C’est reparti !

Par défaut

Après trois mois d’absence, la Premier League reprend enfin ses droits. Cette compétition qui fait vibrer des centaines de millions de personnes à travers le monde s’annonce cette année encore comme un grand cru footballistique. Avec deux titres en quelques mois pour nos Gunners et un recrutement convaincant, tous les espoirs sont permis cette saison pour nous, supporters d’Arsenal.

En gagnant leur 13ème Community Shield, les Gunners se sont mis dans les meilleures dispositions avant d’entamer vraiment leur nouvelle saison. Une victoire lors de cette 1ère journée de championnat permettrait aux hommes de Wenger de prendre confiance et de se concentrer pleinement sur leurs déplacements difficiles en Turquie et en fin de semaine chez les Toffees.

Tony Pulis : l’homme providentiel quitte le navire

Avec 4 points au bout de 11 journées de championnats la saison passée, l’avenir de Crystal Palace était plus que compromis, et le promu semblait déjà être condamné à une descente en Championship. 

Le 21 octobre 2013, Ian Holloway est logiquement remercié après une énième défaite (1-4 contre Fulham), les dirigeants font alors appel à Tony Pulis avec une et unique mission, le maintien en Premier League. L’ailier Yannick Bolasie racontera à la fin de la saison « Il nous a dit qu’il n’avait jamais été relégué en 21 ans sur les bancs et que cela n’allait pas commencer aujourd’hui. »

En mai 2014, mission accomplie pour le gallois et le club londonien qui finit à une très bonne 11ème place, notamment grâce à un style de jeu nouveau pour cette équipe mais aussi pour Tony Pullis qui était un adepte du bon vieux kick & rush avec Stoke City.

Le Gallois va imposer un style de jeu à « l’espagnol » basé sur la possession de balle et un jeu au sol rapide, bien plus élaboré donc qu’un kick & rush et qui permettra aux Eagles de se maintenir à flot. Mais surprise, jeudi soir, Crystal Palace et Tony Pulis ont annoncés qu’ils mettaient fin à leur collaboration d’un commun accord. Il se murmure qu’une divergence sur les transferts soient à l’origine du départ de Pulis, seulement deux jours avant la reprise de la Premier League.

 « On ne change pas une équipe qui gagne »

Contrairement au mercato de la saison passée qui avait vu 18 joueurs arrivés au club pour une enveloppe de plus de 30 millions d’euros (la moitié étant des transferts gratuits), cette saison le manager a décidé de jouer la carte de la continuité.

Actuellement, seulement trois joueurs (hors retour de prêt) ont rejoint les rangs des Eagles pour 14 départs (dont 4 prêts), et Tony Pulis semble compter sur les joueurs déjà présents au club pour entamer cette nouvelle saison et rester parmi l’élite, à l’image de leur capitaine emblématique, Mile Jedinak. L’australien véritable chien de garde du milieu de terrain des Eagles n’est pas un crack techniquement, mais exerce un pressing sans relâche sur ses adversaires et ne ménage pas ses efforts, n’hésitant pas à donner des coups parfois très limite au passage mais qui sont toujours utile pour son équipe.

La véritable énigme de Crystal Palace reste son animation offensive en pointe, où Tony Pullis devrait encore compter sur l’ancien gunner, Marouane Chamakh et sur la nouvelle recrue venue de Cardiff, Fraizer Campbell. Cette pointe à deux sera à suivre de près, l’ancien des Bluebirds n’étant pas un sérial buteur et loin du niveau des attaquants des autres formations de Premier League mais pourrait être assez complémentaire avec le profil du marocain. Tony Pullis pourrait aussi choisir de titulariser un joueur d’expérience, en la personne de Glenn Murray, qui semble en pleine forme après avoir inscrit 5 buts lors des 6 matchs de pré-saison de Crystal Palace. Le jeune et fougueux Dwight Gayle pourrait être aussi une bonne alternative en pointe.

 Un mercato canon

Après une disette de plusieurs années sur le marché des transferts où Arsenal n’arrivait plus à attirer les grands noms du football européen et qui devait même vendre ses meilleurs joueurs afin d’équilibrer au mieux ses comptes suite à la construction du stade qui avait fortement endetté le club, Arsenal rentre dans une nouvelle ère.

Arsène Wenger nous avait habitués à des mercato assez calme, cette année l’Alsacien a déjà dépensé presque 80 millions d’euros. Alexis, Chambers, Debuchy, Ospina, 4 arrivées en 18 jours, nous avons été gâtés cette année ! Des recrues de haut niveau à l’image d’Alexis Sanchez, l’un des meilleurs ailiers au monde qui n’a pas été reconnu à sa juste valeur parmi la pléthore de star du Barca et poussé vers la sortie par les dirigeants du club catalan. Il est le type de joueur qu’Arsène Wenger voulait depuis plusieurs années, apportant une vitesse, une technique et une profondeur dans le jeu qui est non-négligeable et qui a pu faire défaut à Arsenal depuis quelques saisons.

Le départ de Bacary Sagna à Manchester City a logiquement poussé le coach à chercher un successeur capable de remplacer le français, et c’est Mathieu Debuchy qui a été choisi. Son expérience en Premier League et son apport offensif font de lui un recrutement très intéressant pour Arsenal, son problème de repli défensif pourrait a contrario être un casse-tête pour la défense des Gunners, où Mertesacker et sa légendaire rapidité ont besoin d’un joueur couvrant les départs dans le dos de la défense. Espérons que sa bonne prestation lors du Community Shield sera confirmée tout au long de la saison. David Ospina vient remplacer le départ de Lukas Fabianski à Swansea, le portier colombien est un excellent gardien expérimenté et vient juste de réalisé une très bonne Coupe du Monde, il pourrait vite venir prendre la place de n°1 en cas de bonnes prestations.

Enfin, Calum Chambers, grand espoir du football anglais à son poste, capitaine en sélection (U19), possède un profil assez proche de celui de Laurent Koscielny notamment dans les phases de relance, il a tout pour réussir à Londres et ses dernières prestations en défense central font de lui un très bon atout pour la défense des Gunners. Nous pouvons ajouter deux recrues supplémentaires en ajoutant l’explosif Joel Campbell qui vient de remporter la Super League (championnat grec) avec l’Olympiakos où il a été prêté la saison dernière et avec qui il a réalisé de très bonne prestations. Et puis, le retour tant attendu d’Abou Diaby après avoir connu deux années cauchemardesque ponctuées par les blessures et les rechutes.

Le point sur l’effectif avant Crystal Palace

Arsène Wenger pourra compter sur un effectif assez complet pour débuter la saison mais certains cadres manqueront à l’appel. Les récents champion du monde allemands n’ont retrouvé le chemin de l’entraînement que mercredi dernier et ne seront pas prêt physiquement pour débuter la saison. De plus, Olivier Giroud et Alexis Sanchez ne semble pas encore assez affutés pour disputer un match complet. Cependant, Arsenal à une profondeur de banc assez forte pour pouvoir pallier les absences de joueurs comme Ozil ou Mertesacker (fraîchement nommé vice-capitaine). Le Boss a précisé en conférence de presse que les allemands ne devraient pas être disponible avant le match d’Everton le weekend prochain au minimum.

En défense, Calum Chambers a dégagé une étonnante maturité et effectué des prestations très propres lors des derniers matchs. Le jeune prodige anglais recruté à Southampton semble être l’option choisie par le coach pour pallier l’absence du géant allemand. A ses côtés, Laurent Koscielny, Kieran Gibbs et Mathieu Debuchy devraient être titulaire pour affronter les Eagles samedi.

Au milieu de terrain, Arsène Wenger semble toujours être dans l’attente de l’arrivée d’un milieu défensif qui a tellement fait tant défaut l’an dernier notamment contre les gros, avec comme cible principale le meilleur joueur de l’année du Sporting Lisbonne, William Carvalho.

Pour ce 1er match de championnat, Aaron Ramsey qui continue sur sa lancée exceptionnelle de la saison passée devrait être titulaire au côté du nouveau capitaine des Gunners, Mikel Arteta.
Avec l’absence de Mesut Ozil, Jack Wilshere (ou Tomas Rosicky) devrait être titulaire au poste de meneur de jeu. Sur les ailes, Santi Cazorla devrait conserver pour ce match son côté gauche, et Joel Campbell ou Oxlade-Chamberlain qui a inscrit un doublé face à Crystal Palace en février dernier pourrait être titularisé à droite afin de permettre à Alexis Sanchez de récupérer physiquement pour les deux rencontres qui suivent. En attaque, même constat que pour l’aile droite où Olivier Giroud pourrait céder sa place au profit de Yaya Sanogo qui a réalisé de bonnes prestations lors des derniers matchs, afin de laisser l’international français terminer pleinement sa préparation physique avant le déplacement en Turquie.

Du côté des blessés, Theo Walcott qui est absent depuis début janvier après une rupture des ligaments du genou ne devrait retrouver les terrains d’entrainement avec le groupe d’ici la fin du mois ou début septembre. Serge Gnabry et Ryo Miayichi devraient aussi être écartés des terrains encore un petit moment. Enfin, David Ospina semble ne souffrir que d’une légère blessure et devrait faire son retour dans l’équipe d’ici 2 à 3 semaines.

Pronostic de l’équipe AFC : Victoire des Gunners
Arsenal devrait s’imposer dans cette rencontre même si la défense des Eagles pourrait longuement résister aux assauts des Gunners. Le départ brusque de Pulis devrait avoir une influence sur le moral de leur équipe. Attention tout de même aux contres menés par les ailiers Yannick Bolasie et Jason Puncheon qui ont une très grosse activité sur les ailes de Crystal Palace.

 Forme des équipes :

Arsenal :

Infirmerie: Ospina (cuisse), Gnabry (genou), Miayichi (tendon), Walcott (ligaments genou).
Incertain: Ozil, Podolski, Mertesacker (préparation physique)
Suspendu : /
Forme (pré-saison) : VDVD
Meilleurs buteurs : Yaya Sanogo (4 buts)
Recrues : Alexis Sanchez, Mathieu Debuchy, Calum Chambers, David Ospina
Principaux départs : Vermaelen, Djourou, Sagna, Fabianski, Eisfeld, Bendtner, Chu-Young Park, Carl Jenkinson (prêt)

Crystal Palace :

Infirmerie: Thomas, Delaney, Williams (cuisse)
Incertain: Mariappa (blessure aux côtes)
Suspendu : /
Forme (pré-saison) : VNVVDN (face à des équipes d’un niveau assez faible)
Meilleurs buteurs : Glenn Murray (5 buts)
Recrues : Fraizer Campbell, Chris Kettings, Brade Hageland
Principaux départs : José Campana, Danny Gabbidon, Jack Hunt (prêt), Kwesi Appiah (prêt), Alex Wynter (prêt), Kagisho Dikgacoi, Dean Moxey, Neil Alexander, Ross Fitzsimons, Jonathan Parr. 

Compositions probables :

1072421_Dream_Team10615916_10204070489069820_674871472_n

 Face à face

  • Arsenal sera à la recherche d’une 4ème victoire consécutive en PL face à Crystal Palace.
  • La seule victoire de Palace (en 10 confrontations) face à Arsenal en Premier League remonte à 10 ans avec une victoire 2-1 à Highbury.
  • Arsenal a remporté ses deux matchs face à Palace la saison dernière sur le score de 2-0. La victoire à l’Emirates en février a amené les Gunners en tête du classement.

 Arsenal

  • Après avoir attendu 9 ans pour un trophée, Arsenal en a gagné 2 en trois mois, en remportant le Community Shield le weekend dernier.
  • La saison dernière, Arsenal a subit une défaite choc face à Aston Villa pour l’ouverture de la saison. C’est d’ailleurs la seule défaite d’Arsenal sur les 13 derniers premier match de la saison (8V, 4N, 1D) mais ils n’ont gagné aucun des 4 derniers match d’ouverture.
  • Arsenal a passé plus de jour (128) en tête de la Premier League que n’importe quelle autre équipe.
  • Les Gunners ont marqué les premiers dans leurs 24 derniers matchs de Premier League et ont gagné 22 d’entre eux.
  • Arsenal n’a pas perdu en Premier League à domicile depuis le 17 août 2013.
  • Arsenal a inscrit en moyenne 2 buts par match face à Crystal Palace.
  • 75% des buts inscrits contre Crystal Palace l’ont été après la 40ème minute de jeu.
  • Le meilleur buteur actuel contre Crystal Palace (en Premier League) est Alex Oxlade-Chamberlain avec 2 réalisations.
  • Olivier Giroud a marqué 6 buts lors de ses 6 derniers matchs de Premier League à l’Emirates Stadium.

Crystal Palace

  • Crystal Palace n’a gagné qu’un seul de ses 5 matchs d’ouverture du championnat (2N, 2D).
  • La saison dernière, Palace a évité la relégation pour la première fois en Premier League, après avoir été relégué au de chacune de leurs 4 campagnes précédentes.
  • Crystal Palace a commencé la saison dernière en perdant ses 10 premiers matchs.
  • Seulement les relégués Norwich et Cardiff ont marqués moins de 33 buts en PL la saison passée.

 #Ben & #Yann

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s