Focus on Ignasi Miquel

Par défaut

Très bonne lecture de jeu adverse, joueur de tête remarquable que ce soit dans le domaine défensif et offensif, excellent relanceur, gaucher polyvalent, capitaine de la Réserve… Vous avez certainement deviné qu’il s’agit d’Ignasi Miquel, Iggy pour les intimes.

A l’hiver 2008, seulement âgé de 16 ans, l’Espagnol joue encore pour le Barca mais aucun contrat avec le club catalan n’est encore bien défini (impossible d’avoir un contrat avec le Barca avant l’âge de 17 ans). Arsène profite de ce pain bénit et s’empresse de le faire signer dès le mois de février.

4 ans plus tard, Ignasi Miquel est en voie de réaliser sa saison référence avec 11 apparitions sous le maillot de l’équipe première (4 en Premier League, 1 en Champions League, 3 en FA Cup, 3 en League Cup). Même total du côté de la Réserve: 11 matchs…

Autant de matchs joués en équipe Réserve qu’avec l’équipe d’Arsène Wenger: comme dirait l’autre: « Miquel a le cul entre deux chaises ». Pour résumer sa situation Neil Banfeild, son coach à mi-temps, a su trouver les mots justes: “Iggy vient d’entamer la courte marche de 20 mètres qui séparent le vestiaire de la Réserve et celui de l’équipe une ».

Quand il n’est pas réquisitionné dans le groupe d’Arsène Wenger, Neil Banfeild ravi de voir Miquel de retour parmi les siens, lui confie de nouveau les responsabilités du capitanat. Cette rétrogradation ne se fait pas sans amertume pour le joueur et ce dernier avoue même: « […] Je veux m’y installer un jour [en équipe première] . Cela me pousse à travailler encore et encore.”

Titulaire indiscutable avec la Roja, 9 sélections pour 1 but, il a mené les U19 espagnols jusqu’au sacre de champion d’Europe 2011 en ayant participé à l’intégralité de la compétition ! (Victoire 3 buts à 2 face à la République Tchèque).

Bientôt dans le groupe pro ?

90 % de chance pour qu’il s’y installe plus durablement d’ici la saison prochaine. Avec le supposé départ de Squilacci il va peut-être gagner une place et ainsi devenir le défenseur central numéro 4 dans l’esprit de Wenger.

Seul une recrue de l’acabit d’un Vertonghen ou M’Biwa pourrait le contraindre à ne jouer que les matchs de Carling Cup, ce qui resterait tout de même respectable pour un joueur de 20 ans dans un club aussi prestigieux que le nôtre.

En définitive, Miquel a un énorme potentiel qu’il veut continuer à améliorer sans cesse. De bon augure pour les années à venir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s