Compte-rendu Arsenal – Newcastle, 16ème journée de BPL

Par défaut

Une semaine comme on les aime !

Après avoir atomisé Galatasaray 4 à 1 sur sa pelouse mardi soir en Ligue des Champions, les Gunners ont récidivé en Premier League face à Newcastle sur le même score. Ramsey et Podolski avaient inscrit leur petit doublé, c’est au tour de Giroud et Santi Cazorla d’y aller du leur.

Après la blague du match face à Stoke et les secousses internes qui ont agité le club cette semaine, Arsenal se devait de réagir auprès de ses supporters. Ce match face à Newcastle est la confirmation que quand cette équipe décide de jouer, elle est tout simplement irrésistible. Que ça fait plaisir de voir autant de mouvement, autant de jeu vers l’avant, autant d’envie de gagner. Les vingt premières minutes en sont l’illustration parfaite avec des Magpies invisibles et complètement hors du coup. Les Gunners ont infligé un pressing haut et d’une coordination exemplaire tant dans l’agressivité que dans l’efficacité si bien que les joueurs de Pardew ont assisté impuissant à l’ouverture du score d’Olivier Giroud sur un centre parfait de Sanchez. Le score de 1-0 à la mi-temps ne reflétait pas la grosse domination des Gunners qui se sont créées beaucoup d’occasions franches. Mertesacker a d’abord trouvé la barre sur corner, oui c’est possible, avant que Welbeck se voit refuser un but tout à fait valide pour une pseudo faute sur Janmaat. Ce même Danny Welbeck aurait pu être à la conclusion d’une séquence de possession sensationnelle mais sa reprise de volée manque le cadre de peu.

Que c’est bon de voir cette équipe enfin prendre du plaisir sur le terrain, parce que clairement, quand Arsenal joue de cette manière, c’est un régal pour les yeux. Entre Ox qui a fait passer le milieu de terrain de Newcastle pour des poussins, Debuchy qui anéantit Cissé, Cazorla qui ridiculise le gardien d’une panenka monstrueuse, Sanchez qui fait .. du Sanchez ! Le chilien est absolument inarretable, un véritable poison pour n’importe quel défenseur, ce joueur est magique. Encore auteur de deux passes décisives ce soir, son association avec Giroud commence à se faire remarquer. Les deux hommes ont montré qu’ils aimaient jouer ensemble et qu’ils se recherchaient systématiquement pour tenter un une-deux, une déviation ou un centre.

On aurait pu avoir peur que Newcastle ne revienne dans le match mais Arsenal a su faire le break dès la 55ème avec une sublime balle piquée en angle fermée pied gauche petit filet opposé de Santi Cazorla. Merci, au revoir. L’espagnol réalisait pourtant un match plutôt moyen mais ce but l’a complètement métamorphosé pour le reste du match. Il inscrit le 4ème but à la 88ème sur une panenka tellement pleine de maîtrise que c’en est presque gênant pour le pauvre Alnwick. Ce doublé lui permet de s’offrir un joli cadeau d’anniversaire pour ses 30 ans !

Ca faisait longtemps que les supporters n’avaient pas pris autant de plaisir à regarder Arsenal jouer et c’est certainement le match le plus abouti de la saison avec le match contre le BVB à l’Emirates. Il faudra que Wenger joue sur cette dynamique pour permettre aux GUnners d’enfin lancer leur saison et rattraper le trio de tête. Avec la période des fêtes tellement spéciale, les Gunners auront l’occasion de montrer qu’ils sont réellement en course pour le podium.

Les notes du match :

Szczesny (6) : Une double parade pour Woj… Il ne peut malheureusement rien sur le but concédé.

Bellerin (7) : Le jeune latéral espagnole montre qu’il n’est pas là par hasard… Il a été très bon défensivement et est un apport indéniable quand il monte grâce à sa vitesse.

Debuchy (6,5) : Repositionné dans l’axe de la défense, il a été concentré tout le long du match et a été propre. Un peu à l’image de ce qu’avait fait Monreal durant quelques matchs.

Mertesacker (6) : Un match tranquille pour Per qui s’est même permis quelque folies derrière.

Gibbs (6) : Il s’est moins mis en évidence que Bellerin, mais a parfaitement géré son couloir et tenté d’apporter offensivement quelques fois.

Flamini (6) : Un match globalement bien maîtrisé dans l’ensemble par l’ « cadre » du milieu de terrain.

Oxlade (8) : Un gros match pour AOC qui a constamment fait la diff’ balle au pied. Il progresse de match en match et semble avoir franchi un palier cette saison.

Cazorla (8) : Santi a dignement fêté son anniversaire aujourd’hui en marquant un but magnifique. Dans un rôle plus axial, il a parfois perdu des ballons qui avaient l’air à sa portée, mais on ne peut pas lui en vouloir au regard de son apport sur le terrain.

Welbeck (7) : Lucide, juste et précieux tout au long de la rencontre, il aurait du être buteur aujourd’hui. Relégué sur la gauche, il est moins à la finition, mais apporte beaucoup sur son aile.

Sanchez (8) : Deux passes décisives pour Sanchez aujourd’hui. C’est l’homme de ce début de saison, et sa grinta pousse chacun de ses coéquipiers à en faire autant. Il est un poison pour les défenses.

Giroud (8) : Oliv’ est chaud depuis son retour. Doublé pour lui aujourd’hui mais surtout une présence devant qui soulage l’équipe. Il trouve peu à peu ses repères avec Sanchez et Welbeck et ses 3 là pourraient faire mal devant.

#Albin #Dim

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s