Compte-rendu Arsenal – Aston Villa, Finale de la FA CUP

Par défaut

Dans une ambiance de feu à Wembley, les Gunners n’ont pas tremblé en remportant une 2ème FA CUP de suite sur le score de 4-0.

Une finale magnifique !

4-0 oui. Le score est sans appel. Les Gunners ont retenu la leçon de la saison passée. Aujourd’hui, il n’y a pas eu de comparaison possible entre les deux équipes. Les hommes de Wenger nous ont régalé pendant 90 minutes, ont contrôlé cette rencontre et nous ont surtout offert un spectacle magique.

Pendant les 30 premières minutes du match, les Gunners ont étouffé Aston Villa grâce à une concentration maximum et une qualité technique irréprochable. Sans vraiment réussir à inquiéter Given pendant un moment, Arsenal a commencé à accélérer sérieusement à partir de la demi-heure de jeu. Sur une magnifique combinaison, Walcott reprend le ballon de volée aux six mètres mais voit sa frappe miraculeusement repoussée par Richardson. Et sur une nouvelle vague jaune, Sanchez saute plus haut que tout le monde pour remettre le ballon dans l’axe pour Théo WAlcott qui reprend du pied gauche et trompe Given. A la 40ème minute de jeu, les Gunners explosent de joie et rentrent aux vestiaires avec le moral au plus haut.

Dès le début de la seconde période, Monsieur Alexis Sanchez nous a résumé sa première saison avec Arsenal. Prise de balle sublime, retour intérieur, frappe instantanée sèche aux 25 mètres, transversale rentrante. Magnifique. Cinq minutes plus tard, Per Mertesacker s’ajoute à la fête et inscrit le 3ème but de la partie d’une épaule chanceuse. 60ème, 3-0, la messe est dite à Wembley.

La faute grossière de Coquelin sur Agbonlahor reste anecdotique car en fin de match, Giroud va ajouter sa pierre à l’édifice. Une belle récompense pour lui après sa saison pleine. Mais le secteur où les Gunners ont le plus rayonné aujourd’hui se situe au milieu de terrain. Santiago, élu homme du match, a récité son football, ne perdant jamais un ballon. Mesut, lui, a retrouvé toutes ses sensations. Son envie de jouer est palpable, dans son agressivité, dans ses prises de balle insolentes mais surtout dans sa vision de jeu absolument incroyable. Coquelin, dans son rôle bien particulier, n’a jamais laissé Aston Villa partir en contre-attaque. Tous ces éléments combinés ensemble permettent à Arsenal d’évoluer à son meilleur niveau. De bonne augure pour la saison prochaine.

Avec cette 2ème FA CUP de suite, Arsenal devient le club le plus titré dans cette compétition (12) et Arsène Wenger le manager le plus récompensé (6). C’est donc une belle saison qui s’achève magnifiquement et qui laisse présager le meilleur pour les prochaines.

#Albin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s