Merci Père Sanchez !

Par défaut

Arsenal avait l’opportunité d’offrir à Arsène Wenger une 400 victoire en Premier League pour célébrer Noël ! C’est chose faite.

Les Gunners ont clôturé la 18e journée de BPL de la même façon que leurs concurrents directs en remportant 3 points qui compteront en fin de saison. Cette victoire leur permet de se placer à 2 points du Big Four avant d’aller affronter les Hammers (5e) ce dimanche.

Arsenal a entamé le match de belle manière, en monopolisant le ballon et se projetant rapidement vers l’avant. La première mi-temps se résume en une très large domination. La domination se concrétise par un penalty obtenu par Alexis Sanchez, dès la 8e minute. Ce dernier le frappe trop mollement et Green le détourne assez facilement. Les Gunners ont continué à monopoliser le ballon sans que QPR ne semble en mesure de réagir. Les hommes d’Arsène Wenger ont pêché dans la dernière passe ce qui les a parfois poussé à prendre leur chance de loin (Giroud, Sanchez) en vain.

robgreen-arsenal-pensave-160064-2165801_1600x900

Lors de cette première période, Martin Atkinson aurait également pu et du siffler un second penalty pour une faute flagrante sur Welbeck.

Dès lors, Arsenal a accentué sa domination, s’approchant de façon plus net du but du portier des Rangers. Un jeu plus fluide leur a permis de se montrer plus dangereux face à un adversaire amorphe. La récompense arrive à la 37e minute. Un but de Sanchez qui conclu une belle phase de jeu, d’une tête à bout portant , sans adversaire pour gêner son geste. On a d’ailleurs vu l’attaquant Gunners en grande forme, avec un but et une passe décisive, bien plus en jambes que lors du match face à Liverpool.

Les Gunners ont fait un match plein avec de l’envie, visible par des appels tranchants, de la determination, avec peu de duels perdus, et de l’abnégation dans le repli défensif, qui leur a permis de récupérer rapidement le ballon et d’avoir une possession de balle avoisinant les 70% sur la quasi totalité de la rencontre.

image

Le fait du match reste l’expulsion stupide d’Olivier Giroud. Alors qu’il faisait un match correct, un coup de sang au retour des vestiaires (53e) lui a valu un carton rouge direct. L’incident n’a pas eu d’effets sur la rencontre, même si à 11 contre 11 le score aurait pu être aggraver plus rapidement, néanmoins l’indisponibilité de l’attaquant français pour les 3 prochains matchs pourrait ne pas rester sans conséquences. En effet, son carton rouge direct pourrait le faire louper les matchs face à West Ham, puis Southampton et Hull City en Cup.

Même face à une équipe aussi inoffensive que QPR cet après midi, Arsenal aurait toutefois pu être rejoint au score en toute fin de match. En effet, si les Rangers avaient eu plus de talent offensif, les Gunners auraient pu subir un bis repetita du match à Anfield. Un penalty tardif, discutable mais pas scandaleux, a relancé la fin du match. La teneur s’est alors totalement inversée une fois le penalty transformé par Charlie Austin (80e). S’en suit une attaque/défense et dix dernières minutes très pénibles pour les hommes d’Arsène Wenger réduit à 10.

L’essentiel est sauf avec 3 points de pris dans une période ou chaque point sera décisif en fin de saison. Arsenal reste à 5 points du troisième, Manchester United, et ne se laisse pas distancer.

Note by #Dim

Szczesny (6) : Un match tranquille pour Woj’ qui s’est appliqué sur chacune de ses prises de balles et sorties aériennes. Il ne peut rien sur le penalty.

Debuchy (6) : Il retrouvait son couloir et n’a pas perdu ses repères après 2 matchs dans l’axe. Solide dans les duels, intéressant offensivement parlant, il s’intègre bien dans l’équipe. Cependant il a été bien trop naïf sur le penalty concédé en fin de match.

Mertesacker (6,5) : C’est la bonne surprise du jour. Il était en déclin ces dernières semaines, mais a été très bon aujourd’hui. Il a tenté d’apporter plus offensivement dans la construction et a été relativement propre dans l’ensemble.

Monreal (6,5) : Vraiment intéressant dans l’axe de la défense. Sa vision du jeu et son anticipation sont précieux et il n’est que rarement pris à défaut. Alternative intéressante à ce poste où l’on manque de monde.

Gibbs (7) : Peu mis à contribution défensivement, Gibbs a été tranchant dans son intervention et ses tacles. Il a été très bon sur les attaques placées et a fait un beau centre décisif.

Flamini (6) : Peu en vue aujourd’hui, il n’est qu’un rouage dans l’effectif. Pas de valeur ajouté hormis quand il va gueuler et mettre la pression à l’arbitre.

Cazorla (6,5) : Santi a été plus défensif que d’habitude et a gratté pas mal de ballons. Il est mieux ces derniers temps mais ce n’était clairement pas son meilleur match.

Rosicky (7,5) : Le petit Mozart était de retour et il a fait un bien fou à l’équipe. Juste, propre et élégant, il a marqué d’un plat du pied toute en sobriété comme un symbole.

Welbeck (6) : Depuis qu’il est exilé sur l’aile il est beaucoup moins intéressant qu’au début de saison dans l’axe. Il fait parfois preuve d’une certaine nonchalance qui pourrait lui faire défaut avec le retour de Walcott.

Giroud (3) : Un match convenable de Oliv jusqu’à ce stupide carton rouge. Il a mis en péril l’équipe et rendu dangereux un match qui était bien maîtrisé jusque là.

Sanchez (8) : LE grand bonhomme de ce match encore. Un but, une passe décisive sur un exploit personnel ont mis Arsenal sur la bonne voie. Il aurait pu claquer le triplé si Green n’avait pas arrêté son péno qui n’était pas très bien tiré.

#Florian

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s