Compte-rendu de match : Stoke City 0 – 0 Arsenal

Par défaut

C’est un bilan mitigé qui se dresse devant nous en cette fin d’après-midi lorsque nos gunners sortent de l’antre du Britannia Stadium. Comme face à Sunderland, la défense reste solide et n’encaisse pas de but (ce qui fait de nous l’une des trois seules équipes de PL dont les filets n’ont pas tremblé avec Sunderland et Swansea) mais n’en marque pas non plus, la faute à un réalisme encore beaucoup trop faible. Alors qu’une partie de la communauté gunner rejette la faute sur des Giroud et Podolski encore très peu inspirés devant les buts, il est nécessaire de noter que les joueurs d’Arsène Wenger ont affronté en l’espace d’une semaine deux des équipes de PL les mieux rodées défensivement, dont une dans un stade qui reste une forteresse souvent imprenable pour de nombreux clubs en Angleterre. Le fait est aussi que malgré un résultat de nouveau décevant, ce dernier est d’autant plus regrettable que l’équipe s’est donnée les moyens d’aller chercher la victoire, que ce soit cet après-midi ou la semaine dernière. Le jeu pratiqué était bon. Cazorla organise bien le jeu en compagnie d’Arteta, Diaby retrouve de très bonnes sensations, Gibbs monte en puissance et Podolski s’intègre peu à peu dans le jeu et semble être plus à l’aise à gauche. On sent que l’équipe est encore en rodage, mais qu’elle pourra mieux développer son jeu face à des équipes moins regroupées.
A Stoke-On-Trent, les canonniers auront logiquement eu beaucoup de mal dans les petits périmètres. Il est toujours difficile de s’insérer dans la surface avec les Potters, et il faut souvent essayer de passer par d’autres moyens pour arriver à ses fins, en misant par exemple sur le jeu aérien ou en tentant de frapper de loin, ce que Wenger pouvait faire en alignant Giroud et Cazorla dans le XI titulaire. Malheureusement, l’international francais a été très bien muselé par Huth et Shawcross. Bien que l’ex-Montpellierain fût sur quelques ballons, il eut beaucoup de mal à remiser sur ses partenaires comme il le faisait en France en raison de l’impact physique anglais, qui est un cran au-dessus ce qu’il a pu connaitre en Ligue 1. Quant à Cazorla, il tenta sa chance de nombreuses fois de loin, mais écrasant ses frappes à plusieurs reprises, il n’inquiéta quasiment pas Begovic. Ses coéquipiers n’auront pas rehaussé le niveau en terme de finition, Podolski ratant l’immanquable et ne profitant pas d’une glissade dans la surface de Wilkinson, Diaby étant hésitant dans son dernier geste et Arteta manquant le cadre après une belle remise de Giroud. Le reste des frappes se sont heurtées au mur rouge et blanc (notamment sur les quelques bons coup francs que les gunners ont obtenu) et les hommes de Wenger n’ont logiquement pas trouvé la faille dans cette solide défense.

Fiche technique

Spectateurs : 27072.

Arbitre : Lee Mason

Stoke City : Begovic – Wilkinson, Shawcross, Hutt, Wilson – Pennant (Cameron, 66e), Whelan (Palacios, 81e), Cameron, Kightly – Walters – Crouch (Shotton, 79e). Entr : T. Pulis.

Arsenal : Mannone – Jenkinson, Mertesacker, Vermaelen, Gibbs – Arteta, Diaby, Cazorla (Ramsey, 81e) – Gervinho (Walcott, 72e), Giroud, Podolski (Oxlade-Chamberlain, 72e). Entr : A. Wenger.

Avertissements : Huth (16e), Wilkinson (64e) pour Stoke City.

Chiffres du match

Possession du ballon : Stoke City 33% – Arsenal 67%
Tirs (tirs cadrés) : Stoke 6(1) – Arsenal 17(2)
Corners : Stoke 0 – Arsenal 11
Fautes : Stoke 10 – Arsenal 9
Pourcentage de réussite de passes : Stoke 62% – Arsenal 81%
Duels aériens remportés : Stoke 59% – Arsenal 41%
Arrêts : Stoke 2 – Arsenal  1

Notes des joueurs

Mannone (6) : rassurant sur le peu de chose qu’il ait eu à faire. En revanche, c’est vraiment dommage de ne pas avoir de gardien ayant une relance propre à Arsenal…

Jenkinson (5) : encore une fois beaucoup trop tendre. Le finlandais n’est pas sûr de lui, et cela se ressent dans ses transmissions et dans ses relances. Il est pour le moment trop limité techniquement, et ne met pas assez en avant sa bonne qualité de centre.

Mertesacker (6) : plus rassurant qu’il y a quelque mois. Il a été très utile dans les duels et nous a beaucoup soulagé à ce niveau-là, mais dès que les ballons partent dans son dos, comme en fin de match avec Walters, il y a instantanément danger.

Vermaelen (6.5) : le capitaine dégage une très forte présence et une assurance qui donne confiance à toute une équipe. Il a été au rendez-vous dans quelques duels importants, et a poussé l’équipe vers l’avant en s’autorisant quelques montées.

Gibbs(7.5) : le jeune anglais monte en puissance match après match, c’est indéniable. Il est partout à la fois sur son côté gauche et reste solide défensivement. On sent qu’il peut faire quelques progrès dans la lucidité, comme en atteste son centre raté pour Gervinho alors qu’il y avait mieux à faire sur cette action.

Arteta (7.5) : comme l’an dernier, il tient son rôle de plaque tournante à merveille (87% de ses passes réussies). Il oriente très bien jeu et met plus d’impact dans ses duels suite à son replacement en milieu défensif. Il est l’auteur de 6 tacles et 3 interceptions cet après-midi.

Diaby (7) : encore un très bon match du francais qui retrouve peu à peu ses sensations. Il fait beaucoup de bien à l’équipe dans l’impact physique et dans la récupération où il excelle. Il manque malheureusement son occasion de marquer après avoir hérité d’un bon ballon dans la surface.

Cazorla (7.5) : l’espagnol continue sur sa lancée du match contre Sunderland en rendant encore une belle copie cet après-midi. Il a été très bon dans la percussion et accélère bien le jeu en faisant les bonnes passes aux bons moments. Il a raté quelques frappes, avant de finalement trouver le cadre sur un missile, détourné par Begovic (une des deux frappes cadrées du match côté gunner, ces deux frappes étant d’ailleurs les siennes). Remplacé par Ramsey (81e), qui aura perdu des ballons qui aurait pu mettre en danger l’équipe malgré sa volonté et son bon appel sur le contre de Giroud en fin de match.

Gervinho (5.5) : beaucoup de difficulté dans la percussion. L’ivoirien s’est fait bouger physiquement et n’a pas réussi à déborder sur les côtés pour centrer dans l’axe. Un match terne. Remplacé par Walcott (72e), qui aura apporté de la vitesse mais qui, à cause de son déficit technique, n’aura pas plus apporté que Gervinho.

Podolski (6.5) : l’allemand est visiblement plus à l’aise sur l’aile gauche. Il a été à l’origine de bons mouvements avec Cazorla et Giroud, et aurait pu/du marquer sur une action en début de match. Malgré sa bonne prestation, il devra être capable de faire mieux face à des défenses moins regroupées. Remplacé par Chamberlain (72e), qui a montré beaucoup de combativité et qui aurait pu se montrer dangereux sur le côté gauche s’il avait joué avec un peu plus de justesse.

Giroud (6) : le français a énormément participé défensivement et cela fût bénéfique à l’équipe dans un match comme celui-là. En revanche, il fût en peine offensivement, ne trouvant pas de solutions à ses côtés et ratant quelques transmissions. En fin de match, il est l’auteur d’un somptueux lob qui finira malheureusement au-dessus des buts de Begovic. Malgré son manque d’altruisme (Ramsey était démarqué dans l’axe), l’ex-Montpellierain a fait sur cette action tout ce qu’un Chamakh n’aurait pas été capable de faire.

On a aimé : la bonne entente du milieu de terrain

Le trio Arteta-Diaby-Cazorla montre de très belles choses. La mayonnaise n’a pas mis trop de temps à prendre, et le milieu à 3 des gunners montre beaucoup plus de rapidité dans les transmissions que l’an dernier. Avec le retour de Wilshere et un Diaby qui ne se blesse plus, Arsenal peut avoir en sa possession le meilleur milieu de terrain de PL.

On n’a pas aimé : le manque de réalisme

Tous les joueurs du milieu et de l’attaque, excepté Gervinho, ont eu leur occasion de but. Arteta, Diaby, Podolski et Giroud ont tous les quatre manqué le cadre, et seul Cazorla l’a trouvé par deux fois. Beaucoup trop juste pour une équipe du calibre d’Arsenal, comme en témoigne cette stat gênante : 17 tirs, seulement 2 cadrés.

#Anto.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s