The Times They Are A-changin ?

Par défaut

Le mercato d’Arsenal s’annonçait comme celui du changement. Celui des recrues clinquantes et des grandes stars et non celui des recrues petit prix, made in Ligue 1.  C’est en tout cas ce qu’espérait tous les gooners. Finalement, pour Arsène Wenger, les « mauvaises » habitudes ont été difficiles à changer.

Des départs à la pelle

L’objectif n°1 de cet été était de terminer le dégraissage commencé l’été précédent. Et cette fois, Arsène Wenger et Arsenal n’y sont pas allé par quatre chemins. Sebastien Squilacci et Andrey Arshavin n’ont pas été renouvelé et sont partis libre à Bastia et au Zenith St-Petersbourg. Pour les Denilson, Andre Santos et Marouane Chamakh, le club n’a pas hésité à résilier leurs contrats pour alléger la masse salariale. Vito Manonne et Gervinho ont été respectivement vendu £2M à Sunderland et £8M (bonus compris) à l’AS Roma. C’est parmi les jeunes que le club a fait le plus de ménage en ne prolongeant pas 16 jeunes de la réserve et des U18. Au rayon des prêts, Joel Campbell, qui a obtenu son permis de travail pour jouer en Angleterre, est parti à l’Olympiakos, Johan Djourou est retourné en Allemagne à Hambourg, Francis Coquelin découvre quant à lui la Bundesliga avec Fribourg et Aneke et Miquel sont partis en division inférieur pour obtenir du temps de jeu.

Au final, seul Nicklas Bendtner et Chu-Young Park sont toujours au club. Le contrat du Danois se terminant le 30 juin 2014, il ne devrait pas être retenu au club mais quant au Coréen, il a un contrat jusqu’en 2015 avec Arsenal.

Ce travail d’allègement de la masse salariale sera très largement bénéfique au club puisque cela lui permet d’économiser £26,5M par an de salaire.

Equipe première

Salaire par semaine

Salaire par an

Fin de contrat

Mesut Özil

£130,000

£7,000,000

2018

Lukas Podolski

£107,000

£5,564,000

2016

Theo Walcott

£90,000

£4,680,000

2016

Tomas Rosicky

£80,000

£4,160,000

2014

Per Mertesacker

£80,000

£4,160,000

2015

Jack Wilshere

£80 000

£4,160,000

2018

Santi Cazorla

£70,000

£3,640,000

2016

Mikel Arteta

£70,000

£3,640,000

2015

Thomas Vermaelen

£70,000

£3,640,000

2015

Olivier Giroud

£60,000

£3,120,000

2017

Nacho Monreal

£60,000

£3,120,000

2017

Bacary Sagna

£60,000

£3,120,000

2014

Abou Diaby

£60,000

£3,120,000

2015

Laurent Koscielny

£60,000

£3,120,000

2017

Johan Djourou

£50,000

£2,600,000

2015

Kieran Gibbs

£50,000

£2,600,000

2018

Nicklas Bendtner

£50,000

£2,600,000

2014

Aaron Ramsey

£50,000

£2,600,000

2018

Wojciech Szczesny

£50,000

£2,600,000

2014

Lukasz Fabianski

£50,000

£2,600,000

2014

Ju Young Park

£50,000

£2,600,000

2015

Alex Oxlade-Chamberlain

£50,000

£2,600,000

2018

Mathieu Flamini

£40,000

£2,080,000

2015

Carl Jenkinson

£30,000

£1,560,000

2018

Emmanuel Frimpong

£30,000

£1,560,000

2014

Francis Coquelin

£30,000

£1,560,000

2015

Yaya Sanogo

£25,000

£1,300,000

2017

Ryo Miyaichi

£18,000

£936,000

2015

Ignasi Miquel

£10,000

£520,000

?

Joel Campbell

£10,000

£520,000

2016

Emiliano Viviano

£50,000

£2,600,000

Prêté

Total :

£1,714,615

£89,160,000

Les salaires de Mesut Özil, Mathieu Flamini, Emiliano Viviano et Yaya Sanogo ne sont que des évaluations, des suppositions tirées de la presse.

Des arrivées wengerienne

Compte tenu des finances du club, les fans espéraient un mercato rapide et efficace. Mais c’était mal connaitre Arsène Wenger qui a pris un malin plaisir à jouer avec les nerfs des fans durant tout l’été. Au mois de juillet, la seule recrue à se mettre sous la dent fut  l’arrivée de Yaya Sanogo en provenance de l’AJ Auxerre. Bien évidemment, ce jeune joueur est arrivé gratuitement. Sa venue est un pari pour l’avenir. Il a été présenté comme un futur crack par le manager alsacien. En raison de l’absence de recrue en pointe de l’attaque des Gunners, le jeune champion du monde U20 aura, dès cette saison, un rôle à jouer en équipe première.

Chez les jeunes, le club fut plus actif avec l’arrivée de Daniel Crowley, 15 ans et annoncé comme le nouveau Jack Wilshere. Arsenal enregistra aussi l’arrivée d’un ailier danois Raage et d’un défenseur espagnol, Plezeguelo.

Le mois de juillet fut rythmé par les rumeurs du côté d’Arsenal. Higuain fut d’abord à deux doigts de signer au club avant que Florentino Perez ne fasse un coup foireux en augmentant le prix de 30M€ à 40M€. Montant qui fut considéré comme trop élevé par Arsène Wenger malgré un accord avec le joueur. Voyant que l’affaire se compliquait avec Higuain, le Français changea de fusil d’épaule en considérant Luis Suarez comme la cible n°1 du club. Le joueur a annoncé dans la presse qu’il pourrait être intéressé par un transfert vers le club de Londres. Son agent révéla aussi que le joueur avait une clause libératoire de £40M dans son contrat. Arsenal tenta donc sa chance avec une offre de £40M+£1 pour activer la clause.  Mais contrairement à ce que prétendait l’agent, la clause n’était pas libératoire et permettait simplement d’ouvrir des négociations. Vexé par l’offre des Gunners, l’affaire Suarez se compliqua sérieusement et fut abandonnée par le club.

Malgré une enveloppe transfert des plus conséquente, Arsenal débuta le championnat sans recrues, à part Yaya Sanogo, et avec le résultat que l’on connait. En conséquence, Wenger resigna Mathieu Flamini, qui s’entrainait depuis le début de l’été avec Arsenal. Le Français a été principalement recruté pour faire le nombre et comme remplaçant de Jenkinson dans le cas ou Sagna devrait glisser dans l’axe central de la défense.

Le 2 septembre, avant le raz-de-marée Özil, Arsenal officialisa le prêt du gardien Viviano comme backup de Szczesny cette saison et faire jouer la concurrence afin de faire progresser le Polonais qui a été beaucoup trop irrégulier la saison dernière. Ce prêt laisse donc une (dernière ?) chance à Szczesny de prouver qu’il a la carrure d’un n°1 dans les cages d’Arsenal et laisse la possibilité au club de recruter un gardien l’été prochain si le jeune polonais ne confirmait pas cette saison.

Une démonstration de la nouvelle puissance financière

Comme en 2011, il aura fallu attendre le dernier jour du mercato pour voir Arsenal s’activer réellement et réaliser le plus beau coup de l’été avec l’arrivée de Mesut Özil pour 50M€ (45M + 5M en bonus). Le club, par la voix d’Ivan Gazidis, clamait depuis le mois de juin d’Arsenal ferait la démonstration de sa nouvelle puissance financière et qu’il pouvait se permettre de recruter des joueurs tels que Rooney. Il a donc fallut beaucoup de patience mais cette attente fut récompensée par l’arrivée du meilleur joueur du Real Madrid (après Cristiano Ronaldo) et du meilleur n°10 au monde, selon les mots de José Mourinho. Ce recrutement ouvre désormais la porte à d’autres recrues de ce calibre dans un futur proche. Ce qui permettra à Arsenal de concurrencer les plus grandes écuries européennes et anglaise dans les 2-3 années à venir. Comme le chantait Bob Dylan en 1964, « The Times They Are A-changin » (les temps sont en train de changer) à Arsenal.

#Yann

Publicités

Une réflexion sur “The Times They Are A-changin ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s