Les buteurs en forme, les Allemands verront le Brésil

Par défaut

Groupe A
Pays de Galles 1-0 Macédoine (à Cardiff City Stadium)
But: Church (67e)
Joueur concerné: Aaron Ramsey (22 sélections, 5 buts)

Le meilleur joueur du mois de septembre était titulaire et capitaine pour ce match sans véritables enjeux puisque les deux adversaires étaient déjà éliminés. Ramsey a joué tout le match, manqué un penalty et été élu meilleur joueur de la rencontre. Bref, la routine pour lui ! A noter que ce succès est quand même symbolique puisque le Pays de Galles quitte sa place de cancre de ce groupe A au profit… du vaincu du soir.

Groupe B
Danemark 2-2 Italie (à Parken Stadium)
Buts: Bendtner (45e+1), (79e) – Osvaldo (28e) et Aquilani (90e+1)
Joueur concerné: Nicklas Bendtner (56 sélections, 24 buts)

L’Italie déjà assuré de participer à la compétition mondiale, ce n’est en revanche pas le cas du Danemark de Bendtner qui ne devait pas se louper ce soir. La Bulgarie étant défaite par l’Arménie plus tôt dans la journée, les Danois avaient une jolie carte à jouer pour espérer dépasser les Bulgares au classement (-1 pt avant le match). Si ce sont les Italiens qui ont marqué les premiers grâce à Osvaldo, le joueur de Southampton, les Vikings ne se sont pas laissés pas faire et c’est bien le buteur d’Arsenal qui a mené la révolte ! D’abord en gagnant un duel avec Balzaretti pour tromper une première fois Buffon au second poteau. La tête est vraiment le point fort de l’attaquant et c’est de la même façon qu’il trompa le tout nouveau recordman de sélections italien dans la soirée. Aquilani doucha les espoirs danois en égalisant dans les derniers instants du match mais la qualification pour les barrages reste toujours possible pour le Danemark ! L’équation est simple: il faudra absolument battre Malte et compter sur un nul de la Bulgarie contre la République tchèque. Au mieux.

Acting like he doesn't give a sh*t

Acting like he doesn’t give a sh*t

 

Groupe C
Allemagne 3–0 Eire (au Rhein Energie Stadium).
Buts: Khedira (12e) Schürrle (58e) et Özil (90e+2)
Joueurs concernés : Per Mertesacker (94 sélections, 3 buts) – Mesut Özil (50 sélections, 16 buts)

Solide leader du groupe C, l’Allemagne avait la possibilité de s’assurer son billet pour le Brésil dès ce soir, face à une équipe d’Irlande connaissant des difficultés. Et c’est ce qu’elle a fait. Özil, positionné dans un nouveau rôle de faux n°9 pour sa 50e sélection, aura beaucoup dézoné et permuté avec ses partenaires, se montrant dangereux à quelques reprises. Néanmoins, il aura été un peu perdu dans son nouveau rôle et difficile à trouver pour ses coéquipiers. Les seules fois où il s’est montré entreprenant, c’est quand il aura quitté son poste, ayant alors de l’espace pour laisser parler son talent. Et c’est sur un contre, où il est parti du côté droit, qu’il lobe d’un petit piqué le gardien irlandais suite à un magnifique service de Toni Kroos. A noter qu’il aurait pu alourdir la marque à plusieurs reprises, ratant le cadre deux fois, et loupant une tête. Mertesacker était lui aussi titulaire, aligné aux côtés de Jérôme Boateng dans une nouvelle association. Propre, Stokes lui aura tout de même posé problème (6e) même s’il a été globalement bon. Aucune blessure à déplorer, ce qui est un très bon point.

Le Brésil c'est dans la poche pour Özil et l'Allemagne

Le Brésil c’est dans la poche pour Özil et l’Allemagne

Groupe H:
Angleterre 4-1 Montenegro (à Wembley)
Buts: Rooney (49e), Boskovic csc (61e), Townsend (77e), Sturridge (sp 90+3e) – Damjanovic (70e)
Joueurs concernés : Jack Wilshere (11 sélections), Kieran Gibbs (2 sélections)

Les Three Lions, leaders avant cette neuvième journée, pouvaient s’assurer au minimum une place en barrage en venant à bout des visiteurs du soir. La mission fut accomplie. Les Anglais restent leaders du Groupe H et le resteront au terme de ces éliminatoires en cas de victoire face à la Pologne (ou en cas de défaite de l’Ukraine).
Un seul de nos deux Gunners est apparu sur la pelouse de Wembley. Wilshere est entré en fin de rencontre, remplaçant Townsend – l’homme du match, qui venait juste de tuer tout suspense juste avant sa sortie à la 80e.
Rien de particulier à signaler sur le milieu. Placé en haut du milieu à trois, il a effectué sa mission de premier rideau défensif et en étant à quelques rares reprises le fer de lance des rares contre-attaques anglaises.
Toutefois, nous ne saurons pas si les propos de Wilshere, déformés par la presse anglaise, auront influencé sa non titularisation. Gibbs, appelé pour palier au forfait d’Ashley Cole, a suivi toute la rencontre sur le banc.

Jack Wilshere et l'Angleterre ne sont plus qu'à une victoire de la Coupe du Monde.

Jack Wilshere et l’Angleterre ne sont plus qu’à une victoire de la Coupe du Monde.

Groupe I
France 6 – 0 Australie (au Parc des Princes)
Buts: Ribéry (8e), Giroud (16e, 27e), Cabaye (29e), Debuchy (47e) et Benzema (50′).
Joueur concerné: Olivier Giroud (23 sélections, 5 buts).

Visiblement désireux de se racheter de leurs dernières sorties pour les moins médiocres, les Bleus ont enflammé le Parc des Princes en déroulant face à l’Australie (6-0). Olivier Giroud a joué la première période avant de céder sa place à Benzema au retour des vestiaires, dans le but de faire profiter ce dernier de la physionomie du match pour relancer son compteur but. Celui de Giroud se porte en tout cas très bien, puisque le Gunner n’aura eu besoin que de 45 minutes pour signer son premier doublé sous le maillot de l’équipe de France. Son premier, concrétisé par un lob tout en finesse (16e), a récompensé le début de match de l’ex Montpelliérain qui a fait preuve d’abnégation en pressant la défense adverse et en menant les phases d’attaque rapide côté Français aux côtés de Nasri et Ribéry.
Pourtant perdant dans son premier face-à-face avec Langerak, Giroud a très vite regagné son sang-froid devant le but et a doublé son compteur personnel suite à une très belle action collective avec Ribéry et Nasri (27e). Par ailleurs, le Français s’est montré très à l’aise dans son jeu face au but, et est impliqué dans les deux autres buts de la première période. Il fut décisif sur l’obtention du penalty grâce à un gros travail côté gauche, et sa remise en jeu rapide sur une touche amènera le décalage pour Cabaye, qui achèvera les Australiens à la demi-heure (29e). Auteur de cinq tirs, dont trois cadrés, cette soirée internationale aura donc tout particulièrement réussi à Olivier Giroud, propre également dans ses transmissions (9 sur 9 complétées). Laurent Koscielny n’a pas pris part à ce match suite à une petite alerte musculaire en milieu de semaine.

Espagne 2-1 Biélorussie (à Iberostar Estadio)
Buts: Xavi (61e), Negredo (78e) – Kornilenko (89e)
Joueur concerné: Nacho Monreal (14 sélections)

La blessure de Jordi Alba à l’entrainement (problème musculaire à la jambe gauche) a propulsé Monreal dans le onze de départ de la Roja malgré l’utilisation modérée de l’Espagnol par Arsène Wenger cette saison (aucune titularisation en Premier League mais plusieurs entrées en cours de match). Le Gunner n’a pas réellement participé à la victoire des siens puisqu’il a été sorti à la pause après une première période assez fade de l’ensemble des champions du Monde en titre. Il manque un point à l’Espagne pour valider sa première place du groupe, synonyme de qualification directe. Cela se décidera lors de la dernière journée contre la Géorgie.

N’ont pas joué:

Thomas Vermaelen, Wojciech Szczesny, Lukasz Fabianski et Johan Djourou. La Belgique et la Suisse sont qualifiées, la Pologne éliminée.

#Rodolphe, #Alex H, #Anto et #Yannick

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s