Avant-match de Brighton-Arsenal (4ème tour de FA Cup).

Par défaut

Image

                                                 Poursuivre l’aventure.

C’est dans le cadre de ce 4ème tour de FA Cup que les Gunners se déplaceront à une petite centaine de kilomètres au sud de Londres. Brighton, grande station balnéaire anglaise mais également ville natale de Darren Tulett, attendra de pied ferme les hommes d’Arsène Wenger, comme avant eux les Magpies de Newcastle. Gare au faux pas.

The Seagulls : des amateurs de coupe en constante progression.

C’est le 10 novembre 2009 qu’arrive au club Gus Poyet, ancien milieu de terrain uruguayen de Chelsea. L’homme, qui a actuellement 45 ans, va tirer le club du sud de l’Angleterre vers le haut, et le faire aspirer à un brillant futur. Depuis son arrivée, les mouettes de Brighton entament une véritable ascension, et ont accédé au championnat (l’équivalent de la 2ème division) dès la seconde année avec leur néo-entraineur, sans compter de très beaux parcours en coupe. Si l’année qui précédait l’arrivée de ce dernier avait vu les Seagulls échouer lors des premiers tours, que ce soit en FA Cup ou en Carling Cup, la donne a bel et bien changé. Le Gus en question accède au 4ème tour l’année de son arrivée, puis au 5ème tour en 2011, en éliminant Portsmouth cette année-là. Mais ce n’était qu’un prémice de leurs faits de guerre, puis l’année suivant, les hommes de Poyet éliminent Sunderland en Carling Cup, puis Newcastle en FA Cup. Les Reds de Liverpool mettront un terme à leur parcours dans les deux compétitions.

2013 arrive, mais les ambitions et les habitudes restent les mêmes puisque encore une fois cette année, Pardew et les Magpies ont fait les frais des rêves de conquête de cette équipe de Brighton qui propose un jeu particulièrement alléchant. En championnat, le club du Sussex de l’Est stagne quelque peu (7ème position) mais reste en progression par rapport à l’an passé où il avait fini 10ème au classement, ce qui est en soi déjà une réussite puisque la formation venait tout juste d’accéder à l’échelon supérieur. Bien que Poyet ait toujours privilégié le jeu vers l’avant, comme certains ont pu le voir face à Newcastle il y a quelques semaines, l’Uruguayen a semble-t-il trouvé une nouvelle formule cette année. Effectivement, les Seagulls possèdent la deuxième meilleure défense  du championnat, mais également la troisième meilleure défense à domicile. Malgré cela, Brighton est l’équipe de première partie de tableau qui gagne le moins dans son stade, avec seulement cinq victoires à son actif, et ont notamment vécu un mois de décembre très compliqué, perdant le derby face à Crystal Palace et enchainant par la suite trois nuls et une défaite, contre Watford, à l’American Express Community Stadium. Communément appelée l’Amex Stadium, cette enceinte est la plus récente et la plus moderne de Championship puisqu’elle a vu son ouverture se faire en 2011.

Des infrastructures de haute volée, un entraineur qui vise la lune (Poyet a déclaré ses envies d’entrainer un jour Chelsea ou Arsenal) et des joueurs conquérants et mangeurs d’élites. Le cocktail parfait pour un faux pas des Gunners souvent trop timorés dans ce genre de confrontation. Attention que les Seagulls ne se transforment pas trop facilement en mouettes rieuses.

Place aux jeunes ?

Jurisprudence Reading, Arsène Wenger a dû, surement à contrecœur, se passer de ses jeunes pour Bradford, puis contre Swansea pour bannir l’excès de confiance. Ce déplacement à Brighton, qui joue actuellement en Championship, pourrait être le moment idéal pour titulariser deux ou trois jeunes qui crèvent l’écran du côté de la réserve des Gunners. Effectivement, nous pouvons voir Miquel, Yennaris (de retour de blessure), et même Akpom sur les photos qu’a publié le site officiel d’Arsenal ce matin, signe que Wenger pourrait envisager de tester l’insouciance et la fougue de ses young guns, qui auraient peut-être plus mérité que leurs ainés d’être sur le terrain de Bradford en ce onze décembre dernier. Yennaris, Miquel mais surtout Gnabry et Eisfeld doivent profiter de temps de jeu en équipe première et acquérir l’expérience nécessaire auprès des cadres de l’équipes pour pouvoir jouer un rôle dès l’an prochain.
Mais si la question mérite de se poser, il est évident que faire confiance aux jeunes lors de cette rencontre pourrait se révéler être une réelle imprudence. Le championship jouit d’un très haut niveau, et la plupart des équipes évoluant dans cette division mériteraient facilement leur place dans l’élite. La preuve flagrante de cette faible différence de niveau est le fait que des équipes comme Bolton, Wolverhampton et Blackburn, qui il y a encore un an évoluaient avec les plus grands d’Angleterre, se retrouvent actuellement dans la seconde partie de tableau de Championship (Les Wolves sont à 7 pts de la zone rouge). C’est pour cela que Wenger devrait avant tout assurer le coup en faisant confiance à des hommes d’expérience. Rosicky est fortement pressenti comme titulaire, et Diaby ainsi qu’un Arshavin en manque de temps de jeu pourrait eux aussi apparaitre dans le onze titulaire.

Arsenal va devoir gérer son souffle pour ne pas chuter face à Liverpool dès mercredi prochain, mais parallèlement assurer une qualification pour les 16ème de finale de la FA Cup, ce que le club a souvent eu du mal à faire, peinant en coupe face à des « petites » équipes.

Image

Informations équipes :


Brighton :
Infirmerie : /
Incertain : Bruno
Suspendu : /
Forme : V
Casier disciplinaire : aucun jaune, aucun rouge.
Meilleurs buteurs : Orlandi (1), Hoskins (1)

Arsenal :
Infirmerie : Arteta, Vermaelen, Coquelin, Fabianski.
Incertain : /
Autre indisponibilité : Gervinho (CAN)
Suspendu : /
Forme : VN
Casier disciplinaire : 2 jaunes, 0 rouge.
Meilleurs buteurs : Gibbs, Podolski, Wilshere (1).

Clés du match :

Face à face :

-Arsenal a gagné 9 fois et perdu 2 fois en 13 matches face aux Seagulls.

-Les Gunners ont gagné toutes leurs rencontres face à Brighton en FA Cup.

– L’équipe londonienne a gagné 2-0 à l’extérieur lors du troisième tour en 1935, répétant le résultat à Highbury lors du 4ème tour en 1980 et a remporté l’affrontement le plus récent à Goldstone ground en 1988 sur le score de 1-2.

Brighton :

-Les Seagulls ont éliminé Newcastle pour la deuxième fois en deux ans lors du tour précédent.

-Ils n’ont pas perdu sur leurs terres en FA Cup depuis neuf matches.

Arsenal :

-Les Gunners, qui ont été vainqueur 10 fois, finalistes 7 fois et qui forment le second club le plus performant dans cette compétition, n’ont perdu que deux fois sur les douze dernières saisons lors du 4ème tour, et c’était deux fois face à des équipes de PL.

-La dernière fois que les Gunners furent éliminés par un club n’évoluant pas en PL, c’était face à Sheffield en 1996.

-En cas de défaite demain, les Gunners perdraient leur 100ème match dans l’histoire de la FA Cup.

#Anto.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s