Ne surtout pas rater le coche.

Par défaut

Image

 

Si Arsenal a séduit le monde du football lors de cette phase de groupe de C1, et si Arsenal a réalisé un très bon bilan sur le plan comptable, sa qualification n’est toujours pas acquise. Le faute à un groupe d’un niveau dantesque, dans lequel trois équipes ont bataillé ferme pour s’octroyer les fameux passe-droits pour la suite de la compétition. Les hommes d’Arsène Wenger ont beau en être tout proches, ces derniers gardent encore un pied sur la terme ferme. A San Paolo, il ne faudrait pas que Naples tire trois fois plus que les canonniers sous leur ligne de flottaison, sans quoi ces derniers ne prendront surement pas le large pour les 8èmes.

Un mois de novembre délicat pour Benitez.

En cette saison 2013/2014, Naples a décidé de mettre les petits plats dans les grands. Avec un recrutement en or massif suite à la vente d’Edinson Cavani, le club s’est renforcé dans tous les secteurs du jeu. Ainsi, pas moins de 20 joueurs, en comptant ceux partis prêt, ont quitté le club Napolitain alors qu’au niveau des arrivées, Higuain, Reina, Albiol, et Callejon entre autres, sont venus renforcer les lignes Napolitaines. Non content d’avoir fait ses courses dans les vitrines du Real Madrid, Antonio De Laurentiis est également allé débaucher le Castillan Rafael Benitez pour coacher tout ce beau monde. 
La venue de l’ancien entraîneur de Chelsea s’est faite très rapidement et la préparation de l’équipe n’a pas été tronquée et s’est donc déroulée dans les meilleures conditions. Les arrivées des joueurs ont toutes été bouclées bien avant la fin du mercato estival et l’ancienne gloire de Liverpool a eu le temps de huiler les rouages de sa formation. Et, pour le moment, au niveau des résultats, cela fonctionne.

Mais, malgré un début de saison quasiment parfait et un bilan de 12 victoires en 15 matchs, les Azzurri ont connu un mois de novembre compliqué avec 3 défaites dont 2 acquises en Série A face à la Juventus et la Roma. En ce début décembre, la formation du Napoli s’est reprise de la meilleure des manières en enregistrant une large victoire contre la Lazio de Rome (4-2).

Arsenal en pole position.

Arsenal, même avec une équipe remaniée, n’a fait qu’une bouchée d’Hull City en milieu de semaine dernière grâce à des buts de Bendtner et d’Özil (2-0). Et les Gunners furent proches de réaliser le coup double en l’espace d’une semaine face à Everton dimanche. Tout se déroulait pourtant parfaitement avec un nouveau but d’Özil mais c’était sans compter sur l’exploit individuel de Delofeu (1-1).
En Angleterre, malgré le début de saison presque parfait d’Arsenal, les médias britanniques sont toujours sceptiques sur les chances de titre des Gunners, craignant que l’effectif limité d’Arsène Wenger ne porte préjudice aux Londoniens au bout des 38 journées de Premier League. Après avoir riposté en conférence de presse, le Boss a regardé depuis le banc de touche de l’Emirates son équipe répondre sur le terrain, face à Hull City, se permettant même de faire tourner son effectif (Bendtner, Rosicky, Nacho Monreal et Jenkinson titulaires). L’événement du match côté Canonnier fut le but de Nicklas Bendtner, qui permis au Danois d’ouvrir le score après seulement deux minutes de jeu, mais aussi et surtout de mettre fin à 1071 jours de disette devant les buts sous le maillot des Gunners. Une action décisive en forme de réponse aux critiques sur l’effectif londonien, jugé trop juste, qui a certainement dû faire sourire Arsène Wenger, emmitouflé dans sa doudoune. Un coup parfaitement réussi par le coach alsacien, parvenu à mettre certains cadres au repos avant la programmation d’une avalanche de grands rendez-vous tels que ceux pris avec Naples, Manchester City ou encore Chelsea.

Pour Arsenal, un nul suffirait amplement pour obtenir une première place et donc une qualification pour les huitièmes de finale de la C1. Dans l’absolu, seule une défaite par au moins 3 buts d’écart, conjuguée à une victoire de Dortmund à Marseille, pourrait les éliminer au profit des Allemands et des Italiens, dans le cadre de ce mini-championnat de trois équipes à 12 points. Naples peut néanmoins encore espérer un faux-pas des vice-champions d’Europe à Marseille: si les Italiens obtiennent un meilleur résultat que le Borussia, ils retrouveront les huitièmes de finale, comme en 2011-2012. Mais pour optimiser ses chances, le Napoli se doit de faire oublier le score de l’aller (2-0) contre les Gunners pour se qualifier, et donc gagner 3-0 ou 4-1, ce qui serait une performance historique contre le leader du championnat Anglais. « Autour de nous on dit: ce n’est pas possible. Mais nous croyons que c’est possible », affirme Rafael Benitez en conférence de presse. « C’est simple: pour gagner il faut déjà marquer le premier, puis le second, et le troisième. Et que fait-on s’ils marquent ? Nous devons en marquer quatre. » Les Napolitains peuvent tout de même espérer l’exploit d’une qualification impensable en s’appuyant sur la dernière prestation des Gunners en Ligue des Champions. En effet, ces derniers s’étaient imposés sans briller à Dortmund sur un ultime but de l’inévitable Aaron Ramsey, proposant un jeu bien loin de celui mis en place face à Naples. Ainsi, la rigueur est de mise dans les rangs Londoniens avant ce choc à gros enjeu pour les deux formations. Mais pour réaliser l’exploit, le Napoli doit aussi penser à resserrer sa défense, extrêmement friable à l’image du 3-3 concédé à l’Udinese samedi. Toujours privé du Slovaque Marek Hamsik, blessé, Benitez devrait confier l’organisation du jeu au Macédonien Goran Pandev en pleine forme, et ouvrir ses ailes à Dries Mertens et José Callejon pour servir Gonzalo Higuain. De son côté, Arsenal pourrait retrouver Mathieu Flamini, remplaçant contre Everton (1-1) ce week-end. Wenger s’appuiera probablement sur ses hommes en forme en attaque, Aaron Ramsey (13 buts cette saison dont 5 en C1 en comptant les barrages) et Olivier Giroud (10 buts dont 3 en C1).

Formes des équipes:

Naples:

Infirmerie: Zuniga, Mesto, Hamsik.
Incertain: /
Suspendu: /
Forme (C1): DVVDV
Casier disciplinaire: 8 jaunes, aucun rouge
Meilleurs buteurs: Higuain (3), Insigne (2), Inler (1)
Meilleurs passeurs: Higuain, Mertens (2), Zuniga (1)

Arsenal:

Infirmerie: Sagna, Podolski, AOC, Sanogo, Diaby.
Incertain: /
Suspendu: /
Forme (C1): VVDVV
Casier disciplinaire: 4 jaunes, aucun rouge
Meilleurs buteurs: Giroud, Ramsey, Wilshere (2)
Meilleurs passeurs: Özil (2), Sagna, Giroud (1)

Compositions probables:

ImageImage

 

 

#Thibaud et #Anto

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s