Conférence de presse d’avant-match

Par défaut

Je ne voulais pas laisser partir Fabianski

Arsène Wenger déclare avoir voulu conserver Lukas Fabianski à Arsenal et le voir concurrencer Wojciech Szczesny pour la place de numéro 1.

Fabianski a rejoint Swansea City pendant l’été profitant du terme de son contrat après un séjour de 7 ans dans le nord de Londres.

Le gardien polonais sera probablement titulaire lors de la réception des Gunners ce dimanche et les affrontera donc pour la première fois depuis qu’il a quitté le Club. Wenger de son côté comprend tout à fait son choix et son désir de quitter le club pour relever un nouveau défi.

« Je ne voulais pas le laisser partir mais il était en fin de contrat, » a-t-il admis. « Nous ne l’avons pas vendu, mais quand il atteint 27 ou 28 ans et qu’il ne joue pas régulièrement, il est compréhensible que le joueur veuille partir »

Le manager a également lancé quelques fleurs à la nouvelle équipe de son ex-joueur et il pense que son équipe doit s’attendre à un véritable test au Liberty Stadium de Swansea.

« Ils jouent bien depuis quelques années, sont réguliers et ont réussi à se maintenir en Premier League », a déclaré Wenger. « Ils ont leur propre style de jeu et il faut s’attendre à faire face à un adversaire coriace quand on se déplace à Swansea »

Il faut laisser le temps à Walcott

Arsène Wenger déclare qu’il est essentiel de gérer soigneusement le retour de Théo Walcott dans l’équipe première après sa grave blessure qui l’a tenu écarté des terrains pendant 10 mois.

L’international anglais s’est rompu les ligaments croisés antérieurs du genou en janvier dernier lors de la victoire d’Arsenal en FA cup contre le rival de Tottenham.

L’ailier âgé de 25 ans a fait un retour remarqué lors de la victoire contre Burnley le week-end dernier mais Wenger insiste sur le fait qu’il ne s’empressera pas pour le titulariser.

« Dans notrs métier, quand on se blesse aussi sérieusement, il y a toujours un risque de rechuter », a déclaré Wenger lors de sa conférence de presse. « En somme, il a été bien traité [Ndlr mais nous ne voulons pas prendre de risque] »

« Il est prêt à jouer mais nous devons le laisser revenir à son rythme. »

« Il a été absent pendant 10 mois – je ne sais pas si vous réalisez comme c’est long. Les gens pensent que les joueurs sont faits de mécaniques. »

« Ce n’est pas vrai ! Les joueurs ne sont pas des machines, ce sont des êtres humains et retrouver le rythme et revenir au plus haut niveau de compétition prendra du temps. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :