Ca s’annonce dantesque!

Par défaut

Image

Les sésames de ce groupe F devraient décidement être disputées jusqu’au dernier match de cette phase de qualification. Si les Gunners tiennent la corde, autant sur le plan comptable que grâce à leur jeu léché à la perfection, ces derniers auront fort à faire en ce mardi d’octobre. En effet, le Borussia Dortmund, qu’on ne présente plus tant les hommes de Klopp ont ébloui l’Europe ces deux dernières années, se présenteront à l’Emirates demain pour tenter de tenir à distance des Napolitains à l’affut, et éventuellement pour venir titiller Arsenal, confortablement installé dans le siège de leader. Vous avez dit affriolant?

Dortmund en pleine bourre.

La Bundesliga aurait-elle modelé un nouveau duel Barcelone-Real Madrid sauce allemande? Au sommet de l’Europe l’an passé, le Borussia Dortmund et le Bayern Munich sont de nouveau bien partis pour asseoir leur légitimité sur l’Allemagne, et comptent bien jouer les premiers rôles une nouvelle fois en Champions League. Mais si le Bayern semble bien embarqué pour valider une nouvelle qualification, son rival devra batailler ferme pour obtenir son ticket. En effet, après un faux pas lors de la première journée face à Naples (2-1), le Borussia devra mettre un sacré coup de collier ce mardi pour se défaire d’Arsenal, 1er du groupe et auteur d’une prestation plus que convaincante contre les Napolitains début octobre. Même si entre temps, les hommes de Jurgen Klopp ont trouvé l’occasion de prendre la seconde place du groupe en étrillant l’OM en Rhénanie (3-0), ces derniers restent encore à trois longueurs des Gunners.

L’an passé, les jaunes et noirs avaient réalisé un parcours absolument extraordinaire alors que, comme aujourd’hui, le tirage au sort les avait désignés pour concourir dans le fameux groupe de la mort. Invaincu jusqu’au match retour des demi-finales (défaite 2-0 à Madrid), le Borussia s’était permis d’éliminer Manchester City et l’Ajax en phase de poule avant de se défaire du Shakhtar, de Malaga puis du Real, déjà vaincu (2-1) au Signal Iduna Park lors des qualifications. Alors qu’est-ce qui pourrait empêcher le club de Reinhard Rauball de rééditer ses stratosphériques performances de l’an dernier? Surtout pas le départ de Mario Gotze dans tous les cas. Le prodige allemand, qui a activement pris part à la réussite de sa formation en Europe, manque moins qu’on aurait pu le prédire à son équipe. Une fois Reus et Lewandoski conservés, Klopp s’est axé sur le recrutement de deux accélerateurs de jeu aux registres différents, et Aubameyang etMkhitaryan sont tous deux venus palier le départ de Gotze chez l’ennemi. Le milieu offensif Arménien de 24 ans apporte une solution de plus à la finition, et a mis très peu de temps à huiler les rouages de sa connection avec Reus et Lewandowski, les deux autres fers de lance de cette équipe. Aubameyang, quant à lui, apporte sa polyvalence devant et profite du dézonage fréquent de Lewandowski pour prendre les espaces. Ainsi renforcés, et sous la houlette de leur gourou Jurgen Klopp, les Borussens continuent de charmer le monde du football avec leur jeu porté vers l’avant ultra-rapide.

Meilleure attaque de Bundesliga devant les deux Bayern, le Borussia Dortmund est actuellement, et surement pour longtemps encore, au coude à coude avec les Bavarois, premier au classement avec vingt-trois points. Mais pourtant auteurs de plusieurs déculottés depuis le début de la saison, Aubameyang et ses compères semblent s’être légèrement essouflés ces deux dernières semaines. Le Gabonais sait d’ailleurs qu’il faudra élever le niveau de jeu de l’équipe pour espèrer se défaire des Gunners.“Il faudra faire mieux que samedi dernier (victoire à l’arrachée 1-0) et qu’il y a deux semaines (défaite 0-2 contre M.Gladbach) car jouer Arsenal n’est pas chose facile” a t-il déclaré lors d’une interview pour Skysports, avant d’ajouter qu’il avait trouvé l’effectif globalement fatigué samedi. Son manager a d’ailleurs tenu les mêmes propos suite à la victoire face à Fribourg, en déclarant que ses joueurs accusaient le coup après la trêve internationale mais que ce match de championnat avait permis à certain de se remettre à niveau avant le choc de ce mardi. “Arsenal est un gros morceau, ils ne sont pas premier de Premier League pour rien. Nous allons souffler un peu et nous envoler pour Londres avec l’envie de bien faire” a déclaré l’allemand dimanche.

La force de cette formation qui représente l’insouciance victorieuse, c’est aussi de ne jamais sombrer dans une spirale négative après un passage à vide. La preuve, le Borussia a gagné tous ses matchs qui ont suivi une défaite l’an passé, et avec la manière. N’est-ce pas aussi ça, la marque des grands de ce monde?

Tiki-taka en prévision?

Ils ont beaucoup de joueurs de qualité. Je les connais depuis longtemps donc je sais de quoi ils sont capables” déclarait Wojciech Szczesny en conférence de presse aux côtés de son entraîneur. Le Polonais, dont plusieurs de ses adversaires seront aussi ses compatriotes demain soir, sait que ce match sera surement très disputé. Arsenal a beau se sublimer, Arsenal a beau être en confiance, Arsenal n’est en rien à l’abris d’un échec à l’Emirates tant la jeunesse insouciante du Borussia Dortmund a pu faire tomber les plus grands par le passé. D’autant plus que s’il y a bien un joueur qui ne devait en aucun cas rater cette rencontre, c’est bien Mathieu Flamini. Mais coup du sort (où de tête) oblige, le français devra assister à ce choc en tribune en raison d’une commotion cérébrale. Wenger devra donc composer avec deux relayeurs face à une formation qui aime tout particulièrement utiliser l’axe pour des combinaisons dont elle seule a le secret. Il faudra donc un Koscielny agressif et un Arteta au placement intelligent pour couper les offensives des Borussens, car le milieu rouge et blanc se retrouvera surement très orphelin sans son chien de garde, qui ratera son premier match cette saison.

Les Gunners pourront en revanche de nouveau compter sur une force de frappe impressionnante, puisque Wenger devrait reconduire la même ligne de trois ainsi que le même buteur, en la personne de Giroud. Auteur d’un, voire du plus beau but de l’année en Europe, le quatuor offensif pourrait de nouveau proposer son tiki-taka qui a débouché sur le chef d’oeuvre de Wilshere samedi lors de la victoire face à Norwich (4-1). De plus, Arsenal retrouve des couleurs à domicile après sa bévue lors de la première journée de championnat et la défaite face à Aston Villa. Tous les feux sont au vert pour triompher demain face à Dortmund, et Jurgen Klopp le sait: “Arsenal joue le football d’Arsène Wenger. En tant que passionné, c’est le plus beau football qu’on puisse voir”.

Mais de son côté, le manager allemand est aussi bien armé, et l’absence de Gundogan devrait en partie être éclipsée par l’excellente forme de Nuri Sahin en Ligue des Champions. La grande force du Borussia, c’est aussi de pouvoir faire confiance à son banc lors des absences de taille. Grobkreutz, Sokratis, Błaszczykowskiainsi que le jeune Durm répondent tous présent lorsque leur mentor fait appel à eux. Autre preuve de la magie Klopp, Lewandowski, alors qu’il était plus que jamais sur le départ, est lui aussi resté une saison de plus et se donne toujours autant pour son club. Son compatriote gardien s’est d’ailleurs exprimé à son sujet en conférence de presse.  “C’est un des meilleurs d’Europe. Nous avons réussi à le museler il y a deux ans, j’espère que nous rééditerons cela demain” déclarait ainsi Wojciech Szczesny devant les journalistes. Mais même si c’était le cas, Marco Reus et ses compères ne se priveront surement pas pour déferler sur la défense rouge et blanche, ce qui nous promet un match pour le moins débridé. Attachez vos ceintures, deux des plus beaux football du monde s’affrontent demain, rêvant d’une gloire qu’ils ont tous deux effleuré ces dernières années. Les regrets sont désormais derrière ces deux grandes formations dirigées par deux grands managers, et la bataille pour la 1ère place de ce groupe de la mort risque de nous offrir un spectacle dont n’importe quel amoureux de football se délectera.

Forme des équipes:

Arsenal:

Infirmerie: Abou Diaby (genou), AOC (genou), Lukas Podolski (ischios-jambiers), Yaya Sanogo (dos), Theo Walcott (abdos), Gedion Zelalem (inconnu), Mathieu Flamini (tête).
Incertain: /
Suspendu: /
Forme (C1): VV
Casier disciplinaire: un jaune
Meilleurs buteurs: Özil, Walcott, Giroud (1)
Meilleurs passeurs: Özil, Ramsey, Gibbs (1)
Passeur le plus précis (hors défense centrale): Mathieu Flamini (94,8% de passes réussies) 

Dortmund:

Infirmerie: Gundogan, Kehl, Piszczek
Incertain: /
Suspendu: /
Forme (C1): DV
Casier disciplinaire: trois jaunes, un rouge
Meilleurs buteurs: Lewandowski (2), Reus (1)
Meilleurs passeurs: Durm (1)
Passeur le plus précis (hors défense centrale): Sven Bender (85,4% de passes réussies) 

Compositions probables:

ImageImage

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s