Compte-rendu Bayern Munich 0-2 Arsenal (8ème de finale retour de Ligue des Champions)

Par défaut

FC Bayern Muenchen v Arsenal FC - UEFA Champions League Round of 16

Un air de déjà vu

Il fallait un miracle pour que les Gunners se qualifient et malgré les absences de Wilshere et Podolski sur blessures et Szczesny et Vermaelen mis au repos, Arsenal ne se présentait pas en victime à l’Allianz Arena.  Restant sur 16 matches sans défaites, le Bayern était privé des joueurs importants tels que Boateng, Ribery ou Schweinsteiger mais restait tout de même une équipe très solide. Si les Canonniers voulaient faire douter les Bavarois, il fallait s’inspirer de ce qu’avait fait le Barça le soir précédent et marquer très tôt.

Un espoir..

Et c’est ce qui arriva. D’entrée, grâce à un pressing très haut, Arsenal récupère le ballon par Ramsey qui la transmet à Cazorla puis Rosicky. Profitant d’une glissade d’Alaba, le Tchèque décala Walcott qui centra très fort devant le but pour Giroud qui n’eut qu’à pousser le ballon au fond des filets. 1-0 pour Arsenal, une entame parfaite, comme le Barça le soir d’avant. Très haut sur le terrain, les Gunners ont appliqués le même pressing que le Bayern au match aller, les empêchant de développer leur jeu court et les obligeant à allonger. Une aubaine pour Mertesacher et Koscielny en excellente forme ce soir. Présent dans les duels, les joueurs se sont engagés pleinement, avec un esprit de revanche. Le Bayern tenta de reprendre le jeu à compte et la partie se rééquilibra assez vite après le but mais les Bavarois cadrèrent difficilement leurs frappes. Il fallu attendre la 25ème minute pour voir une occasion réellement dangereuse sur le but de Fabianski, remplaçant au pied levé un Szczesny laissé au repos. Toni Kroos tenta une bonne frappe mais le Polonais capta parfaitement le cuir. Puis une minute plus tard, le KO côté Gunners aurait pu être sonné par Robben, partit en contre mais un retour absolument parfait de Jenkinson qui ne laissa pas le temps au Hollandais de transmettre le ballon à Muller sur sa gauche. S’il n’était pas intervenu, il y avait certainement but ou s’il avait faute, il aurait été probablement exclut comme il était dernier défenseur. A la mi-temps, le Bayern retourna aux vestiaires avec 9 tirs mais pas de but alors qu’Arsenal, sur son seul tir a marqué ce but lui redonnant espoir.

tumblr_mjmf0s3Oyy1rtwrwio1_1280

Une victoire qui n’aura servi à rien

Dès le retour des vestiaires, le Bayern tenta d’imposer son rythme, de tuer dans l’œuf l’envie d’aller de l’avant des Gunners. Pourtant, ce sont les joueurs d’Arsène Wenger qui donneront les premiers frissons à la défense bavaroise. Parfaitement lancé dans le dos de la défense par Rosicky, Walcott peut se présenter seul face Neuer mais l’Anglais est annoncé hors jeu, à tord puisqu’Alaba le couvrait. Le Bayern se montra tout même plus dangereux qu’en première période en multipliant les actions devant et dans la surface d’Arsenal. D’abord à la 63′ par Luis Gustavo qui plaça parfaitement sa frappe mais celle-ci passa de très peu à côté. Cinq minutes plus tard, ce fut au tour de Robben de s’y mettre en obligeant Fabianski à se détendre. S’ensuivit une longue période de possession bavaroise autour de la surface mais sans pour autant réussir à faire la différence. A l’entrée des dix dernières minutes, une superbe combinaison entre Gervinho et Cazorla, dans la surface de réparation aurait pu aboutir à un but mais le pied gauche de l’Ivoirien ne fut pas suffisamment précis et passa devant la cage de Neuer. Malheureusement pour Arsenal, il n’y avait personne au second poteau pour reprendre le ballon. A la 82′, Muller s’amusa avec la défense d’Arsenal mais, en dernier rempart, Fabianski répondit présent une fois encore. A la 86ème, sur son deuxième tir cadré de la rencontre, Arsenal ajouta un deuxième but, par Laurent Koscielny sur corner, permettant de garder encore espoir pendant les dernières minutes. Malheureusement, malgré leur vaillance, les Canonniers ne purent ajouter ce 3ème but, synonyme du miracle. Ils durent même concéder une dernière occasion, brillamment sauvée par Mertesacker.

Une victoire pour rien mais qui sauve l’honneur des joueurs après leur défaite au match aller. Le scénario est  identique à celui de la saison dernière. Une raclée évitable au match aller, un match sauvant l’honneur au retour et à chaque fois proche du miracle. La saison dernière, Robin van Persie perd son duel face à Abbiati et cette année Walcott est annoncé hors jeu alors qu’il n’existe pas ou encore sur l’action de Gervinho qui ne voit personne ne reprendre le ballon au second poteau. C’est réellement décevant de voir cette équipe perdre dans les mêmes conditions que la saison passée. Et comme le dit Robert Pires, « cette victoire aura un impact positif sur la fin de saison des Gunners ». Il considère d’ailleurs que « cette équipe a un bel avenir » et qu’elle « gagnera quelque chose, avec Wenger. » En effet, malgré l’élimination, il y a la satisfaction Fabianski auteur d’un excellent match pour son retour, une très bonne performance de Jenkinson à nouveau et une efficacité inhabituelle pour Arsenal. Deux tirs seulement ont été cadré par Arsenal et les deux ont terminés au fond des filets bavarois.

 Il faut désormais se concentrer sur le championnat où le droit à l’erreur est interdit si le club souhaite être en Ligue des Champions la saison prochaine. Pour se qualifier ces dernières années, il fallait en moyenne 71 points. Il reste 10 matches, soit 30 points potentiels. Avec 47 points, il faudrait prendre au minimum 24 points pour espérer l’accrocher. Mission impossible ?

FC Bayern Muenchen v Arsenal FC - UEFA Champions League Round of 16

Fiche du match

Bayern Munich 0-2 Arsenal (affluence: 68 000)

Ligue des champions, 1/8e de finale retour

Buts: Giroud (2e) et Koscielny (86e) pour Arsenal

Avertissements: Lahm (57e), Martinez (83e), Gomez (89e) pour Bayern Munich ; Gibbs (44e), Rosicky (62e), Giroud (73e), Mertesacker (80e), Cazorla (83e), Koscielny (86e) pour Arsenal

Les équipes de départ

Bayern Munich: Neuer – Lahm, van Buyten, Dante, Alaba – Martínez, Gustavo – Müller, Kroos (Tymoschuk, 81e) – Robben – Mandzukić (Gomez, 73e) Entr. J.Heynckes.
Non utilisés: Starke, Rafinha, Contento, Shaqiri, Pizarro

Arsenal: Fabianski – Jenkinson, Mertesacker, Koscielny, Gibbs – Arteta, Rosicky, Ramsey (Gervinho, 72e) – Cazorla, Giroud, Walcott (Oxlade-Chamberlain, 72e). Entr: A.Wenger.
Non utilisés: Mannone, Vermaelen, Diaby, Coquelin, Arshavin.

Chiffres du match

Possession: Bayern 54% – 46% Arsenal
Tirs (dont cadrés) : Bayern 23 (5) – 5 (2) Arsenal
Arrêts: Bayern 0 – 5 Arsenal
Corners: Bayern 6 -1 Arsenal
Fautes: Bayern 13 – 25 Arsenal
Hors-jeu: Bayern 3 – 1 Arsenal
Tacles: Bayern 13 – 12 Arsenal
Pourcentage de passe réussies: Bayern 81% – 76% Arsenal
Duels aériens remportés: Bayern 55% – 45% Arsenal

tumblr_mjmdfe0jAS1qcp9n1o1_1280

Les notes du match

Fabianski (8): très solide sur sa ligne, il est l’auteur de somptueuses parades. Il fût très serein et pourrait très bien rentrer en concurrence avec Szczesny, voire même le détrôner s’il répète ce genre de prestation.

tumblr_mjmgbklCfj1qctlw6o2_250Jenkinson (8): très solide défensivement, il a été excellent face à Robben et a su apporter offensivement, démontrant une nouvelle fois que son explosivité musculaire et sa rapidité pourront faire de lui le latéral le plus complet au sein du club.

Mertesacker (7.5): très costaud dans ses duels. Malgré quelques relances approximatives, il a énormément soulagé sa défense dans le jeu aérien.

Koscielny (8): un Koscielny des grands soirs. Wenger n’a pas montré assez de patience envers lui comme il a pu le faire avec Ramsey par exemple. Le Francais a été impeccable dans les duels, mais également dans le jeu aérien. Excellent dans les déplacements sur corners offensifs, il a logiquement marqué un nouveau but sur cpa.

tumblr_mjmgbklCfj1qctlw6o3_250Gibbs (6.5): un ton en dessous. Il a quelquefois un peu hésité à se projeter vers l’avant, surement en raison de son retour de blessure. Même s’il a été globalement bon pour un retour à la compétition, il montre toujours de grosses faiblesses dans son placement et a souvent mis en danger son équipe.

Arteta (6.5): pas facile de s’exprimer lorsqu’un Toni Kroos vous harcèle constamment. Mais le capitaine d’un soir, rôle qu’il a exécuté à la perfection comme toujours, a réussi à tirer son épingle du jeu malgré quelques mauvaises relances et des fautes complètement stupides et inutiles. Rien à redire sur sa volonté et son impact physique en revanche.

Ramsey (5,5): Besogneux comme à son habitude, le Gallois s’est distingué par son engagement physique dans les duels et son activité incessante, de l’ombre qui a permis de récupérer pas mal de ballon. Mais il a manqué un peu de justesse technique, ratant des passes simples et perdant bêtement des ballons. Remplacé par AOC, auteur d’une belle rentrée, il aura bien provoqué sur son côté droit et aura accéléré le jeu.

Rosicky (6.5): il aura lui aussi considérablement accéléré le jeu. Sa capacité technique en conduite de balle accélérée est surement la meilleure de l’équipe, et il aura énormément apporté dans le jeu vers l’avant. Mais ses passes étaient trop peu précises, et il a quelquefois fait de mauvais choix. A revoir néanmoins, il peut jouer un rôle déterminant dans la fin de saison du club.

Walcott (5.5): après son assist, littéralement invisible. Il aurait peut-être été préférable de le voir en pointe. Aurait pu marquer si le juge de touche n’avait pas siffler un hors-jeu inexistant. Remplacé par Gervinho, qui aura fait une excellente rentrée, et qui aurait même pu marqué s’il savait utiliser son pied gauche.

Cazorla (6): un ton en dessous de ce qu’on pouvait attendre de lui au niveau de la percussion et de ses transmissions (malgré quelques passes clés comme sur le premier but) mais il faut dire qu’il a été menotté à la perfection par Lahm, qui est probablement le meilleur latéral au monde.

Giroud (5): invisible après son but. Il aura très peu eu l’occasion de s’exprimer, et le fait que ses coéquipiers n’arrivent toujours pas à profiter de ses déviations de la tête ne l’aura pas aider.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s