Arsenal déjà sur la corde raide.

Par défaut

Image

A l’annonce du tirage du tour préliminaire de Ligue des Champions, Arsenal pouvait grincer des dents, devant se coltiner l’une des meilleurs écuries de cette phase de qualification. Mais Fenerbahçe, l’opposant, peut d’autant plus se frotter les mains que c’est une équipe grandement diminuée, physiquement comme mentalement, qui se présentera demain au stade Sukru-Saracoglu. La tâche, déjà ardue, le sera encore plus pour les Gunners qui sont à quelques heures du plus gros tournant de la saison.

Le Fener pas si serein?

Le club Turc a si bien terminé l’exercice 2012/2013 en Super Lig, conservant le trône de la 26ème à la 34ème et dernière journée, que bien malin aurait été celui qui aurait pu prédir la baisse de régime du Fener en ce début de saison. Les hommes d’Ersun Yanal ont essuyé un cuisant revers lors du derby en Super Cup face à Galatasaray (1-0), et ont débuté en championnat de la pire des manières, en échouant à Konya (3-2). Pourtant, l’entraîneur turc a signé un recrutement alléchant cet été, partant chasser en Russie d’où il ramenèra Emenike, l’attaquant du Spartak Moscou, et Bruno Alves, le défenseur portugais du Zenith. Par ailleurs, le Fener est parvenu à arracher la signature d’Alper Potuk, le jeune et prometteur milieu de terrain de 22 ans du Eskisehirspor, alors que ce dernier semblait promis au rival d’Istanbul.

Mais si les Canaris Jaunes ont pas mal peiné ces dernières semaines, ils ont également confirmés qu’ils pouvaient de nouveau réaliser un beau parcours sur la scène européenne. Ces derniers, qui ont connu quelques années mouvementées dans les récentes éditions, n’étaient pas loin de connaitre leur première gloire, s’ils n’avaient pas échoué en demi-finale de la Ligue Europa contre le Benfica Lisbonne. Les Turcs avaient réalisé un très beau parcours, ne perdant qu’à une seule reprise face à Monchengladbach lors de la phase de poule et avaient notamment éliminé la Lazio Rome en quart de finale. Nul doute qu’après ces belles prouesses et ces cinq années passées sans goûter à la Ligue des Champions, le Ferner voudra frapper un grand coup. D’ailleurs, le milieu de terrain portugais Raul Meireles, qui est un habitué des confrontations avec les Gunners, s’est exprimé dans les colonnes de SkySports, en alliant prudence et optimisme: “Ca va être du 50/50, nous avons nos chances. Leur défaite à Aston Villa va surement agir comme un électro-choc, ça ne sera pas bon pour nous mais nous voulons aller à Londres avec un bon score à la maison”. Les Gunners sauront-ils contrer la détermination de l’ancien Blue et de ses coéquipiers?

Plus de peur que du mal à Londres.

La déroute face à Aston Villa samedi dernier laissait présager que trois ou quatre, voire cinq jeunes intégreraient l’équipe première. Au final, les nouvelles sont des plus bonnes à 24h du choc en Turquie, puisque Monreal retrouve le groupe, Rosicky et Ramsey sont aptes et que Gibbs et Sagna devraient pouvoir tenir leurs places également. Ainsi, le onze devrait être à peu de choses près le même que lors du match d’ouverture de la Premier League le week-en dernier. Mais, les jambes sont déjà lourdes, et le banc est toujours aussi dépeuplé, sans compter que la claque reçue samedi risque de laisser quelques séquelles. Les Gunners sont dos au mur, et doivent absolument ramener un bon résultat de Turquie, pour mieux préparer le retour dans un Emirates Stadium partagé entre la loyauté et sifflets. Wenger pourra compter sur un Rosicky percutant pour aller titiller une défense qui a encaissé quatre buts sur ses deux premiers matchs officiels de la saison, et sur la belle doublette Ramsey-Wilshere mais également sur un Olivier Giroud que les matchs officiels ne semblent pas effrayer, seul buteur ce week-end face à Aston Villa.

Si Arsenal semble avoir mis le turbo sur le marché des transferts depuis cette triste après-midi, avec notamment un intérêt concret pour Cabaye, la date limite pour l’inscription des joueurs pour le match de demain est dépassée, et aucun renfort ne pourra compléter le banc face au Fener. Arsène Wenger, quant à lui, martèle comme lors du dernier match que les supporteurs et les joueurs ne doivent en aucun cas se laisser distraire par ce qu’il se passe sur le marché: “Ce qui est important, c’est de réussir un beau match demain en Turquie. Tout le reste, je le laisse aux tabloids”. Dans la nécessité de rassurer tout ce beau monde, le manager alsacien a tout de même ajouté qu’il cherchait toujours à renforcer l’équipe et que tout le club y travaillait.
Mais de nouveau, comme face à Villa, Wenger pourrait payer son laxisme sur le marché. Fenerbahçe, qui doit connaitre la décision concernant l’appel de la suspension du club en LdC après le tour préliminaire, jouera l’aller comme le retour à 200%, et le déplacement dans l’enceinte bouillante du stade Sukru-Saracoglu s’annonce plus que périlleux pour les Gunners. Il ne reste plus qu’à leur souhaiter le même scénario que lors de leur dernier voyage dans la mythique enceinte, où ces derniers l’avaient emporté 2-5 avec notamment une réalisation d’Aaron Ramsey, l’homme en forme du moment côté rouge et blanc.

Forme des équipes:

Fenerbahçe:

Infirmerie: Onul (reprise)
Incertain: /
Suspendu: /
Forme: D (SL), D (SC), V, N (LdC), D (Am)
Meilleurs buteurs (LdC): Webo, Meireles, Sow, Cristian (1)

Arsenal:

Infirmerie: Vermaelen (dos), Abou Diaby (genou), Arteta (cuisse), Miyaichi (côte)
Incertain: Sagna (tête)
Suspendu: /
Forme: D (PL), V, D, N, V (Am)
Meilleur buteur (Am+PL): Giroud (9)

Compositions probables:

Fenerbahçe: Demirel – Kadlec, Alves, Yobo, Topuz – Potuk, Meireles, Emre – Sow, Emenike, Kuyt

Arsenal: Szczesny – Gibbs, Koscielny, Mertesacker, Sagna – Ramsey, Wilshere, Rosicky – Cazorla, Walcott, Giroud.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s