Compte-rendu Arsenal – Tottenham, 6ème journée de BPL.

Par défaut

Derby, vous avez dit derby ?

Engagement à la limite du raisonnable, motivation décuplée, qualité technique supérieure, un derby c’est tout ça à la fois. Voilà ce qu’on attendait des Gunners aujourd’hui ! Infliger une correction à l’ennemi n°1 lors de North London Derby. Mais rien de tout ça n’était au rendez-vous. Tout ce qu’il faut pour un derby était absent, comme à Liverpool d’ailleurs. Mais pour revenir à la prestation des Gunners face à des Spurs sans réelle envie de jouer, les hommes de Wenger se sont montrés maladroits dans le dernier geste et maladroits à la relance. Des carences dans le jeu qui pèsent et qui coûtent chères, un but pour être exact. Sur une passe molle de Mertesacker à destination de Flamini qui loupe son contrôle, Eriksen récupère pour Lamela qui décale Chadli. Ce dernier prend à contrepied Szczesny d’un tir croisé du droit qui termine sa course dans le petit filet. Lamela, parlons en, aurait dû prendre son 2ème jaune à 4 ou 5 reprises en 2ème période mais M. Oliver en a décidé autrement. Passons ce fait de jeu pour revenir aux vrais problèmes qui entourent cette équipe d’Arsenal depuis le début de la saison. Le manque d’envie est ce qui ressort le plus au vue de la performance d’aujourd’hui. Cette non-motivation était encore plus flagrante en 1ère mi-temps où les deux équipes se sont contentées de se regarder avec Arsenal qui domine et Tottenham qui défend. Mais la domination des Gunners était trop stérile, trop latérale, il manquait de la verticalité et de la profondeur. Les Gunners se sont entêtés à centrer, des deux côtés, mais la présence dans la surface était bien trop faible et la justesse des centres n’était de toute façon pas au rendez-vous.Viennent s’ajouter à ce marasme ambiant les blessures d’Arteta et Ramsey ainsi que la grosse frayeur pour la cheville de Jacky Boy. De quoi ralentir une équipe c’est vrai, sauf que pour ralentir, il faut déjà accélérer. Chose qu’Arsenal n’a jamais su faire en 1ère mi-temps.

Une solution, vite.

Alors oui, Arsenal n’a toujours pas perdu cette saison. Oui, ce n’est que le début de la saison. Mais bon, il y a bien un moment où l’équipe va devoir se prendre en charge pour réussir enfin quelque chose. Chelsea n’a toujours pas perdu non plus, mais quand on regarde le début de saison des deux équipes, il n’y a absolument aucune contestation possible, Chelsea est clairement au-dessus. Alors comment Arsenal va s’organiser la semaine prochaine pour contrer ces Blues déchaînés offensivement ? Très bonne question. Parce que des duels Mertesacker – Costa ou Hazard, il va y en avoir, et beaucoup. Prions pour ne pas revoir le massacre de la saison dernière. Mais pour ça, il faut de la motivation, du courage et la rage de vaincre, ce que n’ont pas les Gunners en ce moment. On peut pointer du doigt le dispositif, le Boss ou les faits de jeu, mais le plus important dans un match, ce sont les joueurs. Et les joueurs ne sont pas tous concernés par ce qui se passe sur le terrain. Contre Chelsea, les Gunners n’ont rien à perdre, vraiment rien. Il faudra donc que les Gunners mettent l’envie, la hargne pour arracher un résultat à Stamford Bridge. Cette envie, les Gunners l’ont eu environ 15 minutes contre les Spurs, et bizarrement, cela coïncide avec l’égalisation de The Ox, qui n’était pourtant pas dans un bon jour. Pendant 15 minutes, les Spurs ont cessé d’exister face aux assauts répétés et tranchants de l’attaque des Gunners. Malheureusement, Arsenal a été coupé dans son élan par les Spurs qui ont tout fait pour casser le rythme de cette fin de match, avec Rose et Chadli sortis sur blessure, mais qui ont bien pris leur temps pour sortir. Enfin c’est le seul moment où les Spurs se sont montrés aujourd’hui. Ce match nul 1-1, les Spurs le doivent surtout aux très grosses performances de Kaboul et Lloris. Le portier de l’équipe de France s’est montré décisif tout le match, et notamment sur ce coup de tête de Mertesacker, sauvé sur la ligne. Le géant allemand aurait pu se rattraper de son début de saison en marquant contre l’ennemi juré, performance qu’il a déjà réalisé deux fois auparavant.

Les semaines passent et se ressemblent pour Arsenal, les problèmes persistent mais ne sont pas résolus. Attention au prochain match contre le leader Chelsea, qui pourrait mal se terminer pour les gunners. Pas très optimiste donc, mais réaliste en comparaison du niveau de jeu des deux équipes, il faudra qu’Arsenal se serve de son esprit de revanche pour réaliser un gros coup à Stamford Bridge. Mais avant, il y a la confrontation contre Galatasaray à l’Emirates, une rencontre déjà décisive pour la suite de la campagne européenne des Gunners.

Les notes :

Szczesny (5) : Rien à faire durant tout le match et il peut mieux faire sur le tir angle fermé de Chadli.

Chambers (6) : Solide défensivement, le jeune anglais est monté en puissance durant le match et aurait pu marquer son premier but d’une superbe frappe qui a frôlé la lucarne de Lloris. Il doit cependant travailler son apport offensif.

Mertesacker (4) : Quelle lenteur ! De pire en pire chaque match, mais c’est paradoxalement son meilleur match de la saison, à croire qu’il n’y avait vraiment rien en face. Le but des Spurs est à mettre aussi à son crédit de part cette magnifique passe vers Flamini.

Koscielny (8) : le français est vraiment le patron de cette défense. Il réalise encore un sans-faute aujourd’hui.

Gibbs (7) : Son retour se fait sentir sur le côté gauche de part son apport offensif important mais aussi de part ses retours tranchants.

Flamini (3) : Rentré à la 30ème minute pour pallier à la blessure d’Arteta, le français nous crédite d’un somptueux contrôle aux 30 mètres qui amène le but des Spurs. Il est aussi l’auteur de plusieurs fautes stupides. Apparemment l’expérience agit différemment sur certains.

Wilshere (7,5) : Encore un gros match pour Jacky Boy. Son activité incessante a perturbé la défense des Spurs créant des décalages mal négociés par ses partenaires. Grosse frayeur en fin de 1ère période sur la cheville droite mais finalement il a pu continuer.

Ramsey (5) : Peu en vue avant sa sortie sur blessure. On espère le revoir très vite sur les terrains mais le Gallois n’est clairement dans la forme de sa carrière.

Özil (5,5) : Absent de la 1ère mi-temps, il est réapparu suite à son replacement dans l’axe à la sortie de Ramsey. Il faut maintenant que l’Allemand décide de jouer et de prendre le jeu à son compte.

Ox (5) : Il a joué à l’envers tout le match mais s’est réveillé au bon moment et a eu la bonne idée d’être placé là où il fallait pour crucifier Lloris et égaliser.

Welbeck (4) : Une bonne première mi-temps où il a joué juste, il s’est éteint en 2ème. L’anglais ne pèse pas assez sur les défenses mais ne fait aucun appel dans la profondeur. Il reste bloqué entre les défenseurs et finit par se faire oublier de tout le monde.

Remplaçants :

Cazorla (8) : Pourquoi l’espagnol n’est pas titulaire ? Aucune idée. Il est clairement le meilleur Gunner depuis le début de la saison mais sa place est toujours remise en question. Ses prises de balle, son orientation du jeu et sa justesse technique font de lui un titulaire qui devrait être indiscutable.

Sanchez (6) : Une bonne rentrée sur son côté gauche mais il n’a pas apporté le supplément de folie que l’on attendait de lui.

#Albin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s