Compte-rendu Arsenal – Everton, 27ème journée de Premier League

Par défaut

Après la terrible déroute collective en Ligue des Champions, les Gunners avaient l’occasion de se retrouver leurs esprits contre une équipe d’Everton mal en point en championnat. Et après la victoire de Manchester United, les Gunners devaient donc impérativement gagner pour reprendre la 3ème place.

Arsenal encore sonné

Visiblement, la défaite face à Monaco n’est toujours pas digérée pour des Gunners touchés et empruntés aujourd’hui. Ce n’est pas un constat physique mais simplement moral. Le niveau de jeu affiché mercredi soir est venu détruire la bonne dynamique de l’équipe tant sur le plan offensif que défensif. C’est pourquoi Wenger avait décidé d’écarter, très logiquement, Mertesacker pour laisser place à la première titularisation en Premier League de Gabriel. Aux côtés de Koscielny, le brésilien a d’abord eu du mal à rentrer dans son match avec cette erreur grossière qui aurait pu profiter à Lukaku sans une très bonne sortie en deux temps d’Ospina. Mais au fil des minutes, Gabriel s’est affirmé et nous a gratifié de deux tacles de grande classe. C’est donc une première très prometteuse pour le nouveau venu.

Dans le jeu, les Gunners ont commencé le match prudemment, laissant le ballon aux Toffees la plupart du temps. Pendant les 30 premières minutes, les deux équipes semblaient se jauger, Everton craignant une réaction d’orgueil des Gunners, et Arsenal craignant de reproduire les mêmes erreurs défensives qu’en Ligue des Champions. Il a fallu attendre une tête d’Olivier Giroud aux alentours de la 28ème pour faire frissonner les supporters d’Arsenal. Malheureusement, le français manque le cadre après avoir fait le plus dur en devançant Jagielka dans son intervention. Le spectre des occasions manquées face à Monaco aurait pu ressurgir pour Olivier Giroud. Mais sur un corner juste avant la mi-temps, le français reprend de volée du pied droit pour tromper Howard et signer son 9ème but en Premier League.

Des Gunners timides, sans vraiment d’idées offensives, mais avec le mérite de rentrer aux vestiaires avec ce but d’avance. La 2ème période fut dans la continuité de la première avec beaucoup trop d’imprécisions dans les deux camps pour assister à un match vivant. En effet, l’animation offensive des Gunners n’a pas impulsé assez d’envie dans les attaques pour déstabiliser la défense d’Everton. Un Sanchez fatigué, un Oxlade borné à faire du tout droit sans lever la tête, un Özil invisible malgré deux passes décisives au final et un Gibbs trop prudent. Voilà le constat offensif de cette rencontre.

Mertesacker et Welbeck laissés sur le banc, on pouvait s’attendre à ce que Rosicky et Monréal remplacent aussi Özil et Gibbs après leurs performances respectives de mercredi. Avec le recul, Wenger doit sûrement se dire qu’il aurait dû le faire car dès la rentrée du Petit Mozart à la 82ème, le tchèque s’est montré décisif. Un 2ème but tardif qui soulage tout le monde à l’Emirates car sans un Ospina inspiré, Lukaku et Lennon auraient pu égaliser.

C’est donc au terme d’un match sans grand rythme mais gagné 2-0 que les Gunners reprennent la 3ème place de la Premier League. Une victoire qui permet d’enchaîner une 3ème victoire consécutive en championnat mais qui permet surtout aux joueurs d’oublier provisoirement la défaite de mercredi. Et avec la défaite de City à Liverpool, les Gunners reviennent à seulement 4 points des SkyBlues. De bon augure pour la suite du championnat.

#Albin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s