Un oeil sur les prêts

Par défaut

Le manque de temps de jeu, le besoin d’expérience, le contrôle de la masse salariale, sont autant de raisons pour qu’un club prête certains de ses joueurs à d’autres clubs. Chaque saison, Arsenal utilise largement cette méthode pour envoyer ses jeunes et parfois moins jeunes dans d’autres clubs aux quatre coins de l’Europe.

Cette saison Arsenal a envoyé en prêt une dizaine de joueurs. Ces derniers tombent souvent dans l’oubli jusqu’à ce que la saison soit finie ou qu’ils reviennent prématurément dans leur club, à l’instar de Francis Coquelin en décembre.

Nous vous proposons de suivre à travers cette rubrique ce que deviennent nos joueurs en prêts avec une rapide présentation du joueur, une analyse de ses performances, l’avis d’un supporter et/ou journaliste, et les statistiques du joueur en championnat.
Certains joueurs évoluant dans des divisions très faibles, les données concernant leurs prestations et statistiques ne sont pas disponibles.

Wellington Silva

PRESENTATION

Arrivée il y a 4 ans en provenance de Fluminense, Wellington Silva n’a disputé aucun match sous les couleurs d’Arsenal. Et pour cause, aucun permis de travail ne lui a été octroyé depuis son arrivée en janvier 2011.

Le jeune brésilien va donc enchainer les prêts en Espagne, d’abord à Levante, puis à Alcoyano, à Ponferradina, et enfin au Real Murcie.
En octobre 2014, les autorités anglaises lui offrent enfin son permis de travail.
Cependant, Wellington est déjà parti en prêt à Almeria jusqu’à la fin de saison. Il ne pourra donc porter le maillot d’Arsenal que la saison prochaine.

L’ANALYSE

Petite équipe de Liga, Almeria actuellement 16ème au classement, est mal engagée pour se maintenir dans l’élite du football espagnol. Ce n’est donc pas l’endroit rêvé pour espérer se développer.

Pourtant, depuis son arrivée en Andalousie, le jeune attaquant brésilien semble s’épanouir et réaliser de bonnes prestations avec son club.

Dans un club modeste où les joueurs de qualités ne sont pas légions, l’apport offensif du Brésilien a ravi les supporters qui l’ont tout de suite bien accueilli.

Wellington Silva est un attaquant assez polyvalent, pouvant jouer sur tout le front de l’attaque, mais son meilleur positionnement reste ailier droit. Outre, la ressemblance physique, le brésilien a un profil assez comparable à celui d’Oxlade-Chamberlain : un petit gabarit, vif, bon dribbleur, qui épuise l’adversaire.
C’est pour cela que le coach d’Almeria l’a souvent fait jouer des bouts de matchs en début de saison, quand l’adversaire commençait à faiblir physiquement.
Le Brésilien est une sorte de joker de luxe qui s’est peu à peu imposé dans le XI de Francisco Javier Rodriguez (avant que celui-ci ne soit remplacé par Juan Ignacio Martinez début décembre).

Comme tout joueur, Wellington Silva a ses forces et ses faiblesses.

Au rang des faiblesses, le Brésilien semble avoir certaines lacunes défensives. En effet, le joueur semble avoir du mal à revenir défendre quand son équipe perd la possession de la balle.
Offensivement, ses statistiques (voir les statistiques complètes plus bas) montrent un problème dans la finition avec un faible nombre de tirs et un taux de tirs cadrés très faible.

WellingtonQualitesDefauts

L’AVIS D’UN SUPPORTER

G.Mizuno, passionné de football et supporter de l’UD Almeria (avis recueilli mi-janvier)

Sur son sentiment général à propos de Wellington Silva :

« Ses performances à Almeria cette saison sont vraiment excellentes. Dès le début de la saison, son impact dans le jeu a été important pour nous. Même après le changement de coach au milieu de saison, il a continué à jouer, que ce soit en championnat ou en coupe. Donc quelques soit le coach, il a réussi à prouver qu’il méritait de jouer. »

Sur l’apport offensif de Wellington Silva :

« Sa vitesse et ses dribbles sont vraiment très important dans le jeu. »

Sur ses « mauvaises » statistiques en attaque, notamment qu’il n’ait pas marqué de buts :

« Je pense qu’il n’a pas un statut de buteur. Il faut comprendre comment Almeria joue. En effet, ça fait au moins 10 ans que nous jouons de manière « classique » en attaque. (Ndlr : un buteur avancé chargé de marquer et des ailiers chargés de centrer et créer des décalages). On remarque sur les saisons 2011/2012 et 2012/2013 que les buteurs titulaires ont fini meilleur buteurs (de Liga Adelante) car ils ont pour unique rôle de marquer des buts. Donc je pense que le fait qu’il ne marque pas, c’est plus dû à notre système de jeu. »

Sur le fait qu’il semble avoir du mal à revenir défendre :

« Je ne l’ai presque jamais vu dans notre moitié de terrain pour aider les défenseurs. Mais je ne pense pas que c’est une lacune pour lui, parce qu’il a reçu des consignes de notre ex-coach pour rester concentré sur l’attaque. Et quelques fois il récupère tout de même des ballons. »

L’AVENIR A ARSENAL

Lorsque Wellington Silva a appris qu’il avait enfin son permis de travail, il a clairement montré qu’il comptait venir jouer sous les couleurs d’Arsenal :

« Je peux maintenant revenir à Arsenal la saison prochaine. J’adorerais devenir une star dans un tel club. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour devenir un grand joueur. »

Alors si les compétences du Brésilien ne sont plus à démontrer, lui trouver une place dans l’effectif d’Arsenal pourrait poser problème.
En effet, avec Oxlade-Chamberlain, Walcott, Campbell, Gnabry voire Sanchez pouvant jouer sur l’aile droite, l’attaque des Gunners semble déjà bien fournie et le profil du joueur est assez similaire aux joueurs déjà présents dans l’équipe.

Il faudra donc attendre la fin de la saison pour savoir si le coach compte sur lui ou non.

LES STATISTIQUES

StatsWellington


Carl Jenkinson

PRESENTATION

Arrivé à l’été 2011 de Charlton Athletic, Carl Jenkinson est tout désigné pour devenir le successeur de Bacary Sagna. En attendant, le jeune anglais joue les seconds rôles.
Les deux fractures du péroné de Sagna vont pourtant lui permettre d’avoir un gros de temps de jeu en 2011 et 2012.
Mais Jenkinson ne progresse pas ou peu, malgré son solide physique il semble souvent fébrile face à ses adversaires.

A l’été 2014 tout se complique, Arsenal recrute Mathieu Debuchy et Calum Chambers : deux candidats au poste d’arrière-droit. Sans compter que de nouveaux jeunes comme Bellerin arrivent derrière.
Alors Carl Jenkinson est envoyé en prêt à West Ham pour s’endurcir et avoir du temps du jeu.

L’ANALYSE

C’est l’une des surprises de cette saison, West Ham réalise pour l’instant une bonne saison, même si depuis quelques semaines le niveau des prestations est retombé.

Après quelques matchs sur le banc, Carl Jenkinson gagne rapidement la confiance de Sam Allardyce au dépend de Guy Demel et Joey O’Brien, et s’impose dans le XI des Hammers.
Carl Jenkinson semble être plus à l’aise avec le style de jeu de West Ham que celui des Gunners, il multiplie alors les bonnes prestations, et gagne en expérience.

En bref, un prêt très convaincant pour le moment avec un important temps de jeu, de quoi faire progresser Jenkinson.

Jenkinson

L’AVIS DES SUPPORTERS

Les supporters de West Ham United de la page West Ham France.

  • Quel est votre sentiment général sur les prestations de Jenkinson ?

Les prestations de Jenkinson sont bonnes, il a encore à apprendre mais le style de jeu des Hammers lui plaît.

  • Jenkinson a-t-il été bien accueilli par les supporters anglais ?

Très très bien accueilli à West Ham ! J’espère que Sam Allardyce va proposer une offre à Arsenal.

  • Est-ce que ses prestations vous ont impressionné par rapport à celles que vous aviez pu voir de lui dans le passé ?

Oui nous avons aimé ses prestations, il a pris aussitôt la place de Demel

  • Quels sont pour vous les forces et faiblesses de Jenkinson ?

Il déborde bien sur son aile droite. Il oublie parfois qu’il faut redescendre et ses centres ne sont parfois pas extraordinaires.

L’AVENIR A ARSENAL

A l’instar du cas de Wellington Silva, le côté droit des Gunners est déjà bien fourni.

Debuchy, Chambers, et Bellerin sont tous des prétendants au poste d’arrière-droit, et on voit mal Jenkinson venir déloger des joueurs qui jusque-là ont réalisé de bonnes prestations.

L’avenir de Jenkinson à Arsenal s’écrit donc en pointillé.

LES STATISTIQUES

jenkinson stats


podolski

PRESENTATION

Arrivé de Cologne à l’été 2012, Podolski à l’instar de son passage à Munich, n’a jamais réellement réussi à s’imposer chez les Gunners malgré des entrées en jeu souvent décisives.

Avec un temps de jeu de plus en plus réduit depuis 2013 et la menace de perdre sa place avec la Mannschaft, un départ de Podolski devenait évident.
En janvier 2015, il rejoint l’Inter Milan en prêt jusqu’à la fin de la saison.

L’ANALYSE

Pointant actuellement à la 10ème place de Serie A, l’Inter Milan est encore difficulté cette saison et l’objectif d’obtenir une place européenne est loin d’être atteint. Mais avec des moyens financiers importants et des renforts de poids comme Shaqiri, l’Inter peut toujours croire à une place en Ligue Europa. L’arrivée de Podolski amène un joueur de qualité, et une grande expérience pour toute l’équipe.

Ayant déjà joué 5 matchs de Serie A, et un match de Coppa Italia, Podolski est largement utilisé par Roberto Mancini depuis son arrivée en Italie.
Reste qu’il n’a encore pas inscrit le moindre but et que le coach des Nerazzurri pourrait vite s’impatienter, surtout qu’il semble lui avoir donné un rôle de buteur.

Podolski

L’AVENIR A ARSENAL

La carrière du champion du monde dans le football ne devrait pas se finir de sitôt mais certainement loin de Londres. Ses récentes critiques envers Arsène Wenger n’arrangeront pas le cas de l’Allemand.
En fin de contrat en juin 2016, il devrait rejoindre définitivement l’Inter Milan ou un autre club cet été.

STATISTISQUES

StatsPodolski


Campbell

PRESENTATION

Arrivé à l’été 2011, le Costaricain va passer ses deux premières saisons en prêts à Lorient puis au Betis Seville, sans réellement convaincre et étant encore un peu tendre pour jouer chez les Gunners, il est prêté à l’Olympiakos pour la saison 2013/2014. Il réalise d’excellentes performances avec le club grec et finit même champion.
Il est naturellement appelé en sélection pour jouer avec le Costa Rica lors de la Coupe du Monde au Brésil où il va encore une fois réaliser de très bonnes prestations et même devenir l’une des révélations de ce mondial.

Arsène Wenger semble alors lui faire entièrement confiance pour jouer avec Arsenal. Pourtant, Campbell va surtout cirer le banc des remplaçants, jouant quelques dizaines de minutes en Premier League et quelques matchs en coupes.
Dans un secteur de jeu où les prétendants ne manquent pas, le coach lui préfère Oxlade-Chamberlain, et doit encore certainement trouver le Costaricain trop tendre ou pas assez affûté pour jouer en Premier League.

En janvier 2015, il fait partie du deal dans le transfert de Gabriel Paulista, et est envoyé en prêt jusqu’à la fin de la saison à Villarreal pour obtenir du temps de jeu. Mais signe tout de même un contrat à long terme (4 ou 5 ans) avec Arsenal avant de partir.

L’ANALYSE

Après plusieurs saisons de galère, Villarreal semble enfin sortir la tête de l’eau, et pointe à une honorable 6ème place en Liga.
Avec un prêt en Espagne à son effectif, et parlant l’Espagnol, Joel Campbell ne devrait pas mettre longtemps à s’intégrer et à s’imposer dans le XI de Villarreal ou tout du moins avoir un temps de jeu assez conséquent.
Sa vitesse, sa qualité de dribble et sa combativité seront autant d’atouts non-négligeables pour glaner du temps de jeu à Villarreal.

L’AVENIR A ARSENAL

Avec un 4ème prêt, Campbell semble suivre le même chemin de Wellington Silva et son avenir sera sûrement lié à ses prestations en Espagne. De plus, comme pour le Brésilien, le front de l’attaque des Gunners est déjà bien fourni, même s’il semble avoir plus de chance de jouer que Wellington Silva.
Cependant, sa prolongation de contrat à long terme avec le club londonien montre qu’Arsène Wenger compte sur lui pour l’avenir.

STATISTIQUES

Le joueur n’ayant joué qu’un seul match, les statistiques ne seraient pas révélatrice des performances du joueur.


yaya sanogo

PRESENTATION

Arrivée au Club en 2013 en provenance d’Auxerre, son club formateur, Yaya Sanogo a disputé 18 matchs sous les couleurs d’Arsenal. 18 matchs en 2 saisons et demi pour 1 seul but en match officiel, en Champions League contre le Borussia Dortmund.

Son manque de temps de jeu avec l’équipe première et son manque d’efficacité incite Arsène Wenger à l’envoyer en prêt en Premier League.

Le prometteur attaquant champion du monde u20 en 2013 est donc prêté au 13e de BPL, Crystal Palace, depuis le début de mois de Janvier 2015.

L’ANALYSE

A Crystal Palace, Yaya Sanogo devrait pouvoir profiter d’un temps de jeu intéressant pour permettre sa progression. De plus, le fait de rester en Premier League va l’endurcir et lui offrir la possibilité de poursuivre son initiation face aux contraintes du championnat anglais. C’est ce qu’Arsène Wenger a souhaité en préférant envoyer Sanogo à Crystal Palace plutôt qu’à Bordeaux, qui lui avait déjà réservé une place dans le onze de Sagnol.

L’attaquant international espoir doit impérativement profiter de ce prêt pour durcir son jeu et développer sa masse musculaire afin d’arrêter le flot de blessure qu’il a déjà pu subir depuis son arrivée du côté de Londres.

Depuis l’officialisation de son prêt, Sanogo a pris part à quatre matchs avec son équipe et a inscrit un but contre les Saints.

À la tête de Crystal Palace depuis le 3 janvier 2015, Alan Pardew, qui a définitivement un faible pour les joueurs francophones, compte vraisemblablement faire de Sanogo un titulaire permanent. C’est donc au Gunner de rendre à son entraîneur la confiance que ce dernier lui accorde afin que son prêt lui serve de tremplin.

Depuis son arrivée, le Gunner a pris part à toutes les rencontres de Crystal Palace, tous comme titulaire, jouant 79 minutes contre Burnley, 78 minutes contre les Saints (avec un but), 71 minutes contre Everton, et enfin 25 minutes contre Newcastle (sorti sur blessure)

sanogo

L’AVENIR A ARSENAL

A son arrivée au Club, Yaya Sanogo a signé un contrat longue durée. Beaucoup voient en lui un gros potentiel. Néanmoins, ces premiers pas à Londres ne lui ont pas parmi d’exposer ses qualités, bénéficiant de peu de temps de jeu. Le prêt pourrait lui permettre de s’aguerrir et revenir avec plus d’expérience en Premier League et un enchaînement de match indispensable à son âge.

Avec un profil atypique comme le sien, il a de quoi séduire selon le schéma de jeu. Peut-il pour autant espérer devenir l’attaquant phare des Gunners ? Peut-on, en tant que supporters, attendre de lui qu’il devienne un attaquant de grande renommée internationale ? Le fait qu’il soit titulaire dès ses premières minutes chez les Eagles et sachant qu’il semble avoir la confiance de son nouvel entraineur, on devrait en savoir plus, les prochaines semaines sur son potentiel et toutes les facettes de son jeu.

LES STATISTIQUES

sanogo stats


Ryo Miyaichi

PRESENTATION

Arrivée en janvier 2011 du club japonais Chukyo HS, Ryo Miyaichi est considéré comme un grand espoir pour les Gunners. Pourtant, le Japonais n’arrivera jamais à convaincre à Arsenal.

En janvier 2011, sans permis de travail, il est envoyé en prêt à Feyenoord pour 1 an où il réalise de bonnes prestations et est surnommé par les médias « Ryodinho ». En revenant à Arsenal à l’été 2011, il obtient son permis de travail.
Il est alors intégré dans l’équipe première, inscrit dans le groupe des 23 pour la Ligue des Champions. Mais, Miyaichi ne parvient pas à s’imposer, ses prestations sont médiocres.
En janvier 2012, il est tout logiquement envoyé en prêt à Bolton jusqu’à la fin de la saison. Comme à Feyenoord, il réalise de bonnes prestations, il est même élu « joueur du mois » de février 2012 par les supporters de Bolton.

Eté 2012, retour à Londres. Mais dès le mois d’août il part en prêt à Wigan pour toute la saison. Et là les blessures viennent l’empêcher de jouer. Il ne fera que 7 apparitions sur toute la saison.

Le 1er septembre 2014, dernier jour du marché des transferts, Ryo Miyaichi ne trouve pas de club. Dans la précipitation il rejoint le FC Twente pour un énième prêt, jusqu’à la fin de la saison.

L’ANALYSE

Avec déjà une expérience au Pays-Bas et connaissant quelques joueurs au FC Twente dont un ancien d’Arsenal (Kyle Ebecilio), le Japonais était dans les meilleures conditions pour enfin s’imposer. De surcroît, l’aile gauche qui était occupée par Dusan Tadic est désormais libre depuis le départ du serbe chez les Saints.

Cependant, il va rapidement se faire prendre sa place par un jeune marocain, Youness Mokhtar, qui réalise d’excellentes prestations comparées à celles de Miyaichi. En effet, le Gunner en 364 minutes de jeu n’a ni inscrit de but ni effectué une passe décisive.
Lui qui était très attendu par les supporters, devient très rapidement la cible de moqueries de la part de ces derniers.

A son arrivée au FC Twente, il va donc enchainer 7 matchs consécutifs, puis ne jouer que 11 minutes lors des 11 derniers matchs de championnat. Ce qui résume assez bien le cauchemar qu’est en train de vivre le Japonais.

miyaichi

L’AVENIR AU CLUB

Alors qu’il était tout destiné à devenir un grand joueur à Arsenal, Miyaichi s’est enlisé dans des prêts où il n’a jamais su montrer ses qualités. Et ce prêt à Twente confirme toutes ces années de déceptions.

L’avenir du Japonais s’annonce particulièrement sombre, et très certainement loin d’Arsenal.

LES STATISTIQUES

miyaichi stats


Jon toral

PRESENTATION

A l’instar de Bellerin, Jon Toral est un pur produit du centre de formation du Barca. Il débarque à Londres en 2011 contre une somme d’environ 350 000€ et intègre l’Academy. Il signe son premier contrat professionnel avec Arsenal en janvier 2012.

Toral peut jouer sur les ailes mais aussi jouer en meneur de jeu, il a d’excellentes capacité de dribbles et une bonne vision du jeu.

Victime de plusieurs blessures, il parvient tout de même à enchaîner les bonnes prestations pour les U18 (21 matchs et 8 buts), les U19 (10 matchs et 3buts), et à jouer pour l’équipe réserve la saison dernière où il a inscrit 6 buts en 20 matchs.

A l’été 2014, il rejoint la Championship (D2 anglaise) avec un prêt à Brentford pour toute la saison.

L’ANALYSE

Actuellement 6ème de Championship, Brentford est bien parti pour jouer les playoffs en fin de saison.

Après un début de saison où il rentrait en cours de jeu, le coach a décidé de lui offrir une place de titulaire au sein de l’équipe après avoir été totalement conquis par ses prestations à l’entrainement.
Jusqu’à la mi-décembre, Toral est souvent titulaire que ce soit sur l’aile gauche ou l’aile droite et plus rarement comme milieu de terrain, effectuant de bonnes prestations.
Ces dernières semaines à chaque rencontre, il est sur le banc des remplaçants mais rentre presque systématiquement en cours de jeu.

Au niveau des statistiques, en 23 apparences Jon Toral a inscrit 2 buts et effectué 2 passes décisives pour Brentford.

L’AVENIR AU CLUB

Son prêt à Brentford semble pour le moment assez réussi et lui permet surtout d’acquérir beaucoup d’expérience. A 19 ans, l’Espagnol est encore jeune mais son compatriote Bellerin après une saison à Watford a bien réussi à gagner une place en équipe première à Arsenal, même si les postes auxquels Toral joue sont déjà occupés par de grands joueurs.


Matt Macey

PRESENTATION

Depuis son arrivée au sein de l’Academy d’Arsenal en 2013 en provenance de Bristol Rovers. Lors de sa première saison, il joue 15 matchs avec Arsenal U21 en Premier League pour 30 buts encaissés et 2 clean sheets.

Cette saison, il a pris part à 7 rencontres, toujours en U21, dont 3 victoires, 2 nuls et 2 défaites et 9 buts encaissés. Depuis, il a été prêté pour deux mois au club de Accrington en League Two (4e division anglaise). Le club d’Accrington St., actuellement 15e, a subi 5 défaites consécutives avant d’enfin remporter leur dernier match contre Oxford United, et le jeune portier des Gunners était titulaire lors de 4 des 5 défaites. Le prêt a été prolongé jusqu’à la fin de la saison. Il pourra ainsi prétendre à une place de numéro 1, mais il semble avoir perdu sa place de titulaire depuis 2 rencontres, au profit de Scott Davies.

L’AVENIR A ARSENAL

Le poste de gardien de but est certainement l’un des postes les plus discutés depuis qu’Arsène Wenger a placé Wojciech Szczęsny comme titulaire en 2010. Depuis le 01 janvier, après la défaite et la piètre performance du gardien polonais face à Southampton, David Ospina semble s’imposer comme le nouveau titulaire. De ce fait, le numéro 1 ayant 26 ans, son remplaçant 24 ans, Emiliano Martinez, 22 ans, ce dernier semble être l’avenir pour le poste.


Josh Vickers

PRESENTATION

Josh Vickers a fait 24 apparitions en U18 sous les couleurs d’Arsenal. La saison dernière il est prêté à Canvey Island (D7 anglaise) où il réalise une belle saison. Il signe son premier contrat professionnel avec Arsenal en 2014.
Cette saison, il est envoyé en prêt à Concord Rangers en Conference South (D6 anglaise) où il joue très régulièrement comme titulaire.

L’AVENIR A ARSENAL

Actuellement dans sa vingtième année, Vickers n’a que peu de chance de rester à Arsenal la saison prochaine. Avec Szczesny, Ospina, Martinez, Huddart ou encore d’autres jeunes comme Keto et Iliev, le jeune anglais n’a quasiment aucune chance de continuer sa carrière à Arsenal.

#Ben #Goy et merci à #Max

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s