Alisher Usmanov: « Arsène Wenger a besoin de l’appui de Thierry Henry. »

Par défaut

 Alisher Usmanov a conseillé à Thierry Henry de ne pas revenir à Arsenal pour un second prêt le mois prochain. Le deuxième plus important actionnaire du club préférait voir Henry prendre un poste permanent afin de soutenir le manager Arsène Wenger.

Usmanov pense que le club se doit d’avoir des projets pour Henry mais pas d’un point de vue sportif et il ne veut pas voir Henry glisser des mains d’Arsenal en préférant prendre sa retraite tout comme une autre légende d’Arsenal Patrick Vieira. Vieira travaille actuellement comme directeur du développement pour Manchester City.

Usmanov, qui a refusé de siéger au comité directeur du club à cause de divergences idéologiques avec l’actionnaire majoritaire Stan Kroenke est un fervent supporter de Wenger mais il pense que le manager a besoin de davantage de personnes issues du football à ses côtés. Il n’est pas certain que Wenger, qui n’est pas un grand partisan de la délégation, soit d’accord sur ce point.

Wenger s’apprête à signer à nouveau Henry pour un second prêt en janvier, ayant besoin de stabilité après avoir enduré le pire départ en Premier League durant ses 16 années de règne, avec l’élimination de la Capital One Cup par le club de Bradford, club de League 2, comme point culminant. Cependant, Usmanov a offert une vision nouvelle du dicton « Never going back » (Ne jamais revenir en arrière).

« La présence d’un champion peut radicalement changer l’âme d’une équipe, ce que Thierry Henry a montré la saison dernière lorsqu’il a fait son retour à Arsenal. Mais je pense qu’un comeback ne peut fonctionner qu’une seule fois. » dit Usmanov. « C’est la raison pour laquelle je pense que la décision de revenir appartient uniquement à Thierry. Je n’ai aucun pouvoir de décision au club mais il y a plusieurs joueurs avec qui je suis en contact. » explique Usmanov au journal français l’Equipe. « Mon préféré est sans doute Thierry. Il devrait s’impliquer dans le club mais pas en tant que joueur. Il a un autre rôle à jouer, un rôle plus important. Prenez l’exemple de Patrick Vieira à Manchester City. C’est aussi un symbole d’Arsenal mais il travaille pour un autre club. Il faut éviter que cela se produise avec Thierry. »

Henry connait Usmanov depuis des années déjà et ils se côtoient parfois, ce qui peut surprendre, donnant du crédit à la thèse qui voit Usmanov comme le plus proche rival de Kroenke, du directeur exécutif Ivan Gazidis et des autres dirigeants du club. Henry a un lien avec Usmanov grâce à son agent Darren Dein, le fils de David, l’ancien vice-président d’Arsenal.

Dein Senior a vendu ses parts à Usmanov en août 2007, pour 75m de livres et ce, 4 mois après son départ du club, arguant des « différences incompatibles » entre le reste du comité directeur et lui-même. Il aurait préféré voir Usmanov prendre le contrôle du club et investir de sa propre fortune.

Entre-temps, Lady Nina Bracewell-Smith, l’ancienne directrice et vice-présidente d’honneur du club a critiqué Kroenke via Twitter, l’accusant de ne pas assez s’impliquer dans le club.

« Pourquoi il a souhaité faire partie d’Arsenal ? Je ne le sais pas. » écrit-elle. « Si faire de l’argent est la source de motivation, il y a surement des voies plus simples. Le football est un business de passionnés et Stan Kroenke n’a aucune passion pour Arsenal. »

#Max (via guardian.co.uk)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s