Wenger : « Nous sommes bien payés pour nos deux performances. »

Par défaut

Arsène Wenger

Arsène Wenger a livré ses impressions dans la traditionnelle conférence de presse d’après-match.

Sur le fait de concéder le nul après avoir eu trois buts d’avance :

Vous devez leur [Anderlecht] donner du crédit parce qu’ils ont combattu jusqu’à la fin et nous avons produit une mauvaise performance défensive de la première à la dernière minute aujourd’hui. Nous n’étions pas à l’aise et quelque part nous nous sommes punis à cause de la malchance. Le premier but était hors-jeu mais défensivement notre performance n’a pas été assez bonne. Deuxièmement, à 3-0, nous avons pensé que le travail était terminé. C’est une combinaison entre coupure et fatigue aussi. Vous pouvez voir que nous ne pouvions pas gagner les duels et ils ont terminé plus fort. Nous nous sommes punis. C’est très décevant, mais dans l’ensemble au cours des deux matchs nous avons obtenu quatre points. Je pense que nous sommes bien payés pour nos deux performances.

Sur ce qu’il pense des problèmes défensifs de fin de match :

Je pense que lorsque Mikel Arteta est sorti nous y avons perdu parce qu’il était l’un des rares qui a bien défendu. Cela n’a pas aidé. En dehors de cela, nous avons peut-être inconsciemment sous-estimé Anderlecht et nous avons été punis. En Ligue des Champions, vous devez être au niveau mental ou vous êtes punis et nous ne l’avons certainement pas été.

Sur ce qu’il a dit aux joueurs sur les menaces adverses :

Ce que je dis dans le vestiaire reste dans le vestiaire.

S’il a sous-estimé deux fois Anderlecht :

Je connais des gens dans la vie qui ont sous-estimé cent fois. Je pense que cela peut arriver à nouveau. Je ne sais pas si vous avez joué au football, mais à 3-0 après 60 minutes, inconsciemment, vous pouvez penser que la partie est gagnée.

S’il a dit à son équipe de ne pas sous-estimer Anderlecht :

Je pense qu’Anderlecht est une bonne équipe. Nous allons peut-être voir dans quatre ou cinq ans que cette équipe était plein de bons joueurs et ils sont bien meilleurs que tout le monde ne le pense. Même en première mi-temps, ils ont eu trois ou quatre bonnes occasions. Nous étions un peu chanceux mais dans l’ensemble ils ont eu de la chance aussi.

Quel joueur d’Anderlecht l’a impressionné le plus :

Il y en a beaucoup….

Si Dennis Praet en fait partie :

Il a bien joué, mais il n’a pas été le seul.

Sur Alexis Sanchez :

Il était l’un des rares a avoir été à son niveau. Il a été impliqué dans les trois buts. Il était l’un des deux ou trois joueurs qui étaient à leur niveau.

Si Alexis est frustré :

C’est la première fois que nous laissons filer une avance de trois buts [depuis qu’il est ici]. Nous avons besoin que tout le monde intensifie ses efforts. Vous voulez que tout le monde soit à son meilleur niveau. Je crois que défensivement parlant, nous avons été très, très mauvais ce soir.

S’il va renforcer la défense en Janvier :

Honnêtement, ce n’est pas le souci ce soir. Nous sortons de deux « clean-sheets » et peut-être que nous pouvions faire le travail à 3-0. L’objectif est d’aller à Swansea avec une autre [bonne] performance défensive. Je crois aussi que la chance que nous avons, c’est que nous avons encore une bonne chance de nous qualifier. Si nous avions perdu ce soir, ce qui aurait pu se produire, ça aurait été une très mauvaise situation pour la qualification. Pour gagner le groupe, ce soir, vous pouvez dire que c’est presque impossible maintenant.

Sur les matchs où Arsenal a concédé plus de trois buts la saison dernière :

Vous parlez de l’histoire, nous parlons de ce soir. Ce fut une saison différente et une équipe différente. La saison dernière, nous avons obtenu 79 points et je ne vois pas ce que cela a à voir avec ce soir.

Sur la performance défensive :

Ce fut une mauvaise performance défensive ce soir.

Sur Arteta :

Il est touché aux ischio-jambiers. Je ne sais pas à quel point il est touché ou combien de temps il sera absent.

Sur les ouvertures laissées dans les trente dernières minutes :

Nous en avons laissé trop et nous ne sommes pas aller au duel non plus. Alors vous laissé toujours des ouvertures. Nous avons arrêtés de gagner les duels et nous avons baissé de rythme, encore, et encore, et encore. Nous étions toujours ouverts et nous n’empêchions plus les centres, nous n’empêchions plus les longs ballons et je ne pense pas particulièrement que nous étions en infériorité numérique [sur ces phases]. C’est arrivé en première période. En seconde période, c’était de la mauvaise défense plus que de l’infériorité numérique.

#Kévin (via arsenal.com)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s