Arsenal impose son rythme

Par défaut

En jouant ce lundi, les Gunners ont pu voir les résultats de ces concurrents directs et savaient donc que le faux pas n’était pas envisageable, afin conserver l’avantage qu’ils possèdent – au moins virtuellement – avec ce match de retard. 

Les hommes d’Arsène Wenger ont attaqué la rencontre avec la volonté de se rendre le match facile. Et à la 33e minute, le résultat semblait acté. L’équipe a allié maitrise et efficacité ce soir. 

Les 25 premières minutes ont été mitigées. Arsenal n’a pas subit sans pour autant prendre le contrôle du match. Il a fallu un coup de franc aux abords de la surface pour que Sanchez, très en jambe ce soir, ouvre le score et marque son 15e but de la saison. Un coup franc direct contré par le mur des Tigers qui trompe Steve Harper, planté sur sa ligne. 

À la 33e minute, une magnifique ouverture de Cazorla sur Ramsey permet de doubler la mise par une frappe contrée, par Brady cette fois ci.

Les joueurs offensifs ont profité des grands espaces laissés par Hull City et ont su se projeter rapidement vers l’avant, ce qui a conduit au second but d’Alexis Sanchez, sur une sublime ouverture de Ramsey. Les Gunners ont fait la différence, faisant preuve d’une grande efficacité, sans dominer outrageusement les débats, lors de cette première période. Ce troisième but juste avant la pause semblait sceller les derniers espoirs d’Hull City de revenir dans la rencontre. 

Et ce fut le cas. Au retour des vestiaires, Arsenal a tranquillement géré sa seconde période, imprimant son rythme et son style en possession. Ils ont monopolisé le ballon, jusqu’à 70% de possession de balles après l’heure de jeu. 

Hull-City-v-Arsenal-Premier-League (1)

Seul(s) bémol(s) de la soirée, ce but encaissé à la 57e minute, entaché d’une grosse faute de Meyler sur Laurent Koscielny, non sifflée M. Mason. M. Mason qui a ensuite commis une nouvelle erreur en ne sifflant pas un penalty flagrant à la 85e minute. Il est évident qu’Arsenal a assuré l’essentiel en empochant les 3 points, néanmoins, la fin de saison s’annonce disputée avec les deux clubs de Manchester et le goal-average actuel n’est pas en faveur des Gunners avec +33 contre +35 pour Manchester City et son match de plus. Souhaitons que ces deux faits de jeu ne soient pas dommageables à l’heure des bilans. 

Il reste cinq matchs pour monter sur la deuxième marche du podium – ce qui n’est plus arrivé depuis 10 ans lors la saison 2004-2005 – et empocher un titre supplémentaire avec la finale de la FA Cup, le 30 mai contre Aston Villa. 

Notes :

Ospina (6) : Un match sans grosses parades à réaliser. Il a pris un but sur la seule occasion de Hull, mais il ne peut rien y faire.

Bellerin (6,5) : Peu gêné défensivement, il a souvent apporté une aide judicieuse dans son couloir, qui a fait la différence. Il a pris de l’importance dans l’équipe, et s’impose désormais comme un membre à part entière du groupe pro.

Mertesacker (6) : Présent systématiquement au bon endroit au bon moment, il manque encore de mobilité sur certaines actions, ce qui peut coûter cher contre de meilleur attaquants adverses.

Koscielny (7) : Match une nouvelle fois très solide qui a remporté presque tous ses duels et subi beaucoup de fautes. Il est d’ailleurs victime d’une faute non-sifflée sur le but de Hull.

Monreal (6) : Discret ce soir, il n’a pas eu besoin de faire beaucoup d’efforts sur le plan offensif, tant Alexis a survolé la rencontre.

Coquelin (6) : Egalement assez discret ce soir, notamment vu à la faible opposition présente dans sa zone de jeu. Il n’a pas eu à élever son niveau de jeu outre mesure.

Cazorla (8) : Véritable chef d’orchestre reculé ce soir, il s’adapte parfaitement à son nouveau rôle plus défensif. Ses longs ballons sont des régals pour les joueurs offensifs.

Ramsey (7) : Buteur ce soir, il a fourni une prestation solide. Malgré un coup reçu en ébut de match, il a su doublé la mise sur une frappe contrée après un bel appel et un superbe contrôle, sur une passe lumineuse de Santi.

Ozil (8,5) : Dans tous les bons coups ce soir. Il a régalé par sa vista, sa vision du jeu et sa technique impeccable. Il joue sans doute son meilleur football depuis qu’il porte le maillot des gunners.

Alexis (9) : Le meilleur ce soir. Il court vite, partout, tout le temps, frappe fort, précisément… Bref c’est un poison pour les défenses adverses, et il claque encore un doublé ce soir… L’homme de la saison incontestablement.

Giroud (6,5) : Moins performant depuis quelques matchs, il fait les efforts mais n’a plus le même impact. Sans doute un peu de fatigue en cette fin de saison…

#Dim #Goy #COYG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s