Qui a dit qu’Arsenal avait besoin d’un attaquant ?

Par défaut

Compte-rendu Arsenal – Stoke City, 5ème journée de Premier League

Revenus de la trêve internationale, les Gunners étaient dans l’obligation de se réveiller pour enfin remporter un premier succès à l’Emirates cette saison. Après un match intense et riche en occasions, c’est maintenant chose faite avec une victoire 2-0 contre les Potters.

Besoin d’un attaquant ?

En quête d’une première explosion de joie au coup de sifflet final dans l’antre magique de l’Emirates, Arsenal recevait une équipe de Stoke terriblement mal en point en championnat et dernière du classement.

Dès les premières minutes de jeu, la différence de niveau s’est ressentie sur le terrain comme dans les tribunes. En 10 minutes de jeu, Arsenal s’était déjà crée 4 ou 5 occasions franches qui auraient dû aboutir sur un but. Malheureusement, et comme trop souvent dans l’histoire récente du club, le réalisme n’était pas au rendez-vous. Le premier mis en cause n’est autre que Théo Walcott. En effet, après une merveille de passe en rupture de Santi Cazorla, Alexis voit sa tête piquée déviée miraculeusement sur le poteau par les gants de Butland. L’international anglais se retrouve alors dans une position favorable pour ouvrir le score. Mais manquant d’agilité et de coordination dans son mouvement, Walcott nous gratifie d’un raté incompréhensible. Quelques minutes plus tard, Alexis se met de nouveau en valeur par une magnifique frappe sèche qui termine sa course sur le poteau.

A ce moment précis, tout supporter d’Arsenal se dit que le match va finir en hold-up pour Stoke après une possession de 70% et une vingtaine de tirs pour les Gunners. Mais finalement, après une période de jeu plus calme entre les deux équipes, Arsenal trouve enfin la faille par une action assez inhabituelle. Au milieu de terrain, Coquelin, encore énorme aujourd’hui, renvoie le ballon sur Özil d’un tacle glissé dont il a le secret. La suite est d’une pure beauté : un contrôle tête levée, une transversale de 30 mètres parfaitement dosée dans l’espace pour Walcott, une finition chirurgicale pour le 1-0.

La suite de la rencontre est une succession de vagues Gunners déferlantes sur le but de Stoke. Défensivement, Arsenal n’a jamais été mis en danger grâce à une grosse performance collective. Malgré la pression offensive d’Arsenal, il aura fallu attendre la 85ème minute pour voir un 2ème but synonyme de victoire. Après une première occasion de but totalement manquée dès son premier ballon, Olivier Giroud s’est bien rattrapé en inscrivant son 2ème but de la saison en Premier League sur un coup-franc tendu de Santi Cazorla.

Le choix de Wenger

 Après un mercato raté selon beaucoup de fans et de journalistes, le match d’aujourd’hui est un début de réponse aux critiques visant Arsène Wenger. En effet, le boss a décidé de ne rien dépenser pour renforcer son attaque du fait du peu de choix pertinent mis à disposition cet été. Arsenal n’ayant pas encore les moyens de faire plier le Real Madrid, et donc de faire venir Benzema, Tonton a préféré faire confiance à son effectif plutôt que de laisser 20-30 millions partir pour un attaquant du même calibre que Giroud et Walcott. On constate qu’aujourd’hui, Walcott est titulaire : il marque. Giroud rentre entre jeu à la 83ème : il marque deux minutes plus tard. Oui le choix de Wenger est peut-être incompréhensible, mais pourquoi investir sur un attaquant de seconde zone quand on ne peut pas se permettre de mettre 80 millions sur la table et que l’on a déjà deux joueurs (trois avec Welbeck) pour remplir ce rôle. Wenger est un visionnaire, s’il n’a rien fait ce mercato, c’est qu’il n’y avait rien à faire d’intéressant.

Ce match contre Stoke City est donc la première victoire des Gunners à l’Emirates cette saison et replace Arsenal directement à la 2ème place de la Premier League.

Les notes du match : 

Cech (6) : Peu de choses à faire. Rassurant dans ses sorties, précis dans ses relances, Cech monte en régime. 3e clean sheet consécutif.

Bellerin (6) : Plus discret offensivement que d’ordinaire, il n’avait pas un client trop important dans son couloir. Un match propre, mais sans folies.

Koscielny (7) : Solide, tranchant, et précis dans ses passes, excellent match de koko, comme il sait le faire, plein de sérieux et de simplicité.

Gabriel (7) : A l’image de Koko, il est apparu serein, tranquille et confiant. Le fait d’être aligné avec le Français l’a sans doute rassuré.

Monreal (6) : De bonnes montées et encore un bon match derrière. Monreal a un volume de jeu intéressant et offre souvent des solutions sur l’aile quand Sanchez rentre dans l’axe.

Coquelin (7,5) : Bon match sur le plan défensif, assez discret en phase offensive. Il a manqué quelques passes et doit encore progresser sur son apport quand l’équipe a le ballon.

Cazorla (7) : De bonnes passes vers l’avant, mais toujours pas en réussite dans ses tentatives. Encore une fois, le gardien s’est imposé et il n’a pas été décisif. Un bon match malgré tout

Ozil (7) : Assez discret au début, puis une ouverture géniale pour le but de Walcott. Il est capable du meilleur comme du pire. Aujourd’hui il était plutôt dans un bon jour.

Ramsey (4,5) : Ailier n’est pas son poste. Il ne percute pas, rentre constamment et porte trop sa balle. C’est dommage car les qualités techniques et physiques sont là. Il faudrait parfois jouer plus simple et plus vite.

Sanchez (6,5) : 2 poteaux, une activité constante, des décalages. Il n’a manqué que de la réussite pour que le chilien claque un ou deux buts et fasse le break.

Walcott (5) : Il a manqué une belle occasion en début de match, mais s’est bien repris en remportant son face à face au gardien pour ouvrir le score. Il pèse tout de même moins qu’un Giroud seul devant, mais s’est rassuré avec son but aujourd’hui.

Feuille de match

Arsenal 2–0 Stoke City à Emirates Stadium (affluence: 59,963)
5ème journée de la Barclay’s Premier League

But: Walcott (30e) et Giroud (84e) pour Arsenal
Avertissements: Özil (37e) pour Arsenal ; Bardsley (80e) pour Stoke City

Arsenal XI: Cech – Bellerin, Gabriel, Koscielny, Monreal – Coquelin, Cazorla, Özil (Oxlade-Chamberlain, 83e) – Alexis (Arteta, 83e), Ramsey , Walcott (Giroud, 74e)
Non utilisés: Ospina, Debuchy, Gibbs, Campbell
Entraîneur: A. Wenger

Stoke City XI: Butland – Bardsley, Cameron, Muniesa, Pieters – van Ginkel, Whelan – Shaqiri, Diouf (Bojan 74e), Arnautovic – Joselu (Ireland, 56e)
Non utilisés: Given, Wollscheid, Sidwell, Crouch, Wilson
Entraîneur: M. Hughes

Chiffres du match
Possession: Arsenal 66% – 34% Stoke City
Tirs (dont cadrés): Arsenal 29 (20) – 9 (4) Stoke City
Arrêts: Arsenal 5 – 10 Stoke City
Corners: Arsenal 13 – 1 Stoke City
Fautes: Arsenal 6 – 13 Stoke City
Hors-jeu: Arsenal 3 – 3 Stoke City
Tacles: Arsenal 15 – 17 Stoke City
% de passes réussies: Arsenal 87% – 76% Stoke City
% de duels aériens remportés: Arsenal 62 % -38% Stoke City

#Albin #Yannick et #Dim

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s