Wenger: « Bayern est une équipe de grande classe. »

Par défaut
Image

Arsène Wenger a fait face aux médias à la suite de la défaite d’Arsenal 3 à 1 contre le Bayern de Munich en Ligue des Champions. Voici le résumé de sa conférence de presse d’après-match.

Sur le match aller :

Nous avons joué contre une bonne équipe qui a exploité chaque opportunité créés en première mi-temps. Nous avons bien commencé les 5 premières minutes. Ça se voyait que nous étions nerveux mais le Bayern était en confiance et nous en avons payé les conséquences. A 2-0 bien sur, ça a compliqué les choses mais nous nous sommes bien battus en deuxième mi-temps et nous sommes revenus à 2-1. J’ai l’impression que nous pouvions revenir au score mais malheureusement, nous avons encaissé un autre but. Ce fût un gros coup au moral de l’équipe. A partir de ce moment, vous pouviez voir que nous aurions même pu concéder un autre but car nous n’étions plus organisés. Les 10 dernières minutes étaient difficiles, à 3-1… Si à 2-1, le 2-2 semblait possible, à 3-1, semblait laisser penser que nous allions concéder davantage de buts.

Sur les chances de qualifications :

Ne nous voilons pas la face : ce sera extrêmement difficile de se qualifier contre une équipe d’une telle qualité. Ils n’ont pas joué deux finales en trois ans pour rien, et nous avons pu le voir ce soir. Nous devrons tout donner là-bas et espérer que chance sera de notre coté et que nous aurons retrouvé de la confiance pour entamer le match avec la confiance nécessaire pour ce genre de matches.

Sur la capacité à rebondir après la défaite contre Blackburn :

Je trouve que nous avons eu du répondant aujourd’hui, les joueurs ont vraiment tout donné. Nous avons joué une équipe en pleine confiance. Leurs six derniers mois n’ont montré que des choses positives et vous voyez bien que chaque joueur est confiant et joue à sa puissance maximum. Ce n’est pas vraiment notre cas en ce moment. Mais parfois les choses changent rapidement en trois semaines, espérons que nous y arrivions.

Sur ce fait que la confiance soit la différence :

Non, vous devez reconnaître leur mérite pour leur classe également. C’est une équipe de grande classe. A certains moments de la première mi-temps, c’était une différence de qualité dans leur performance par rapport à la nôtre. En deuxième mi-temps, je crois que nous sommes passés près et on pouvait sentir que nous étions de plus en plus dangereux, mais après, ils ont changé leur tactique et ont adopté un profil plus défensif et ont joué les contre-attaques. Il fût alors très difficile de nous créer des occasions

Sur les errances de la défense et le marquage :

Nous étions un peu nerveux. Nous voulions bien faire. Ils sont bons lorsque leurs arrières montent sur les ailes. Je trouve que Lahm et Alaba ont été exceptionnels. Lorsqu’ils gagnaient des ballons, à chaque fois ils créaient beaucoup de danger sur les ailes. Ce fût difficile pour nos défenseurs. Ils étaient en surnombre parfois parce que nous devions nous projeter vers l’avant. C’est une équipe de qualité. Nous devons bien le reconnaître.

Sur le fait de pouvoir passer outre la nervosité :

C’est une question très difficile à répondre en ce moment. Les résultats sont à l’origine de ça. C’est un peu un cercle vicieux.

Sur sa colère lors de la conférence de presse de lundi :

La colère [de lundi] n’avait rien à voir avec vos opinions. Elle avait à faire avec vos informations. Pour moi, vous [les médias] avez deux missions : donner votre opinion et informer les gens. Lorsque vous donnez des informations fausses sans vérifier directement avec nous, ça me met en rogne car je trouve que c’est un manque de respect. Lorsque vous donnez votre opinion, je l’accepte toujours. Je n’ai jamais contesté vos opinions en 16 ans. Lorsque vous donnez des informations erronées, vous trompez la personne qui achète votre journal. Voilà la raison de mon énervement. Je travaille au club depuis 16 ans, et la moindre des choses serait de vérifier avec le club ou avec moi-même avant de balancer des informations. Lorsque je lis des informations dans un journal, je m’attends à ce que celles-ci soient vraies. Voilà pourquoi j’étais énervé. Je crois en voir le droit. Vous pouvez dire ce que vous voulez d’un match de foot, je l’accepte. Vous avez le droit de dire que je suis un mauvais manager, je l’accepte mais lorsque vous ne donnez pas la bonne information, je ne l’accepte pas.

Sur l’achat éventuel de défenseurs :

Est-ce de l’information ou une opinion ?! Je pense que nos défenseurs sont bons et que le marché est de toute façon fermé. Voilà une information. Le Bayern est une très bonne équipe qui peut battre n’importe qui en Europe. En plus, nous manquons de confiance en ce moment. Ça fait du Bayern une équipe encore meilleure.

Sur les chances de retour en Ligue des Champions :

Écoutez, nous avons de combats, mais surement, le plus facile sera de revenir en Ligue des Champions. Mais nous devons tout donner pour tenter de changer les choses au match retour. Ça nous est déjà arrivé auparavant, d’être mené de deux buts. C’est une des choses positives du passé. Nous avons déjà renversé la vapeur et nous avons des exemples de moments où nous sommes revenus.

Sur la qualité de l’équipe :

La qualité de mes joueurs est indéniables, mais ils ne sont pas récompensés. Nous ne sommes pas récompensés pour nos efforts. J’ai toujours confiance en mes joueurs et en mon équipe. Mais à la lumière de la performance de ce soir [19/02/2013], il y a encore du travail à faire.

#Alex (via Arsenal.com)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s