Compte-rendu Arsenal – Burnley

Par défaut

C’est toujours un match piège d’accueillir la lanterne rouge. Et dans la situation actuelle, Arsenal ne pouvait pas se permettre de gaspiller des points précieux dans sa course-poursuite des leaders de ce championnat anglais. On a bien cru finir la soirée frustré, mais au final, Arsenal, qui pourra bientôt être renommé le Alexis Football Club, s’est tiré d’une situation délicate… Avec la manière.

Un nouveau doublé de l’attaquant chilien et le premier but de Callum Chambers sous le maillot des Gunners permettent à Arsenal d’enregistrer sa troisième victoire consécutive cette saison et de subtiliser la quatrième place à West Ham qui a trébuché cette semaine.

Un début de soirée en demi-teinte qui finit dans l’allégresse

Qu’elle a été longue à se dessiner cette victoire. La première mi-temps aurait déjà dû voir les Gunners devant au tableau d’affichage avec quelques occasions signées Cazorla d’une vollée un peu molle (10ème) et Welbeck après s’être baladé dans la défense et balancé un canon sur le dos (bras?) de Kieran Trippiers (12ème). A la seizième minute, une faute de main de Boyd dans la surface a échappé à la vigilance de l’arbitre et aurait pu frustrer les joueurs d’Arsenal. Les joueurs de Burnley quant à eux se contentèrent de quelques contres sans trop d’inspirations.

Ensuite, le show Alexis s’est mis en route… Véritablement à l’aise dans son rôle d’électron libre, le chilien a fait danser la défense des Clarets et s’est fendu de plusieurs dribbles chaloupés avant de délivrer à l’envie centres et merveilles d’enroulés. Grâce à un Heaton concentré et des défenseurs volontaires, les joueurs de Burnley parviennent à contenir les assauts d’Arsenal jusqu’à la mi-temps.

Score à la pause 0-0

Au retour des vestiaires, après quelques assauts stériles des rouges et blancs, c’est un Burnley un peu plus entreprenant qui se réveille et fait trembler les travées de l’Emirates. Néanmoins, les Gunners ne se démontent pas et les vagues d’offensives se succèdent avec Alexis comme fer de lance. Cazorla passe très près de l’ouverture du score, son envoi détourné par un Duff héroïque.La délivrance arrive enfin à la 70e minute des oeuvres de nul autre qu’Alexis. Lorsque Chambers lui adresse un centre de la droite, le chilien saute plus haut que Duff et sa tête finit dans le goal. Le passeur se transforme ensuite en buteur, deux minutes plus tard, poussant le ballon dans le goal après une tête de Welbeck parée par le gardien. Cette fois, ça y est, l’Emirates peut souffler. Les changements s’opèrent et Wenger décide de faire rentrer Théo Walcott, qui foule enfin les pelouses après tellement de temps blessé. Une entrée vivement saluée par les supporters. L’intéressé se montre vif et plein d’envie, on en oublierait presque que Podolski est monté également, sans Heaton et la barre de but, l’allemand aurait été sur la feuille de match… Mais c’est encore Alexis qui s’attirera les éloges en fin de rencontre avec un nouveau doublé. Il marque d’un plat du pied efficace après avoir échappé à ses défenseurs mais surtout grâce à un bon centre tendu de Kieran Gibbs. En fin de match, Burnley se crée sa plus grosse occasion, mais Szczcezny s’interpose avant que Mertesacker ne dégage la balle.

Au final, un 3-0 confortable dans un match plaisant, mais nos coeurs et nos nerfs auraient préféré voir des buts dans le premier quart plutôt que dans le dernier. Ce mercredi, Arsenal recevra Anderlecht en confiance et avec un Alexis Sanchez qui respire la grande forme. Peut-on enfin recommencer à regarder l’avenir avec optimisme ?

Victoria Concordia Crescit 

Notes du match

Szczesny (6) : Rien à faire jusqu’à ce sauvetage dans les arrêts de jeu.

Chambers (6,5) : Solide défensivement et un apport offensif très intéressant sur ce match, il a marqué son premier but sous le maillot d’Arsenal après un cafouillage dans la surface de Burnley.

Mertesacker (6) : Il a fait son job sans trop être mis en difficulté par les attaquants de Burnley.

Monréal (7) : Remplaçant de Koko à ce poste de défenseur central, Nacho prouve encore une fois qu’il peut réaliser de bonnes perf’ grâce à son sens de l’anticipation et sa vitesse.

Gibbs (7) : Une très grosse performance offensive de la part de l’anglais, il est d’ailleurs passeur décisif sur le 3ème but. Quel plaisir de le voir à ce niveau.

Flamini (5) : Un peu perdu en première période, il a su retrouver un niveau convenable lors de la deuxième.

Arteta (5.5) : Revenu de blessure la semaine dernière, il régule à la perfection le jeu au milieu mais son manque de changement de rythme pénalise les attaques placées des Gunners.

Sanchez (8) : Un doublé et une activité incessante, Alexis est vraiment LE joueur de ce début de saison. Sa combativité et son efficacité font de lui un joueur indispensable dans l’effectif d’Arsenal.

Ox (6) : Une très bonne activité sur son côté et de bonnes intentions mais il reste encore trop brouillons dans le dernier geste.

Cazorla (6.5) : Précieux au milieu de terrain de par sa qualité technique et sa vision du jeu, le lutin espagnol aurait pu faire preuve de plus d’adresse devant le but par deux fois pour ouvrir le score.

Welbeck (5.5) : En meilleure forme physique que sur sa dernière sortie, il a eu quelques situations intéressantes mais sans vraiment faire la différence. Bon match de sa part tout de même.

A noter la très bonne rentrée de Podolski qui aurait pu inscrire deux buts en fin de match et le retour tant attendu de Théo Walcott.

#Jonas et #Albin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s