Arsenal, commencer à l’endroit.

Par défaut

1175394_665863996771352_451806758_n
Après de longues semaines d’attente, la Premier League reprend enfin ses droits. L’occasion d’être surpris, de passer du rire aux larmes, d’être envoûté encore une année de plus au son des dizaines de milliers de supporteurs anglais et d’ailleurs, prêts, tout comme vous, à vibrer sans limites. Arsenal, toujours sans aucune recrue de taille, n’entame pas sa saison pas le plus gros des tests, mais gare tout de même à la pléthore de mauvaises nouvelles récentes, qui pourrait peser sur le moral des troupes.

Nouveau départ pour Aston Villa ?

Paul Lambert peut se le dire: ses hommes et lui reviennent de très loin. Deuxième pire défense de Premier League l’an dernier, littéralement giflés à plusieurs reprises sur des scores fleuves avec notamment une sévère défaite 0-8 à Stamford Bridge, les Villains ont finalement réussi à se maintenir à flot dans les dernières journées entre autres grâce à un très beau résultat face à Sunderland (6-1). Des mois après, Lambert veut tourner la page et écrire un nouveau chapitre. Témoignant toujours de la confiance de ses dirigeants malgré que ce dernier ait frôlé la porte à plusieurs reprises la saison dernière, l’entraîneur écossais a réussi à conserver l’ensemble de sa belle équipe, jeune (24,7 ans de moyenne d’âge), surprenante et séduisante, avec en tête de proue un Benteke qui a marché sur l’eau l’an dernier. Comptabilisant 19 buts à son actif, le Belge a fini quatrième meilleur buteur de Premier League pour ses premiers pas. Précoce.

Si Darren Bent, auteur de 36 buts en 63 apparitions, quitte lui le navire, s’exilant un an en prêt à Fulham, Aston Villa enregistre les arrivées d’Aleksandar Tonev, milieu bulgare de 23 ans, Antonio Luna, le jeune latéral gauche (22 ans) du FC Séville aux 55 apparitions l’an dernier, et enfin Jores Okore, le défenseur de 20 ans du FC Nordsjaelland, qu’on ne présente plus aux amateurs de Football Manager. Ainsi, Lambert signe ici un plan de recrutement alléchant et qui s’inscrit dans sa volonté de mener une jeune formation vers la gloire d’antan du club.

Après plusieurs semaines de rodage, la pré-saison du club de Birmingham s’est révélée prometteuse, notamment avec cette victoire 3-2 face à Malaga, match pour lequel Benteke y est allé de son doublé. Le Belge, bien parti pour rester malgré les avances de grosses écuries, est revenu sur le site officiel de son club sur son entente avec Agbonlahor et Weimann: «J’ai de très bons rapports avec Andi et Gabby sur le terrain. Nous avons des qualités différentes et c’est ce qui fait notre force». L’ancien de Genk a également ajouté qu’il savait que les défenseurs seraient d’autant plus vigilants face au trio cette saison. «Mais nous sommes prêts» martèle-t-il enfin, mis en confiance par son but somptueux contre les Espagnols de Malaga samedi dernier. De mauvaise augure pour les Gunners et leur défense décimée.

Composer avec les blessés, une habitude pour les Gunners.

Inactif sur le marché des transferts si nous omettons Yaya Sanogo, recruté pour pas un sous (bon ok, Arsenal a versé à Auxerre une indemnité de formation qui s’élève à quelques centaines de milliers d’euros), Arsène Wenger retrouvera logiquement ses vieux démons et devra faire face à une pléthore d’absents pour l’ouverture de la saison. Monreal et Vermaelen, ainsi que Miyaichi et surtout Arteta seront sur le flanc pour la réception d’Aston Villa, tandis que que Sagna, ayant participé à l’entrainement aujourd’hui, devrait être disponible, tout comme Ramsey, jusque là incertain.

En manque de profondeur de banc, l’entraîneur français pourrait donc aller piocher en réserve, comme nous l’affirme AFC Academy sur Twitter. Ainsi, Isaac Hayden pourrait venir compléter le banc de touche demain. Le milieu de 18 ans (capable de dépanner en défense) a notamment fait le nombre en Finlande, convoqué pour remplacé Miquel, parti en prêt. Conscient que le club est un peu court quantitativement parlant pour ce début de saison, Wenger a quant à lui appelé au calme pour ce premier match:

«Je peux comprendre la frustration des supporteurs, mais ce qui est important est ce que nous faisons sur le terrain. Il ne faut pas créer de crise en partant de rien.» L’Alsacien s’est tout de même fendu de quelques sorties rassurantes, en ajoutant que le club serait actif sur le marché avant la deadline, et qu’il souhaitait ajouter deux ou trois joueurs au minimum à l’équipe. Mais pour le moment, ce dernier pense que l’équipe surfera sur son excellente performance en amical face à Manchester City (3-1) en attendant que des joueurs viennent renforcer l’équipe.

En effet, si nous omettons ce banc dépeuplé, l’équipe a les armes pour bien débuter la saison. Rosicky ainsi que Ramsey sont dans une forme étincelante, tout comme Giroud, et la charnière centrale semble prête à tenir toutes ses promesses. Le seul bémol pourrait être l’absence de Mikel Arteta, qui devrait être remplacé par Jack Wilshere demain pour la réception d’Aston Villa, et peut-être même pour les semaines à venir puisque l’Espagnol pourrait être sur le flanc un mois et demi. Le jeune Anglais, quant à lui, revient en très bonne forme, et a été littéralement encensé par son sélectionneur, qui a déclaré que le milieu pourrait diriger les Three Lions pour la Coupe du Monde s’il restait en bonne santé. Le prodige a récemment accordé une interview dans le magasine Sport, dans lequel il revient sur les facteurs de succès pour la saison à venir et sur les objectifs du club: «Nous voulons être au top, aller bousculer Chelsea, United et City. Arsenal ne peut pas se contenter de jouer les quatre premières places. Nous savons ce que nous avons à faire, et il est temps pour Arsenal de gagner des trophées» déclare le milieu, optimiste sur la saison à venir. «Nous sommes dans quatre compétitions cette année, nous devons au moins en gagner une» achève Wilshere en point d’orgue. Le petit protégé de Wenger sait que la réalisation de cet objectif passe par un bon début en Premier League demain, pour éviter de perdre des points bêtement comme l’an passé. En l’absence de Thomas Vermaelen et Mikel Arteta, Wilshere n’obtiendra pas le capitanat, qui sera dédié à Per Mertesacker. «Le poste de défenseur central est une position intéressante pour être capitaine. On a le jeu devant soi, et Per a de l’expérience» s’explique Wenger sur sa décision. L’Allemand, peu en vue avec sa sélection mercredi, aura fort à faire pour mener ses hommes à la victoire ce samedi, surtout que la lutte pour la Premier League s’annonce plus que jamais passionnante à l’approche de cette 1ère journée.

Forme des équipes

Arsenal:
Infirmerie: Abou Diaby (genou), Arteta (cuisse), Monreal (dos, reprise), Vermaelen (dos), Miyaichi (côte)
Incertain: /
Suspendu: /
Forme (pré-saison): VDNVV
Victoire la plus convaincante en pré-saison: 3-1 contre Manchester City
Meilleur buteur en pré-saison: Giroud (8 buts)
Recrue: Yaya Sanogo
Principaux départs: Gervinho, Denilson, André Santos, Marouane Chamakh, Vito Mannone, Johan Djourou (prêt), Francis Coquelin (prêt), Andreï Arshavin, Sébastien Squillaci

Aston Villa:
Infirmerie: N’Zogbia (tendon d’Achille)
Incertain: Herd (mollet), Sylla (cheville)
Suspendu: /
Forme (pré-saison): VVVVD
Victoire la plus convaincante en pré-saison: 3-2 contre Malaga
Meilleur buteur en pré-saison: Benteke (7 buts)
Recrues: Jores Okore, Nicklas Helenius, Aleksandar Tonev, Antonio Luna, Leandro Bacuna, Jed Steer
Principaux départs: Darren Bent (prêt), Richard Dunne, Nathan Delfouneso (prêt)

Onze de départ probable
Capture d’écran 2013-08-16 à 16.53.44

La déclaration

Wenger: «Six équipes jouent le titre cette année. Il faut considérer Liverpool et Tottenham comme des prétendants au titre.»

Statistiques d’avant-match

Face-à-face

  • Arsenal a perdu deux des vingt-neuf derniers matchs joué contre Aston Villa (18 victoires, 9 nuls).
  • Les déplacements dans le Sud anglais ne réussissent pratiquement jamais à Villa qui n’a ramené que deux victoires lors de ses 27 dernières visites pour y affronter Arsenal. Mais ces deux victoires ont été obtenues à l’Emirates Stadium, et Villa a réussi à ramener à Birmingham huit points sur sept visites, dont un 1-1 en ouverture de la saison 2006/2007 pour ce qui était le premier match joué dans le nouvel écrin londonien.

Arsenal

  • Les Gunners n’ont perdu qu’un seul de ses seize derniers de Premier League (12 victoires et 3 nuls). Une forme qui leur a permis d’accrocher la dernière place qualificative pour la Ligue des champions. Les Gunners visent une 16e participation consécutive.
  • La première journée sourit depuis douze ans à Arsenal qui n’a jamais manqué son entrée en matière depuis une défaite 1-0 à Sunderland en 2000 (8 victoires, 4 nuls). En revanche, Arsène Wenger n’a plus célébré de victoires depuis trois saisons : Arsenal reste sur trois égalités.
  • 20 ans. C’est le nombre d’années qui sépare Arsenal de sa dernière défaite à domicile en match inaugural de sa saison anglaise : Coventry victorieux par 3 buts à rien le 14 août 1993.
  • Arsenal a empoché 32 points contre les six pires équipes de la saison dernière (dont fait partie Aston Villa). Seul Manchester United et ses 36 points enregistrés s’est mieux débrouillé.
  • They only conceded in the final 15 minutes of one Premier League match in 2012-13 (two goals v Swansea).
  • Theo Walcott a eu besoin d’un tir sur quatre pour marquer la saison dernière. De loin son meilleure ratio puisque l’international anglais traîne une moyenne générale d’un tir victorieux sur six.

Aston Villa

  • Aston Villa a joué 12 fois à l’extérieur son premier match de la saison depuis l’apparition de l’ère Premier League. Leur bilan est loin d’être catastrophique avec une victoire enregistré (à Newcastle en 1999, 1-0) et sept nuls pour quatre défaites.
  • De plus, l’équipe de la ville de Birmingham est la seule qui a enregistré plus de points à l’extérieur (21) qu’à domicile (20) en 12/13.
  • Les joueurs de Paul Lambert ont obtenu 17 points lors des 10 dernières sessions, ce qui leur a permis de se maintenir (+5 points sur le 17e).
  • Aston Villa a connu sa plus mauvaise performance défensive depuis la saison 1986/87, concédant 69 buts. Villa a été la deuxième pire défense.
  • Christian Benteke a marqué ou été à l’origine de 49% des buts du club en PL la saison dernière. Aucun autre joueur n’a eu de pareilles statistiques dans l’élite.

                                                                                                                                                                           #Anto et #Yannick

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s