Miraculés

Par défaut

Difficile semaine pour les Gunners. Après une déplacement des plus délicat en Turquie en milieu de semaine, Arsenal se déplaçait aujourd’hui à Goodison Park. Un des déplacements les moins évident de Premier League, surtout si on se souvient de la déroute 3-0 des Gunners en fin de saison dernière. Blessé mardi, Mikel Arteta était donc forfait pour ce match mais Arsène Wenger a pu compter sur les retour de Mesut Özil et Per Mertesacker. Pour ce match, Wenger a décidé d’innover en plaçant Alexis Sanchez seul à la pointe de l’attaque.

A la merci d’Everton

Même si Arsenal est bien rentré dans le match, la disposition tactique choisie par Wenger a conduit à une inefficacité offensive de son équipe favorisant le pressing adverse. Se retrouvant isolés, les joueurs d’Arsenal ont perdus le ballon avant d’entrer dans les 30 derniers mètres et ont permis aux hommes de Roberto Martinez de mettre le pieds sur le ballon.  Alex Oxlade Chamberlain se procure la première occasion du match (15e) en profitant d’une perte de balle de Seamus Coleman mais son tir passe à quelques centimètres du cadre. 4 minutes plus tard, sur une combinaison sur coup-franc, Gareth Barry trouve Coleman, libre de tout marquage dans la surface, qui ouvre la marque d’une belle tête. Sur l’action suivante, Kevin Mirallas aurait pu doublé la mise mais manque son duel face à Szczesny. Bien en place et profitant de la fébrilité de la défense centrale Chambers – Mertesacker, Mirallas la fit beaucoup souffrir. Aphones en attaque, Everton profita d’un contre rondement mené par Lukaku qui servit Naismith dans la surface qui plaça son ballon entre les jambes du gardien polonais. A la mi-temps, les Gunners sont dépassés par Everton et Arsène Wenger ne décolère pas sur son banc face à l’impuissance de ses joueurs.

Coaching gagnant

Au retour des vestiaires, à la surprise des fans, le coach français fait sortir Alexis Sanchez au profit d’Olivier Giroud. Il fallu seulement deux minutes pour le français pour se mettre en évidence par une reprise de volée passant juste au dessus de la cage de Tim Howard. Fébriles, les joueurs d’Arsenal multiplient les cartons jaune, Wilshere à la 54ème pour un tacle de boucher sur Barry et Chambers à la 57e. Arsenal continue à peiner dans le jeu mais se montre quand même plus motivé et plus entreprenant. a la 68ème, Giroud se distingue à nouveau en obligeant Howard à effectuer un arrêt. A 16 minutes de la fin, Wenger opéra un double changement en faisant entrer Joel Campbell et Santi Cazorla en lieu et place d’Oxlade Chamberlain et Jack Wilshere. Révoltés, les Gunners poussèrent et à la 83ème, les Toffees craquèrent sous la pression. Aaron Ramsey, encore lui, enfila le costume du héros pour redonner espoir à Arsenal. Le gallois marqua dans le but vide après un très bon centre de Santi Cazorla. A l’orée du temps additionnel, Olivier Giroud libéra les hommes d’Arsène Wenger en reprenant un centre venu de la gauche permettant à Arsenal d’arracher un nul inespéré à la mi-temps. En ramenant un point miraculeux de Goodison Park, Arsenal ne s’est pas rassuré en vue du barrage retour face à Besiktas mercredi prochain à l’Emirates qui promet d’être tout aussi difficile.

Fiche du match

Everton 2-2 Arsenal (Goodison Park : 39 490 spectateurs).

Buts : Coleman (19e) & Naismith (45e) / Ramsey (83e) & Giroud (90e).

Avertissements : Baines (29e) / Wilshere (54e), Chambers (57e) & Flamini (77e).

Arsenal XI : Szczesny, Debuchy, Mertesacker (c), Chambers, Monreal, Flamini, Ox (Campbell 74e), Wilshere (Cazorla 74e), Ramsey, Ozil, Alexis (Giroud 46e).

Remplaçants non utilisés : Martinez, Bellerin, Koscielny, Rosicky.

Everton XI : Howard, Coleman, Jagielka (c), Distin, Baines, Barry, McCarthy, Mirallas (Atsu 85e), Naismith, Pienaar (Osman 10e), Lukaku (McGeady 74e).

Remplaçants non utilisés : Robles, Besic, Stones, Alcaraz.

10579159_10204135518015503_698184086_n

Note d’AFC 

Szczesny (5) : Laissé bien seul par ses coéquipiers, il touche la balle sur le premier but avant de laisser le ballon passer entre ses jambes sur le second.

Debuchy (5) : Face à Leighton Baines, le néo-gunners a eu beaucoup d’errements défensifs. Il risque d’être suspendu pour un geste d’humeur sur Naismith.

Mertesacker (4): Champion du monde, Mertesacker a bien eu du mal à redescendre sur terre. Même si l’on peut réclamer une faute sur son intervention ratée à l’origine du deuxième but

Chambers (3): Associé pour la première fois à Mertesacker, il a bien commencé son match avant d’être coupable d’erreurs de placement à deux reprises, permettant à Coleman de ne pas être hors jeu pour ouvrir le score. Il a perdu le fil du match à partir de là, laissant Mertesacker assez seul.

Monreal (5): Auteur d’une performance assez médiocre sur cette même pelouse l’an dernier, il n’a pas été plus mauvais, sans pour autant être transcendant. Quelques actions offensives intéressantes dont une passe décisive pour Giroud mais des erreurs de placement en défense.

Flamini (6): Arteta blessé, c’est le français qui a pris la place du basque en milieu récupérateur. Il a été très propre, a voulu mener les troupes qui l’ont cependant laissé bien seul au combat. Le meilleur gunner sur la pelouse.

Ox (4,5): Titularisée sur l’aile, Chamberlain a réussi à se procurer des occasions mais a eu du déchet, trop de déchet. Il s’est éteint en deuxième mi-temps. Remplacé par Campbell à la 74ème.

Wilshere (4): Arsène Wenger lui a conseillé de ne pas écouter les critiques, il a eu du mal techniquement comme ses coéquipiers mais s’est battu. Le milieu anglais aurait pu être expulsé pour un tacle assassin sur Barry. Remplacé par Cazorla à la 74ème. Sans sonner le glas de la révolte, il a permis à Ramsey de réduire le score.

Ramsey (4,5): Après une performance décevante et un carton rouge en Turquie, il devait avoir à cœur de se racheter sur la pelouse de Goodison Park mais c’est raté. Approximatif techniquement, il a eu énormément de déchet… Mais il a réussis à marquer.

Ozil (3,5): Peu en vu au début de match, il a eu du mal à se remettre dans le jeu, laissant Coleman libre de tout marquage pour marquer. Apparemment peu concerné, l’international allemand à intérêt à vite se remettre en question.

Alexis (5,5): Premier match en pointe pour le chilien qui a pris la place d’Olivier Giroud. Il n’a pas arrêté de faire le pressing provoquant quelques fautes, dont celle qui amène le coup franc du premier but. Remplacé par Giroud (6) à la mi-temps. Il a eu la balle de 2-1 dès la 46ème minute, elle s’est envolée dans le ciel de Liverpool. Plus en vu que Sanchez, il s’est procuré des occasions mais aurait du marquer plus d’une fois.

#Yann, #Ben & #Rod’

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s