Arsène Wenger: « Nous nous sommes rendu la tâche difficile. »

Par défaut

Arsène Wenger s’est rendu en conférence de presse d’après-match après la victoire de son équipe 2-1 contre Queens Park Rangers.

Sur cette victoire difficile:

Nous nous sommes rendu la tâche difficile en jouant deux partitions différentes. La première, ou nous fûmes en total contrôle jusqu’au score de 2-1. Par la suite, on ne peut jamais prévoir. Les 5 dernières minutes furent plutôt difficiles car nous avions déjà encaissé un but sur le fil la semaine dernière et ce fait trottait encore dans la tête des joueurs. Mais globalement, nous avions la mainmise sur les grands moments du match et à la fin, nous avons su faire le dos rond et glaner ses 3 points.

Sur le carton rouge de Giroud:

Ce rouge est mérité. « Peter un câble » est une expression un peu forte car il n’a tué personne, il l’a juste touché et n’aurait pas du. Il aurait du se contenir. Olivier Giroud sait qu’il a fait une erreur et je le connais assez pour savoir qu’il ne recommencera pas de sitôt.

Si Giroud était frustré:

Je ne sais pas. Il m’a dit qu’il a été poussé dans le dos, ce qu’il a propulsé dans le gardien adverse. Peut-être que sa blessure récente joue encore un rôle dans son esprit, ce qui n’est pas son genre. D’habitude, c’est un garçon qui sait se canaliser par lui-même.

Sur le fait de perdre Giroud pour 3 matchs:

Sincèrement, on a jamais besoin de ce genre de chose. Dans ce métier, il faut parfois savoir composer avec les forces et les erreurs des autres.

Sur le penalty d’Alexis:

Comment savez-vous qu’il n’aurait pas du le tirer? Je pense que Santi est un chic type et qu’il a laissé Sanchez tirer. Mais il est vrai qu’il n’est pas le tireur numero 1 de l’équipe.

Si Cazorla devait le tirer:

Arteta est notre numéro 1 dans ce rôle et pour l’heure, c’est Cazorla l’attitré.

Sur la non-apparition de Podolski:

Il sait très bien que lorsque nous devons défendre comme dans les 5 dernières minutes de ce match, il ne rentrera pas. Nous devions défendre.

Sur l’avenir de Podolski:

Je ne donne aucune importance aux rumeurs. Il y a deux jours, une rumeur française disait que j’avais offert £62 million pour Cavani. Tous les jours, il y a une rumeur différente et je n’y accorde aucune importance. Dans tous les grands clubs, il y a des joueurs qui ne jouent pas et qui ne sont pas heureux. Si vous connaissez des joueurs heureux alors qu’ils restent sur le banc, c’est qu’il y a un gros problème. Lukas va jouer. Rosicky a fait un match énorme aujourd’hui alors qu’il n’avait pas joué depuis longtemps. Dans notre métier, il faut savoir se tenir prêt lorsque vous allez au front.

Sur les dernières 10 minutes:

Nous étions nerveux et QPR a joué son va-tout. Il fallait gérer l’aspect psychologique. En fin de match, lorsque le résultat n’est pas assuré, c’est très important.

Si Giroud s’est excusé:

Oui.

Sur sa 400ème victoire en Premier League:

Ce fut une victoire difficile. Il n’y a rien de facile. Je ne ressens rien de particulier, je suis juste ravi d’avoir pu gagner ces 400 matchs car cela n’a rien d’aisé mais les 400 prochains risquent d’être beaucoup plus difficiles.

#Max (via arsenal.com)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s