Compte rendu de Sunderland 0 – 1 Arsenal (26ème journée de Premier League).

Par défaut

FBL-ENG-PR-SUNDERLAND-ARSENAL

A toute épreuve !

Bien malin est celui qui aurait prédit un tel scénario pour ce Sunderland-Arsenal, qui a bien dérogé à la tradition en offrant un véritable spectacle mais aussi et surtout quatre-vingt-dix minutes pleines de rebondissements. Les Gunners, qui devaient assurer les trois points, ont livré un véritable récital avant de se saboter eux-mêmes en raison d’une énième erreur individuelle. Bricolage à foison, blessures, occasions manquées, le programme d’un week-end « normal » pour les hommes d’Arsène Wenger, qui, pourtant, pour une fois, ne sont pas passés à travers.

Une première mi-temps inhabituelle.

Les dernières nouvelles de l’infirmerie n’étaient pourtant pas des plus encourageants à quelques minutes du coup d’envoi. Après les forfaits de Gibbs et Vermaelen, c’est Koscielny qui doit déposer les armes à l’échauffement. Jenkinson intègre alors le onze titulaire au poste de latéral droit, alors que Bacary Sagna prend l’axe aux côtés de Mertesacker. La défense, remaniée à souhait et sans expérience sur ses côtés, ne se veut absolument pas rassurante, mais elle pourra néanmoins compter sur un stratosphérique milieu de terrain et une attaque remuante dès le début de match pour rester dans l’ombre. En effet, contrairement à leurs habitudes, les Gunners prennent de suite les choses en main et se montrent rapidement dangereux, à l’image de Wilshere, Cazorla ou encore Walcott. Le jeune anglais prend sa chance plusieurs fois, mais butte sur un Mignolet qui quant à lui ne semble pas vouloir déroger aux traditions en sortant un match de grande classe face aux rouges et blancs. Giroud, puis Ramsey, qui aura surement livré son match le plus complet de la saison, s’essayent également sans réussite. Mais le verrou finira tout de même par craquer après la demi-heure de jeu, grâce à Santi Cazorla qui conclue une action de grande classe : Wilshere transperce les lignes avant de décaler Walcott, qui rentre intérieur et sert Cazorla, qui frappe à ras de terre pour tromper le gardien Belge. Le petit Espagnol célèbre son but avec le sourire de l’acte accompli, et donne un avantage au score mérité à son club. Mais comme l’ont prouvé les rencontres entre ces deux clubs ces dernières années, Arsenal n’a pas le droit de se contenter d’un seul but d’avance, et repart donc à l’attaque. Une-deux, décalages, surnombre ; les Gunners mettent tout en œuvre pour doubler la mise et prendre une sérieuse option sur la victoire. Et cette occasion de mettre à mort les Black Cats, c’est Aaron Ramsey, si souvent critiqué, qui l’aura à deux minutes de la fin de la première période : ce dernier hérite du cuir à quelques mètres des buts de Mignolet, et ouvre le feu à bout portant, mais le gardien Belge sertit sa prestation d’une parade venue d’outre monde, et a pu permettre de remettre ses partenaires sur de bons rails au retour des vestiaires…

tumblr_mhys4bmDMc1qjbs1co1_1280

Défi relevé à part entière !

Le contrat avait été rempli en première période. Pour une fois, les canonniers avaient fait parler la poudre les premiers et menaient logiquement à la marque. Serein dans le jeu, et pas vraiment en danger dans leur surface, la seconde période s’annonçait de bon augure pour ces derniers. Mais c’était sans compter une énième erreur individuelle…

A l’heure de jeu, Jenkinson, un ton en dessous de ses coéquipiers, découpe Sessegnon, et écope d’un second jaune. Alors que les Gunners avaient abandonné la possession à leurs adversaires quelques minutes auparavant et que Jack Wilshere était sorti sur blessure, les hommes de Wenger se retrouvent à dix pour une grosse demi-heure. Ramsey, qui prouvera que sa polyvalence n’est pas négligeable au sein du club, prend alors le poste de latéral droit. Ce dernier aurait bien mieux muselé l’attaquant Béninois, et ne se sera pas privé pour effectuer des montées dans son couloirs ou pour lancer les contres jusqu’à dans les dernières minutes. De cette expulsion s’en suit un déroulement de match totalement débridé, chose rare avec Sunderland. O’Neill jette ses dernières forces dans la bataille en faisant rentrer Graham, qui pour une fois restera muet face aux Gunners. Ces derniers jouent les coups à fond et héritent de plusieurs contres qui auraient pu/dû faire mouche, mais retombent dans leurs travers en gâchant de nombreuses occasions, comme en attestent ces tristes chiffres : dix-neuf tirs, pour seulement huit cadrés. Parallèlement, les Black Cats se font de plus en plus pesants dans la surface, et commence à pratiquer un jeu « Stokien » en balançant de longs ballons et effectuant des centres à répétitions dans les dix-huit mètres. Et c’est alors que commence les shows Sagna et Szczesny. Le Français, impeccable tout au long du match, s’arrache et repousse ballon après ballon, prenant le dessus sur les hommes d’O’Neill dans les airs. Et lorsque l’ancien auxerrois n’est plus là pour assurer, c’est le portier Polonais des Gunners qui sauve la baraque. Ce dernier claque, repousse, boxe des deux poings à tout va, sauvant son équipe à plusieurs reprises. Longtemps discuté par le club qui envisage d’instaurer une forte concurrence à ce poste, voire de radier le jeune gardien en fin de saison selon ses prestations, Szczesny s’est aujourd’hui montré sous son plus bel angle et a brillé pour permettre à son club de remporter les trois points.

Jusque dans les dernières minutes, les Gunners ont fait preuve de solidarité et ont été courageux, héroïques et surtout bien concentrés. Aucun joueur, si ce n’est Jenkinson, n’est passé à travers de son match, et Arsenal empoche aujourd’hui trois points mérités. Trois points qui leurs permettront peut-être d’accéder à la cinquième place demain, selon le résultat des Toffees qui se déplacent à Old Trafford.

395688_571302999560786_471908739_n

Focus sur Aaron Ramsey

Le Gallois focalisait toutes les critiques et les frustrations des fans, parfois à juste titre. Replacé aujourd’hui dans un rôle censé être le sien, il a rayonné dans l’entrejeu des Gunners. A l’image de Jack Wilshere, il s’est battu comme un lion au milieu, permettant à Arsenal de prendre totalement l’ascendant sur la première mi-temps. Placé en tant que meneur de jeu en retrait aux côtés de Mikel Arteta, il a très souvent les bons choix dans l’orientation du jeu. Son association avec Jack Wilshere, connait seulement ses prémisses mais elle promet beaucoup pour l’avenir. Après l’expulsion stupide de Jenkinson, il s’est sacrifié pour le collectif en prenant le poste d’arrière droit, et avec succès. Il a notamment bien muselé Stéphane Sessegnon, très remuant sur son côté. Ses stats du match parlent d’elles même : 2 tirs (2 cadrés), 3 passes clés, 108 ballons touchés, 6 tacles, 2 interceptions, 3 dégagements. (via Whoscored.com)

Feuille de match

Sunderland 0-1 Arsenal à Stadium of Light (affluence : 46,402)

Buts : Cazorla (35e) pour Arsenal

Avertissements : Cattermole (3e), Larsson (63e), Colback (76e) pour Sunderland ; Jenkinson (9e, 62e), Walcott (83e) pour Arsenal

Expulsion : Jenkinson (62e) pour Arsenal

Equipes de départ : Sunderland: Mignolet – Gardner, Rose (Vaughan, 82e), Bramble, O’Shea – Cattermole (cap.) (Larsson, 45e), N’Diaye (Graham, 68e), Colback, Johnson, Sessegnon, Fletcher. Entr : M.O’Neill
Non utilisés: Westwood, Bardsley, Mangane, Cuellar

Arsenal: Szczesny – Jenkinson, Sagna, Mertesacker, Monreal – Arteta (cap.), Ramsey, Wilshere (Diaby, 50e) – Walcott (Miquel, 87e), Giroud, Cazorla. Entr : A.Wenger
Non utilisés: Mannone, Rosicky, Oxlade-Chamberlain, Podolski

Chiffres du match

Possession: Sunderland 39% – 61% Arsenal
Tirs (dont cadres): Sunderland 15 (6) – 19 (8) Arsenal
Corners : Sunderland 11 – 2 Arsenal
Fautes : Sunderland 6 – 13 Arsenal
Hors-jeux : Sunderland 5– 1 Arsenal
Tacles : Sunderland 14 – 19 Arsenal
Arrêts : Sunderland 7 – 6 Arsenal
Pourcentage de passes réussies : Sunderland 75% – 85% Arsenal
Duels aériens remportés : Sunderland 45% – 55% Arsenal

Sunderland v Arsenal - Premier League

Notes d’AFC

Szczesny (9) : L’homme du match incontestablement. Il a sauvé la baraque grâce notamment à un arrêt exceptionnel sur une tête à bout portant de Bramble. Impérial. 

Jenkinson (3,5) : En-dessous techniquement de ses coéquipiers, son expulsion a failli être fatale à l’équipe si notre gardien n’avait pas été héroïque.

Sagna (8,5) : A une place qui n’est pas la sienne, il a été monstrueux dans les duels. Un grand artisan de la victoire aujourd’hui. Le patron c’était Backy !

Mertesacker (7) : Il a été très précieux sur les longs ballons de fin de match et a parfaitement épaulé Sagna en défense centrale.

Monreal (6) : Pour son deuxième match avec les gunners, il a été mis en difficultés en première période. Il a cependant tenté d’apporté plus offe,sivement en deuxième mi-temps et on sent qu’il peut être meilleur.

Arteta (6,5) : Bien cadenacé par N’Diaye en première période, il a su garder la balle quand c’était chaud et faire les bons choix pour garder le score en notre faveur.

Ramsey (7,5) : Le Gallois a été excellent dans un rôle de meneur en retrait aux côtés de Arteta. Il s’est sacrifié suite à l’expulsion de Jenkinson. Il aurait mérité de marquer tant son emprise sur le jeu s’est fait ressentir. La finition est à travailler.

tumblr_mhypz1lnLu1rqrz3to1_500

Wilshere (7,5) : Notre prodige était très actif aujourd’hui. Il a cependant du sortir sur blessure suite à un des nombreux tacles des Black Cats. Plus de peur que de mal, l’Anglais sera mis au repos quelques jours.

Cazorla (7,5) : Encore buteur aujourd’hui, Santi montre qu’il est bel et bien devenu une pièce maîtresse de notre système de jeu. Son entente avec Wilshere et Walcott laisse présager de beaux jours.

Giroud (6) : Actif sur le front de l’attaque, il n’a pas fait les bons choix aujourd’hui. Il a cependant été très utile sur les coups de pieds arrêtés défensifs, notamment en fin de match quand le chaos s’abattait sur la cage de Szczesny.

Walcott (7) : Encore une bonne prestation de notre fusée aujourd’hui, à qui il a seulement manqué la finition et un brin de réussite comme lors de son occasion sur le poteau. Il reste malgré tout notre meilleure arme offensive, en atteste sa passe décisive sur le but de Cazorla.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s