Arsenal débute par une défaite

Par défaut

Compte-rendu Dinamo Zagreb – Arsenal, 1ère journée de Ligue des Champions.

Auteurs d’une prestation à la limite du professionnalisme, les Gunners ont été vaincus par une très bonne équipe du Dinamo qui a su exploiter à merveille toutes les faiblesses affichées par Arsenal.

Les croates ont joué avec leurs tripes, se sont battus sur tous les ballons et avaient une envie incommensurable de gagner. Arsenal n’a jamais eu la moindre de ces qualités durant le match. Comment peut-on prétendre être un grand européen avec ce genre de prestation ? La réponse est simple : On ne peut pas. L’impression de revoir le même match que l’année dernière contre Monaco est telle que cette contre-performance pointe un énorme problème existant depuis plusieurs années maintenant. Arsenal est une équipe qui n’apprend pas de ses erreurs. C’est en apprenant de ses erreurs que l’on grandit. Voici la raison pour laquelle Arsenal n’arrive plus à grandir sur la scène européenne.

Concernant le match, Wenger avait effectué trois changements dans son onze de départ (en dehors de ceux effectués pour cause de blessures) : Arteta, Gibbs et Ospina à la place de Coquelin, Monréal et Cech. Le gardien colombien a réalisé un match plein et ne pouvait rien faire sur les deux buts. En revanche, force est de constater que la dépendance au milieu français est évidente. La performance de Gibbs contraste elle aussi grandement aux habituelles solides prestations de l’espagnol.

Comme un symbole

Les Gunners avaient pourtant bien commencé le match avec de belles occasions, notamment Giroud par deux fois. Mais le gardien du Dinamo et le poteau ont fait obstacle à l’ouverture du score d’Arsenal. Une fois ces deux actions passées, le néant est total. Un vide offensif d’autant plus incompréhensible que les Gunners restaient sur une performance de haut vol samedi dernier contre Stoke.

Ce relâchement a permis aux Croates de marquer un but chanceux sur lequel Oxlade voit le ballon lui rebondir sur la cuisse et finir sa course au fond des filets. Mais le symbole fort de ce match catastrophique reste le deuxième but du Dinamo. Au premier poteau, et les images parlent d’elles-mêmes, Gibbs et Arteta se rentrent dedans et se regardent. Sans ce manque de concentration indigne d’un match de Ligue des Champions, le ballon n’aurait jamais terminé sa course sur la tête de Fernandez.

A noter le carton rouge assez stupide de Giroud qui a payé son attitude envers l’arbitre et la bonne rentrée de l’autre côté de Théo Walcott, auteur d’un but qui aurait pu nous redonner espoir. Remarquez la ressemblance avec le premier but inscrit contre Stoke. Récupération de Coquelin dans la moitié de terrain d’Arsenal, Sanchez/Özil en deux touches pour Walcott dans la profondeur et l’anglais fait parler son sang-froid. Malheureusement ce réveil tardif n’a pas suffit à arracher un nul non mérité.

Arsenal débute de la pire des manières sa campagne européenne et avant d’affronter Chelsea ce samedi, le moral de l’équipe risque d’être au plus bas cette semaine. Mais rassurez-vous, ce n’était qu’un seul match. Les Gunners se qualifieront pour les huitièmes de la Ligue des Champions en enchaînant les bonnes performances à domicile comme à l’extérieur. Cette rencontre DOIT servir de leçon pour la suite de la saison.

#Albin #COYG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s