Comment Bielik s’est adapté au jeu anglais

Par défaut

Milieu défensif de 17 ans recruté au Legia Varsovie en janvier dernier, c’est au poste de défenseur central que Krystian Bielik s’est installé avec l’équipe U21. Un repositionnement orchestré par l’entraîneur Steve Gatting qui a permis à l’espoir polonais de s’adapter au jeu anglais. Bielik estime que ce poste en défense lui a permis de progresser.
«L’intensité physique était quelque chose de nouveau pour moi, j’ai commencé à joué défenseur central cette saison, et c’est la première fois que je dois marquer des attaquants qui font des appels», explique t-il sur le site officiel. «C’est également nouveau pour moi de devoir gagner des duels aériens. Quand je joue en 6, je n’ai pas vraiment besoin de courir autant pour marquer les attaquants, alors que marquer un attaquant en tant que défenseur central est beaucoup plus intense physiquement, et c’est une nouvelle expérience pour moi.»
Bielik a joué quelques matchs en pro au Legia Varsovie, dont des (courts) débuts en Europa League contre Trabzonspor. Jouer défenseur central lui a permis de travailler son placement.  Il poursuit: «Très souvent, les attaquants partent dans mon dos avant de défier le gardien, donc je dois vraiment travailler sur ce point de mon jeu. Nous avons beaucoup parlé après le match avec les coachs, et ils m’ont dit ce que je devais améliorer et cela m’a été très bénéfique, notamment face à West Ham (ndlr: victoire 5-0). Cela m’aide beaucoup de jouer avec Julio Pleguzuelo à mes côtés, car il contrôle notre ligne défensive et me dit quand je dois monter. C’est un vrai leader et il m’aide beaucoup grâce aux nombreux conseils qu’il me donne.»

#Guillaume

Publicités

Les U21 matraquent les Hammers

Par défaut

Les petits ont vengé les grands. Et avec la manière ! Les U21 d’Arsenal ont battu West Ham sur le score de 5-0 devant 2020 spectateurs à l’Emirates Stadium. Une prestation pleine de maîtrise qui valide un troisième succès de suite pour les (jeunes) hommes de Steve Gatting. Cette victoire démontre l’incroyable vivier de jeunes joueurs de l’Académie. On rappelle que les « cadres » Gedion Zelalem, Chuba Akpom, Dan Crowley ou Isaac Hayden sont partis acquérir du temps de jeu en équipe première. Et comme l’a souligné Jeorge Bird sur Twitter, seulement 3 joueurs ont débuté le match par rapport à l’équipe alignée il y a pile un an.

Bennacer fait ses débuts
L’attaque des Young Gunners, menée par les prometteurs Willock, Reine-Adelaide et Mavididi s’est amusée face à la défense de West Ham. Le jeune français de 17 ans est d’ailleurs à l’origine des deux premiers buts: Hinds marque sur un centre mal dégagé (14e) et Mavididi profite d’une frappe repoussée par le gardien (15e). Mavididi s’offre un doublé (49e), Kamara ajoute son nom à la feuille de match (58e) et Ben Sheaf clôt la marque sur penalty à la suite d’une faute sur Chris Willock (89e).
Le jeune espoir français Ismael Bennacer (recruté libre, il jouait à Arles-Avignon) a profité de ce match pour jouer une dizaine de minutes pour ses débuts en Angleterre. Il n’avait pas pu être convoqué lors des deux premiers matchs pour des problèmes administratifs
Relégué en deuxième division d’U21 Premier League en 2014, les Gunners ont lancé parfaitement leur saison. Il leur a manqué 4 points pour monter l’année dernière. Ils ne perdent déjà pas de temps !

L’équipe de départ: Macey – Moore, Bola, Kamara, Bielik-  Pleguezuelo (c), Reine-Adelaide, Sheaf – Mavididi, Hinds, Iwobi

#Yannick

Arsenal va prêter le prodige Zelalem

Par défaut

Buteur la semaine dernière avec les U21 (1-0 contre Fulham), Gedion Zelalem va se frotter à des joueurs plus âgés et plus expérimentés à compter de ce dimanche. Le talentueux milieu américain va en effet être prêté aux Glasgow Rangers (2e division écossaise) jusqu’à la fin de la saison. Le deal n’a pas encore été officialisé mais devrait l’être sous peu. Selon Jeorge Bird, Zelalem assistera à la rencontre de championnat contre Hibernian ce dimanche et sera présenté au public à la mi-temps du match.

Le joueur de 18 ans était présent en Ecosse ce vendredi et n’a pas pris à la victoire des U21 (3-2) à Derby County.  Ce prêt est une excellente nouvelle pour le prodige, affamé d’une expérience et d’un temps de jeu qu’il n’aurait pas pu avoir en équipe première, barré au milieu par Ramsey, Cazorla, Coquelin, Arteta ou encore Wilshere. L’entraîneur des Rangers, Mark Warburton, est considéré comme un bon formateur en Ecosse. Il a expliqué vendredi dans The Scotsman être ravi d’accueillir un tel joueur dans son équipe: «C’est un joueur de ballon très talentueux. Il a une très bonne vision du jeu, est créatif et est l’un des joyaux d’Arsenal. Dans mon esprit, il deviendra un joueur important en équipe première dans le futur.»
Le joueur américain, né de parents Ethiopiens en Allemagne, goûtera également à l’ambiance folle de l’Ibrox Stadium, à des années-lumières de celle de l’Emirates Stadium. «Son développement se poursuivra ici. Ibrox est un gros point positif. Ca sera un gros plus dans son développement de jouer devant 50000 personnes.» s’est enthousiasmé son futur entraîneur.

Né en 1997, Zelalem est devenu le 24 janvier 2014 le premier joueur, né après la nomination de Wenger, à jouer sous les ordres du manager français


Il ajoute: «C’est un créateur, il peut jouer 8 ou 10. Il est un peu léger mais il est très intelligent. Il a du travail à faire (ndlr: physique), il n’est pas encore formé mais c’est pour ça qu’il nous a rejoint pour continuer son développement. Je suis sûr qu’on fera de l’excellent travail.»
Considéré comme l’un des plus grands espoirs d’Arsenal, si ce n’est le plus prometteur, et appelé à devenir une énorme star aux Etats-Unis (il a joué 5 matchs lors de la Coupe du Monde U20) Gedion Zelalem connaîtra sa première expérience en prêt.
Il aura un rôle à jouer dans la quête du retour du club en Scottish Premier League, un événement que les supporters attendent depuis la rétrogradation du club en 2012 en 4e division. En mai dernier, les Glasgow Rangers ont perdu la finale de play-off, l’obligeant à jouer une saison supplémentaire dans l’antichambre.

#Yannick

Un ancien espoir d’Arsenal revient en Angleterre

Par défaut

Ancien pensionnaire de l’Academy (2010-2013), le Néerlandais Kyle Ebecilio rejoint Nottingham Forest, en Championship, pour un prêt d’une saison. Le milieu de 21 ans et le club ont tous les deux confirmés l’accord sur Twitter. Kyle Ebecilio retrouve l’Angleterre, deux ans après son départ de l’Academy. Libre, il avait signé un contrat de 5 ans avec Twente où il a marqué 10 buts en 60 matchs. Selon HITC Sport, il a décliné l’intérêt de clubs de Premier League comme Everton ou Swansea. A Nottingham Forest, Ebecilio retrouvera Henri Lansbury, qu’il a croisé lors de quelques entraînements à l’Academy.

La drôle de fin de match de Jenkinson, Toral enchaîne

Par défaut
Crédit photo: @KieranCPhoto

Crédit photo: @KieranCPhoto

Carl Jenkinson gardera en mémoire ce samedi 15 août 2015. Alors que West Ham bataillait pour rattraper son but de retard contre Leicester, le gardien Adrian fut invité à regagner les vestiaires pour une charge dangereuse sur Jamie Vardy. Plus aucun remplacement autorisé, c’est Carl Jenkinson qui a dû enfiler les gants. Une fin de match originale pour lui mais le joueur anglais aurait préféré meilleure issue qu’une défaite contre de séduisants Foxes (1-2). Auteur d’une saison pleine à Brentford l’année dernière (34 matchs, 6 buts), Jon Toral semble reparti sur les mêmes bases. Contre Burnley (2-2), le milieu axial espagnol a marqué son deuxième but de la saison en Championship. Considéré comme un bon espoir à Arsenal, il fait ce qu’il faut pour pas qu’on l’oublie.

Un parfum d’Arsenal au Molineux

Le choc de dimanche en Championship entre Wolverhampton et Hull City avait un parfum d’Arsenal. Outre Martinez chez les Wolves et le duo Akpom/Hayden chez les Tigers, l’ancien Gunner Benik Afobe, aujourd’hui à Wolverhampton, était aussi titulaire. Les quatre anciens partenaires en équipe de jeunes ont livré un bon match mais c’est Akpom qui s’est le plus mis en valeur avec une frappe détournée par le poteau à la 72e minute. Il a également beaucoup sollicité Martinez.
Le grand espoir anglais Ainsley Maitland-Niles (17 ans) a contribué à la victoire d’Ipswich contre Sheffield Wednesday (2-1) tout comme Dan Crowley, entré en jeu en seconde période lors de la victoire de Barsnley contre Burton (1-0). Tous les deux sont prêtés pour la première fois dans leur carrière.
Aux Pays-Bas, Yaya Sanogo doit s’armer de patience. L’attaquant de 22 ans, récemment pris à partie par Ronald de Boer, a commencé son deuxième match de suite sur le banc. Il a remplacé son concurrent Arkadiusz Milik en fin de match. Sanogo attend toujours d’ouvrir son compteur de buts en match officiel. L’Ajax tourne bien sans lui. Contre Willem II, deuxième victoire de suite sur le score de 3-0.

Serge Gnabry et Wojciech Szczesny n’ont pas encore joué en match officiel

#Yannick
Stats
Jon Toral (2 matchs, 2 buts, 146 minutes de jeu)
Carl Jenkinson (1 match, 0 but encaissé, 90 minutes de jeu)
Chuba Akpom (2 matchs, 1 but, 173 min de jeu + 1 but en Capital One Cup)
Isaac Hayden (2 matchs, 1 carton jaune, 146 min de jeu)
Emiliano Martinez (1 match, 1 but encaissé, 90 min de jeu)
Yaya Sanogo (2 entrées en jeu, 35 min de jeu)
Ainsley Maitland-Niles (2 matchs, 156 min de jeu)
Dan Crowley (2 matchs, 101 minutes de jeu)
Wojciech Szczesny (N/A)
Serge Gnabry (N/A)

Eisfeld: «Mertesacker est comme un père pour moi»

Par défaut

Thomas Eisfeld est heureux à Arsenal et est déterminé à obtenir sa place dans l’équipe première d’Arsenal.

Le joueur de 20 ans, qui a marqué son premier but pour le club lors du match de Capital One Cup face à West Brom, s’est exprimé au micro du journal allemand Neue Osnabrücker Zeitung sur sa petite carrière et révélé les deux choses qui lui manquent le plus depuis qu’il a quitté l’Allemagne.

Sur son premier but en Capital One Cup:

« J’ai reçu le ballon des pieds de Nicklas Bendtner. Puis, en levant la tête je me suis aperçu que le gardien s’attendait à ce que je tire coté opposé. Alors j’ai tiré au premier poteau. C’était probablement le meilleur moment de ma carrière, surtout car je ne savais pas que j’allais jouer le jour avant. »

Sur ses chances de devenir un titulaire d’Arsenal :

«Mon but est d’être un titulaire de l’équipe première, sinon je ne serais pas là. Si vous prenez en compte mes grosses blessures au ligament et au dos, je crois que je n’ai pas été trop mal du tout. J’essayerai de saisir les chances qui me sont données et je travaillerai dur à l’entrainement. »

Sur sa signature à Arsenal:

«Alors que j’avais 16 ans, mon agent m’a demandé où j’aimerais vraiment jouer si j’avais le choix. J’ai répondu spontanément « à Arsenal et avec Arsène Wenger » sans même réfléchir. Peu de temps après mon 19ème anniversaire en janvier 2012, mon agent m’a appelé et m’a dit : ‘J’ai une surprise pour toi. Arsenal est intéressée, Arsène Wenger aimerait s’entretenir avec toi. »»

Sur sa vie à Londres:

«Ce n’est pas si spectaculaire que ça. Bien entendu, j’ai vu toutes les attractions comme Big Ben et le London Eye lors des deux premières semaines après avoir déménagé. Mais nous nous entrainons de 9h30 à 14h tous les jours. Serge [Gnabry] et moi faisons des choses plus relaxantes comme sortir au restaurant, aller au cinéma, faire un peu de shopping ou jouer aux jeux-vidéo. Nous habitons à Enfield, au nord de Londres, près du centre d’entrainement. »

Sur le manager Arsène Wenger:

«Pendant l’entrainement, il est très calme. Il ne parle pas beaucoup, mais il observe et laisse le reste à son assistant, [Steve Bould]. Mais lorsqu’il a quelque chose à dire, ça a du sens. Et c’est toujours des choses qui vous motiveront.»

Sur ce qui lui manque de l’Allemagne:

«La nourriture et ma mère ! Mais aussi mes amis qui habitent à Dortmund bien entendu, ma famille et mes amis me manquent mais c’était mon rêve de jouer pour Arsenal. Et pour ça, il fallait faire des concessions. »

Sur le contingent allemand:

«Nous sommes un petit groupe d’Allemands à Arsenal désormais. Per est notre grand « Papa ». Il nous fait garder la tête sur les épaules et nous dit comment nous devrions nous comporter. Luke [Lukas Podolski] est le rigolo de l’équipe, c’est une personne au caractère unique. Mesut est plus calme. Mon ami, Serge Gnabry également, il habite à 300 mètres de chez moi.»

BWDFIIeIcAAXU95

Sur le match Bundesliga vs Premier League:

«Je les mets à égalité, enfin surtout Dortmund et le Bayern Munich. La victoire du Bayern contre Manchester City l’a montré. Bien que je pense qu’il y a plus de compétition en Angleterre avec Chelsea, Liverpool, Arsenal et les deux Manchester. Au moins 5 équipes qui peuvent gagner le titre.»

Sur un éventuel retour en Allemagne un jour:

«Je me sens bien à Arsenal et je sais que je peux grandir ici, au top niveau. J’ai déjà fait de très bonnes expériences ici, comme notre pré-saison en Asie. Notre fan club là-bas est très grand et les gens nous traitent comme des popstars, ce qui nous a beaucoup boosté. Mon contrat se termine en été 2015 et Arsenal sera mon premier contact.»

#Alex (via Goonertalk et Neue Osnabrücker Zeitung)

Kaylen Hinds, la nouvelle sensation

Par défaut
Hinds, 15 ans, a découvert l'UEFA Youth League, une compétition destinée... aux moins de 19 ans.

Hinds, 15 ans, a découvert l’UEFA Youth League, une compétition destinée… aux moins de 19 ans.

Kaylen Hinds est une star en devenir. Cette phrase, les supporteurs d’Arsenal l’ont entendu maintes fois. L’adolescent de quinze ans est le dernier produit de l’Academy qui franchit, précocement, les étapes après avoir été remplaçant avec les U19 face à Marseille, en UEFA’s Youth League.

Ceci n’est sans rappeler le parcours de jeunes prodiges, tel que Jack Wilshere, ayant réussi à percer en équipe première.

Cependant, est-ce que la nouvelle logique de recrutement appliquée par Arsenal ne risque-t-elle pas de freiner sa progression ? Le jeune Anglais devra saisir sa chance.

A l’âge de quatorze ans, l’attaquant de Leyton Orient fut transféré pour quelques dizaines de milliers de livres à Fulham. Ses progrès furent fulgurants dans l’Est londonien.

Mais la possibilité de franchir une étape supérieure était toujours dans l’air. Hinds aurait préféré s’engager avec Manchester United, mais signer chez Arsenal lui permettait de rester chez lui. Après tout, il n’avait même pas commencé son GCSE (General Certificate of Secondary Education).

Le talentueux et rapide buteur prouva durant un tournoi avec les U15 qu’il était destiné à franchir d’autres échelons, et fut immédiatement promu avec les U18.

Il impressionna avec son rythme de travail et sa condition physique à un si jeune âge. Après avoir effectué quelques apparences en début de saison avec Arsenal, il fut récompensé avec davantage de titularisations.

Et cela ne pouvait mieux se passer. Hinds se vit appelé en sélection anglaise des U16, où nombreux sont les joueurs, passés par cette équipe, qui ont brillé quelques années plus tard. Michael Owen, Jermain Defoe et Wayne Rooney ont rayonné dans des compétitions telles que le Victoria Shield, tout comme son coéquipier à Arsenal, Jack Wilshere.

Peu de temps après, il a également inscrit son premier but sous les couleurs des Gunners, permettant l’égalisation, lors du déplacement à Sunderland, fin août.

Mieux encore, il fit partie du groupe des U19 qui s’est déplacé à Marseille dans le cadre de l’UEFA’s Youth League.

Voyager dans le même avion que certaines stars telles que Mesut Özil et Theo Walcott, restera un souvenir inoubliable pour le jeune joueur, ce que reconnut l’entraîneur des U19, Steve Gatting :

«Ce fut une expérience enrichissante pour ces jeunes d’être aux côtés de l’équipe première, notamment d’avoir voyagé dans le même avion. Nous avions trois écoliers qui auraient dû être en cours, mais ils étaient assis aux côtés des joueurs professionnels.»

Bien qu’il ne soit entré qu’au cours des cinq dernières minutes de la nette victoire 1-4 (ndlr: il a remplacé Maitland-Niles, autre prodige de 16 ans), Hinds a déjà suffisamment prouvé pour être placé prochainement sous les projecteurs.

#Alex H (via DailyMail)