Wenger et le dilemne du milieu

Par défaut

FBL-ENG-PR-ARSENAL-ASTON VILLA

Wilshere, Cazorla, Özil, Ramsey, Arteta, Flamini, Coquelin, sans compter les jeunes espoirs comme Zelalem qui poussent derrière, Arsène Wenger doit jouer au sorcier pour trouver la bonne formule au milieu de terrain. L’entraîneur français a confié sur le site officiel du club que gérer son milieu de terrain s’apparente à un travail de funambule. Arsenal possède l’un des plus étoffés milieu de terrain de Premier League, en qualité et en nombre. Mais une palette aussi large de joueurs demandent à faire des choix. Wenger admet que ce grand éventail de joueurs peut apporter son lot de problèmes, notamment celui de contenter tout le monde sur la durée de la saison. «Contenter tout le monde est impossible, mais c’est pourquoi on me pose toujours deux questions: «Pourquoi n’achetez-vous pas plus de joueurs, et comment faites-vous pour tous les rendre heureux ?» Je pense que la compétition fait partie de notre travail. D’un autre côté, il faut trouver le bon dosage: trop de joueurs dans l’effectif va à l’encontre de la compétition. Si vous avez un certain nombre de joueurs qui pensent ne jamais avoir une chance de jouer, ça ne va pas. A l’inverse, pas assez de joueurs disponibles créer une zone de confort trop grande pour les titulaires.»

Le casse-tête Cazorla

L’un des casse-têtes de Wenger est de réfléchir à la configuration de son milieu avec une inconnue de taille: où placer Santi Cazorla: sur le côté gauche ou au centre du terrain?
«C’est compliqué. parce que il est un joueur important dans la construction de notre jeu, il est naturellement quelqu’un qui va apporter de la fluidité au jeu, et qui peut te sortir de situations compliquées» explique l’Alsacien. Je l’avais placé sur le côté car je pensais avoir besoin de plus de puissance physique dans le milieu du jeu, afin de gagner des duels et récupérer la balle, alors que Santi est davantage technique que puissant. Aussi je pensais que le placer au niveau d’Özil serait une bonne idée afin que ces deux puissent combiner dans les 30 derniers mètres, jouer entre les lignes. Cela a parfois marché, et parfois non. Il est primordial de marquer le premier but dans ce genre de matches. Mais peu importe, face à West Ham, j’ai effectué des changements en deuxième période et j’ai replacé Santi dans le centre du terrain». Sauf qu’Arsenal a perdu son premier match de la saison à domicile face à West Ham. L’équation du milieu n’est pas prête de se résoudre.

#Guillaume  (via Arsenal.com)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s