L’Emirates, théâtre de feu des derbys Gunners v Spurs

Par défaut

Qu’on se le dise, il n’y a jamais de tromperie sur la marchandise lorsque on assiste à un Arsenal – Tottenham. Le spectateur en a pour son argent et il le sait par avance quand il retire son billet. Jamais une affiche en Premier League n’a produit autant de buts et de spectacle dans l’histoire de la nouvelle version de la première division anglaise depuis la saison 1992/1993. Of course, Il n’y a pas que ce derby qui se joue dans le coeur de Londres. Il suffit d’ailleurs de regarder le nom des clubs londoniens qui sont pensionnaires de Premier League depuis août 2012 : Arsenal, Chelsea, Fulham, Queens Park Rangers, Tottenham et West Ham. Six clubs sur vingt soit 30% de la Premier League qui se jouent dans la capitale au plus haut niveau. Une anomalie dans le football moderne. De par leur histoire, leur rivalité, leur proximité géographie dans le nord de London, les affrontements fratricides entre Gunners et Spurs sont un véritable feuilleton à eux-tout seuls. 90 minutes pour se battre pour une seule et unique chose : l’honneur. Tous ces ingrédients contribuent à la « magie » qui s’exercent autour de ces matches.

Quelques chiffres :

  • L’affrontement entre Arsenal et Tottenham est le plus productif de l’histoire de la Premier League. 121 buts ont ainsi été comptabilisés.
  • Les cinq derniers north london derby qui se sont joués dans l’antre des Gunners ont produit 30 buts, soit une moyenne de 6 buts par match !
  • Arsenal a marqué 19 buts (63,3% des buts) et a pris 10 points sur 15 possibles lors de ces cinq derniers derbys.
  • C’est la deuxième fois qu’Arsenal marque cinq buts contre Tottenham avec cinq buteurs différents. Il faut remonter le temps jusqu’en novembre 2004 pour trouver trace des archives de la première fois. Henry, Vieira, Ljungberg, Lauren et Pirès participèrent à l’historique victoire 5-4 à White Hart Lane.
  • Tottenham n’a gagné qu’une seule fois en 17 ans chez Arsenal : victoire 3-2 en novembre à l’Emirates Stadium après avoir été mené 0-2 à la pause.
  • C’est la troisième fois sous l’ère Wenger qu’Arsenal marque 5 buts en Premier League contre Tottenham et la première fois en 2 matches successifs.
  • Au total, en 2012, les Arsenal-Tottenham ont produit 14 buts en 2 matches.

Les cinq derniers Arsenal – Tottenham à l’Emirates Stadium

Arsenal 4-4 Tottenham (29 octobre 2008)

Arsenal : Almunia, Sagna, Silvestre, Gallas, Clichy, Walcott (Eboue 75e), Fabregas, Denilson, Nasri (Song 88e), Van Persie (Diaby 81e), Adebayor. Non utilisés: Fabianski, Toure, Vela, Bendtner.

Tottenham : Gomes, Hutton (Gunter 79e), Corluka, Woodgate, Assou-Ekotto, Bentley, Modric, Jenas, Huddlestone, Bale (Lennon 55e), Pavlyuchenko (Bent 65e). Non utilisés: Cesar, Zokora, Campbell, O’Hara.

Buteurs : Silvestre (37e), Gallas (46e), Adebayor (64e), Van Persie (68e) pour Arsenal ; Bentley (13e), Bent (67e), Jenas (89e), Lennon (90e+4) pour Tottenham.

Image

Arsenal 3-0 Tottenham (31 octobre 2009)

Arsenal : Almunia, Sagna, Vermaelen, Gallas, Clichy, Diaby, Fabregas, Song, Arshavin (Eboue 78e), Van Persie (Ramsey 86e), Bendtner (Eduardo 37e). Non utilisés : Mannone, Senderos, Gibbs Nasri

Tottenham : Gomes, Bassong, Corluka (Hutton 86e), King, Assou-Ekotto, Bentley, Huddlestone (Bale 55e), Jenas, Palacios, Keane (Pavlyuchenko 65e), Crouch. Non utilisés : Button, Dawson, Woodgate, Kranjcar

Buteurs : Van Persie (42e, 60e) et Fabregas (43e) pour Arsenal

Image

Arsenal 2-3 Tottenham (20 novembre 2010)

Arsenal : Fabianski, Sagna, Koscielny, Squillaci, Clichy, Fabregas, Nasri (Rosicky 77e), Denilson, Song, Arshavin (Walcott 77e), Chamakh (Van Persie 68e). Non utilisés : Szczesny, Djourou, Eboue, Wilshere

Tottenham : Gomes, Hutton, Bale, Kaboul, Gallas, Assou-Ekotto, Lennon (Defoe 46e), Jenas, Van der Vaart (Palacios 87e), Modric, Pavlyuchenko (Crouch 73e). Non utilisés : Cudicini, Bassong, Corluka, Bentley,

Buteurs : Nasri (9e), Chamakh (27e) pour Arsenal ; Bale (50e), Van der Vaart (67e, sp), Kaboul (85e) pour Tottenham

Image

Arsenal 5-2 Tottenham (26 février 2012)

Arsenal : Szczesny, Sagna, Vermaelen, Koscielny, Gibbs (Jenkinson, 75e), Rosicky, Arteta, Walcott (Oxlade-Chamberlain, 81e), Song, Benayoun (Gervinho, 88e), Van Persie. Non utilisés : Fabianski, Miquel, Park Chu-Young, Chamakh

Tottenham : Friedel, Kaboul, King (Dawson, 82e), Walker, Assou-Ekotto, Bale, Parker (exclu à la 87e), Modric, Kranjcar (Van der Vaart, 46e), Adebayor, Saha (Sandro, 46e). Non utilisés : Cudicini, Lennon, Rose, Defoe

Buteurs : Sagna (40e), van Persie (43e), Rosicky (51e), Walcott (65e, 68e) pour Arsenal ; Saha (3e), Adebayor (34e, sp) pour Tottenham

Image

Arsenal 5-2 Tottenham (17 novembre 2012)

Arsenal : Szczesny, Sagna, Mertesacker, Koscielny, Vermaelen, Arteta, Wilshere (Ramsey, 72e), Cazorla, Walcott, Giroud (Oxlade-Chamberlain (86e), Podolski (André Santos, 80e). Non utilisés : Mannone, Jenkinson, Coquelin, Arshavin

Tottenham : Lloris, Walker (Dawson 46e), Gallas, Vertonghen, Naughton (Dempsey, 46e), Huddlestone (Carroll 72e), Sandro, Lennon, Bale, Defoe, Adebayor (exclu à la 17e). Non utilisés : Friedel, Sigurdsson, Livermore, Townsend

Buteurs : Mertesacker (24e), Podolski (42e), Giroud (45e), Cazorla (60e), Walcott (90e+1) pour Arsenal ; Adebayor (10e), Bale (71e) pour Tottenham

Image

#Yannick

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s