Les Internationaux au rapport

Par défaut

Grand format : France 0 – 1 Espagne

Joueurs concernés : Giroud, Koscielny (France) / Cazorla, Monreal (Espagne).

On nous l’annonçait dans le courant de la semaine : Jordi Alba, blessé, serait remplacé par Nacho Monreal au poste de latéral gauche contre la France. L’occasion pour le néo-Gunner, très peu médiatisé en Europe et même en Espagne, de s’illustrer sous la tunique de la Roja. Et le sosie officiel de Peter Crouch n’a pas raté son coup, puisqu’il est à l’origine du tournant de ce match grâce à sa passe décisive pour Pedro. Même si le natif de Pampelune n’arrivera surement pas à voler la vedette de Jordi Alba (probablement parce qu’il était justement le seul joueur espagnol ce soir à ne pas porter la tunique catalane ou la tunique madrilène), ce dernier a livré une véritable partition tant défensivement qu’offensivement. Il était peut-être le Gunner qu’on attendait le moins lors de cette rencontre, mais l’ancien de Malaga ne s’est pas fait prier pour démonter les conclusions hâtives. Et pourtant, il n’est pas toujours facile d’être latéral côté construction du jeu. En effet, Iniesta, qui se trouvait devant le Gunner en tant que meneur de jeu excentré, a souvent décidé de rentrer intérieur au lieu de profiter des dédoublements de Monreal. Au final, ce dernier aura été d’une efficacité étonnante, puisqu’il n’aura eu l’occasion de se projeter que deux fois, pour deux énormes actions de la Roja. La première, dès le début du match, voit Monreal servir parfaitement en retrait un Xavi qui rate l’immanquable. La deuxième, qui amorce le seule et unique but du match, peut en partie être accordé à Jallet, qui, sur une transversale de Pedro, juge mal la trajectoire et laisse s’échapper dans son dos l’ancien joueur d’Osasuna. Ce dernier sert alors parfaitement le même Pedro qui ouvre le score.

De l’autre côté, Laurent Koscielny, titulaire au coup d’envoi, aura une nouvelle fois confirmé qu’il devait être un titulaire indiscutable en club comme en sélection. Malgré sa récente baisse de forme, le Français aura montré que Deschamps pouvait, et devait même compter sur lui pour les prochains matches. Pas toujours très propre, il a soulagé son équipe par de nombreux dégagements, notamment en première période, et se sera montré solide dans les duels, comme souvent.

Du côté des remplaçants, on annonçait Giroud et Cazorla sur le banc au coup d’envoi. Alors que l’Espagnol y restera, l’ex-Montpelliérain fera son entrée à la 91ème minute, à cent-vingt secondes du coup de sifflet final, et n’aura logiquement pas pu s’illustrer.

Monténégro 1 – 1 Angleterre

 Joueurs concernés : Alex Oxlade-Chamberlain (n’est pas rentré en jeu), Walcott (blessé).

En l’absence des deux Gunners, les Three Lions réalisent la très mauvaise opération de la soirée. Tenus en échec par le Monténégro, les hommes d’Hogdson restent seconds, derrière leurs adversaires du soir.

Pays de Galles 1 – 2 Croatie

Joueur concerné : Ramsey (suspendu).

Avec cette défaite, les Gallois peuvent surement dire adieu au Brésil. Quatrièmes de leur groupe et à dix points des deux premiers, Ramsey et ses compères devront prendre tous les points restants et compter sur d’éventuels faux pas pour espérer voir Corcovado en 2014.

Belgique 1 – 0 Macédoine

Joueur concerné : Vermaelen.

Le défenseur Belge a joué les 90 minutes avec sa sélection,  et s’est vu refusé un but de la tête pour une position de hors-jeu. La Belgique reste première de son groupe, à égalité de point avec la Croatie qui compte une moins bonne différence de but (+10 pour la Belgique, +7 pour les Croates, qui auront vu Eduardo marquer ce soir le but de la victoire en fin de match face aux Gallois, amputés d’Aaron Ramsey, suspendu).

Allemagne 4 – 1 Kazakhstan

Joueurs concernés : Mertesacker, Podolski (n’est pas rentré en jeu).

Le grand défenseur Allemand aura joué les 90 minutes de ce match, et n’est absolument pas à blâmer sur l’unique but encaissé par la Mannschaft puisque c’est son gardien, Neuer, qui cherche en vain et bêtement à dribbler son vis-à-vis, perdant le ballon et délivrant une véritable offrande à ses adversaires. Avec cette nouvelle victoire, Low et ses joueurs ont quasiment obtenu leurs billets d’avion pour le Brésil. Premier du groupe avec seize points, Podolski, Mertesacker et leurs comparses comptent huit points d’avance sur l’Autriche, seconde, mais qui détient un match en retard à jouer.

Arménie 0 – 3 Rép. Tchèque

Joueur concerné : Rosicky.

Le petit Mozart aura joué les 90 minutes pleines de sa sélection, participant activement au succès de son équipe en délivrant un tardive passe décisive pour le troisième but inscrit par Kolar à la 90ème minute. La victoire de ce soir fut vitale pour la République Tchèque, étant donné que Rosicky et ses coéquipiers pointent désormais à la troisième place, à deux points de la Bulgarie, tenue en échec face au Danemark ce soir. La sélection entrainée par Bilek, qui compte un match en retard, a maintenant son destin en main pour grappiller une nouvelle place ô combien importante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s