Compte-rendu du match Reading 5-7 Arsenal (8ème de finale de Capital One Cup)

Par défaut

Complètement fou !

Après avoir offert une prestation catastrophique en 1ère mi-temps, Arsenal a réussi à s’imposer au bout d’un match de furieux 7-5 sur le terrain de Reading. Pour ce 8ème de finale de Capital One Cup, Arsenal se présentait avec une équipe B composée de remplaçants et de jeunes joueurs pour affronter le 18ème de Premier League et autant dire que la tâche a été ardue pour les Gunners. En effet, c’est Reading qui a dominé toute la première mi-temps, s’offrant même le luxe d’inscrire quatre buts aux Gunners totalement absent dans les duels et totalement passif face à l’envie de Reading. Jason Roberts a ouvert la marque sur un bon centre à la 12ème minute, puis Koscielny a inscrit (encore une fois) un but contre son camp à la 18ème minute, Leigertwood a ajouté un 3ème but et comme si cela ne suffisait pas, Hunt en a rajouté une couche en inscrivant un quatrième à la 37ème. A ce moment là, l’apathie des joueurs d’Arsenal était telle qu’il était impossible d’imaginer un quelconque comeback, mais dans le temps additionnel de la première mi-temps, Theo Walcott a permit aux Gunners et aux fans de garder espoir. « Impossible is nothing », comme le dit la pub Adidas, pourrait devenir le credo d’Arsenal à partir de ce soir ! Dos au mur, les joueurs d’Arsenal ont, pardonnez-moi l’expression, montrés qu’ils avaient de sacrés baloches et ont entamé une remontée fantastique ! Le but inscrit par Walcott a sonné le réveil des Gunners qui, malgré un jeu décousu, sont parvenu à l’impossible. Tout d’abord, Olivier Giroud, sur son tout premier ballon, a réduit la marque à la 64′ sur un corner de Walcott puis il a fallu attendre la 89′ pour voir Laurent Koscielny inscrire le troisième but d’Arsenal et ainsi conserver un mince espoir de prolongations. A partir de là, le match devint complètement fou, Walcott, au terme d’une contre-attaque éclair, égalisa à la dernière seconde du temps additionnel pour Arsenal ! Le scénario du match devint indescriptible, Arsenal revenait de nulle part, Reading qui pensait avoir fait le plus dur en inscrivant quatre buts à Arsenal ce soir, devait se ressaisir pour espérer une qualification face à la furia des Gunners ! La prolongation fut du même acabit que la fin de la seconde mi-temps.  Les Gunners ont pris l’avantage 5-4 par le buteur le plus improbable du match, Marouane Chamakh qui est monté en puissance au fur et à mesure que le match s’enflammait. Puis ça a été au tour de Reading de revenir grâce à Pogrebnyak (5-5). Alors qu’on pensait se diriger tout droit vers une séance de tirs au but, Théo Walcott, auteur d’un match absolument sensationnel, est venu ajouté un troisième but à son compteur, ajoutant une nouvelle ligne à sa fiche de stats du soir. En effet, l’Anglais  a, en plus d’avoir inscrit trois buts, été auteur de trois passes décisives, rien que ça ! Enfin, pour boucler la boucle, Chamakh y est allé de son deuxième pour porter le score à un improbable 7-5 ! Jeu, set et match pour Arsenal qui signe une victoire historique puisque la dernière fois qu’un match d’Arsenal s’est conclu avec 12 buts, c’était en janvier 1932 où l’équipe d’Herbert Chapman avait battu Darwen sur le score de 11-1 au troisième tour de la FA Cup.

Ce soir, Arsenal a montré un mental d’acier, une volonté rare qui a manqué ces derniers matches et ce grain de folie qui leur a permis de renverser une montagne et de remporter ce match au tie break, 7-5. Après le match, Theo Walcott a avoué en interview, qu’à la mi-temps, Arsène Wenger leur avait dit que « ce n’est pas Arsenal » et avoue qu’il ne s’est jamais autant impliqué dans un match et qu’ils ont tous fini le match cramé. Carl Jenkinson est venu ajouté « nous avons montré de quoi nous étions fait aujourd’hui. A 0-4, on ne doit jamais abandonner quand on joue pour Arsenal. » Et cette nuit, tous les supporters peuvent être fier de cette équipe qui a montré du caractère et une volonté sans faille, même si le match a été pauvre dans son ensemble.

Fiche du match

Score final : 5-7

Buteurs Reading : Roberts (12′), Koscielny CSC (17′), Leigertwood (20′), Hunt (36′), Pogrebnyak (116′)

Buteurs Arsenal : Walcott (45′, 95′, 123′), Giroud (64′), Koscielny (89′), Chamakh (102′, 120′)

Composition Arsenal : Martinez – Jenkinson, Djourou (c), Koscielny, Miquel (Meade 105′)- Coquelin, Frimpong (Eisfeld 62′), Arshavin – Gnabry (Giroud 62′), Walcott, Chamakh.

Composition Reading : Federici – Gunter, Shorey, Gorkss, Morrison – Tabb, Leigertwood, McCleary (McNuff 74′), Robson-Kanu, Hunt (Pogrebnyak 74′), Roberts (Church 90′).

Note des joueurs

Martinez (3) : Pour sa deuxième titularisation en Capital One Cup, le jeune gardien a vécu un calvaire en encaissant 5 buts et en montrant beaucoup de fébrilité sur les sorties aériennes.

Jenkinson (5) : La révélation de ce début de saison à Arsenal n’a pas confirmé son très bon début de saison en montrant des hésitations aussi bien offensivement que défensivement.

Djourou (3) : Match indigne du suisse qui a paru avoir toujours un train de retard sur les actions adverses, lent dans ses interventions. Le capitaine d’un soir a encaissé 5 buts ce soir.

Koscielny (4) : Match défensivement aussi pitoyable que celui de son compère de la défense et il a en plus inscrit un nouveau but contre son camp. Son but à la 89′ sauve son match. Le Français va devoir se réveiller s’il souhaite retrouver une place de titulaire.

Miquel (4) : Beaucoup trop naïf sur son côté gauche, il a souvent laissé beaucoup d’espaces aux adversaires.

Frimpong (4) : Pas au mieux sur ce match, le jeune milieu défensif poursuit sa remise à niveau, mais il a montré qu’il lui restait encore beaucoup de chemin avant de retrouver un niveau correct.

Coquelin (6) : Le Français s’est bien battu au milieu et est monté en puissance au fil du match.

Arshavin (7) : Au poste de numéro 10, le lutin russe a montré toute sa vista et sa vitesse d’exécution. Il a eu beaucoup de déchet dans son jeu mais il a été l’un des meilleurs Gunners ce soir.

Gnabry (5) : Il a tenté mais il a été étouffé comme toute l’équipe en première mi-temps.

Walcott (9,5) : Absent comme toute l’équipe en première mi-temps avant de se réveiller à la 47′. L’Anglais a ensuite survolé le match s’offrant une performance de très très haut niveau ponctuée de trois buts et trois passes décisives ! Inévitablement l’homme de ce 8ème de finale !

Chamakh (7) : Absent en première mi-temps, il est ensuite monté en puissance et a gagné de plus en plus de duels et s’offrant le luxe d’inscrire un doublé, dont un superbe lob en fin de prolongation.

Eisfeld : (7) : Entré à la place de Frimpong, le jeune allemand s’est baladé au milieu en se plaçant dans les intervalles et apportant  une qualité technique supérieure à son coéquipier plus physique et qui a permis à Arsenal de conserver le ballon.

Giroud (7) : 113 secondes et un ballon ont suffit au Français pour inscrire un but . Il aurait pu inscrire un second but de la tête mais le gardien australien de Reading a eu un bon réflexe permettant de retarder l’inévitable pour son équipe.

Publicités

4 réflexions sur “Compte-rendu du match Reading 5-7 Arsenal (8ème de finale de Capital One Cup)

  1. Gunner !

    Salut !

    Très bon résumé pour ce très bon match 🙂
    Merci à toi.

    PS: essaye d’éviter les fautes d’orthographe sur les « é » au lieu du « er » et inversement 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s