Une victoire sans forcer

Par défaut

tumblr_mzm3rzbFyS1s87ddmo1_1280

 En cet après-midi de janvier, Arsenal recevait à l’Emirates Stadium une équipe de Fulham mal en point en championnat. L’objectif des Gunners était clair à l’occasion de ce derby de Londres : prendre les 3 points afin de ne pas laisser Manchester City qui recevait Cardiff City. Si la victoire de lundi face à Aston Villa n’a pas été obtenue avec la manière, les joueurs d’Arsenal enchainent les victoires dans ce mois de janvier plus abordable du point de vue du calendrier par rapport aux mois de février et mars qui se profilent. Pour Fulham, l’objectif est tout autre. Les Cottagers luttent pour ne pas descendre cette saison et la raclée reçue le weekend dernier face à Sunderland (1-4) obligeait les hommes de René Meulensteen à réagir.

 Boring…

 C’est donc dans ce contexte que Lee Probert donna le coup d’envoi de ce match. Dès l’entame du match, Arsenal pris la possession du ballon et asphyxia littéralement la défense de Fulham parfaitement garée devant le but de Stekelenburg. Les quinze premières minutes furent clairement à l’avantage des Gunners. Il fallu attendre 10 minutes pour voir enfin les Cottagers franchir la ligne médiane balle au pied. A la 4ème minute, sur une très belle passe de Jack Wilshere, Mesut Ozil aurait pu ouvrir le score mis sa frappe du droit fut dégagée par Hangeland devant sa ligne. Petit à petit, ils reprirent confiance et Arsenal baissa de rythme et multiplia les fautes technique. Les joueurs prirent donc l’initiative du jeu et se montrèrent plus dangereux à l’image de la superbe frappe de Sidwell à la 26ème minute, obligeant Szczesny à sortir une belle parade. Juste avant la mi-temps, Cazorla obtint un coup-franc très bien placé à l’entrée de la surface de réparation. Le lutin espagnol s’en chargea lui même et obligea Stekelenburg à nous gratifier d’une superbe double parade devant Sagna et Giroud, malheureusement hors jeu.

 Un Cazorla flamboyant

 De retour des vestiaires, Arsenal repartit du bon pieds, pressant haut Fulham et montrant clairement une envie de marquer. La 54ème minute fut la première alerte pour les Cottagers. Gnabry dribbla deux défenseurs de Fulham pour décocher une belle frappe du gauche qui obligea le gardien de Fulham à se détendre. Deux minutes plus tard, un miracle se passa dans la surface de Fulham. Après un caffouillage énorme de la part des joueurs d’Arsenal puisque Sagna buta sur Stekelenburg, puis Koscielny et enfin Gnabry fut contré par un joueur de Fulham. Le répit fut de courte durée pour cette défense déjà bien malmenée puisqu’à la 57ème minute, Cazorla, énorme depuis le coup d’envoi du match, libéra les Gunners à la suite d’une action avec Wilshere qui le servit parfaitement au point de pénalty. La pression d’Arsenal devint insupportable pour la défense de Fulham et cette dernière céda à nouveau à la 62ème minute. Sur un centre de Monreal, Cazorla trompa Stekelenburg une seconde fois et offrant un break mérité à Arsenal. A partir de là, Arsenal géra son match tranquillement. A l’entrée du dernier quart d’heure, Podolski aurait pu ajouté un troisième but mais sa frappe surpuissante heurta le poteau droit du gardien néerlandais. Dans le temps additionnel, Darren Bent aurait pu réduire la marque mais l’attaquant anglais manqua le cadre et se blessa sur l’action.

 Une victoire, c’est l’essentiel

 Si cette victoire n’est pas la plus flamboyante, si Arsenal ne pratique plus un jeu aussi léché qu’en début de saison, le jeu des Gunners reste efficace et permet à l’équipe d’engranger les points et de rester en course pour le titre en Premier League. En effet, face à la machine qu’est Manchester City, chaque point engrangé est important et comptera lors du sprint final. Cela est d’autant plus important pour Arsenal d’enchainer les victoires que les semaines qui viennent risquent d’être intense avec un enchainement Liverpool, Manchester United, le 5ème tour de la FA Cup et le Bayern entre le 8 et le 19 février puis une second enchainement Bayern, Tottenham, Chelsea, Manchester City, Everton entre le 11 mars et le 5 avril.

tumblr_mzm0qbLEHV1rsd7g7o1_1280

Fiche du match

Arsenal – Fulham (Affluence: 60 000 personnes)
22 ème journée de la Barclay Premier League
Buts: Cazorla (57ème et 62 ème)
Arsenal XI: Szcesny, Mertesacker, Sagna, Monreal, Koscielny, Ozil (Oxlade-Chamberlain, 85ème), Flamini, Cazorla, Wilshere, Giroud et Gnabry (Podolski, 71ème)
Remplaçants non-utilisés: Jenkinson, Gibbs, Fabianski, Chu-Young et Rosicky

Fulham XI: Stekenlenburg, Hangeland, Riether, Burn, Dejagah (Bent, 68ème) Sidwell, Parker, Richardson, Kacaniklic (Kasami, 86ème)
Remplaçants non-utilisés: Hughes, Duff, Stockdale, Karagounis et Riise.

Chiffre du match

Possession: Arsenal 59% – 41% Fulham
Tirs (cadrés): Arsenal 22 (8) – Fulham 8 (2)
Arrêts: Arsenal 7 – 4 Fulham
Corners: Arsenal 4 – 4 Fulham
Fautes: Arsenal 5 – 7 Fulham
Hors-jeu: Arsenal 1 – 1 Fulham
Tacles: Arsenal 17 – 16 Fulham
% de passes réussies: Arsenal 91% – 84% Fulham
% de duels aériens remportés: Arsenal 62 % -38%
tumblr_mzlzgdHTJ51s87ddmo1_1280

  Notes des joueurs

 Szczesny (8) : Absolument impeccable. Le gardien polonais prouve cette saison à tout ses détracteurs les raisons pour lesquelles Wenger lui fait confiance. Sortie dans les pieds, Arret sur sa ligne, sortie dans les airs, il a tout bien fait.

 Sagna (6) : Fidèle à lui même, le Français a fait un match solide. Appliqué sur ses centres, plus de présence dans la surface aurait permis de les reprendre.

 Mertesacker (7) : Très bon et très rassurant. Le géant allemand n’a pas été mis en difficulté ni par Berbatov, ni par Dempsey durant le match.

 Koscielny (8) : Un match parfait du défenseur français. Il a terminé le match avec 97% de passes réussies (28/30), 100% de tacles réussis (4/4),  100% de duels remportés et 100% de dégagements réussis (11/11). Vraiment impressionnant.

 Monreal (6) : Très important offensivement par ses appels qui offrent une solution dans la largeur mais son placement défensif est trop approximatif.

 Flamini (6,5) : Très précieux à la récupération, le Français est un guerrier et un leader sur le terrain. Il a parfaitement couvert les montées de Wilshere et sécurisé la défense. Un atout dans ce genre de match.

 Wilshere (6,5) : Un Jack Wilshere dans cette forme est quasi indispensable à Arsenal. Mais le jeune anglais a peut être eu trop tendance à chercher les combinaison trop compliquée dans la défense regroupée de Fulham.

 Cazorla (8) : L’homme du match tout simplement. Il a survolé la rencontre grace à sa technique. Il a délivré Arsenal par son doublé. Santi Cazorla prouve qu’il est revenu au top de sa forme.

 Gnabry (6) : Il a beaucoup tenté, notamment au niveau des frappes mais sans grand succès. Il a cependant ce gros défaut de repiquer dans l’axe alors qu’il y avait embouteillage.

 Giroud (5,5) : Important dans la conservation du ballon, il n’a cependant pas eu de véritable occasion à se mettre sous la dent.

#Yann

Publicités

Une réflexion sur “Une victoire sans forcer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s