bien fait, et même à 2-0 , vous voyez bien que l’équipe n’abandonnait pas. Ils y allaient ! » 

« C’était un match de qualité. Nous avons montré une disposition formidable, une qualité exceptionnelle lorsqu’on allait de l’avant, nous avons toujours été dangereux et l’esprit de l’équipe était absolument fantastique. »

« Nous semblions un peu nerveux défensivement et l’histoire récente de l’équipe joue surement un rôle important dans la tête des joueurs. Nous devons nous débarrasser de ça parce que, à part ça, il y a beaucoup de positif à retenir. »

Via arsenal.com

In Arsene they trust ?’ Pourquoi il se peut que les fans questionnant la loyauté aveugle envers Wenger n’aient pas tord.

Par défaut

gun__1346157272_wenger_stokea
L’adage : « In Arsene We trust » [Nous croyons en Arsene – ndt] est une litanie qui résonne depuis longtemps à l’Emirates sous Arsène Wenger, mais la foi vouée au Français commence à s’évanouir, selon John Cross.”

Pour la 50ème fois depuis le mois dernier, Arsène Wenger a insisté mercredi soir sur le fait que Arsenal a assez de joueurs dans son effectif pour finir dans le top 4. Wenger a répété sa fameuse réplique, disant qu’il est difficile de signer des joueurs en janvier qui soient meilleurs que ceux qu’ils ont déjà et encore plus ces derniers temps. » Pris à part, le commentaire de Wenger a du sens finalement. Pourquoi dépenser maintenant pour un joueur de second choix alors qu’un joueur de premier choix pourrait-être disponible pendant le mercato estival ?

De plus, Arsenal a toujours atteint la Ligue des Champions depuis que Wenger est en poste. Donc si un manager sait bien si son équipe est assez bonne pour ça, alors ce doit-être Wenger. Puis vous regardez la performance d’Arsenal face à Liverpool et toute logique part en fumée. Du gardien qui fait une talonnade à la Cruyff dans ses six mètres, deux défenseurs centraux internationaux qui tombent en miettes et un arrière droit qui fût un des meilleurs de Premier League il fût un temps et qui apparaît être un maillon faible désormais.

Ajoutez à ça un numéro de cirque sur le coté gauche et voila la défense d’Arsenal. Ca ne sert à rien de se demander pourquoi les fans sont frustrés et que la petite rengaine de Wenger semble empirer les choses.Wenger est un manager intelligent et instruit. Il défend aussi ses joueurs bec et ongles, même lorsqu’il sait que certains ne sont pas au niveau.

Mais il arrive un moment où ce genre de défense énerve les fans et les laisse penser que Wenger complètement perdu la tête. C’est le risque qu’il prend lorsqu’il défend des joueurs comme Andre Santos, en disant qu’il n’y en a pas d’autres de meilleurs autre part. Aussi en mettant Gervinho sur un piédestal à la Coupe d’Afrique des Nations. Je le vois d’ici : « Gervinho sera notre nouvelle recrue. »

C’est la raison pour laquelle, malheureusement, même les membres les plus loyaux de la brigade Arsene Knows Best [Arsene Sait Mieux – ndt] commencent à se poser des questions. Arsenal parle de grandes choses pour l’été. Ils préfèreraient attendre. Le problème, c’est qu’ils ont besoin d’un nouveau gardien, d’un arrière-central, d’un arrière droit si Sagna s’en va, d’un milieu central, d’un ailier et d’un buteur.

On a laissé l’équipe pourrir et décliner lentement mais surement. C’est dommage car certains joueurs de cette équipe ont été exceptionnels parfois cette saison et certains de leurs coéquipiers sont en train de les laisser tomber. Regardez un moment Jack Wilshere, Theo Walcott et Kieran Gibbs. Ils ont fait des saisons impressionnantes. Santi Cazorla, Olivier Giroud et Lukas Podolski peuvent s’appuyer sur leur excellent départ. Alex Oxlade-Chamberlain a un grand avenir devant lui.
Mais la défense est tombée en miette. Une confiance donnée à Abou Diaby, sujet aux blessures et un échec dans la reconstitution de l’équipe a exposé les quatre arrières et mis à mal leur confiance. Ca marche également pour Aaron Ramsey. Très talentueux mais il a besoin de confiance.

Quand vous avez une équipe qui va vers les bas,et regardez n’importe quel graphique de l’ère Wenger et vous verrez que la ligne descend, les fans deviennent nerveux et s’en prennent au manager. De plus, ils en ont marre de payer des places au prix fort pour finalement voir arriver des joueurs au rabais. Peut-être que ça changera cet été. Le Club a d’ores et déjà bloqué le prix des billets. C’est déjà une bonne chose. Mais que se passera-t-il si Arsenal ne se qualifie que pour l’Europa League ? C’est quelque chose qui a dû donné matière à discussion. Après tout, de nouveaux contrats ont été budgété au cas où.

Curieusement, les supporteurs adverses, certains, déjà contrariés de devoir payer 62 £ pour un match de catégorie A (environ 72€-ndt), pourraient voir le prix de leur billet augmenté s’ils étaient déménagés un peu plus haut ; c’est une des solutions proposées dans le remaniement des zones qui est en train d’être débattu. Mais les fans arrêteront de s’inquiéter du prix des billets lorsque le Club commencera à racheter des joueurs de grande qualité. C’est la seule façon d’apaiser les fans.
Ils veulent des grands noms : Cavani, Villa, Fellaini, Baines etc… L’argent existe. Un contrat juteux avec Emirates a été signé. Il ne reste qu’à pousser Wenger à le dépenser.

Ce sont ces frustrations qui ont causé une séparation parmi les fans d’Arsenal et qui se sont fait la guerre que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Ça a recommencé contre Brighton samedi dernier. Le déploiement d’une bannière : « Thanks For The Memories But It’s Time To Say Goodbye » [Merci pour les souvenirs mais il est temps de dire ‘Au revoir’ – ndt] n’est pas la seule raison qui a déclenché cette bagarre qui a mal tourné.

Certains fans ont applaudi lorsque Santos fut remplacé, la bannière fût déployée et des coups ont étés échangés. Les stadiers sont intervenus et un fan fût évincé des tribunes. C’est arrivé à quelques occasions cette saison. C’est arrivé à Wigan en décembre. Les disputes ont eu lieu à de nombreuses reprises à l’Emirates.

Les fans qui ont créé la bannière insistent sur le fait qu’ils ne la déploieront pas à l’Emirates car ils ont conscience que l’atmosphère est devenu toxique pendant les matches. Apparemment, les fans loyalistes chantent « One Arsene Wenger » [Un seul Arsène Wenger – ndt] lorsque les choses tournent mal pour étouffer les fans qui sont contre le manager. Ca a déclenché des disputes et des engueulades parfois.

Ca montre peut-être à quel point on est au bord du précipice. Le club écoutera surement et se demandera surement combien de temps ça va encore durer.. Si Wenger ne gagne pas un trophée avant la fin de son contrat en 2014, est ce que Arsenal pourra encaisser trois autres années avec ces bagarres internes ? Peut-être que des signatures notoires apaiseront les fans. Mais Wenger devra rompre avec ses habitudes de toujours pour effectuer ce genre de deals.

Un fan qui a vu l’incident à Brighton, un détenteur d’un billet à la saison, Mike Barnett, va aux matches depuis 20 ans et pense que trop c’est trop, sauf si Wenger change.

« Je pense que la division d’opinion est si grande maintenant que c’est très dur de rester uni. Sans aucun doute, la raison principale qui divise est le manager lui-même et ça s’est intensifié lors des trois dernières saisons » dit Barnett.

« Il n’y a personne qui a tord ou raison parce que nous sommes tous des fans d’Arsenal, cependant, le contraste d’opinions a tellement augmenté que ça a causé une mentalité de ‘nous contre eux’ »

« Wenger, reprenant en boucle les mêmes répliques, a causé encore plus de frictions. Puis, ça cause des disputes sur Twitter. Souvent, ça finit en insulte, menaces et généralement en relations amères entre fans. »

« Par exemple, ses commentaires ont tant énervé les fans qu’ils vont finir par emporter leur frustration avec eux au match. ‘Nous n’avons pas besoin d’autres buteurs’, ‘il n’ y a personne disponible pour nous renforcer.’ Dit-il ces choses sans réfléchir ? »

« Si nous devions perdre samedi, la première chose qui serait dénoncée, c’est que Wenger ne dépense pas, et qu’il clame que l’équipe n’a pas besoin de qui que ce soit. Alors, les AKBs [Arsene Knows Best – ndt] attendent, telle une bombe à retardement, le premier commentaire négatif pendant le match et alors la dispute commence. »

« L’atmosphère à domicile cette saison est la pire depuis toujours à l’Emirates, sans aucun doute. C’est stressant et c’est si tendu que c’est dur de se relaxer. » « Ce n’est pas agréable de se battre entre personnes de la même espèce, ou de voir les disputes devenir si violentes qu’on en vienne à retenir certains parce que nous remettons en question un manager qui ne fait clairement pas son travail comme il le devrait. »

« Encore une fois, cette frustration s’intensifie sur la toile et il semble qu’à chaque fois qu’Arsène parle ou dit quelque chose (et plus particulièrement à propos des transferts), ça ajoute de la frustration. »« Cette division interne deviendra de plus en plus profonde si les choses ne changent pas. De plus en plus de gens en ont marre et ça va continuer ainsi jusqu’à ce que le club fasse quelque chose. C’est moche de voir des gens qui viennent voir un match pour la première fois être les témoins d’affrontements assez chauds dans les tribunes. »

« Nous voulons tous ce qu’il y a de meilleur pour le club donc déployer une bannière est requis pour envoyer un message sur ce que l’on souhaite voir changer. Nous supportons l’équipe, plusieurs des supporteurs à l’origine de cette bannière vont à tous les matches, à domicile comme à l’extérieur et aux matches de Ligue des Champions.Ce sont des fans bruyants qui chantent pendant 90 minutes, donc remettre en question le support qu’ils peuvent apporter serait de la folie. Je comprends que ça puisse causer des frictions parce que, en vérité, ça aliène les gens qui sont d’accord avec la bannière mais qui restent neutres lorsqu’on lance le débat. »

« Le club doit réunir les fans, nous donner quelque chose qui nous rendrait heureux. Mettre la pression sur le manager pour qu’il dépense de l’argent, qu’il se batte pour une coupe et, soyons honnêtes : ‘ qu’il nous fasse taire, nous, réalistes en colère.’ »

« Nous ne réjouissons pas à avoir raison tout le temps, nous voulons désespérément que tout ça nous retombe dessus. Malheureusement, ce moment là n’est pas encore arrivé, les problèmes continuent et vont de mal en pis. »

« Je pense honnêtement qu’aucun des fans des autres clubs du top 4 n’accepterait ce qu’il se passe depuis quelques années. C’est soit parce que nous avons des fans fantastiques ou des fans tellement ancrés dans la dénégation qu’ils détestent entendre la vérité. » 

Arsenal peuvent être fiers d’être dans le top 4 chaque année. Les fans veulent en faire partie, mais ils veulent remonter au plus haut. Voilà le challenge pour Arsène Wenger.

Via Mirror de John Cross

Bergkamp, candidat le plus crédible pour prendre la tête de l’académie d’Arsenal.

Par défaut

Dennis Bergkamp4

Alors que Liam Brady a d’ores et déjà  annoncé qu’il quitterait son poste en 2014 afin de laisser le temps au club de trouver son successeur. Pour le Guardian, ce successeur n’est autre que la légende, Dennis Bergkamp. Le Néerlandais est aujourd’hui  l’entraineur adjoint à l’Ajax Amsterdam aux côtés de Franck de Boer. Il participe également au développement de la jeunesse du club et de son académie. Le remplacement de Liam Brady par Dennis Bergkamp aiderait Arsenal à attirer les meilleurs jeunes joueurs grâce à l’aura qu’il a laissé comme joueur.

Âgé de 56 ans, Brady a été nommé à la tête de l’académie d’Arsenal en 1996 et il a grandement contribué au développement et l’éclosion de talent comme Jack Wilshere et Kieran Gibbs.

« Liam a une profonde compréhension de ce qu’il faut faire pour découvrir et développer un jeune talent en quelqu’un qui peut jouer au plus haut niveau », dit Ivan Gazidis. « Il a apporté une énorme contribution à Arsenal. Ce sera difficile de lui trouver un digne successeur mais nous allons chercher quelqu’un qui puisse s’appuyer sur ce que Liam et son équipe ont créé. »

La venue de Bergkamp à la tête de l’académie d’Arsenal serait dans la continuité de ce qu’a construit Liam Brady avec Arsène Wenger depuis 1996. En effet, la formation offensive du Batave permettra d’inscrire dans la continuité le projet de jeu qu’Arsène Wenger souhaite pour son équipe.

Via The Guardian

Wenger: « Nous avons montré une belle qualité de jeu et un solide état d’esprit. »

Par défaut

Sur l’attitude positive d’être revenu après avoir été mené 2-0:

Tout d’abord, je pense que ce fut un grand match de football. Les deux équipes étaient la pour gagner et vous avez pu constater que ce fut globalement, un spectacle de haut niveau. Nous aurions pu perdre ce match ou le gagner par 3 ou 4 buts d’écarts. Cela prouve que l’on a su se créer de multiples occasions en attaque mais nous étions nerveux défensivement. Les deux buts concédés ce soir ont prouvé que nous étions trop nerveux en défense et ce, dès le début du match mais globalement, nous avons montré un fort état d’esprit et de la qualité.

Sur la performance défensive:

Je pense qu’en premier lieu, on s’est fait avoir sur les contre-attaques et nous n’avons pas réussi à s’ajuster correctement. Liverpool est une équipe solide quand il s’agit d’attaquer. Nous n’avons pas été très sécurisant défensivement ce soir mais d’autre côté, lorsque vous voyez l’état d’esprit de l’équipe, et la qualité qui en découle, vous sentez que quelque chose peut toujours se produire et ce, à n’importe quel moment, surtout lorsqu’on arrive à combiner aussi bien que nous l’avons fait. En deuxième période, nous avons produit un effort fantastique. Nous savons ce que nous pouvons améliorer et nous devons garder les aspects positifs de cette rencontre de ce soir.

Sur le début timoré:

Je crois que les faits récents ont eu un impact sur la façon dont nous avons débuté la rencontre de ce soir. Il faut évacuer cela de nos esprits et se concentrer sur ce que nous faisons correctement: jouer au football. Il faut également se focaliser sur ce que l’on peut faire dans notre position actuelle. Je pense que la qualité est bien la donc il nous faut garder foi en nos qualités et oublier ce qui s’est produit dans le passé car vous avez pu constater que les faits passés ont joué un mauvais rôle dans nos esprits en début de match.

Sur la raison qui explique pourquoi ses défenseurs paraissaient nerveux:

Parce qu’ils voulaient bien faire et qu’ils veulent gagner les matchs. Ces rencontres sont capitales pour eux et c’est pourquoi ils veulent autant bien faire les choses.

Sur Walcott:

Il s’installe totalement en attaque. Vous pouvez voir qu’il est devenu un homme désormais lorsqu’il joue au football. Il prend ses responsabilités, créer constamment le danger et ce soir, il a eu fort à faire face à un défenseur de haut niveau et c’est dans les grands rendez-vous que vous pouvez constater la qualité d’un joueur.

Si Walcott peut désormais s’épanouir au niveau international:

Je pense qu’il est prêt à le faire.

Sur la blessure de Gibbs:

C’est une élongation de la cuisse et cela le prive de football pour les 3 prochaines semaines. C’est un coup dur pour nous.

 

Sur la façon dont l’équipe parvient à jouer un ton au dessus durant les secondes périodes:

Il n y a pas toujours d’explications rationnelles. Parfois, il faut attendre que les adversaires relâchent un peu la pression pour prendre la domination du jeu. Si vous regardez notre prestation contre Manchester City, nous avons beaucoup eu le ballon même avec 10 joueurs. Parfois, on se dit que ce n’est pas une mauvaise chose pour nous de rentrer aux vestiaires à la mi-temps avec 0-0 au tableau d’affichage.

Sur son effectif:

Pour moi, l’équipe est d’un très, très haut niveau et je pense que nous devons apprendre à faire confiance à ces garçons et garder foi en eux. Nous avons fait signer de nouveaux contrats à un nouveau noyau de joueurs anglais qui sont attachés à ce club pour les 5 prochaines années. Il faut croire en eux.

Sur la possibilité d’être actif sur le marché des transferts durant l’ultime journée:

Je ne peux rien vous promettre mais nous allons travailler là-dessus.

Sur l’ambiance dans le vestiaire:

Ils sont frustrés car nous n’avons pas gagné ce match. Mais nous sommes revenus au score et il y a une sensation certaine d’avoir fait le travail et d’avoir tout donné. Mais en même temps, ils veulent gagner tous les matchs donc ils restent frustrés.

#Max (via arsenal.com)

Compte rendu d’Arsenal 2 – 2 Liverpool (24ème journée de Premier League)

Par défaut

tumblr_mhgj7kVkaX1rqrz3to1_500

Deux points de perdu

C’est avec amertume que les Gunners pourront quitter leur pelouse ce soir. Malgré un comeback du feu de dieu, les hommes de Wenger sont, comme trop souvent, totalement passés à travers leur première période. Ces derniers ont manqué d’agressivité et de concentration, comme l’illustre parfaitement une défense qui fût à des années lumières du haut niveau ce soir, et perdent ainsi deux points précieux dans la course à la C1.

Un Liverpool bien en place et opportuniste

Les premières minutes qui suivirent le coup d’envoi ne laissaient pas présager un tel scénario… Mais si ! C’est bel et bien médusé que des milliers de Gooners assistent à une scène ridicule dès la 4ème minute, alors qu’aucun des deux clubs n’avaient encore pris l’ascendant sur l’autre : Sagna, qui n’était absolument pas en danger, glisse et permet à Jonhson de récupérer le ballon et de centrer. Mais la comédie ne s’arrête pas là car Vermaelen rate son dégagement, un peu comme sur le but de Van Persie lorsque Arsenal avait joué face à United, et permet à Sturridge d’aligner Szczesny qui repousse le cuir sur Suarez, qui lui par contre ne se fait pas prier pour pousser le ballon au fond. S’en suit de longues minutes de flottement. Arsenal, cueilli à froid, n’arrive pas à réagir et bute constamment sur le bloc des Reds, très bien mis en place par Rodgers. Mais malgré tout, ils restent pas mal d’espaces, et des joueurs comme Walcott, Wilshere et Cazorla semblent pouvoir en profiter. A l’heure de rentrer aux vestiaires, on sent qu’il y a largement la place pour les Gunners pour aller chercher le nul, voire même la victoire. Mais l’entrée de Santos à la place de Gibbs, blessé pour trois semaines, est loin d’offrir une assurance tout risque à la défense des Gunners, déjà bien à la rue lors de la première mi-temps.

Comme d’habitude, les hommes de Wenger se décident à réagir dès le retour des vestiaires. Giroud, puis Walcott se montrent de plus en plus incisifs et le danger plane constamment sur les buts de Reina. Mais encore une fois, Arsenal se fait surprendre, et encore une fois, la défense passe complétement au travers : Henderson profite d’un Santos en retard et face à son but et d’un Mertesacker lent et trop peu agressif pour pénétrer dans la surface. Ramsey vient tacle le cuir in extremis mais le contre est favorable au jeune anglais et ce dernier pousse le ballon au fond des filets pour doubler la marque. Alors qu’un bon résultat semblait désormais hors de portée des Gunners, ces derniers vont persévérer, et n’auront à attendre que quelques minutes pour voir leurs efforts récompensés…

tumblr_mhgl94UTZ11qcvfxmo2_1280

Dos au mur !

Wilshere, qui comme bien souvent fit sonner la révolte avant tout le monde, dépose à la 64ème minute un véritable caviar sur la tête de Giroud qui réduit l’écart. A ce moment-là, et alors que les hommes de Rodgers semblaient plus fébrile que jamais, tout était relancé. Et buteur français ne se fit pas prier longtemps pour confirmer la tendance et assassiner les Reds en la compagnie de son compère Theo Walcott : sur un bon ballon de Cazorla dans la surface, Giroud effectue une somptueuse remise pour Walcott qui se tenait sur sa gauche, et l’ex-Saints en profita pour propulser le cuir au fond des filets d’une magnifique frappe croisée, prouvant d’autant plus qu’il a véritablement passé un cap dans ce domaine-là cette année. Et trois minutes plus tard, l’anglais fait frémir de nouveau les supporters des Reds en mettant Reina à contribution, ce qui a pour effet de faire prendre à Rodgers une véritable option défensive en faisant rentrer Enrique. Les Gunners poussent, et tout l’Emirates a alors du sentir que la victoire pouvait leur revenir à n’importe quel moment. Mais c’est alors que les vieux démons ressurgissent, et les canonniers pêchent dans la finition. Giroud par deux fois, Cazorla puis Walcott mettent le feu devant les cages de Reina mais rien n’y fait : le cuir ne termine à aucune reprise au fond. Les joueurs de Wenger, qui au passage n’aura fait aucun changement, frôlent même la catastrophe à cause d’une énième mauvaise relance de la défense en voyant Suarez mettre à contribution Szczesny dans les arrêts de jeu.

Mais les Gunners limitent finalement la casse en revenant à 2-2 au terme de ces 90 minutes. Alors auraient-ils mérité mieux ? Peut-être. Toujours est-il qu’il y a de sérieux problèmes au sein de la défense, ce qui ne s’arrangera surement pas en raison de l’absence (évaluée à trois semaines) de Gibbs. Vermaelen et ses comparses se sont sabotés seuls ce soir, et peuvent regretter ces deux points perdus face à une équipe de Liverpool quelconque.

tumblr_mhgl94UTZ11qcvfxmo1_1280

Feuille de match

Arsenal 2-2 Liverpool à Emirates Stadium (affluence : 60,089)

Buts : Giroud (64e), Walcott (67e) pour Arsenal ; Suarez (5e), Henderson (60e) pour Liverpool

Avertissement : Cazorla (25e), Giroud (85e), Mertesacker (90e) pour Arsenal ; Gerrard (73e) pour Liverpool

Arsenal : Szczesny – Sagna, Mertesacker, Vermaelen, Gibbs (Santos, 37e) – Ramsey, Wilshere, Cazorla – Walcott, Giroud, Podolski. Entr : A.Wenger
Non utilisés : Mannone, Jenkinson, Koscielny, Oxlade-Chamberlain, Diaby, Rosicky

Liverpool : Reina – Wisdom, Carragher, Agger, G.Johnson – Gerrard, Lucas, Henderson – Downing, Sturridge (J.Enrique 71e), Suarez. Entr : B.Rodgers
Non utilisés : Jones, Skrtel, Shelvey, Sterling, Allen, Borini

Chiffres du match

Possession: Arsenal 62% – 38% Liverpool
Tirs (dont cadres): Arsenal 19 (6) – 13 (5) Liverpool
Corners : Arsenal 8 – 6 Liverpool
Fautes : Arsenal 9 – 11 Liverpool
Hors-jeux : Arsenal 1 – 3 Liverpool
Tacles : Arsenal 23 – 28 Liverpool
Arrêts : Arsenal 5 – 3 Liverpool
Pourcentage de passes réussies : Arsenal 87% – 79% Liverpool
Duels aériens remportés : Arsenal 55% – 45% Liverpool

tumblr_mhgm7yBZkg1r6ibubo1_500

Notes d’AFC

Szczesny (5) : Le Polonais a encore encaissé deux buts mais il n’y peux malheureusement pas grand chose. Il peine toujours à s’imposer dans sa surface, ce qui est très problématique en Premier League.

Sagna (6) : Une glissade fatale sur le premier but qui fragilise et désorganise toute la défense. Sinon, il a été un véritable marathonien sur son aile droite. Ses centres sont toujours pas au niveau requis à Arsenal.

Mertesacker (4) : Face à Suarez et Sturridge, on savait qu’il allait se faire manger et ça a été le cas. Coupable sur les deux buts (en particulier le deuxième avec Santos). Ses relances sont de pire en pire.

Vermaelen (5) : Sur le premier but, il rate totalement le ballon et permet à Liverpool de conserver le ballon. Présent dans le domaine aérien. Il a fait le boulot le reste du match.

Gibbs (non noté) : Sorti blessé tôt dans le match, il n’a pas eu le temps d’apporter réellement quelque chose à l’équipe. Remplacé par Santos (3). Le Brésilien a été à la rue, entre mauvaises passes, placement douteux et ralentissement du jeu. Il n’a plus sa place dans le XI titulaire.

Ramsey (7) : Troisième match consécutif à ce poste et troisième bon match du Gallois. Dans la même position qu’Arteta, il a parfaitement organisé et orienté le jeu des Gunners et surtout couvert les montées de ses coéquipiers. Il a tout de même quelques progrès à faire dans le placement.

Wilshere (7,5) : Il est le véritable moteur d’Arsenal. Il est celui qui percute, qui provoque. Il s’est battu comme un lion comme à son habitude. Il est passeur décisif pour Giroud à la 65ème minute.

Cazorla (6,5) : Il a beaucoup navigué sur le front de l’attaque. Il a bien permit à l’équipe de conserver le ballon, d’orienter le jeu.

tumblr_mhgknxLQh61r69ct2o1_500

Walcott (7) : Son occasion juste après l’ouverture du score de Liverpool montre qu’il a passé un palier cette saison. Il ose beaucoup plus. Sa relation avec Giroud s’améliore de matches en matches. Il égalise d’une frappe tendue dans un angle presque fermé. Il est en confiance.

Podolski (6) : Il tenté beaucoup de combinaisons sur son aile gauche mais sans beaucoup de succès. Pas un mauvais match de l’Allemand mais on attend encore plus de lui dans les grands matches.

Giroud (7,5) : Toujours aussi présent et pesant sur la défense adverse. Il a beaucoup tenté de remises et déviations mais sans beaucoup de réussites. Il réduit le score à la 65ème avant d’offrir une passe décisive à Walcott deux minutes plus tard. La seul reproche qu’on peut lui faire, c’est d’avoir raté la balle de match à la 85ème minute.

Wenger: « Beckham est un exemple fantastique. »

Par défaut

Arsène Wenger pense que David Beckham est le modèle parfait pour le prometteur groupe de jeunes à Arsenal. Le joueur de 37 ans s’entraine avec les Gunners après avoir quitté les LA Galaxy le mois dernier mais un transfert définitif à l’Emirates Stadium n’est pas du tout à l’ordre du jour.

Cependant, Wenger insiste sur le fait qu’avoir l’ancien capitaine des Three Lions dans son groupe peut avoir un impact évident sur le développement de ses joueurs.

« Il est fantastique, c’est une des raisons pour lesquelles je lui ai dit de venir. » dit le manager. « Beckham arrive très tôt le matin et fait toujours du bon boulot à l’entrainement. Les jeunes joueurs anglais le regardent et écoutent ses conseils. Il est toujours de bon conseil. Il possède des qualités remarquables car il a toujours fait le maximum dans sa carrière. Et pourquoi? Parce qu’il aime le football. Il est présent bien avant que l’entrainement ne commence. Après la session, il reste encore et joue. C’est un véritable exemple sur lequel s’inspirer. »

 #Max (via arsenal.com)