Compte-rendu de Fulham 0 – 1 Arsenal (34ème journée de Premier League).

Par défaut

Image

Sans la manière.

Les Gunners peuvent s’estimer heureux que le match face à United soit dans une semaine et non ce samedi. Auteurs d’une pitoyable performance face à Fulham, dixième du championnat, les hommes de Wenger repartent tout de même avec trois points qui leurs permettent de reprendre la troisième place en attendant les matches de leurs concurrents directs demain.

Une première mi-temps tout en paradoxe.

Bien caché les jours de matches depuis quelques semaines, le soleil qui chauffait doucement la pelouse de Craven Cottage cet après-midi annonçait déjà le côté inhabituel de cette rencontre. Les Gunners rentrèrent pourtant bien dans leur match à l’image de ce but de Theo Walcott refusé pour hors-jeu. Alors que ces derniers expriment beaucoup de difficulté face à Fulham ces dernières années, en particulier à l’ouest de Londres, les hommes de Wenger semblent disposer à inverser la tendance. Et l’expulsion de Sidwell à la onzième minute suite à un tacle extrêmement dangereux sur Arteta aurait logiquement du faciliter la chose. Mais il n’en fût rien ! Bien au contraire, les visiteurs s’éteignirent. Plus que jamais stériles devant la surface des Cottagers, Koscielny et ses compères s’exposent à des contres bien négociés par leurs adversaires. Berbatov réalisent de bons appels, et Emanuelson se transcende sur son aile droite posant quelques problèmes à Monreal. Malgré quelques sursauts avec cette frappe de Walcott et ce poteau d’Olivier Giroud, les Gunners tournent autour de la surface sans trouver de solution. Le bloc instauré par Martin Jol est bien en place et chasse même les tentatives d’offensives en obligeant ses adversaires à repassé par la défense. On se retrouve alors dans cette situation qu’Arsenal n’apprécie pas, n’arrive pas à gérer, n’arrive pas à renverser. Et pour une fois, les visiteurs vont trouver la faille sur coup de pied arrêté, ce qui est pour le moins inhabituelle pour cette équipe dont une des bêtes noires reste les coups de pied arrêtés, qu’ils soient défensifs ou offensifs. Sur un coup franc tiré par Walcott, Koscielny rabat de la tête pour son compère de charnière qui pousse le ballon au fond. Alors que la possession venait de basculer e faveur des Cottagers, Arsenal se sort d’une situation épineuse, d’autant plus quand on analyse la tournure que prendra la seconde période.

La petite course de Wenger, en retard au retour des vestiaires, aura au moins eu le mérite de mettre un peu de bonne humeur pour tout spectateur de ces quarante-cinq dernières minutes. Car ce qui va s’en suivre sera surement le moment le plus soporifique de cette saison 2012-2013. Arsenal commence à perdre des ballons, fait des fautes grossières aux abords de la surface et surtout joue beaucoup trop haut. Les appels de Berbatov auraient pu porter préjudice à ses opposants si ce dernier n’avait pas été signalé hors-jeu la plupart du temps. Richardson met à contribution Szczesny sur ses coups de pied arrêtés et il faudra remercier une assistante très vigilante pour que Manolev n’égalise pas en reprenant le ballon repoussé par Szczesny (77ème). De leur côté, les Gunners sont plus que jamais en manque de moyen pour percer le bloc des Cottagers. La seconde période est dénuée d’occasions, et le coaching de Wenger, qui a pourtant porté ses fruits ces derniers temps, ne changera pas le cours du match. Giroud se fera même expulsé en fin de match pour un geste dangereux sur son adversaire. L’arbitre sort un carton rouge un peu sévère qui vient gâcher la fête avant de siffler la fin du match, juste après un raté de Ramsey en face à face avec Schwarzer (93ème).

Au final, il faudra retenir le plus important, à savoir ces trois points qui permettent aux Gunners de remonter sur le podium. En parallèle, Everton est défait à Sunderland et stoppé dans sa course à la Ligue des Champions.

Image
R
amsey et Arteta au charbon avec Berbatov.

Fiche du match :

Fulham 0-1 Arsenal à Craven Cottage.

But : Mertesacker (43ème)

Avertissements : Mikel Arteta (52ème), Aaron Ramsey (76ème) pour Arsenal.

Expulsions : Sidwell (12ème) pour Fulham, Giroud (90ème) pour Arsenal.

Fulham : Schwarzer, Richardson, Hangeland, Senderos, Manolev, Kacaniklic (Petric 85ème), Sidwell, Enoh, Emanuelson (Frei 87ème), Ruiz, Berbatov.
Non-utilisés: Riise, Rodallega, Karagounis, Hughes, Etheridge

Arsenal: Szczesny, Sagna, Mertesacker, Koscielny, Monreal, Rosicky (Podolski 72ème), Arteta, Ramsey, Cazorla (Vermaelen 90ème), Walcott (Wilshere 71ème), Giroud.
Non-utilisés: Mannone, Gibbs, Gervinho, AOC.

Chiffres du match :

Possession: Fulham 29%- 71% Arsenal
Tirs (dont cadrés): Fulham 7(3) – 11 (3) Arsenal
Arrêts: Fulham 2 – 4 Arsenal
Corners: Fulham 7 – 3 Arsenal
Fautes: Fulham 12 – 9 Arsenal
Hors-jeu: Fulham 8 – 3 Arsenal
Tacles: Fulham 17 – 14 Arsenal
Pourcentage de passes réussies: Fulham 76% – 90% Arsenal
Duels aériens remportés: Fulham 37% – 63% Arsenal

Les notes d’AFC :

Szczesny (7) : a fait correctement ce qu’il avait à faire, dont une ou deux belles parades.

Sagna (6) : bon travail défensif mais offensivement, les trois quart de ses centres n’étaient pas bien ajustés.

Mertesacker (7) : bon match de la part du géant Allemand. Il a bien joué le hors-jeu avec Koscielny et a bien piégé Berbatov plusieurs fois. Unique buteur de ce match, il a bien senti le coup sur la remise de Koscielny.

Koscielny (7,5) : comme son compère, il a réalisé un bon match. Impeccable défensivement, il sert Mertesacker d’une superbe remise de la tête.

Monreal (6) : match moyen. L’Espagnol a eu du mal face à Emanuelson et lui a donné l’occasion de frapper au but en première période. Offensivement, il a peiné à prendre son couloir.

Arteta (7) : bon match de la part de l’ancien d’Everton. Il était la plaque tournante du milieu et a rempli à merveille son rôle, comme en témoignent ses statistiques : 92% de passes réussies sur 113 passes.

Ramsey (5) : petit coup de mou pour Ramsey. Après plusieurs très bons matches, le Gallois est légèrement passé à côté de celui-ci, ratant quelques-unes de ses passes malgré un grand nombre de ballons touchés et perdant quelques ballons.

Rosicky (6,5) : Le petit Mozart a brillé de par sa capacité à accélérer le jeu mais n’a jamais pu être décisif du fait du manque de solutions sur le front de l’attaque.

Cazorla (5) : ça lui arrive tellement peu souvent qu’on peut lui pardonner : Cazorla est littéralement passé à côté de son match aujourd’hui. Très peu décisif dans le dernier geste, il n’a pas eu l’impact qu’il a généralement sur le jeu.

Walcott (4,5) : match à oublier pour l’Anglais, qui s’est cassé les dents sur le bloc des Cottagers. L’ex-Saint a trop souvent pris les mauvaises décisions. A noter qu’il est tout de même à l’origine du but avec son coup-franc.

Giroud (5) : Match à oublier pour le Français également. Il est souvent compliqué pour une pointe fixe de tirer son épingle du jeu dans un bloc compact de deux lignes de quatre. Il aurait pourtant pu être décisif en première période mais son tir heurtera le poteau. Expulsé bêtement mais sévèrement en fin de match.

#Anto.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s