Une peur de la 1ère place ?

Par défaut

southampton - arsenal, 18ème journée de PL

Compte-rendu Southampton – Arsenal, 18ème journée de Premier League

Une peur de la 1ère place ?

Après la défaite du leader Leicester face aux Reds de Liverpool en début de journée, les Gunners avaient l’occasion de prendre la tête de la Premier League en déplacement à Southampton pour ce Boxing Day du 26 décembre 2015.

Un match lamentable..

Comme souvent lorsque les Gunners perdent, le début de rencontre n’était pas d’une intensité excessive. Un manque d’agressivité dans les duels, des imperfections techniques inhabituelles et un cruel manque de coordination collective ont permis aux Saints de mettre Arsenal en doute pour développer un jeu de contre ultra-rapide. Résultat de tous ces manques, les Gunners se font punir dès la 20ème minute de jeu sur un but somptueux du latéral droit des Saints, Martina. Après un ballon renvoyé dans l’axe par Mertesacker, le défenseur décoche une demi-volée instantanée aux 30 mètres de l’extérieur du droit. Sa frappe parfaite contourne Koscielny et Ramsey pour finir sa trajectoire dans le petit filet de Cech, bouche bée. Un chef d’œuvre qui reflète de la meilleure des manières les défaillances défensives des Gunners.

Une première erreur avec le duo Bellerin – Campbell qui n’attaque pas Ryan Bertrand et qui le laisse centrer tranquillement. La seconde provient d’un Mertesacker hyper-inspiré qui relance en plein dans l’axe pour enchaîner sur la troisième et l’absence de pressing sur Martina, ce qui lui permet d’ajuster son extérieur dans la plus grande des sérénités.

Et des erreurs, les Gunners n’ont pas manqué d’en réaliser au cours de ce match. L’arrière-garde d’Arsenal, pourtant meilleure défense de Premier League avant ce match, n’a cessé de multiplier les relances approximatives, empêchant la fluidité habituelle du milieu de terrain de se projeter plus rapidement vers l’avant. Un manque technique qui conduira à un déséquilibrage de la balance entre l’attaque et la défense sur le second but. C’est en effet sur une récupération des Saints à 40 mètres de leur but que le milieu des Gunners est transpercé par une seule passe. La suite est un une-deux de toute beauté entre Long et Mané pour le 2-0. Absolument mérité.

Et le naufrage ne s’arrête pas là. Sur un corner, The Ox, à peine rentré en jeu, commet l’erreur de laisser filer Fonte qui propulse avec rage le ballon dans le but de Cech. Un match à oublier rapidement où rien ne semblait sourire aux Gunners. Une raclée qui se termine par un dernier but sur une énième course dans la profondeur de Long qui parachève le score à 4-0 en glissant le ballon entre les jambes du gardien tchèque.

4-0, la pilule est dure à avaler pour des Gunners complètement amorphe. Un score ultra-mérité pour des Saints piqué aux vifs par leur entraîneur la semaine dernière. En revanche, Arsenal ne peut s’en prendre qu’à soi-même, c’est une nouvelle occasion de virer en tête qui s’échappe. La peur de la première place serait-elle dans les têtes des joueurs ? Une idée à oublier rapidement pour ne pas plomber le moral des joueurs qui devront réagir lundi face au promu Bournemouth à l’Emirates.

#Albin #COYG

Les notes du match : 

Cech (4) : Une sortie manquée sur un coup franc indirecte, une sortie non-faite sur corner, pas décisif… Un match sans pour le portier Tchèque.

Bellerin (5) : Il a essayé d’apporter, mais n’avait aucune présence devant lui aujourd’hui.

Mertesacker (2) : Des relances calamiteuses, un placement scandaleux, une vitesse ignoble. Un match des plus mauvais de Per.

Koscielny (4) : On a rarement vu un attaquant prendre le dessus sur Koko comme l’a fait Long ce soir. Pris dans la vitesse, l’intelligence de jeu, le physique.

Monreal (5) : Le commentaire de Bellerin lui convient parfaitement.

Flamini (3) : A clairement montré ses lacunes techniques ce soir. Incapable de créer quoi que ce soit balle au pied.

Ramsey (5,5) : L’un des rares à tenter de se projeter vers l’avant ce soir.

Ozil (3,5) : Invisible 90% du match.

Campbell (2) : Invisible tout le match.

Walcott (4) : A tenté de percuter comme il a pu, mais trop peu de prise de risque.

Giroud (2) : On l’a seulement vu pour gueule auprès de l’arbitre. Du gâteau pour la défense adverse.

#Dim

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s