Arsène Wenger: « Il a fallu s’employer »

Par défaut

Afficher l'image d'origine

Arsène Wenger s’est presenté en conférence de presse après la victoire des siens 2-1 contre Burnley en FA Cup.

Sur la rencontre:

Nous avons du batailler ferme. Au départ, ce match semblait facile car nous avions la main mise sur le ballon et de bonnes opportunités aux abords de la surface. A 1-1, ce match a totalement basculé. Je pense que nous avons pris un coup derrière la tête après l’égalisation et Burnley a pris confiance. Je les ai vu évoluer contre Derby et j’ai pu constater que cette équipe était très solide, sans réelle faiblesse. Ils sont très efficaces et ils l’ont démontré encore aujourd’hui. A la reprise, ils n’ont pas été très créatifs. Ils ont eu une ou deux contre-attaques mais nous avons su gagner la partie en contrôlant les débats en fin de match. Il fallait que nous gardions notre concentration et notre calme jusqu’à l’ultime seconde.

Sur les buts de Chambers et Alexis:

Je dirais que ce sont deux buts très différents. Le premier après une belle combinaison. Nous étions patients a ce moment la avec une belle circulation de balle. La finition de Chambers fut très belle. C’est un bon finisseur à l’entrainement. Le second but intervient sur une transition, en sortant rapidement de notre défense et une belle finition, avec beaucoup de rythme. Ce fut deux buts très différents.

Sur les débuts d’Elneny:

Il a démarré doucement, en jouant la sécurité. Il est devenu de plus en plus valeureux au fil du match avec de belles frappes. Sa mobilité et sa disponibilité furent excellentes et pour le reste, il va falloir qu’il hausse le rythme pour s’ajuster à la force de la Premier League. Ce fut une bonne première et je pense qu’il a beaucoup appris aujourd’hui. Il va lui falloir un peu de temps pour s’adapter à la Premier League mais avec sa technique, sa mobilité et son intelligence de jeu, je ne m’inquiète pas.

Sur le retour de Coquelin:

Il était presque disponible pour affronter Chelsea mais c’était encore un peu tôt. Aujourd’hui il a semblé à l’aise et n’a pas eu de problème particulier.

Sur Alexis:

C’était sa première titularisation depuis 8 ou 9 semaines. Lorsque j’ai vu le match de Burnley contre Derby, j’ai un peu hésité avant de sélectionner Alexis, Coquelin et Elneny. Mais évoluant à domicile, je me suis dit que c’était faisable. Concernant Alexis, je n’étais pas trop inquiet sur sa condition physique car je l’ai laissé souffler une à deux semaines alors qu’il était prêt. J’avais quelques inquiétudes sur son problème musculaire mais aujourd’hui vous avez pu constater qu’il allait très bien.

Sur l’importance d’Alexis:

Il a eu pas mal de repos. Lorsqu’il s’est blessé, il était très fatigué. Je pense que deux mois d’arrêt c’est une bonne trêve!

Sur l’importance et le sens de tenter de gagner une troisième FA Cup d’affilé:

Tout d’abord, nous n’avons passé que deux tours. Le chemin est encore long, tout le monde est encore en lice. On aimerait le faire mais il reste encore beaucoup à faire. Nous sommes en lice dans trois compétitions et nous ferons tout notre possible pour y parvenir.

Si Gnabry revient de son prêt:

Oui.

S’il va rester au Club pour le reste de la saison:

Je suis tenté de lui donner du temps de jeu car il n’a pas joué à WBA. Mais j’hésite aussi à le laisser partir un ou deux mois ailleurs comme j’avais fait avec Coquelin.

Sur la situation de Debuchy:

RAS. Il reste peu de temps avant d’en savoir plus.

#Max (via arsenal.com)

Wenger : « Il y a encore beaucoup à faire »

Par défaut

B3Z0LhZCMAA6qu9

Arsène Wenger était face aux médias après la victoire d’Arsenal à Old Trafford. Voici ce qu’il fallait en retenir :

Sur la Victoire :

« C’était important pour nous de jouer vite dès le début du match, de mettre du rythme. Nous avons commencé la rencontre sans aucune appréhension. Ca leur a posé des problèmes. »

« Malheureusement à la mi-temps le score était de 1-1. Mais nous avons controlé le match, surtout en seconde période après notre deuxième but. Je pense que nous aurions pu marquer un ou deux buts supplémentaires. Après ce match je suis comblé. Comblé par notre performance mais aussi par notre force mental, notre attitude. Nous sommes restés positifs pendant tout le match et vous savez que j’adore ça. »

Sur la titularisation de Danny Welbeck :

« Tout d’abord il est rapide. Il était important de faire un peu tourner mon effectif tout en préservant l’équilibre de l’équipe. Je sentais que nous allions avoir des chances en contre attaque ce soir et c’est la ou Danny est le meilleur. Il a fait un bon match. »

Sur Welbeck répondant aux critiques :

« Chaque joueur jouant contre son ancien club espère bien faire. Le joueur veut montrer à son ancien club que c’est un grand joueur. C’était ce schéma aujourd’hui. Ce n’est pas facile, ça rajoute de la pression. Mentalement ce n’est pas simple. Danny s’est concentré uniquement sur son jeu, il n’a rien fait d’extraordinaire, il a joué simple comme je voulais qu’il joue. Il a montré qu’il avait beaucoup de caractère car mentalement ce n’est pas facile de gérer un match contre son ancien club. »

B_uJwfjWQAArD1I

Si il a ressenti le besoin de lui parler avant le match :

« Oui je lui ai parlé. Je n’ai su que très tard qu’il serait titulaire. »

Si Welbeck était extra motivé à l’idée de débuter face à Manchester United :

« Je ne sais pas. Vous devriez lui demander. Je pense qu’il avait surtout envie de gagner pour son équipe, pour ses partenaires. Ce que j’aime chez Danny c’est qu’il est intelligent, c’est un joueur d’équipe avant tout. Il joue très bien en équipe nationale aussi en ce moment. C’est un grand talent. Il l’a encore montré ce soir, en réalisant une grande performance offensivement mais aussi défensivement. Il a un bel avenir. »

Si c’est un déclic pour Arsenal :

« J’espère. Aujourd’hui nous avons montré que mentalement nous sommes au niveau. C’était un match très physique, avec beaucoup d’engagement face à une équipe de Manchester United motivée. Nous étions au niveau mentalement et physiquement sans pour autant oublier de jouer notre jeu. Seule une équipe de qualité est capable de réaliser ça. »

Sur les supporters d’Arsenal qui se sont déplacés

« J’ai beaucoup de respect pour ça, croyez moi. Cela me rend heureux, pourvoir compter sur 9.000 fans à l’extérieur, un Lundi soir. Tout cela prouve que nous sommes un grand Club. »

Sur le tirage des demies finales de la FA Cup :

« Nous allons être favoris mais nous avons de douloureux souvenirs de l’an dernier. C’était notre match le plus compliqué de toute la compétition. Nous devons bien nous préparer. Maintenant nous devons de concentrer sur la Premier League. Ce samedi nous rencontrons West Ham et ensuite nous verrons bien ce qu’il se passera à Monaco. Il y a encore beaucoup à faire. »

Sur l’arbitre :

« Il a fait son match. Une rencontre entre Manchester United et Arsenal n’est jamais facile à arbitrer. C’est un arbitre très prometteur. »

Si cette victoire va les aider à finir dans le Top 4 :

« Chaque victoire vous rend plus fort. La victoire sur le terrain de Manchester City nous a forcement aidée. Lorsque que vous gagnez des gros matchs, le mental est forcement au mieux. Ca fait du bien. »

Sur l’importance de la FA Cup :

« C’était un match décisif. L’équipe n’était pas au mieux à la mi-temps, car nous méritions mieux que ce 1-1. Il fallait marquer ce second but. »

Sur le but de Welbeck :

« Il a su saisir cette opportunité. Il est resté calme. De Gea a réalisé un ou deux gros arrêts sur sa ligne ce soir, il faut le souligner. »

Henri via Arsenal.com

Compte-rendu Manchester United – Arsenal, Quarts de finale de la FA CUP

Par défaut

 

Sur une bonne dynamique de deux victoires en Premier League après la défaite contre Monaco, les Gunners se présentaient à Old Trafford en outsiders pour ces quarts de final de FA CUP. 

Direction les demies !

Au terme d’un match intense et vivant, les Gunners se sont imposés 2 buts à 1 face au grand rival Mancunien grâce au but victorieux de l’enfant de Manchester : Danny Welbeck.

En effet, Wenger avait fait le choix de titulariser l’anglais en pointe à la place d’Olivier Giroud. Choix tactique finement pensé de la part de l’alsacien qui savait pertinemment que la motivation de Welbeck serait à son apogée dans son ancien jardin contre ses anciens coéquipiers. Et dès le début du match, les Gunners semblaient plus ordonnés au milieu, plus structurés défensivement et surtout, plus inspirés offensivement que les Red Devils. Mais plus que tout, c’est l’attitude sur le terrain qui n’a trompé personne. Quand toute l’équipe fait les efforts de replacement défensif et apporte le surnombre en attaque, la qualité de jeu d’Arsenal reste une des meilleures d’Europe. Dommage que ce schéma soit tant irrégulier cette saison.

Après 25 minutes de jeu, les efforts des Gunners ont fini par payer. Trouvé sur le côté, Özil se retourne et prend l’espace laissé par la défense Mancunienne, il décale ensuite The Ox qui nous gratifie d’un slalom phénoménal digne de Léo Messi. L’anglais reste assez lucide pour servir Monréal qui ajuste tranquillement De Gea. Mais avantage de courte durée car à peine trois minutes plus tard, un petit relâchement de la défense laisse Rooney reprendre librement le ballon d’une tête plongeante après un centre magnifique de Di Maria. Mais à part ce relâchement, la défense a été parfaite ce soir.

Dans un match d’une telle intensité sur un terrain qui ne réussit pas vraiment aux hommes de Wenger ces dernières années, l’équipe a fait preuve d’une remarquable cohésion à tous les niveaux. Lors des phases de jeu de transition défensive, les Gunners n’ont laissé aucun espace exploitable à Rooney ce qui a permis à la défense de prendre le dessus psychologiquement sur les longs ballons à destination de Fellaini. Peu inspirés offensivement et fébriles défensivement, Danny Welbeck a su profiter d’une énorme erreur de Valencia pour tromper De Gea d’un magnifique grand pont.

A 1-2 chez eux, les Red Devils ont ensuite craqué mentalement, tentant de duper l’arbitre par des simulations grotesques. Di Maria a d’ailleurs été exclu pour deux cartons jaunes simultanés, un pour simulation, l’autre pour protestation. A 11 contre 10, les Gunners ont commencé à reculer dangereusement et on pouvait penser à une égalisation tardive de United. Mais pas du tout, les mancuniens n’ont jamais paru en mesure d’inquiéter la défense des Gunners durant cette deuxième période. Au contraire, ce sont même les Gunners qui auraient pu aggraver le score à plusieurs reprises sans les interventions miraculeuses d’un très grand De Gea.

Après cette très belle victoire à Old Trafford, les Gunners se qualifient pour les demies de la FA CUP contre le vainqueur du match replay entre Bradford et Reading. Les chances de conserver le titre sont donc de plus en plus grandes pour les Gunners.

Les notes du match :

Szczesny (5,5) : Quelques bonnes parades à mettre à son actif, mais il est resté fébrile sur quelques situations. On sent qu’il n’est pas dans sa meilleure forme.

Bellerin (5) : Souvent mis en difficulté, il a rapidement perdu pied dans le match. Sa vitesse lui a permis de sauver quelques situations mais ce ne fut pas un match extra pour lui.

Mertesacker (7) : Excellent match de Merte qui a été partout derrière ce soir. Dans les duels, les airs et l’anticipation il a été très bon. Quelques soucis de relance néanmoins.

Koscielny (7) : Il a formé une très bonne paire avec Per. Mais bon on a l’habitude … D’autant plus que Rooney n’a pas vu le jour hormis sur son pion.

Monreal : (5,5) : 4 défensivement et 7 offensivement. Excellent soutien sur l’aile gauche, et buteur tout en sang-froid, il a souvent été mis à mal par Di Maria notamment avant que celui-ci ne se fasse exclure.

Cazorla (7) : Vraiment bon en ce poste de 8. Il progresse défensivement de match en match et c’est un plaisir de le voir distiller le jeu. Une vraie alternative à ce poste.

Coquelin (7) : pardonnez-moi la formule mais : Il a posé ses couilles sur la touffe de Fellaini. Le mec joue avec un nez pété et va plus au mastique que la moitié des joueurs de l’équipe. Un mot à dire : respect.

Ozil (6) : Un peu moins en vue que lors de ses dernières sorties, notre magicien a fait le sale boulot ce soir, chose assez rare pour être soulignée. Il a fait beaucoup de bien grâce à ses choix judicieux.

Oxlade (7,5) : Le meilleur sur le terrain sur ce qu’il a joué. Du feu dans les jambes, une activité énorme et un festival pour le premier but. The ox montre qu’il peut faire autre chose que le R2 + Joystick vers l’avant.

Alexis (6) : Un match difficile pour lui. Peu de bons choix. Mais on sent que MU le craignait et il avait tout le temps 2 mecs sur le dos.

Welbeck (6,5) : Que dire … Alors oui il marque le but de la qualif’, oui il se venge, il nous venge de MU… Mais par contre c’est chaud, ses contrôles c’est niveau DH quoi… Mais bon, on l’aime comme ça le Danny !!

 

#Albin #Dim

Wenger – Ma stratégie pour ce match de coupe

Par défaut

Arsène Wenger a déclaré que l’équipe qu’il avait composé, pour affronter West Bromwich Albion en Capital One Cup ce mercredi soir, serait un mélange entre des jeunes pousses du club et des joueurs plus expérimentés.

L’entraîneur a déjà utilisé cette compétition pour lancer des joueurs dans le grand bain les années précédentes, et il ne changera pas sa méthode, peu importe le classement d’Arsenal en championnat.

Serge Gnabry a fait ses débuts avec Arsenal lors d’une victoire l’an dernier lors du troisième tour contre Coventry City et il risque fortement de faire partie des jeunes emmenés à West Bromwich par Arsène Wenger.

« Je vais essayer de trouver un bon équilibre entre l’expérience et la jeunesse »  dit Wenger à l’Arsenal Player. « En défense vous aurez des joueurs que vous connaissez bien. Devant, il y aura un peu plus d’improvisation avec de jeunes joueurs. »

« Vous reverrez Gnabry, tout le monde le connaît déjà. Peut-être que ça sera le retour de Bendtner aussi, qui aura sa chance. C’est le genre d’équipe que nous aurons.»

« Nous voulons aussi gagner cette compétition. J’essaye de trouver un bon moyen de donner une pause à quelques joueurs comme Wilshere ou Ramsey, qui ont beaucoup donné. »

« Je prends cette compétition très sérieusement car c’est une occasion de remporter un trophée. Nous ne voulons pas la négliger..»

« Cela dit, nous jouons à nouveau samedi et encore mardi. Nous avions à jouer le tour préliminaire de la Ligue des Champions qui étaient deux matchs compliqués.»

#Rodolphe (via arsenal.com)

Wenger: “C’est une chance énorme pour Gnabry”

Par défaut

Arsène Wenger trouve que Serge Gnabry « a augmenté son niveau de jeu » au fur et à mesure du match dimanche dernier face à Stoke City. 

Le jeune allemand devrait garder se place dans l’équipe pour le déplacement des Gunners en milieu de semaine à West Bromwich Albion en Capital One Cup après sa première apparition complète en Premier League dimanche dernier.

Theo Walcott et Alex Oxlade-Chamberlain étant indisponibles en ce moment à cause de blessures, Wenger pense que Gnabry a une chance énorme de garder une place dans le XI de départ.

“C’est une opportunité fantastique pour lui.” raconte Wenger au Arsenal Player. « Il peut jouer à droite ou à gauche ou même derrière le buteur. Il peut même jouer comme buteur. Ce que j’ai apprécié de lui lors du match contre Stoke, c’est qu’il ait progressivement élevé son niveau de jeu. Il était de mieux en mieux au fil du match. »

“Il était un peu timoré en première mi-temps mais pendant la deuxième mi-temps, il a effectué de bonnes interceptions, quelques bonnes passes et quelques bons contrôles que j’ai apprécié. »

Gnabry s’est montré impressionnant lors du match U19 en Youth League face à Marseille mercredi dernier et Wenger pense qu’il a le potentiel pour être un joueur de l’équipe A.

« Il sait être créatif parce qu’il peut dribbler, il peut courir balle au pied, il peut être bon passeur mais aussi un formidable finisseur. » dit le manager. « La dessus, lorsque son niveau de confiance augmentera, il n’y aura aucun problème. Ses aptitudes physiques ainsi que ses qualités techniques sont au niveau requis. »

#Alex (via arsenal.com)

Arsène Wenger : « « Nous n’étions pas assez bons pour gagner le match »

Par défaut

Netherlands Soccer Champions League
Sur les regrets d’avoir sélectionné cette équipe

Non. Nous avions 11 joueurs internationaux dès le début du match. Lorsque nous avions fait les changements. Le score était encore 0-0.

Sur la performance…

Nous avions beaucoup de ballons et Blackburn a bien défendu. Je crois que nous avions 70% de possession de balle, nous avions eu aussi 16 tirs au but, ils avaient seulement tiré celui du but. Pour nous c’est un match typique où il est important de ne pas concéder et garder le « clean sheet » et je pense nous avons fait une grosse erreur sur le but. Dans un match comme celui-ci c’était à nous de tout faire pour garder le clean sheet et marquer dans les 15 dernières minutes.

L’erreur du but…

Je ne veux pas aller trop loin dans les détails mais je crois que nous étions vraiment coupables sur le but.

En perdant à Bradford et maintenant Blackburn…

Si vous regardez les grandes équipes de Premier League qui sont sorties contre des équipes de ligues inférieures, vous verrez que c’est arrivé à beaucoup d’entre elles. Nous n’étions pas assez bons pour gagner ce match, c’est aussi simple que cela.

Sur ce qui est acceptable…

Pas une seule défaite n’est acceptable. Vous êtes dans ce travail pour gagner chaque match.

Sur la réaction des supporters…

Je peux la comprendre. Vous ne voulez pas que vos supporters soient heureux quand vous perdez à la maison contre Blackburn quand l’équipe adverse a eu un tir au but.

Sur cette rangée de défaites…

C’est très douloureux et très décevant de perdre un match comme celui-ci. Ce qui est important maintenant c’est de se concentrer sur le suivant.

En laissant passer deux trophées…

Bien sûr, c’est décevant. Il est très difficile de l’accepter mais c’est arrivé et nous avions assez de chances de gagner, mais nous avons manqué de la cruauté et calme devant le but. Nous n’avons pas assez travaillé nos corners, et nous avons été vulnérables sur une erreur.

Comment cette saison a-t-elle été difficile…

La saison n’est pas finie. Pour vous peut-être, pas pour moi.

En faisant face au Bayern de Munich encore…

Je pense qu’il est important de se concentrer sur notre match suivant et c’est une bonne occasion de montrer que nous avons du caractère et que nous sommes les hommes qui pouvons se battre les uns pour les autres. C’est tout ce que vous pouvez faire. Vous prenez une certaine distance vis-à-vis de ce que les gens disent et tu montres comment tu es bon et fort pour le match suivant.

Sur le lifting de l’équipe…

Ce n’est pas difficile du tout. C’est notre travail. Si nous nous plaignons nous aurions complètement tort. Nous avons un gros match mardi soir et nous devons montrer que nous avons que nous un peu de répondant dans l’équipe.

Sur la réaction de la défaite…

Je vous laisse tous les titres et pensées imaginables. Le football est beaucoup plus imprévisible que cela et je crois qu’en 16 ans sans perdre contre une équipe de ligue inférieure, personne ne l’a fait.

Réaction suite à la défaite …

Je laisse les gros titres et analyses définitive à vous. Le football est beaucoup plus imprévisible que cela et je crois que 16 ans, sans perdre contre une équipe de ligue inférieur, personne ne l’a fait ce qui signifie que jusqu’à présent ce record état bon (valable). C’est très décevant de constater que les deux [défaites] ont eu lieu dans la même saison, mais j’ai préparé ces deux matches de la même manière que je l’a fait au cours des 16 années qui ont précédées. Si vous perdez les supporters seront très malheureux, je suis le aussi tout aussi, ne vous inquiétez pas.

Compte-rendu du match Arsenal 0-1 Blackburn (8ème de finale de FA Cup)

Par défaut

Arsenal v Blackburn Rovers - FA Cup Fifth Round

Dominer n’est pas gagner..

A trois jours d’un huitième de finale de Ligue des Champions face au Bayern Munich, Arsenal affrontait les Blackburn Rovers pour le cinquième tour de la FA Cup, dernière véritable chance de trophée pour des Gunners sevrés depuis 2005. A l’occasion de ce match, Arsène Wenger fit tourné son effectif, en reposant ses cadres (Wilshere, Podolski, Walcott, Sagna et Cazorla) en prévision du choc de mardi. Coquelin, Rosicky, Diaby, Oxlade-Chamberlain et Gervinho furent donc titulaires.

Une domination sans partage

Après quelques minutes équilibrées, Arsenal prit clairement l’ascendant sur son adversaire. Dès la 3ème minute, sur coup-franc, Markus Olsson eu une bonne occasion mais le ballon passa à côté des cages de Szczesny. Ce sera la seule occasion de la première mi-temps pour les pensionnaires de Championship. Les joueurs d’Arsène Wenger avaient la possession, ils dominaient outrageusement leurs adversaires bien regroupés  dans leurs trente derniers mètres. A la demi-heure de jeu, la possession était à près de 75%. Les Rovers n’existaient pas dans ce match. En 25 minutes, l’équipe du nord de Londres obtint une dizaine de corners, dont la majorité sans danger pour Kean, portier de Blackburn. Le seul corner dangereux fut l’oeuvre de Tomas Rosicky qui déposa le ballon sur la tête d’Abou Diaby. Ce dernier envoya une tête puissante en direction du but mais le gardien adverse fut vigilant et fit une excellent claquette afin d’empêcher les Gunners de prendre l’avantage. Il fallu attendre la 43ème minute pour voir enfin un appel en profondeur. Parfaitement servi par Rosicky, Gervinho se retrouva face à Kean mais celui-ci perdit son duel et envoya le ballon juste à côté du poteau. Juste avant la mi-temps, Olivier Giroud, qui fut totalement invisible jusque là, obtint un bon coup franc. Mikel Arteta s’en chargea, il tenta une frappe en force mais pas suffisamment puissante ni précise pour mettre en danger le portier de Blackburn.

Au final, on assisté, lors de cette première période, à une attaque-défense. Arsenal conservait la possession et Blackburn attendait, espérant ne pas encaisser un but trop rapidement. Avec 70% de possession de balle à la mi-temps, Arsenal maitrisait son sujet. Mais dominer n’est pas gagner. Avec 12 corners obtenus en première période, un seul mit réellement Blackburn en danger. Giroud a été totalement invisible face à la défense regroupée des Rovers. Le manque de mouvement et de profondeur a manqué à Arsenal. Dans ce registre, seul Gervinho a été remuant et a essayé de percuter.

FBL-ENG-FACUP-ARSENAL-BLACKBURN

Le hold up parfait

Au retour des vestiaires, bis répétita. On assiste au même schéma qu’au début du match. Blackburn tenta de mettre le feu en début de seconde période en obtenant un corner qui fit paniquer la défense des Gunners mais très vite, ils reprirent, comme en première mi-temps, le contrôle du jeu. Trouvant enfin Olivier Giroud sur un corner à la 48ème, de la tête mais toujours sans danger pour Kean. Jusqu’à la 67ème, il ne se passera plus rien. La possession outrageuse d’Arsenal n’aboutira pas une seule fois à une occasion tant l’organisation défensive de Blackburn est solide. D’une frappe de loin qui termina sa course sur la barre, Rosicky aurait pu donner l’avantage à Arsenal mais le destin en décida autrement. Le match s’anime un peu. A la 69ème, Gervinho perce sur la droite mais celui-ci est contré au moment de frapper et sur le corner qui suit, Diaby tente une frappe mais elle ne donnera rien. Chose très rare de la part d’Arsène Wenger, il opéra à trois changements simultanés et fit rentrer Cazorla, Wilshere et Walcott à la 71ème. Quasi immédiatement après ces changements, coup de massue dans l’Emirates quand les Rovers marquèrent sur une frappe ratée de Kazin-Ridchards qui heurta le poteau de Szczesny avant de finir sa course dans les cages. Sur leur seule occasion en seconde mi-temps, la seconde du match, les joueurs de Blackburn réalisèrent le hold-up parfait. Les Gunners tentèrent de réagir. D’abord sur un coup franc frappé par Wilshere et obtenu par Walcott. Le premier réussi à trouver Giroud dans la surface mais le ballon fut légèrement dévié par un défenseur adverse sur son bras, annihilant l’occasion. La domination d’Arsenal se fit de plus en plus sentir en fin de match mais le double rideau défensif mit en place et galvanisé depuis le but fut presque infranchissable pour les Gunners en manque de créativité. Wilshere s’arracha (89′) sur la gauche pour centrer et trouva Theo Walcott mais sa tête fut sans danger pour Kean. Dernière occasion à la 93ème, Giroud réussi à détourner un centre de Wilshere mais Scott Dann fut sur sa ligne pour sauver son équipe et sur le dégagement, Arteta récupéra le ballon et frappa en force mais son ballon passa dans le petit filet.

C’est donc sur cette défaite au 5ème tour de FA Cup qu’Arsenal se prépare à affronter le Bayern Munich, mardi en Ligue des Champions. Arsenal devra montrer un tout autre visage pour espérer inscrire un but à la défense qui n’en a encaissé que 7 cette saison en championnat. Les joueurs devront se surpasser, créer plus de mouvement et utiliser plus de jeu direct au risque de se faire surpasser par la machine bavaroise parfaitement huilée.

FBL-ENG-FACUP-ARSENAL-BLACKBURN

Feuille de match

Arsenal 0-1 Blackburn (5e tour de Cup) à Emirates Stadium (affluence : 60070)

Buts : Kazim Richards (72e) pour Blackburn

Avertissements : Coquelin (80e) pour Arsenal ; Orr (11e), Goodwillie (89e) pour Blackburn

Arsenal : Szczesny – Coquelin, Vermaelen (cap.), Koscielny, Monreal – Diaby, Rosicky (Wilshere, 70e), Arteta – Oxlade-Chamberlain (Walcott, 70e), Giroud, Gervinho (Cazorla, 70e). Entr : A.Wenger
Non utilisés : Mannone, Sagna, Ramsey, Podolski

Blackburn : Kean – Orr, Dann (cap.), Hanley, Martin Olsson – Pedersen, Williamson, Lowe, Markus Olsson (Bentley, 64e)- Kazim-Richards, Rhodes (Goodwillie, 83e). Entr : H.Berg
Non utilisés : Usai, Givet, Fabio Nunes, Rekik, Nuno Gomes

Chiffres du match

Possession: Arsenal 54% – 46% Blackburn
Tirs (dont cadres): Arsenal 24 (11) – 6 (3) Blackburn
Corners : Arsenal 16 – 2 Blackburn
Fautes : Arsenal 6 – 8 Blackburn
Hors-jeux : Arsenal 1– 1 Blackburn
Arrêts : Arsenal 1 – 9 Blackburn

Arsenal v Blackburn Rovers - FA Cup Fifth Round

Notes d’AFC

Szczesny (5,5) : il n’a rien eu à faire aujourd’hui, mais il a relancé dans les pieds d’un adversaire la seule frappe qu’il a eu à gérer.

Coquelin(7) : excellent en arrière droit, il a était précieux défensivement et a bien apporté offensivement .

Arsenal v Blackburn Rovers - FA Cup Fifth RoundKoscielny (6) : Bon match défensivement de Lokos’ qui a essayé d’apporter offensivement tan bien que mal.

Vermaelen (6) : Rien à dire à part qu’il était présent sur les longs ballons envoyés par Blackburn.

Monreal (6) : Manque de justesse dans certains choix offensifs. Une bonne trouvaille malgré tout car assez complet et solide défensivement.

Arteta (5) : Il n’a pas eu l’influence et l’importance sur le jeu qu’il a d’ordinaire. On sent qu’il n’est pas en forme optimale.

Diaby (7) : Un match plein pour le français qui monte en régime match après match. A confirmer s’il souhaite prétendre à une place dans le onze.

tumblr_mibuiasYum1rk0b7wo1_500

Rosicky (6,5) : Un bon match pour le Tchèque qui reprend de la confiance et de l’assurance .

Oxlade-Chamberlain (5,5) : Malgré de l’envie et une énergie à revendre, il a rarement fait les bons choix et s’est souvent montré trop individualiste aujourd’hui.

Gervinho (7) : Très bon sur son côté, il a réussi à percer la défense adverse plusieurs fois. Un atout offensif qui s’annonce utile en cette fin de championnat.

Giroud (4) : Peu en vue aujourd’hui, il n’a pas pesé sur la défense adverses comme à son habitude. Une prestation à oublier aujourd’hui…