Bilan complet de la saison

Par défaut

Après une saison riche en rebondissements, il est l’heure de faire le bilan de cette saison. Un bilan qui se décomposera en 5 parties : le film de la saison, le bilan par joueur, les statistiques de la saison et un bilan financier. Une analyse tactique viendra plus tard complêter ce bilan.

Film de la saison

Août

podolski

Après les distractions du mercato et les sagas qui ont entourées certains joueurs, le championnat a repris le pouvoir le 18 août 2012 face à Sunderland. Ce premier match de la saison voyait apparaître comme titulaire, deux des trois recrues estivales : Lukas Podolski et Santi Cazorla. Quant à Olivier Giroud, il entra en deuxième période. Le match se solda sur un nul  mais l’intégration des recrues, Cazorla en tête, laissait présager de belles choses pour la suite de la saison. Notons aussi que ce match enregistrait le retour d’Abou Diaby dans la peau d’un titulaire alors qu’on ne l’avait plus vu depuis presque un an. Le match suivant à Stoke City accoucha du même résultat que celui de Sunderland. Cependant, la bonne nouvelle a été de voir le retour du jeu flamboyant et collectif qui a fait la renommée d’Arsenal par le passé (récent), seule l’efficacité manqua. Ce qui s’explique facilement par le manque d’automatismes entre les joueurs.

Joueur du mois : Santi Cazorla.

Résultats :

Arsenal 0-0 Sunderland
Stoke City 0-0 Arsenal

Septembre

#2 Arsenal vs Manchester City

Après un mois d’août muet, Arsenal se déplaça à Liverpool et les Gunners y signèrent une cinglante victoire grâces aux premiers buts de Lukas Podolski et de Santi Cazorla, ainsi qu’à une grande performance d’Abou Diaby, de retour à son meilleur niveau. Après la trêve internationale, Arsenal confirma sa bonne forme en écrasant facilement Southampton 6 à 1 à l’Emirates Stadium. En Ligue des Champions, malgré un but précoce de Belhanda, Arsenal réagit vite par l’intermédiaire de Gervinho et Podolski pour l’emporter face à Montpelier. C’est donc avec confiance que les Gunners se rendirent à l’Ethiad Stadium pour le premier gros choc de la saison. Le match tint ses promesses. Les joueurs de Londres dominèrent totalement la première période mais furent cueillis à froid par un but de Lescott à la suite d’un corner. La partie fut plus équilibrée au retour des vestiaires mais Arsenal arracha le nul par Laurent Koscielny en fin de match. La performance fit dire au capitaine des Citizens, Vincent Kompany, plus tard dans la saison, qu’Arsenal fut l’équipe la plus dangereuse qu’ils aient eu à affronter à l’Ethiad Stadium. Face à Coventry City trois jours plus tard, avec une équipe majoritairement composée de jeunes, Arsenal écrasa leurs visiteurs du soir sur un score de 6-1. Ce match vit le premier but d’Olivier Giroud sous ses nouvelles couleurs. Pour terminer le mois, Arsenal  recevait Chelsea. Comme face à Manchester City, Arsenal domina le match mais deux erreurs de Laurent Koscielny ont condamnées les Gunners à s’incliner malgré le but inscrit par Gervinho.

Joueur du mois : Carl Jenkinson (joueur du mois du site officiel : Santi Cazorla).

Résultats :

Liverpool 0-2 Arsenal
Arsenal 6-1 Southampton
Arsenal 2-1 Montpelier HSC
Manchester City 1-1 Arsenal
Arsenal 6-1 Coventry City
Arsenal 1-2 Chelsea

Octobre

Reading v Arsenal - Capital One Cup Fourth Round

Après la désillusion face à Chelsea, rien de mieux qu’un match de Ligue des Champions face à l’Olympiakos pour relancer la machine. Chose que firent les Gunners avec une victoire 3-1 face aux Grecs. Face à West Ham United le weekend suivant,  Olivier Giroud nous gratifia de son premier but en Premier League avec Arsenal, participant à la victoire 3-1 des siens à Upton Park. Par contre, face à Norwich, Arsenal nous offrit la pire performance de la saison en perdant  1-0 sur un but de Grant Holt. Rebelote en Ligue des Champions avec une défaite à domicile face à Schalke 04. Clairement en difficulté depuis la coupure internationale du début du mois, Arsenal parvint tout de même à s’imposer sur un but litigieux de Mikel Arteta face à QPR. Ce match fut aussi le match du retour de l’enfant chéri de l’Emirates Stadium : Jack Wilshere. Pour clôturer ce mois d’octobre, Arsenal affrontait Reading pour le compte de la Capital One Cup. Ce match est à coup sûr le match de la saison tant la victoire semblait inaccessible après 37 minutes de jeu et les 4 buts inscrits par Reading. Et aussi incroyable que cela puisse paraitre, les Gunners arrachèrent la prolongation à la dernière seconde du temps additionnel du match grâce à Theo Walcott qui enfila la peau du sauveur en inscrivant un triplé aux 45ème, 95ème et 120ème minutes ! S’imposant au final 7 à 5, Arsenal a signé ce jour là, la plus belle remontée de ces dernières années en Angleterre.

Joueur du mois : Mikel Arteta (joueur du mois du site officiel : Theo Walcott).

Résultats :

Arsenal 3-1 Olympiakos
West Ham United 1-3 Arsenal
Arsenal 0-1 Norwich
Arsenal 0-2 Schalke 04
Arsenal 1-0 QPR
Reading 5-7 Arsenal

Novembre

FBL-ENG-PR-ARSENAL-TOTTENHAM

C’est dans une mauvaise passe qu’Arsenal se déplaça à Old Trafford pour y affronter Manchester United. Dès la 3ème minute, une grossière erreur de Thomas Vermaelen permit à Robin van Persie d’ouvrir le score et de participer à la victoire des Red Devils 2 à 1. En Ligue des Champions, Arsenal prit rapidement les devants face à Schalke 04 en inscrivant deux buts avant d’encaisser deux buts et de concéder le nul. Le match nul concéder à l’Emirates, face à Fulham, ne rassura pas sur le niveau de jeu des Gunners et en particulier la défense qui encaissa 3 buts dont 2 de Dimitar Berbatov. L’éclaircie du mois vint lors du North London Derby et de la nouvelle claque infligée à Tottenham sur le score de 5-2. La surprise du match fut de voir l’immense Mertesacker s’élever dans les airs pour revenir à un but partout. Le match suivant face à Montpellier offrit aussi son lot d’émotion avec le premier but de Jack Wilshere depuis son retour et la fantastique volée de Lukas Podolski. Le mois de novembre se termina sur deux match nuls consécutif sur les pelouses d’Aston Villa et d’Everton.

Joueur du mois : Olivier Giroud (joueur du mois sur le site officiel : Theo Walcott).

Résultats :

Manchester United 2-1 Arsenal
Schalke 04 2-2 Arsenal
Arsenal 3-3 Fulham
Arsenal 5-2 Tottenham Hotspurs
Arsenal 2-0 Montpelier
Aston Villa 0-0 Arsenal
Everton 1-1 Arsenal

Décembre

tumblr_mewxx52gup1rkpu0qo1_1280

Clairement pas en réussite les semaines passées, les Gunners commencèrent ce dernier mois de l’année civile de la pire des manières en concédant la défaite face à Swansea à l’Emirates Stadium sur un doublé de Michu à la 89ème et 90ème minute. Puis, face à l’Olympiakos, Arsenal concéda une nouvelle défaite condamnant le club à la 2ème place du groupe et de jouer un gros morceau pour les 8ème de finales. Les Gunners ne furent pas gâtés par le tirage puisqu’ils tirèrent le Bayern Munich, futur vainqueur de la compétition. Toujours en difficulté dans le jeu, Arsenal s’en remit à un doublé sur pénalty de Mikel Arteta pour enfin reprendre goût à la victoire face à West Bromwich. Le match de Capital One Cup fut probablement la plus grosse déception de la saison puisqu’arsenal affrontait Bradford, club de 4ème division. Ce match mit clairement en évidence les manques de l’équipe, notamment face à une équipe bien organisée et regroupée défensivement. Poussés jusqu’aux tirs aux buts par la vaillante équipe de Bradford, Arsenal s’inclina sur un tir au but manqué par le capitaine, Thomas Vermaelen. De retour en championnat, le match de Reading fut l’occasion idéale pour se relancer et remettre la machine dans le bon sens. En effet, le premier triplé de Santi Cazorla avec Arsenal permit aux Gunners d’empocher la victoire sur le score de 5 à 2. A noter, qu’en deux matches sur le terrain de Reading, 19 buts ont été inscrit. A Wigan, un nouveau pénalty d’Arteta permit aux Gunners de rentrer avec 3 points en poche. Privés de Boxing Day en raison d’un grève du métro londonien, le match de West Ham fut reporté en janvier. C’est donc plus frais que les Gunners reçurent Newcastle à l’Emirates Stadium pour le dernier match de l’année civile. Comme cadeau de noël après l’heure, les joueurs offrirent aux fans un feu d’artifice de buts en s’imposant sur le score de 7-3.

Joueur du mois : Theo Walcott.

Résultats :

Arsenal 0-2 Swansea City
Olympiakos 1-2 Arsenal
Arsenal 2-0 WBA
Bradford 1-1 Arsenal (TAB 3-2)
Reading 2-5 Arsenal
Wigan Athletic 0-1 Arsenal
Arsenal 7-3 Newcastle United

Janvier

#3 2ème but de Wilshere de la saison

Pour débuter 2013, Arsenal se déplaçait à Southampton, ancien club de Theo Walcott et Alex Oxlade-Chamberlain, où l’équipe d’Arsène Wenger dû se contenter du nul. Pour le compte de la FA Cup, Arsenal retrouva Swansea et dû se contenter du nul deux partout après avoir prit l’avantage sur une superbe volée de Kieran Gibbs à 7 minutes de la fin.,synonyme d’un replay. Face à Manchester City, Arsenal fut tout aussi décevant en encaissant deux buts la première période. L’expulsion précoce de Laurent Koscielny empêcha toute rébellion des Gunners. Lors du replay, Jack wilshere prit la cape du sauveur en inscrivant l’unique but du match, qualifiant Arsenal pour le prochain tour. Dans ce marathon que fut ce mois de janvier, Arsenal se rendit à Standford Bridge et ce déplacement se solda par une nouvelle défaire 2 à 1 face à Chelsea. Toutefois, Arsenal se remit en selle rapidement en battant assez nettement West Ham en match en retard sur le score de 5-1. En FA Cup, Arsenal se déplaça à Brighton, à nouveau un club de division inférieure, et s’imposa 3 à 2 grâce à un beau doublé d’Olivier Giroud et un but de Theo Walcott. Face à Liverpool, Arsenal ne put rééditer la performance du match aller et dû se contenter du nul.

Joueur du mois : Olivier Giroud.

Résultats :

Southampton 1-1 Arsenal
Swansea City 2-2 Arsenal
Arsenal 0-2 Manchester City
Arsenal 1-0 Swansea City
Chelsea 2-1 Arsenal
Arsenal 5-1 West Ham United
Brighton 2-3 Arsenal
Arsenal 2-2 Liverpool

Février

FBL-ENG-FACUP-ARSENAL-BLACKBURN

Après un mois de janvier dantesque avec 8 matches joués en 4 semaines, le mois de février s’avéra tout aussi piégeux. Un coup-franc tardif de Podolski assura la victoire face à Stoke City et à Sunderland, malgré l’expulsion de Jenkinson, Santi Cazorla donna 3 points important dans la course à l’Europe à Arsenal. Remis sur de bons rails en Premier League, Arsenal lâcha prise en coupe et étant défait face à Blackburn, équipe de Championship. En Ligue des Champions, les Gunners ne firent que de la figuration lors de leur défaite 3-1 contre le rouleau compresseur du Bayern Munich.  De retour en championnat, Arsenal s’imposa tant bien que mal face à Aston Villa grâce à un doublé de son génial meneur, Santi Cazorla.

Joueur du mois : Santi Cazorla.

Résultats :

Arsenal 1-0 Stoke City
Sunderland 0-1 Arsenal
Arsenal 0-1 Blackburn Rovers
Arsenal 1-3 Bayern Munich
Arsenal 2-1 Aston Villa

Mars

tumblr_mjrnwf86XP1r7fy8so1_500

Alors en pleine course à la Ligue des Champions, les rivaux du nord de Londres se rencontrèrent à White Hart Lane. Ce duel tourna à l’avantage des locaux qui remportèrent le match sur deux erreurs de concentration de la défense d’Arsenal. A noter que Per Mertesacker marqua son 2ème but de la saison, 2ème pour Arsenal et 2ème face à Tottenham. Bien qu’Arsenal ait mal préparé son déplacement à l’Allianz Arena, les Gunners réussirent l’exploit de battre le Bayern 2 à 0. Arsenal se consolera en étant la seule équipe à avoir battu ce Bayern Munich en 2013. En championnat, surfant sur la vague du succès à Munich, les Gunners reprirent leur marche en avant en écartant successivement Swansea et en écrasant Reading une troisième fois cette saison.

Joueur du mois : Laurent Koscielny (joueur du mois du site officiel : Santi Cazorla).

Résultats :

Tottenham Hotspurs 2-1 Arsenal
Bayern Munich 0-2 Arsenal
Swansea 0-2 Arsenal
Arsenal 4-1 Reading

Avril

21028_10151450181517713_779975149_n

Pour continuer à croire en une qualification en Ligue des Champion, Arsenal se devait de faire un sans-faute dans ce sprint final. Face à WBA, Rosicky apporta la première pierre à l’édifice en marquant un doublé, synonyme de victoire pour Arsenal. Une semaine plus tard, ce fut au tour de Norwich de se présenter face aux Gunners. Les choses semblaient moins bien embarquées mais Arsenal inscrivit 3 buts dans les cinq dernières minutes pour empocher la victoire qui semblait loin d’être acquise tout au long des 85 minutes précédentes. Un nouveau match nul face à Everton permit aux Gunners de rester invaincu. La semaine suivante, Per Mertesacker délivra les siens en prolongeant, au fond des filets de Fulham, une tête de Laurent Koscielny. La réception de Manchester United, fraichement auréolé de son titre de champion, vit les joueurs d’Arsenal faire la traditionnelle haie d’honneur aux joueurs de Manchester. Sur le terrain, dès la 2ème minute, Theo Walcott ouvrit le score mais une erreur de Bacary Sagna donna le pénalty de l’égalisation à Robin van Persie.

Joueur du mois : Laurent Koscielny ( joueur du mois du site officiel : Aaron Ramsey).

Résultats :

WBA 1-2 Arsenal
Arsenal 3-1 Norwich
Arsenal 0-0 Everton
Fulham 0-1 Arsenal
Arsenal 1-1 Manchester United

Mai

Newcastle United v Arsenal - Premier League

A trois matches du dénouement de cette saison, la lutte pour la Ligue des Champions était toujours plus féroce entre Arsenal, Tottenham et Chelsea. Arsenal revint avec 3 très précieux points de sont périlleux déplacement au Loftus Road de QPR grâce à au 20ème but de Theo Walcott. Face à un Wigan tout juste vainqueur de sa première FA Cup mais qui devait encore se sauver, Arsenal ne fit pas de sentiments et écrasa Wigan 4-1 grâce à un doublé de Lukas Podolski, un but de Theo Walcott et un dernier but d’Aaron Ramsey. Le dernier déplacement à St James Park fut certainement le plus périlleux de cette fin de saison. Ce match vit, une nouvelle fois, Laurent Koscielny prendre le costume du sauveur en marquant, pour la deuxième année consécutive, le but de la qualification en Ligue des Champions. Arsenal termina donc sa saison sur une série de 11 matches sans défaite et pour la 16ème année consécutive en Ligue des Champions, ainsi que devant Tottenham.

Joueur du mois : Laurent Koscielny.

Résultats :

QPR 0-1 Arsenal
Arsenal 4-1 Wigan Athletic
Newcastle United 0-1 Arsenal

Satisfactions :

– Tout d’abord, l’intégration des recrues estivales. Olivier Giroud, Lukas Podolski et Santi Cazorla ont tous les trois inscrit plus de 10 buts et fait plus de 10 passes décisives. Mention spéciale à Santi Cazorla qui a eu un impact immédiat sur le jeu d’Arsenal.

– Le peu de blessures subies cette saison. A part Diaby, Rosicky et Fabianski, Arsenal a été relativement épargné par les blessures cette saison. Espérons que ça continue.

– Malgré les critiques, la défense d’Arsenal est la 3ème du Royaume et la meilleure à l’extérieur. Certes, il y a eu un grand nombre d’erreurs, mais la défense d’Arsenal a rassuré un grand nombre de fois et en particuliers en fin de saison.

– Face aux mal classés (les six derniers du championnat), Arsenal ne compte qu’une seule défaite, un gros progrès par rapport à la saison dernière puisqu’il s’agissait du point faible d’Arsenal.

Déceptions :

– Alors que c’était le point fort du club la saison précédente, Arsenal s’est effondré face au Big 4 avec seulement 2 points pris face à Manchester United, Manchester City et Chelsea.

– Les performances en coupes (FA Cup et Capital One Cup) ont été catastrophiques. Arsenal s’est fait d’abord éliminé par Bradford, club de D4 alors que le club avait presque champ libre pour remporter le trophée. Idem en FA Cup où Arsenal s’est fait éliminé par Blackburn, club de Championship alors que la finale était largement à la portée des Gunners.

– En Ligue des Champions, les années se suivent et se ressemblent. L’année passée, Arsenal passe totalement à côté du match aller avant de sauver l’honneur au retour. Cette saison, il en a été de même. Arsenal a été écrasé par le Bayern à l’aller et a été faire l’exploit de faire tomber le Bayern.

Bilan par joueurs

Wojciech Szczesny : Le Polonais a eu un début de saison assez chaotique. Blessé en début d’exercice en raison d’une blessure à la malléole qui l’a éloigné des terrains durant 3 mois, il a eu beaucoup de mal à revenir à un niveau correct. En 2ème partie de saison, il a été remplacé quelques matches par Fabianski avant de retrouver une place de titulaire et de faire une fin de saison honorable. Après une saison 2011-2012 prometteuse, Wojciech Szczesny n’a pas su répondre aux attentes placées en lui. Il a joué 33 matches encaissant 39 buts.

Vito Manonne : Actuel 3ème gardien du club, il a eu l’occasion de se montrer en début de saison en raison des blessures des deux gardiens polonais. Il a fait le job pour un 3ème gardien. Il a joué 13 matches et encaissé 16 buts.

Lukas Fabianski : Le polonais a très peu joué cette saison en raison d’une blessure récurrente à l’épaule. Il a remplacé Szczesny en cours de saison en jouant 5 matches et encaissant 3 buts.

tumblr_mh8x75Bk5S1rf0z26o5_250Per Mertesacker : Le géant allemand a été le défenseur central le plus régulier cette saison et s’est imposé, par la force des choses, comme le patron de la défense. Largement en progrès par rapport à sa première saison, il a souvent rassuré par son placement et sa capacité à s’imposer dans le domaine aérien. Il reste, cependant, un handicap dû à sa lenteur qui l’empêche de compenser une possible erreur d’un coéquipier et pouvant mettre une pression supplémentaire sur ses partenaires. La principale nouveauté de la saison est que Per a trouvé le chemin des filets à trois reprises cette saison, dont deux face à Tottenham. Il a joué 44 matches et inscrit 3 buts.

Thomas Vermaelen : Nommé capitaine cette saison, le Belge a vécu une saison assez catastrophique. Après un bon début de saison, il s’est effondré, accumulant des erreurs inhabituelles pour un défenseur de son calibre. En février, il a perdu sa place de titulaire et donc son brassard de capitaine. Au final, il a participé à 39 matches et inscrit un but.

Laurent Koscielny : Longtemps gêné par une blessure, le Français a eu un début de saison des plus inquiétant. Mais en seconde partie de saison, et plus particulièrement à partir de Munich, il est revenu à son niveau réel, à savoir, celui où il est capable de faire passer n’importe quel attaquant pour un junior. Il a été l’un des grands artisans de la série d’invincibilité de fin de saison. A son meilleur niveau, Koscielny est tout simplement le patron de la défense d’Arsenal et probablement un des meilleurs défenseurs de Premier League. Une fois n’est pas coutume, il a de nouveau frappé en inscrivant le but de la qualification en Champion’s League comme la saison passée. Il a joué 34 matches et inscrit 4 buts.

Kieran Gibbs : Probablement celui qui a eu la meilleure progression par rapport à l’an dernier. Excellent quand il s’agit d’apporter le surnombre en attaque, très bon dans les duels et les tacles, il garde cependant des lacunes dans son replacement défensif. Le recrutement de Monreal va lui apporter un peut de concurrence et le faire progresser. Il a joué 34 matches, inscrit un but et fait 5 passes décisives.

Nacho Monreal : Le défenseur espagnol est arrivé le 31 janvier pour palier le départ de Santos et la blessure de Gibbs. Très bon dès son arrivée, il sera un concurrent pour le poste de titulaire à gauche. Très à l’aise dans les duels, il a aussi montré qu’il était capable d’apporter du soutien offensivement. Ses performances seront à confirmées la saison prochaine quand il sera totalement acclimaté à la Premier League. Il a joué 11 matches, marqué un but et fait un passe décisive.

Bacary Sagna : Absent des trois premiers mois de compétition en raison de sa deuxième fracture de la jambe en moins d’un an, le Français a très vite réintégré le XI titulaire pour ne presque plus y bouger. Fringant dès son retour, il a prouvé qu’il n’avait rien perdu malgré les blessures. Très fort défensivement et surtout dans les duels, il a cependant commis un certain nombre d’erreurs qui auraient pu être évitée s’il n’avait pas été esseulé par l’ailier devant lui. Offensivement, il a eu du mal à apporter un plus et ses centres sont toujours aussi médiocre. Sa saison prochaine, si jamais in restait, devrait être bien meilleure puisqu’il pourra faire toute la préparation qu’il n’a pu suivre cette année. Il reste toujours, selon Opta, le latéral droit le plus complet de Premier League. Il a joué 31 matches cette saison.

Carl Jenkinson : Chargé de faire l’intérim durant la blessure de Sagna, le jeune anglais a rassuré et même parfois impressionné par ses progrès. Bon dans les duels et bon centreur, il reste tout de même hésitant dans ses prises de décision et dans son replacement. Il a encore des choses à apprendre mais l’avenir lui appartient.

Francis Coquelin : Le jeune milieu est souvent apparu en début de saison avant de quasiment disparaitre de la circulation à la mi-saison. Quand il a joué, il a montré qu’il était très dynamique, très mobile et endurant. Parfois un peu brouillon, on aurait quand même voulu le voir un peu plus. Il a participé à 21 matches cette saison.

Abou Diaby : Un diamant brut mais fragile comme le cristal. Il est en train de voir une grande carrière lui filer entre les doigts à cause des blessures. Une immense déception car, en forme, il a une place de titulaire assurée et il est très certainement un des meilleurs milieux de terrain d’Europe. Alors que le début de saison était très prometteur, notamment avec un grande performance à Liverpool, il s’est blessé début décembre et on ne le revit plus en 2012. Rebelote en 2013, le sort s’acharne contre le pauvre Diaby. Alors qu’on le pensait débarrassé des blessures, il a subit un rupture des ligaments du genou.. Une tuile supplémentaire qu’il ne méritait absolument pas et qui l’oblige à rester éloigner des terrains jusqu’en 2014.. Courage Abou. Il a joué 15 matches et fait 1 passes décisive.

Mikel Arteta : Promu vice-capitaine en début de saison et replacé au poste de milieu défensif pour le bien de l’équipe, le stratège espagnol, bien qu’inexpérimenté à ce poste, a accepté de remplir ce rôle pour le bien de l’équipe. Rôle qu’il a rempli avec brio. Au fil de la saison, il s’est affirmé comme le capitaine naturel de l’équipe, prenant de temps à autre le rôle du sauveur. Tout de suite, dans son nouveau rôle, il s’est imposé comme la première rampe de lancement des offensive d’Arsenal. Homme de base d’Arsène Wenger, il a été la plaque tournante du jeu d’Arsenal. Il a joué 43 matches, inscrit 6 buts dont 5 pénaltys et fait 6 passes décisives.

tumblr_mgqnt3OjAC1rf0z26o8_250Jack Wilshere : De retour après 17 mois d’absence, son retour a enchanté les fans et donné une bouffée d’oxygène au jeu des Gunners. La combativité qui le caractérisait avant sa blessure et qui faisait déjà sa force avant, a été décuplé par son envie de rattraper le temps perdu. En début de saison, il a récupéré le fameux n°10 afin de devenir, dans le futur, le dépositaire du jeu d’Arsenal. Après un début tonitruant, il a eu un coup de mou tout à fait logique après tant d’absence. en fin de saison, il a été préservé par Wenger en raison d’une toute petite gène à la cheville. Il subira une petite opération durant l’intersaison pour y remédier et être prêt pour la pré-saison. Il a participé à 33 matches, inscrit 2 buts et fait 7 passes décisives.

tumblr_mh8x75Bk5S1rf0z26o2_250Aaron Ramsey : La plus belle progression de la saison. D’abord au service de l’équipe puisqu’il a occupé successivement les postes d’ailier droit, d’ailier gauche, de latéral droit et même de latéral gauche. Un sacrifice nécessaire pour le bien de l’équipe en début de saison qui a été récompensé en deuxième partie de saison. En effet, à partir du match face à Tottenham, Ramsey a été aligné à son poste fétiche au milieu du terrain et depuis son replacement, Arsenal n’a connu qu’une seule fois la défaite en 12 matches. Son endurance, sa combativité, sa capacité à récupérer le ballon et à le ressortir proprement ont permis à Arsenal de trouver un équilibre au milieu. Sa réussite montre qu’Arsenal a besoin de joueurs tels que lui, capable de mettre de côté leurs ambitions personnelles pour le bien d’une équipe. Il a participé à 47 matches, inscrit 2 buts et fait 4 passes décisives.

Tomas Rosicky : Le Petit Mozart a, une nouvelle fois, été gêné par les blessures durant tout le début de saison mais en toute fin de saison, il a activement participé à la 16ème qualification d’Arsenal en Ligue des Champions. Il a participé à 16 matches, marqué 3 buts et fait 1 passe décisive.

tumblr_mh3onpHm8D1rf0z26o1_250Santi Cazorla : Que dire de saison, tellement il a été essentiel ! Tout juste arrivé de Malaga, le meneur espagnol s’est imposé et a pris les clés du jeu d’Arsenal. Sa mobilité, sa capacité à jouer des deux pieds, sa vista, sa technique parfaite, lui ont permis de réaliser sa meilleure saison et de montrer qu’il était un grand joueur. On aurait pu croire qu’il lui aurait fallu quelques temps d’adaptation mais il n’en a rien été, il s’est merveilleusement bien adapté à la Premier League, pour notre plus grand plaisir. Sa régularité a fait qu’il a été nommé joueur de la saison. Il a participé à 49 matches dont les 38 de Premier League, marqué 12 buts et fait 14 passes décisives.

Lukas Podolski : Arrivé de Cologne, l’Allemand s’est très vite acclimaté à la Premier League mais au fil de la saison, son influence dans le jeu s’est étiolé jusqu’à devenir quasi inexistante, qu’il soit à gauche ou en pointe. Malgré son invisibilité dans le jeu, il a soigné ses statistiques en marquant des buts souvent important. Au final, il a inscrit 16 buts et fait 12 passes décisives en 42 rencontres soit un bilan honorable pour un joueur qui n’a eu que peu d’impact dans le jeu et une première saison en Premier League. Récemment Podolski a révélé qu’il souffrait d’une blessure qui l’a handicapé une bonne partie de la saison sans pour autant l’empêcher de jouer. L’explication de sa disparition du jeu se trouve peut être là.

Theo Walcott : Statistiquement parlant, l’Anglais réalise la meilleure saison de sa carrière avec 21 buts et 16 passes décisives en 43 matches. Débutant la saison sur le banc, Ramsey lui a souvent été préféré à droite, il a su gagner sa place de titulaire en marquant des buts importants. Il a prouvé qu’il avait progressé devant le but. Maintenant, la prochaine étape est de progresser tactiquement, notamment dans son replacement défensif qui est inexistant et techniquement car rater un contrôle en pleine course alors qu’on a la possibilité  d’aller affronter le gardien en 1 vs 1 est impardonnable à ce niveau.

Alex Oxlade-Chamberlain : Sa saison dernière était prometteuse. On attendait beaucoup de lui et surement un peu trop. Il n’a pas réussi à confirmer sa fin de saison dernière. Il continue d’apprendre. Il a participé à 33 matches, marqué 2 buts et fait 5 passes décisives.

Gervinho : L’Ivoirien a fait un bon début de saison, même lorsque Wenger l’a placé en pointe. A son retour de la CAN, il a été excellent, apportant beaucoup de vivacité et de percussion. Il a joué 26 matches, inscrit 7 buts et fait 5 passes décisives.

Olivier Giroud : Auréolé de son titre de champion de France et de meilleur buteur, l’attaquant français a mis un peu de temps à s’acclimater à la Premier League et à faire son trou au club. La raison principale a été que son jeu, différent de celui pratiqué par les Gunners peinait à le trouver dans les bonnes conditions malgré les efforts du Français. Souvent utilisé comme point d’appui dans la défense adverse, il ajouté une corde à l’arc offensif d’Arsenal par son jeu aérien et en déviation. D’un point de vue statistique, il a réalisé une bonne première saison en Premier League avec 17 buts inscrits et 12 passes décisives en 47 matches.

Stats zone

– Arsenal est la 2ème attaque (72 buts inscrits) et  la 3ème défense (37 buts encaissés) de la saison.

– Au total, Arsenal a inscrit 105 buts (en 53 matches) soit 1,98 buts/match et concédé 60 buts soit  1,13 but par match.

– Arsenal est la meilleure défense de Premier League à l’extérieur avec seulement 14 buts encaissés. Ce qui n’était plus arrivé depuis 2003-2004.

– Sous les ordres d’Arsène Wenger, Arsenal a joué 954 matches, en a gagné 549, perdu 188 et fait 217 match nul soit un pourcentage de victoire de 57,55%. Le club a inscrit 1765 buts et encaissé 920 buts soit 1,85 buts marqués par match et 0,96 but encaissé par match.

– Arsenal est l’équipe qui concède le plus de but sur une erreur individuelle. 15 des 37 buts encaissés par Arsenal sont dû à une erreur individuelle.

– Arsenal a concédé 39 tirs en raison d’une erreur individuelle cette saison en Premier League.

– Arsenal commet une erreur défensive toutes les 87 minutes environ. Soit le 2ème pire ratio de Premier League.

– Après le match retour face au Bayern Munich, Arsenal n’a commit que 2 erreurs défensives.

– Arsenal a pris 32 points face aux 6 dernières équipes de Premier League. Seul Manchester United avec 36 points a fait mieux.

– Arsenal n’a concédé qu’une seule fois un but après la 75ème minute, c’était face à Swansea, un doublé de Michu.

– Arsenal est l’équipe qui réalise le plus de dribble en Premier League avec  11,2 dribbles par match en moyenne.

– Arsenal est l’équipe qui commet le moins de fautes en Premier League avec 9,8 fautes commises par match en moyenne.

– Arsenal est l’équipe qui possède le plus le ballon en Premier League avec 58% de possession en moyenne.

– Arsenal est l’équipe avec le plus haut taux de passes réussies en Premier league avec 85,6 passes réussies par match en moyenne.

– Arsenal concèdent en moyenne 11 tirs par match.

– Arsenal a conservé sa cage inviolée 14 fois cette saison. 5 fois à domicile et 9 fois à l’extérieur.

– Arsenal n’a pris que 10 points face au top 7 de Premier League.

– Arsenal est le seul club de Premier League cette saison à avoir 4 joueurs à plus de 10 buts en championnat avec Santi Cazorla, Olivier Giroud, Theo Walcott et Lukas Podolski.

– Mikel Arteta a commis 21% des fautes d’Arsenal cette saison.

– Aaron Ramsey a le meilleur ratio de tacles réussis en Europe avec 91% de tacles réussis devant Javi Martinez (Bayern Munich) 82% et Lars Bender (Bayer Leverkusen) 82%.

– Theo Walcott est le joueur le plus décisif de Premier League avec un but ou une passe décisive toutes les 81 minutes.  Il devance Robin van Persie (un but ou une passe décisive toutes les 82 minutes) et Luis Suarez (un but ou une passes toutes les 90 minutes).

– Santi Cazorla est le joueur qui a fait le plus d’apparition en championnat cette saison : 38. Il a joué 97% de la campagne de Premier League.

– Santi Cazorla est le joueur le plus utilisé par Arsène Wenger puisqu’il a joué 3 308 minutes. Il devance Per Mertesacker  (3 028 minutes jouées) et Mikel Arteta (2 984 minutes jouées).

– Santi Cazorla est le seul joueur de Premier League à avoir fait 4 passes décisives durant un même match.

– Theo Walcott a inscrit 20% des buts d’Arsenal cette saison.

– Arsenal a eu 18 buteurs différents cette saison, comme la saison dernière.

– Les trois recrues estivales, Santi Cazorla, Olivier Giroud et Lukas Podolski, ont tous inscrit plus de 10 buts et fait plus de 10 passes décisives, ce qui n’était plus arrivé depuis 1991-1992 avec Kevin Campbell, Ian Wright, Alan Smith et Pau Merson.

– Arsenal a fini la saison sur une série d’invincibilité de 10 matches, la plus longue de la saison, chose qui n’est plus arrivée lors des 10 derniers matches de la saison depuis 2003-2004.

– Le pourcentage de victoire avant noël est de 48% alors qu’après noël, il est de 62%.

– 17 des 53 matches de la saison ont vu 4 buts ou plus lors du match.

– 48,5% des tirs d’Arsenal, en Premier League, sont cadrés.

– Santi Cazorla et Mikel Arteta sont les deux joueurs de Premier League à avoir touché le plus de ballon avec respectivement 3 258 et 3 196.

– Santi Cazorla a réussi 1 645 passes dans le camp adverse sur les 3 258 dont 1 265 passes réussies dans les 30 derniers mètres adverse. Soit le plus haut taux de réussite de Premier League avec 81,8% de réussite.

– Cazorla est le 3ème joueur de Premier League ayant créé le plus d’occasion cette saison avec 96 occasion crées. Il est devancé par Leighton Baines et David Silva.

– Jack Wilshere, bien qu’il n’ait joué que 25 matches cette saison, est le deuxième joueur ayant créé le plus d’occasion dans l’équipe avec 47 occasions créées.

– La paire Per Mertesacker/Laurent Koscielny est invaincue depuis 15 matches de Premier League.

– Laurent Koscielny a un ratio de victoire de 61,8%.

– Laurent Koscielny a réalisé 122 dégagements cette saison, soit un dégagement toutes les 14 minutes. Personne ne fait mieux à Arsenal.

– Laurent Koscielny remporte, en moyenne, 68,8% de ses duels. Personne ne fait mieux au club.

-Theo Walcott est le meilleur buteur de la saison d’Arsenal mais aussi le meilleur passeur en contribuant à 16 buts.

– Theo Walcott est le seul joueur cette saison à avoir inscrit 2 buts durant la première minute de jeu.

– Theo Walcott détient aussi le record du but le plus rapide de la saison en Premier League avec son but inscrit après seulement 20 secondes de jeu face à QPR.

– Theo Walcott est désormais le deuxième remplaçant le plus utilisé dans l’histoire d’Arsenal avec 91 entrées en jeu. Le record est détenu par Kanu avec 94 entrées en jeu.

– Lors de son triplé face à Reading, Theo Walcott a inscrit tous ses buts durant le temps additionnel.

– En 3 confrontations avec Arsenal et Reading ont inscrit 24 buts (16 pour Arsenal et 8 pour Reading).

– Theo Walcott a le meilleur ratio de tirs cadrés de Premier League avec 62,9% de tirs cadrés (pour 62 tirs tentés).

– Mikel Arteta a été capitaine 15 fois cette saison et Arsenal est resté invaincu à chaque fois.

– Arsenal n’a gagné qu’un seul de ses 5 matches sans Mikel Arteta cette saison (c’était le 5-1 face à West Ham United).

– Mikel Arteta a joué 43 matches cette saison, tous dans la peau d’un titulaire.

– Mikel Arteta a le meilleur ratio de passes réussies de Premier League avec 91,53%.

– Mikel Arteta a réalisé 97 interceptions, soit le 5ème meilleur totale de Premier League.

– Mikel Arteta a réalisé 75 tacles cette saison, soit 11 de plus que le deuxième qui est Aaron Ramsey.

– Arsenal n’a perdu que 6 matches depuis 2002-2003 après avoir ouvert le score dans les 10 premières minutes de jeu.

– Pour la 16ème année consécutive, Arsenal s’est qualifié pour la Ligue des Champions.

Bilan financier

C’est le secteur où Arsenal se porte le mieux. En effet, 2013 a apporté son lot de bonnes nouvelles. Arsenal a officialisé et tout début d’année, le nouveau contrat de sponsoring avec Emirates d’une valeur de £150M sur 5 ans, soit le plus gros contrat en la matière en Angleterre actuellement. Très récemment, John Cross du Mirror a révélé qu’Arsenal avait conclu un contrat avec Puma à partir de la saison 2014-2015, soit à la fin du contrat actuel avec Nike, pour une valeur de £170M sur 5 ans. Ce contrat est aussi le plus gros contrat en la matière en Angleterre. De plus, Arsenal a aussi officialisé des partenariats secondaires avec Betson et l’Imperial Bank en Ouganda et au Kenya. Ce dernier a pour objet de faire apparaitre Arsenal sur des cartes bancaires.

Au 30 novembre dernier, c’est à dire les six premiers moins de la saison, les revenus du club s’élevaient à £138M, soit £21M de plus que la saison précédente sur la même période. Cependant, les dépenses ont augmentés plus vite que les recettes en passant de £124M en 2011 à £157M en 2012. Les prévisions de l’AST supposent qu’au terme de la saison, le club ait un revenu total de £281M se décomposant de la manière suivante : £85M au titre des droits tv, £91M au titre des recettes les jours de matches, £45M provenant des partenariats commerciaux, £18M de la vente de maillots et autres accessoires et enfin £42M au titre des ventes immobilières. Cette estimation des revenus de l’AST ne prend pas en compte le deal avec Emirates ni l’augmentation des droit tv de la Premier League.

Concernant les dépenses, l’AST estime qu’elles devraient être, au total, de £303M à la fin de la saison se décomposant de la manière suivante : £155M de masse salariale, £56M au titre de dépenses autres que les salaires, £40M au titre de l’amortissement de l’équipe, £12M au titre de la dépréciation et £40M de prêts et de propriétés. Le total de dépenses à la fin de saison devrait ainsi augmenté de £56M par rapport à la saison dernière. Dépenses qui seront couverte par la signature du nouveau contrat avec Emirates et de l’augmentation des droits tv. A la fin de la saison, Arsenal devrait donc dégagé £8M de profits avant impôt selon l’AST.

Cependant, on peut remarquer que sans la vente des joueurs qui rapportent £43M, Arsenal aurait un déficit de £37M à la fin de la saison selon l’AST. Maintenant que le club est qualifié pour la Ligue des Champions (à condition tout de même de passer les Barrages), cela devrait rapporter au club 30-35M€.

Concernant la dette du club, des précisions  doivent être apportées par rapport aux articles précédents qui sont incomplets en la matière. Nos informations font état de « deux » dettes. L’une, la dette nette auprès des banques dont le montant ne s’élèverait plus qu’à £80M selon Jad. Cette partie de la dette pourrait être remboursée plus rapidement mais le club encourt à des sanctions financières s’il rembourse plus vite que prévu. Il y a aussi la dette globale. En effet,  cette partie de la dette s’élève à £212M au 30 novembre 2012 selon le bilan financier à mi-saison. Cette dette contractée sous forme d’obligations est remboursée au rythme de £13,9M par saison et devrait être intégralement remboursée à l’horizon de 2031 selon un membre de l’AST (ce qui serait tout à fait logique quand on fait le calcul). L’existence de cette partie de la dette ne remet en rien en cause ce qui a été dit avant puisqu’elle existe depuis le début. Le club aura un budget transfert tournant autour de £70-90M cet été et cela sans toucher au filet de sécurité que Wenger souhaite conserver en cas de non qualification en Ligue des Champions la saison suivante.

Grille salariale

Equipe première Salaire par semaine Salaire par an
Lukas Podolski

£107,000

£5,564,000

Tomas Rosicky

£80,000

£4,160,000

Per Mertesacker

£80,000

£4,160,000

Andrey Arshavin

£78,000

£4,056,000

Santi Carzorla

£70,000

£3,640,000

Mikel Arteta

£70,000

£3,640,000

Thomas Vermaelen

£70,000

£3,640,000

Theo Walcott

£90,000

£4,680,000

Olivier Giroud

£60,000

£3,120,000

Gervinho

£60,000

£3,120,000

Bacary Sagna

£60,000

£3,120,000

Marouane Chamakh

£60,000

£3,120,000

Andre Santos

£60,000

£3,120,000

Jack Wilshere

£80,000

£4,160,000

Abou Diaby

£60,000

£3,120,000

Denilson

£60,000

£3,120,000

Laurent Koscielny

£60,000

£3,120,000

Johan Djourou

£50,000

£2,600,000

Kieran Gibbs

£50,000

£2,600,000

Nicklas Bendtner

£50,000

£2,600,000

Sebastien Squillaci

£50,000

£2,600,000

Aaron Ramsey

£50,000

£2,600,000

Wojciech Szczesny

£50,000

£2,600,000

Lukasz Fabianski

£50,000

£2,600,000

Ju Young Park

£50,000

£2,600,000

Vito Mannone

£30,000

£1,560,000

Alex Oxlade-Chamberlain

£50,000

£2,60,000

Carl Jenkinson

£30,000

£1,560,000

Emmanuel Frimpong

£30,000

£1,560,000

Francis Coquelin

£30,000

£1,560,000

Ryo Miyaichi

£18,000

£936,000

Ignasi Miquel

£10,000

£520,000

Joel Campbell

£10,000

£520,000

Nacho Monreal

£60,000

£3,120,000

Concernant la masse salariale, Arsenal a décidé de faire le ménage, en particuliers chez les jeunes. En effet, 16 jeunes ne seront pas conservés :  Craig Eastmond, Elton Monteiro, Martin Angha, Samir Bihmoutine, Jordan Wynter, Kyle Ebecilio, Jernade Meade, Reice Charles-Cook, Sead Hajrovic, Philip Roberts, Nigel Neita, Josh Rees, Sanchez Watt, Conor Henderson, James Shea et Daniel Boateng. Chez les pros, de nombreux départs sont aussi à prévoir. Denilson a d’ores et déjà résilié son contrat avec Arsenal et Squilacci et Arshavin partiront libre à la fin du mois.

La masse salariale s’élevant à près de £155M par saison, un dégraissage est impératif. Les départs de Squilacci et Arshavin permettent d’économiser £6,656,000 par an. Bien qu’étant en prêt, le club devait payer 50% du salaire de Denilson. Son départ permet d’économiser £3,120,000 par an. Au rayon des départs désirés par le club, on retrouve Bendtner (£2,600,000 par an), Chamakh (£3,120,000 par an), Andre Santos (£3,120,000 par an), Park (£2,600,000 par an) et Fabianski (£2,600,000 par an). Des joueurs comme Manonne (£1,560,000 par an) et Djourou (£2,600,000 par an) ont fait savoir qu’ils souhaitaient quitter le club pour avoir du temps de jeu. Frimpong aurait quant à lui refuser une proposition de contrat du club et serait sur le départ lui aussi. Quant à Coquelin, il avait prévenu en début de saison que s’il n’arrivait pas à obtenir plus de temps de jeu, il irait voir ailleurs, on peut donc supposer qu’il est lui aussi sur le départ. Le cas Sagna reste encore flou. Il a annoncé être en discussion avec le club pour une prolongation donc il n’est toujours pas officiellement sur le départ. Au total, en ne prenant pas en compte un éventuel départ de Sagna, Arsenal pourrait économiser £31,742,000 de salaire par an. Et avec le départ de Sagna, l’économie monte à £34,862,000 sur l’année.

Remerciements à Opta, Arsenal.com, WhoScored et EPLIndex  pour les statistiques.

#Yann

Publicités

2 réflexions sur “Bilan complet de la saison

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s